Archive | Syndicalisme

25 juin 2013 ~ 0 Commentaire

Congrès du SNUipp-FSU : maintenant la mobilisation ?

Congrès du SNUipp-FSU : maintenant la mobilisation ? dans Syndicalisme microsoft

Le SNUipp-FSU, premier syndicat des professeurs du primaire (50 000 adhérentEs), tenait la semaine dernière son 9e congrès à Saint-Malo. Un congrès au cours duquel la direction a été quelque peu bousculée… Issu d’une scission de la Fédération de l’éducation nationale, et porteur d’un « syndicalisme de transformation sociale », le SNUipp s’est créé en 1993 à l’initiative de militants des tendances Unité Action (proche du PCF) et École émancipée (proche de la gauche radicale) qui refusaient la transformation du Syndicat national des instituteurs en syndicat d’accom- pagnement. Alors que le candidat François Hollande avait fait de l’éducation sa priorité, cette promesse a été immédiatement sacrifiée sur l’autel de l’austérité. Pire, le ministre Peillon vient de faire voter une nouvelle loi d’orientation sur l’éducation qui est dans la droite ligne des politiques éducatives menée sous Sarkozy : déréglementation, continuation du socle commun de compétences, soumission de l’école aux intérêts patronaux… La réforme des rythmes scolaires a cristallisé le mécontentement des enseignants (grève du 12 février, puissant mouvement intersyndical à Paris…). Loin d’améliorer les conditions d’apprentissage pour les enfants et les conditions de travail des enseignants, elle renforce le poids des municipalités et constitue la voie ouverte vers la déréglementation du service public d’éducation.

Une direction mise en minorité Sur ce sujet comme sur l’ensemble de la loi Peillon, la direction nationale du SNUipp ne s’est pas clairement opposée. Aussi, elle a été bousculée lors de ce congrès. Sur différents sujets (socle commun, place du concours de recrutement, suppression des APC nouveau nom de l’aide personnalisée, relation syndicale privilégiée avec l’UNSA, nationalisation des écoles privées…), les délégués ont mis la direction en minorité dépassant largement le poids traditionnel des seulEs collègues de l’École émancipée. Fidèle à sa culture de la synthèse, le SNUipp s’est doté de mandats relativement combatifs. Il est de la responsabilité des militants de ce syndicat de faire vivre ces mandats dans les mois à venir, en mobilisant les enseignants contre ce gouvernement d’austérité et sa politique éducative, que ce soit sur les salaires (bloqués), les rythmes scolaires (à revoir totalement), l’emploi (créations de postes), les droits syndicaux (à reconquérir) mais surtout les retraites, avec l’objectif d’un nouveau tous ensemble à la rentrée.

Correspondants Samedi 22 juin 2013Publié dans : Hebdo Tout est à nous ! 200 (20/06/13)

Lire la suite

20 juin 2013 ~ 0 Commentaire

Quimper, la CGT manifeste, la session du conseil général suspendue ce matin (OF)

Quimper, la CGT manifeste, la session du conseil général suspendue ce matin (OF) dans Quimper et pays glazik y-en-a-marre-300x182

La session du conseil général du Finistère, qui se tient ce jeudi à Quimper (Finistère), a été suspendue à 11 h 20. La manifestation d’une centaine d’agents, à l’appel de la CGT, perturbe les débats.

CFDT et FO absents. Les manifestants ont envahi la salle des débats peu après 10 h 30, alors que la session venait à peine de débuter. Lionel Bocher, secrétaire général de la CGT du conseil général, a pris la parole, réclamant notamment une meilleure écoute des revendications de la part des élus. Selon Pierre Maille, président PS du conseil général, « le dialogue existe pour ceux qui veulent bien écouter ». L’élu faisait référence à l’absence, ce jour, des syndicats CFDT et Force ouvrière. En janvier déjà, une manifestation, réunissant cette fois les trois syndicats, avait entraîné l’annulation de la session. Pour le moment, elle n’est que suspendue. La session reprend à midi. La session a finalement pu reprendre vers midi. Social jeudi 20 juin 2013

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Quimper.-La-CGT-manifeste-la-session-du-conseil-general-suspendue-ce-matin_40820-2204367——29232-aud_actu.Htm

Lire la suite

20 juin 2013 ~ 0 Commentaire

Lannion, une action des syndicats CGT et FSU devant l’ancien tribunal (OF)

Lannion, une action des syndicats CGT et FSU devant l’ancien tribunal (OF) dans Syndicalisme

À la veille du début de la conférence sociale et avant une rencontre entre la secrétaire générale de la confédération européenne des syndicats et le président de la République, les sections syndicales de la CGT et FSU ont organisé une action ce mercredi midi devant l’ancien tribunal, « un endroit plus visible que la rue de la sous-préfecture, et symbolique pour l’idée de justice qu’il représente ».  Les militants présents se disent opposés à « la politique d’austérité qui crée mécaniquement du chômage et ne règle pas le problème des retraites », explique Florence Antognazza, de la FSU. « Nous demandons que les retraites restent fiancées par le travail et ne rentrent pas dans un financement par l’État alimenté par les impôts car elles risqueraient d’être dépendantes des politiques gouvernementales », explique Benoit Dumont de la CGT. Ils dénoncent aussi le gel des salaires dans le public et les faibles augmentations dans le privé.  Social mercredi 19 juin 2013

Lire la suite

19 juin 2013 ~ 0 Commentaire

Rennes, les magasins Carrefour condamnés aux Prud’hommes (OF)

Rennes, les magasins Carrefour condamnés aux Prud’hommes (OF) dans Luttes sociales en Bretagne carrefour_1-300x150

Un litige opposait des salariés des magasins Carrefour de Cesson-Sévigné et d’Alma à Rennes à leur employeur, sur la rémunération du temps de pause et l’entretien des tenues de travail. Le juge départiteur des Prud’hommes de Rennes a tranché la semaine dernière. Le groupe Carrefour devra verser 162 325 € aux 47 salariés soutenus par la CFDT. Les salariés concernés toucheront des sommes allant de 1 500 € à 5 000 €. « La CFDT Services 35 aura réussi à démontrer, après 4 ans de procédure, que les salariés avaient été injustement sous-payés », souligne Erwanig Le Roux, secrétaire général du syndicat. « Reste à voir maintenant si Carrefour respectera le droit des salariés ou fera appel malgré ses nombreuses condamnations partout en France. » Social mardi 18 juin 2013

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Rennes.-Les-magasins-Carrefour-condamnes-aux-Prud-hommes_55257-2203862_actu.Htm

Lire la suite

19 juin 2013 ~ 0 Commentaire

Camarades, n’allez pas à la « conférence sociale » !

Camarades, n'allez pas à la

Syndicat des Archives de France CGT

Résolution adoptée à l’unanimité par la Commission Exécutive du Syndicat des Archives de France CGT réunie ce 18 juin 2013

En matière de retraites, la CE du SAF-CGT réaffirme, à deux jours du prétendu sommet social et au lendemain de la publication du rapport Moreau le nécessaire combat pour, en particulier :
- le droit à une retraite pleine et entière à 60 ans maximum après 37,5 années de cotisation pour le public comme pour le privé avec une véritable prise en compte de la pénibilité pour un départ anticipé ;
- dans la Fonction publique, une pension équivalente au minimum à 75 % de la dernière rémunération, primes et indemnités comprises ;
- la suppression de tout système de décote ;
- un taux de pension de réversion à 75 % sans plafond de ressource pour les ayants droit.

Le SAF-CGT considère, au vu des critères qui encadrent ce sommet « social » qu’il n’y a rien à négocier. C’est pourquoi notre syndicat s’adresse à notre confédération :
« Camarades du bureau confédéral, n’allez pas à ce « sommet social » où le gouvernement Hollande ne cherche qu’à vous attacher, à vous impliquer dans ce projet de loi qui est une nouvelle attaque contre notre système de retraites par répartition solidaire !
Appelez plutôt les salariés du public et du privé, les retraités, à la mobilisation unie sur le seul mot d’ordre qu’exige la situation :
- Retrait du projet de loi !
- Pas touche à nos retraites !

- Abrogation de toutes les contre-réformes précédentes »

La CE du SAF-CGT Paris, le 18 juin 2013

Lire la suite

17 juin 2013 ~ 0 Commentaire

Chômage. Les « Invisibles » veulent faire entendre leur voix (LT)

Chômage. Les « Invisibles » veulent faire entendre leur voix (LT) dans Chômage & précarité les-associations-de-chomeurs-revendiquent-notamment-de_591824_510x255

Ils n’ont jamais été aussi nombreux et restent pourtant « invisibles » : une marche de chômeurs s’élance, aujourd’hui, à travers la France.

Plusieurs dizaines de demandeurs d’emploi prendront la route depuis Montpellier (Hérault) et Haguenau (Bas-Rhin), pour une arrivée prévue le 6 juillet à Paris, avec le souvenir de la mobilisation de l’hiver 1997-1998. Outre les revendications d’urgence (création d’un fonds social d’urgence, arrêt des ra- diations à Pôle emploi…), les associations de chômeurs (MNCP, Apeis, AC !), soutenues par deux syndicats de Pôle emploi et Attac, contestent le refus du gouvernement de les associer à la conférence sociale (de jeudi à vendredi).

« En situation d’apathie »
Alors que les listes de Pôle emploi n’ont jamais été aussi longues (3,26 millions de chômeurs sans activité en avril), les chômeurs entendent aussi « donner de la voix » avant la négociation qui définira, à l’automne, de nouvelles règles pour l’assurance chômage. Pour Alain Marcu, d’AC !, « les chômeurs sont noyés dans les difficultés du quotidien, en situation d’apathie, ils restent dans leur coin et sont invisibles ». Second type de réaction, une « révolte im- puissante, contre l’ordre du monde ou contre soi, comme le montre le cas du demandeur d’emploi qui s’est immolé à Nantes » en février, souligne le psychiatre Michel Debout.

Aucune représentativité
L’action collective des chômeurs – statut qui bénéficie d’une image dévalorisante – est structurellement faible. L’enjeu, pour les associations, est aussi d’asseoir leur légitimité pour devenir des interlocuteurs officiels. « On est consultés par les commissions parlementaires, l’Unédic et même le Medef, mais cela ne se traduit pas au niveau des pouvoirs publics. Sapin comme Ayrault refusent de nous recevoir », dénonce l’ancien président du MNCP. Mais, selon le sociologue Didier Demazière, « le gouvernement n’a pas les mains libres car les syndicats sont globalement hostiles à ce que les chômeurs deviennent une composante supplémentaire du dialogue social ». Un récent rapport parlementaire préconisait pourtant l’entrée des associations de chômeurs dans le Conseil d’administration de Pôle emploi.17 juin 2013

http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/france/chomage-les-invisibles-veulent-faire-entendre-leur-voix-17-06-2013-2139029.php

Lire la suite

16 juin 2013 ~ 0 Commentaire

Samedi 15 juin, plusieurs milliers de manifestants dans les rues de Paris (LT)

Samedi 15 juin, plusieurs milliers de manifestants dans les rues de Paris (LT) dans Santé 2899455_sante-illus-new

Ce samedi, à Paris, plusieurs milliers de manifestants venus de toute la France – 8.000 selon les organisateurs, 3.600 selon la police – ont défilé à l’appel de la CGT et de Sud contre la politique de santé du gouvernement. « Nous exigeons une autre politique sanitaire et sociale définie à partir des besoins des populations pour garantir l’égalité d’accès de tous à des prises en charge de qualité », a lancé Nathalie Gamiochipi, secrétaire générale de la Fédération santé CGT, du haut d’un podium installé place de la Bastille, avant que le cortège ne se dirige vers la place de la Nation.


« Répartir autrement les richesses »
Et d’ajouter : « Pour cela, nous exigeons un financement ambitieux de la protection sociale, pour la consolider (…), pour en finir avec son démantèlement. Cela est possible à condition de répartir autrement les richesses produites par le travail ». Les manifestants ont dé- noncé tout à la fois la politique de financement des hôpitaux, les partenariats public-privé comme à Saint-Nazaire (44) ou à l’hôpital sud-francilien de Corbeil-Essonnes, les restructurations hospitalières, notamment à l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). Les conditions de travail à l’hôpital ont été particulièrement dénoncées. « Le nombre de tentatives de suicide dans notre secteur est tenu secret. Pourtant, rien qu’à l’AP-HP, ce sont au moins 35 collègues qui sont passés à l’acte depuis 2010, sept collègues ont mis fin à leurs jours sur leur lieu de travail et sept autres ont fait des tentatives », a affirmé Nathalie Gamiochipi. Alors que vont s’ouvrir les premières discussions budgétaires pour 2014, « nous exigeons un moratoire sur toutes les restructurations et l’ouverture de négociations sur le financement des établissements, l’emploi, la formation et les salaires ».


« Du pipeau »
Entre le gouvernement Sarkozy et celui-ci, rien n’a changé dans le domaine de la santé », a déclaré l’urgentiste CGT Christophe Prudhomme, malgré le « Pacte de confiance » pour l’hôpital lancé par Marisol Touraine, ministre de la Santé. « C’est du pipeau, a-t-il poursuivi. Ils en sont à nous proposer des réunions avec la DGOS (Direction générale de l’offre de soins, dépendant du ministère, ndlr), mais il n’y a pas de grain à moudre ». Résultat d’une longue mission de concertation menée par Edouard Couty, le « Pacte de confiance » doit déboucher sur des mesures concernant, notamment, la gouvernance des hôpitaux publics, en redonnant plus de pouvoirs aux commissions médicales par rapport aux directeurs d’établissements. 15 juin 2013 à 18h03

http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/france/politique-de-sante-plusieurs-milliers-de-manifestants-dans-les-rues-de-paris-15-06-2013-2138385.php

Lire la suite

14 juin 2013 ~ 0 Commentaire

Finistère. Les agents du conseil général appelés à manifester jeudi prochain (LT)

Finistère. Les agents du conseil général appelés à manifester jeudi prochain (LT) dans Luttes sociales en Bretagne le-changement-dans-tes-reves-300x219

Agents des centres d’exploitation des routes, des services d’action sociale, des collèges, assistants familiaux… Le syndicat CGT du conseil général du Finistère, pointant notamment la politique de promotion et de mutation, appelle à la mobilisation « pour un changement de cap », jeudi 20 juin, à 10 h 30, sur le parvis de la Maison du Département à Quimper. Ce jour-là, les conseillers généraux se réuniront en séance plénière. 13 juin 2013 à 16h21

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/finistere/finistere-les-agents-du-conseil-general-appeles-a-manifester-jeudi-prochain-13-06-2013-2135985.php

Lire la suite

14 juin 2013 ~ 0 Commentaire

Quimper, La Poste: la CGT souligne le retour de la souffrance au travail (LT+OF)

Quimper, La Poste: la CGT souligne le retour de la souffrance au travail (LT+OF) dans Luttes sociales en Finistère jpg-300x148

Les préconisations du rapport de Jean Kaspar, mandaté par la Poste, après une série de suicides auront-elles fait long feu ?

C’est ce qu’affirme la CGT qui organisait, hier, une journée nationale d’action. « En 2010, les maladies professionnelles à la Poste ont augmenté de 47 % et de 38 % en 2011. Les chiffres de 2012 ne sont pas connus », a argumenté, hier matin, Alain Le Berre, secrétaire départemental de la CGT FAPT, devant la direction du regroupement de la Poste, à Quimper, avec des délégations de centres courriers du Sud-Finistère.

Il évoque les suppressions d’emplois, les réorganisations incessantes de services, « la course effrénée à la rentabilité et la sécabilité (…) On ne veut plus revivre la souffrance au travail ». Un peu plus tôt dans la matinée, la quasi-totalité des postiers de Quimper s’était mise en grève 24 heures pour protester contre une réorganisation du service courrier, prévue en fin d’année, à l’appel de la CGT et de Sud, projetant la suppression de six à douze tournées de facteurs sur 55. Un autre préavis de grève est déposé la semaine prochaine, contre le transfert du courrier de Plogonnec vers Douarnenez. 14 juin 2013

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/finistere/la-poste-la-cgt-souligne-le-retour-de-la-souffrance-au-travail-14-06-2013-2136141.php

Quimper. Les facteurs en grève contre une réorganisation en vue (OF)

Une bonne partie des facteurs quimpérois sont en grève ce jeudi à l’appel de la CGT et de Sud. Ils protestent contre un projet de réorganisation de la distribution.

Mouvement bien suivi. Selon la direction, 47 facteurs sur 86 ont suivi le mouvement. Les facteurs redoutent les conséquences de cette réorganisation. La direction se montre rassurante, assurant que rien n’est encore décidé. « Nous sommes en phase de discussion et de partage… » précise la Poste. La nouvelle organisation devrait être mise en place d’ici la fin de l’année. Social jeudi 13 juin 2013

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Quimper.-Les-facteurs-en-greve-contre-une-reorganisation-en-vue_40820-2202266——29232-aud_actu.Htm


Lire la suite

13 juin 2013 ~ 0 Commentaire

Le Portugal en grève générale le 27 juin (esquerda.net)

Le Portugal en grève générale le 27 juin (esquerda.net) dans Austérité greve-geral-marco

Les centrales syndicales CGTP et UGT ont remis vendredi dernier au ministère de l’Economie un préavis de grève générale pour le 27 juin prochain. Pour le secrétaire général de la CGTP, Arménio Carlos, les trois causes de cette grève sont les suivantes :

Tout d’abord, de nombreux travailleurs qui ont voté pour le PSD et le CDS (partis de droite au pouvoir, NdT) se sont rendu compte que la politique du gou- vernement ne bénéficie qu’aux grands groupes économiques et financiers tout en pénalisant les travailleurs. En second lieu, parce que les gens se sont rendus compte que cette grève générale permettra de faire avancer des revendications pour résoudre les problèmes du pays et, en troisième lieu, parce que cette grève est aussi en défense de la dignité.

« C’est une grève générale qui concerne tous les travailleurs du secteur privé, du secteur public et aussi des entreprises d’Etat, mais c’est aussi une grève générale qui vise à défendre les nouvelles générations et, en conséquence, personne ne peut rester indifférent » a souligné Arménio Carlos. « Ou bien nous acceptons ce qu’ils veulent nous imposer, ou bien nous manifestons par la lutte notre indignation pour affirmer que nous ne voulons pas prendre ce che- min. Et cela passe par la sortie de ce gouvernement ». Pour Carlos Silva, dirigeant de l’UGT, « Ce n’est pas le gouvernement qui est en question, ce qui est en question ce sont les politiques du gouvernement et nous espérons qu’avec ce signal il se rende compte qu’il risque de perdre un interlocuteur social ». Carlos Silva a menacé de rompre l’accord de Concertation sociale que son syndicat a signé en janvier de l’année dernière : « Le sujet est sur la table. Nous ne voulons pas laisser tomber l’accord, qui fait partie de la stratégie de l’UGT,  dans le but d’aider le gouvernement et les autres acteurs sociaux à obtenir le prêt de la Troïka de 78 milliards d’euros, mais il appartient au gouvernement d’agir en conséquence ». Dans un communiqué commun, la CGTP et l’UGT affirment que « L’unité des travailleurs portugais dans des formes de lutte dure s’affirme aujourd’hui sans doute plus que jamais, comme une prémisse fondamentale pour obliger le gouvernement à changer le cap d’une politique excessivement marquée par l’austérité et par un agenda idéologique qui inclus des plans de privatisations des services, de destruction de l’Etat Providence et de toute perspective d’avenir pour la société portugaise ».

D’après Esquerda.net :
http://www.esquerda.net/artigo/centrais-sindicais-esperam-grande-ades%C3%A3o-%C3%A0-greve-geral/28163
Traduction française pour Avanti4.be.

http://www.avanti4.be/actualite/article/le-portugal-en-greve-generale-le-27-juin

Lire la suite

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin