Nouveau Parti Anticapitaliste 29

Npa29 Expression des comités Npa: Pays Bigouden, Brest, Carhaix-Kreiz Breizh, Châteaulin, Presqu'île de Crozon, Morlaix, Quimper, et Quimperlé. Seuls les articles signés "Npa" engagent le parti.

09 janvier 2014 ~ 0 Commentaire

immunité de serge dassault: le discrédit (sdm)

dassaut

Immunité de Serge Dassault : le discrédit

Par un communiqué, le bureau du Sénat indique avoir « examiné aujourd’hui la demande de levée d’immunité parlementaire du sénateur Serge Dassault et (avoir) rejeté, par 13 voix contre 12, et une abstention, la demande portant sur la possibilité d’un placement en garde à vue ».

La demande de levée de l’immunité du sénateur, industriel et propriétaire d’organe de presse avait été présentée, conformément à l’article 26 de la Constitution, à la haute assemblée par deux juges d’instruction du pôle financier de Paris saisis, selon un article du journal le Monde daté du 6 janvier, de faits de « corruption, d’abus de biens sociaux, de blanchiment et d’achat de votes présumés aux élections municipales, entre 2008 et 2010 ». Selon ce même quotidien et Médiapart, les magistrats souhaitaient pouvoir placer le sénateur en garde à vue et perquisitionner ses locaux, mesures coercitives nécessitant la mainlevée de son immunité.

Les parlementaires opposés à cette mainlevée n’auraient pas voulu, selon la presse, « donner l’impression de condamner quelqu’un a priori ».

C’est ainsi la deuxième fois, en quelques mois, que le travail judiciaire est bloqué par le refus du bureau du Sénat de lever cette immunité.

Le Syndicat de la magistrature dénonce cette « justice d’exception » où les parlementaires se protègent entre eux du déroulement normal d’investigations pénales.

Il est inadmissible, dans un État de droit fondé sur la séparation des pouvoirs et l’indépendance de l’autorité judiciaire, que perdure ainsi un régime permettant au pouvoir législatif de faire obstruction au fonctionnement de la justice, et mettant à mal l’égalité de tous devant la loi.

Il y aurait ainsi les « citoyens lambda » qui pourraient être placés en garde à vue ou en détention provisoire et les « citoyens politiques » pour qui de telles mesures seraient trop rigoureuses ou attentatoires à la présomption d’innocence, et qui pourraient, dans une « logique de classe », s’en préserver entre eux.

Ce réflexe de protection discrédite le pouvoir politique et renvoie aux citoyens une image désastreuse du fonctionnement de nos institutions.

Le Syndicat de la magistrature, qui milite par ailleurs pour la suppression de la Cour de justice de la République, demande que soit enfin engagée une réforme mettant fin à tous ces régimes d’exception.

publié le 8 janvier 2014, mis à jour le 8 janvier 2014

http://www.syndicat-magistrature.org/Immunite-de-Serge-Dassault-le.html

09 janvier 2014 ~ 0 Commentaire

la constitution protège les fraudeurs du fisc, pas les chômeurs (basta)

Trickle

Le Conseil constitutionnel a censuré début décembre plusieurs articles de la loi relative à la fraude fiscale et la grande délinquance économique et financière.

Cette loi, présentée par le gouvernement comme « un enjeu de souveraineté et de redressement des comptes publics », veut instaurer plus de « sévérité » et de « détermination » contre la délinquance en col blanc : corruption, blanchiment d’argent ou fraude fiscale « sophistiquée ».

Mais le Conseil constitutionnel a jugé que plusieurs articles portaient atteinte aux droits. La loi renforçait notamment le montant des amendes prévues pour les délits financiers. Lorsqu’une entreprise, une société écran par exemple, est impliquée dans une fraude avérée « ayant procuré un profit direct ou indirect », les amendes pouvaient s’élever à 10%, voire 20%, du chiffre d’affaires de la « personne morale », l’entreprise, concernée. La fixation de l’amende ne dépend donc plus de la gravité du délit mais de la capacité financière de la personne morale, son chiffre d’affaires – commettant le délit.

Deux poids, deux mesures

Ce nouveau mode de calcul d’une amende a ainsi été jugée « contraire au principe de propor-tionnalité des peines », qui découle de l’article 8 de la Déclaration des droits de l’homme de 1789. Le Conseil constitutionnel estime qu’il pourrait, dans ce cas, ne pas exister de lien entre la peine encourue, calculée au prorata du chiffre d’affaires, et la gravité de l’infraction. L’amende risquait donc d’être « manifestement hors de proportion avec la gravité de l’infraction constatée ».

Sauf que cette proportionnalité entre la peine et le délit n’est pas respectée pour les chômeurs. Quand un demandeur d’emploi commet « la faute » d’oublier de se rendre à un entretien suite à une convocation, « il écopera de deux mois de suspension de ses revenus et d’une radiation de même durée », réagit l’équipe du site Recours radiation, qui défend les droits des demandeurs d’emploi face aux radiations abusives perpétrées par Pôle emploi. « On est loin du crime ou du délit ayant procuré un profit direct ou indirect, vous en conviendrez. Pourtant, l’article 8 de la déclaration des droits de l’homme ne s’applique pas au citoyen-chômeur. »

Pas de droit à la vie privée pour les allocataires

Deux autres articles censurés de la loi illustrent ce « deux poids, deux mesures » entre délinquants financiers et demandeurs d’emploi. Ces articles prévoient que l’administration fiscale ou les douanes puissent procéder à des « visites domiciliaires » (à domicile) autorisées par le juge, y compris sur la foi de documents « illégaux » – témoignage anonyme ou document fourni par une source non identifiée. Il s’agit de donner aux enquêteurs une partie des « techniques spéciales d’enquête » prévues pour lutter contre la criminalité organisée. Le Conseil constitutionnel a jugé ces dispositions contraires à la Constitution, « le droit au respect de la vie privée et, en particulier, de l’inviolabilité du domicile », ainsi que les droits de la défense n’étant pas garantis par le législateur.

Des droits dont les allocataires de prestations sociales – allocations logement, allocations familiales, RSA… – sont, de leur côté, privés. « Les visites domiciliaires sont, dans leur cas, des pratiques courantes. Elles sont, pour ce qui les concerne, réalisées sans aucune demande d’autorisation à un juge. Présumés coupables, ils doivent apporter la preuve de leur innocence, même après une dénonciation anonyme », rappelle Recours radiation. « Les lois les concernant n’ont pas été censurées. Pour ces citoyens-là, la déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789 ne s’applique pas. Ce qui est anticonstitutionnel pour les uns, doit l’être pour tous, sans distinction d’origine sociale ou de tenue vestimentaire. » Quelqu’un au ministère de la Justice entendra-t-il ce message ? par Ivan du Roy 9 janvier 2014

http://www.recours-radiation.fr/

09 janvier 2014 ~ 0 Commentaire

archipel aide et soins à domicile (lt)

manifestants-hopital-SUD

 Le syndicat cfdt santé sociaux appelle à débrayer

Le syndicat CFDT santé sociaux du Finistère appelle les quelque 400 salariés de l’association Archipel aide et soins à domicile de Brest, Morlaix, Quimper, Crozon et Loudéac à participer, aujourd’hui, à partir de 14 h, au débrayage devant le siège, 3, rue Jules-Ferry à Brest, contre la dénonciation des accords d’entreprise.

Selon la CFDT, cette dénonciation, à la demande du fonds d’État de restructuration et du conseil général, va priver les salariés des primes du travail du dimanche, diminuer leur indemnité kilométrique et modifier le calcul de leur temps de travail. 9 janvier 2014

http://www.letelegramme.fr/ig/generales/regions/finistere/archipel-aide-et-soins-a-domicile-le-syndicat-cfdt-sante-sociaux-appelle-a-debrayer-09-01-2014-2361755.php

09 janvier 2014 ~ 0 Commentaire

lannion, 50 salariés d’aeg manifestent sur le site d’alcatel (lt)

y-en-a-marre

Comme annoncé mercredi, une cinquantaine de salariés de la société AEG Power Solutions manifestent depuis 8 h ce jeudi matin sur le site d’Alcatel à Lannion. Ils ont mis en place un barrage filtrant et distribuent des tracts à la lueur des feux de palettes. La décision prise hier par le tribunal de commerce de Saint-Brieuc de rejeter la mise en liquidation de la société sonne évidemment comme une première victoire pour les salariés. Mais ces derniers restent mobilisés. 9 janvier 2014 à 09h43

http://www.letelegramme.fr/local/cotes-d-armor/lannion-paimpol/ville/lannion-50-salaries-d-aeg-power-solutions-manifestent-sur-le-site-d-alcatel-09-01-2014-2362476.php

09 janvier 2014 ~ 0 Commentaire

interdiction des spectacles de dieudonné: valls se découvre antiraciste (lo)

la haune

Le ministre de l’Intérieur Valls vient d’adresser une circulaire à tous les préfets leur demandant d’interdire les spectacles de la tournée de Dieudonné à cause de ses propos antisémites, ce qu’ils viennent de commencer à faire.

Valls saisit visiblement l’occasion de se donner le rôle de chevalier blanc, redresseur de torts, pourchassant l’antisémitisme et combattant des semeurs de haine comme le triste comique qui fait commerce – dans tous les sens du terme – des préjugés de caniveau.

Cette circulaire commence par ces mots : « La lutte contre le racisme et l’antisémitisme est une préoccupation essentielle du gouvernement et exige une action énergique. » De la part d’un ministre qui, depuis qu’il est aux responsabilités, a fait de la démagogie contre les Roms un de ses principaux chevaux de bataille, l’hypocrisie et la manoeuvre sautent aux yeux.

D’autant que la politique du gouvernement socialiste, au-delà même des propos xénophobes de son ministre de l’Intérieur, ouvre les vannes au développement des préjugés racistes et un boulevard à la montée du FN et à d’autres politiciens réactionnaires.

C’est la dictature économique et politique des capitalistes sur la société qui engendre la crise, le chômage et son cortège de catastrophes, et du même coup la montée d’idées réactionnaires dont Dieudonné n’est qu’un exemple entre d’autres. Mais c’est justement cette dictature économique dont Valls et le gouvernement dont il fait partie est un des plus fidèles soutiens. Le fait de se donner le beau rôle en interdisant les spectacles de Dieudonné n’effacera pas cette responsabilité.

Pierre MERLET http://www.lutte-ouvriere-journal.org/?act=artl&num=2371&id=6

09 janvier 2014 ~ 0 Commentaire

usa: l’augmentation de la productivité au seul bénéfice du patronat (lo)

usa: l'augmentation de la productivité au seul bénéfice du patronat (lo) dans Crise panting2

Dans une étude intitulée « The Forty-Year Slump » (quarante ans de crise éco- nomique), Harold Meyerson, journaliste connu et membre dirigeant du parti des Démocrates socialistes d’Amérique, membre de l’Internationale socialiste, analyse les reculs de la classe ouvrière et constate que l’évolution défavorable du rapport de force entre celle-ci et le patronat a permis à ce dernier d’accaparer tous les gains de productivité réalisés au cours de ces années de crise. Et ils sont considérables.Il cite un économiste de l’université du Michigan, Mark Perry, qui affirme qu’en moyenne un ouvrier d’usine aux États-Unis produit chaque année le triple de ce qu’il produisait en 1972, avant le début de la récession.

« Aujourd’hui, nous produisons deux fois plus de produits industriels que dans les années 1970 avec 7 millions d’ouvriers en moins. » Et Meyerson constate que « dans de nombreuses industries l’accroissement de la productivité va bien au-delà des estimations de Perry ». Il cite un PDG de l’US Steel qui affirmait en 2011 : « Il y a trente ans, il fallait dix heures d’un ouvrier pour produire une tonne d’acier ; aujourd’hui, cela prend deux heures. » Une augmentation de la productivité de 500 % en quarante ans !

Un ouvrier d’aujourd’hui produit autant que cinq ouvriers d’il y a quarante ans. Cette augmentation considérable de la productivité du travail humain devrait permettre de vivre mieux, de pouvoir mieux répondre aux besoins en matière d’éducation, de santé publique, de logement, d’assurer dans des conditions toujours meilleures le développement des enfants et la retraite des anciens.

Les politiciens qui osent affirmer qu’on ne peut plus payer les retraites parce que le nombre d’actifs a diminué par rapport au nombre de retraités sont de fieffés menteurs, qui veulent faire oublier qu’un actif d’aujourd’hui remplace trois, quatre ou cinq actifs d’hier !

Au cours de ces quarante années, l’augmentation de la productivité s’est accompagnée d’un afflux d’argent dans les caisses des entreprises. Elles s’en sont servi pour racheter leurs propres actions et augmenter les dividendes versés aux actionnaires, mais pas pour augmenter les salaires. La part de la classe ouvrière, la classe productive qui a produit ces richesses, a au contraire diminué dans le revenu national. L’étude se limite aux États-Unis mais elle est à l’image de ce qui s’est passé dans bien d’autres pays. Dominique CHABLIS

http://www.lutte-ouvriere-journal.org/?act=artl&num=2371&id=43

09 janvier 2014 ~ 0 Commentaire

valls à brest, martin à morlaix

CPR_1201303605.JPG

08 janvier 2014 ~ 0 Commentaire

a bas l’antisémitisme!

Chanson anarchiste en Yiddish langue des juifs d’Europe de l’est

 

08 janvier 2014 ~ 0 Commentaire

goodyear: le vandale, c’est taylor

chomage-crise-fouet

 Taylor, c’est le patron de Titan, l’éventuel repreneur de Goodyear, qui avait traité les militants CGT de « timbrés » et affirmé qu’à Amiens les « soi-disant ouvriers» ont « une heure pour leur pause et leur déjeuner, discutent pendant trois heures et travaillent trois heures».

Il récidive aujourd’hui en traitant de « mabouls » et de « pirates » les salariés qui se battent jusqu’au bout contre la liquidation de leur travail, leur seul moyen de vivre. Alors même qu’ils détruisent des milliers de vies de salariés, ces patrons assoiffés de profits, accusent les salariés d’être des vandales.

Pendant ce temps le gouvernement parle de pacte de responsabilité avec le patronat. Son boulot devrait être plutôt d’interdire les licenciements, de réquisitionner les entreprises liquidées par des patrons sans foi ni loi autre que celle du profit. Mais d’Amiens à Marseille où se battent les salariés de la SNCM, le gouvernement est au mieux aux abonnés absents au pire reconnaît la nécessité de ces restructurations destructrices d’emplois.

Le NPA est totalement au côté des salariés qui refusent les diktats du patronat. Leur lutte est légitime. C’est leur avenir qui est séquestré par la politique des patrons. La solidarité doit s’organiser, la mobilisation se construire contre tous les licenciements, contre toutes les suppressions de poste de travail. Montreuil, le 7 janvier 2014

http://npa2009.org/node/39900

08 janvier 2014 ~ 0 Commentaire

valls-dieudonné: un jeu de dupes

valls

La  bataille que Valls a décidé d’engager contre Dieudonné en demandant aux préfets d’interdire ses spectacles est un jeu de dupes.

*

Ce dernier vient de découvrir Dieudonné, les haines rances et l’antisémitisme qu’il véhicule, ses amitiés d’extrême droite, ses liens avec le Front national, les milieux antisémites négationnistes et autres courants fascistes.

Le ministre de l’Intérieur se présente comme le champion de la lutte contre l’extrême droite, alors qu’il fait tout pour battre le record des expulsions d’étrangers du gouvernement précédent, tient des propos racistes contre les Roms ou regrette qu’il n’y ait pas assez de « white » et trop de noirs dans sa bonne ville d’Evry…

Il y a arnaque, la campagne de Valls arrive à point nommé pour le gouvernement alors que les chiffres du chômage sont catastrophiques, que l’économie est au plus bas, que la TVA augmente, ou que Hollande vient d’annoncer vouloir faire 30 milliards de cadeaux sur les cotisations patronales aux dépends des salariés.

C’est bien leur politique qui crée un terrain favorable à tous les démagogues réactionnaires qu’ils cherchent à faire leur sale business en politique ou dans le spectacle.

Les sinistres pitreries de Dieudonné sont insupportables mais l’interdiction de ses spectacles n’aura comme effet que de le poser en victimes du système, de ce gouvernement de plus en plus rejeté.

La lutte contre le racisme quel qu’il soit, contre la démagogie d’extrême-droite et fascisante doit être prise en main sur tous les terrains qu’il soit juridiques ou politiques par les organisations du mouvement social, par les travailleurs et les jeunes.

Elle est indissociable de la lutte pour l’égalité des droits et contre les discriminations, pour le droit de vote, le droit au séjour, contre la politique de ce gouvernement hypocrite. Montreuil, le 7 janvier 2014

http://npa2009.org/node/39901

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin