Archive | Syndicalisme

14 avril 2015 ~ 0 Commentaire

un incroyable invité dans un congrès syndical (al)

un incroyable invité dans un congrès syndical (al) dans Macronie

Une information exclusive du blog des Communistes libertaires de la CGT: la Confédération européenne des syndicats (CES) a décidé d’inviter François Hollande à intervenir lors de son congrès du 28 septembre au 2 octobre 2015 à Paris.

Le président de la république française s’est empressé de répondre positi- vement à cette incroyable invitation. Comment la CES [1], qui prétend faire du 1er Mai une date contre les politiques d’austérité qui frappent tous les travailleurs d’Europe d’une manière ou d’une autre, peut-elle inviter celui qui incarne l’austérité en France?

La réponse est simple: les sociaux-libéraux qui dirigent les gouvernements «de gauche» sont les mêmes que ceux qui dirigent la majorité des confédérations syndicales liées à la CES. Et il n’est pas rare de voir des dirigeants syndicaux recasés pour une seconde vie dans les ministères…

Déjà au congrès de la Confédération internationale des syndicats libres (CISL) à Vancouver en 2010, le Premier ministre grec Papandréou était invité à prendre la parole. Tout comme Dominique Strauss-Khan invité en tant que directeur du FMI! Une minorité de délégués osa tout de même une bronca pour conspuer ces deux voyous.

Cet automne à Paris, nous dénonçons l’invitation faite à Hollande. Nous appelons le comité confédéral national de la CGT à dénoncer cette invitation. Et si la visite d’Hollande est maintenue nous appellerons les militants CGT à manifester aux portes de la Mutualité qui accueillera le congrès. 10 avril 2015

Blog Communistes libertaires de la CGT

[1] CES à laquelle adhèrent, en France, la CGT, la CFDT, FO, la CFTC, l’Unsa et la FSU.

http://alternativelibertaire.org/?Un-incroyable-invite-dans-un

Lire la suite

08 avril 2015 ~ 0 Commentaire

hier, à la gare de pontrieux

unnamed

RASSEMBLEMENT EN GARE DE PONTRIEUX MARDI 7 AVRIL POUR DEFENDRE LA LIGNE FERROVIAIRE GUINGAMP PAIMPOL
BRANCHE DU RESEAU FERRE BRETON CONCEDE A TRANSDEV CFTA

ENVIRON 400 PERSONNES DONT UNE BONNE CENTAINE A L’APPEL DE LA CGT CFTA, CGT CHEMINOTS ET UNION LOCALE CGT  DE GUINGAMP

LA LUTTE CONTINUE…….

PROCHAIN RENDEZ VOUS LE 24 AVRIL A PONTRIEUX A L OCCASION DE LA VENUE DES RESPONSABLES DE RFF EN MAIRIE

1er MAI A GUINGAMP SOUS LE SIGNE DE LA DEFENSE DE LA LIGNE RASSEMBLEMENT SUR LE PARVIS DE LA GARE

INITIATIVE UL CGT SUR PAIMPOL LE 1ER MAI

S IL FAUT RESSERRER LES BOULONS DES TRAVERSES ET DES RAILS…. ON VA LES AIDER…

BONNE NOUVELLE GUILLAUME PEPY SE REND REGULIEREMENT PAR LE RAIL DANS L ILE DE BREHAT

ATTENTION AU DERAILLEMENT VU L ETAT DU RESEAU…

Lire la suite

07 avril 2015 ~ 0 Commentaire

l’influence du courant anarchiste dans la constitution de la cgt (npa)


*

Profondément marqué par un siècle de répression et trois défaites majeu- res: défaite de la révolte des canuts en 1833, écrasement de la révolution de 1848 et de la Commune de Paris en 1871, en cette fin de 19e siècle, le mouvement ouvrier en pleine recomposition se forge majoritairement l’idée qu’aucune réforme n’est possible, et que seule la révolution sociale, la réappropriation des moyens de production et la destruction de l’État bourgeois, constitue la voie de l’émancipation des travailleurs.

L’Association internationale des travailleurs (AIT) regroupe en son sein les militants des différents courants politiques, dont les plus importants sont les mar- xistes et les bakouninistes. Au congrès de Bâle en 1869, les partisans de Bakou- nine réuniront les deux tiers des voix, contre un tiers pour les marxistes, ce qui donne une indication de l’influence dont bénéficie alors le courant anarchiste dans le mouvement ouvrier, et dans le processus de construction du mouvement syn- dical. De nombreux communards, de retour d’exil et de déportation, viendront rejoindre le mouvement syndical en construction, y apportant leur expérience et leur salutaire défiance envers les illusions réformistes.

Actifs dans la construction des bourses du travail Dans les années 1892- 1894, le mouvement libertaire se voit confronté à une dérive «terroriste» de courte durée. Le massacre du 1er mai 1891 à Fourmies et les affrontements entre anar- chistes et forces de l’ordre le même jour à Clichy, suivis de fortes condamnations, entraînent une partie du mouvement à recourir à des actions individuelles à portée symboliques. Parmi elles, citons Auguste Vaillant faisant exploser une bombe à la chambre des députés ou Santo Caserio, anarchiste italien, poignardant le président Sadi Carnot.

Cette ligne aventuriste et minoritaire est désapprouvée par la majorité des libertaires, dont Kropotkine: «Un édifice basé sur des siècles d’histoire ne se détruit pas avec quelques kilos d’explosif». Cela amènera le mouvement anarchiste à concentrer son militantisme à l’action syndicale, et notamment à la construction de la Fédération nationale des bourses du travail qui se multiplient.

Fernand Pelloutier, d’abord guesdiste (marxiste) puis convaincu par les idées anarchistes, devient secrétaire général de la Fédération nationale des bourses du travail, et jouera un rôle majeur dans la fondation de la CGT. Émile Pouget, rédac- teur du journal pamphlétaire anarchiste le Père peinard, sera élu secrétaire adjoint de la CGT en 1901. Il contribuera à développer au sein de la confédération un programme d’action révolutionnaire fondé sur le principe de « ’action directe  au sein de l’entreprise, n’excluant pas le sabotage comme forme d’action légitime.

Les idées libertaires dans la charte d’Amiens Convaincus que la révolution sociale ne pourra être que l’aboutissement d’une grève générale insurrectionnelle victorieuse, dont le syndicalisme révolutionnaire est le vecteur principal, les con- gressistes du 9e congrès de la CGT en octobre 1906, adoptent une résolution excluant toute influence des organisations politiques dans le champ syndical. Les guesdistes (marxistes) sont ainsi mis en temporairement en minorité par le courant libertaire.

Mais les principes fondateurs de la charte : grève générale, expropriation du capital et destruction de l’État bourgeois resteront pour longtemps un patrimoine commun au sein de la CGT. Nombre de syndicats les reprendront dans leurs statuts, et aujourd’hui encore, malgré les pressions d’une partie de l’appareil.

Alain Pojolat

http://npa2009.org/arguments/la-cgt-commemorer-pour-comprendre-pour-changer

Lire la suite

05 avril 2015 ~ 0 Commentaire

éloge des syndicats (diplo)

Puisque chacun prétend se soucier de l’envol des inégalités, pourquoi cette analyse du Fonds monétaire international (FMI) est-elle passée à ce point inaperçue (1) ?

En raison de ses conclusions ? Dans une étude présentée en mars dernier, deux économistes issues de ce temple du libéralisme relèvent «l’existence d’un lien entre la baisse du taux de syndicalisation et l’augmentation de la part des reve- nus les plus élevés dans les pays avancés durant la période 1980-2010».

Comment expliquent-elles ce lien? «En réduisant l’influence des salariés sur les décisions des entreprises», l’affaiblissement des syndicats a permis d’«aug-menter la part des revenus constitués par les rémunérations de la haute direction et des actionnaires».

Selon ces économistes du FMI, «une moitié environ» du creusement des iné- galités que les libéraux préfèrent traditionnellement attribuer à des facteurs imper-sonnels: mondialisation, technologies, etc découlerait du déclin des organisations de salariés. Doit-on s’en étonner?

Quand le syndicalisme, point d’appui historique de la plupart des avancées émancipatrices, s’efface, tout se dégrade, tout se déplace. Son anémie ne peut qu’aiguiser l’appétit des détenteurs du capital. Et son absence, libérer une place qu’envahissent aussitôt l’extrême droite et l’intégrisme religieux, s’employant l’une comme l’autre à diviser des groupes sociaux dont l’intérêt serait de se montrer solidaires.

Or l’effacement du syndicalisme ne tient ni du hasard ni de la fatalité. En avril 1947, alors que l’Occident s’apprête à connaître trente ans de prospérité un peu mieux partagée, Friedrich Hayek, un penseur libéral qui a marqué son siècle, dresse déjà la feuille de route de ses amis politiques: «Si nous voulons entretenir le moindre espoir d’un retour à une économie de liberté, la question de la res- triction du pouvoir syndical est une des plus importantes.»

Hayek prêche alors dans le désert, mais quelques décennies plus tard, grâce à l’intervention directe, et brutale, de deux de ses admirateurs, Ronald Reagan et Margaret Thatcher, lors de conflits du travail marquants, les contrôleurs aériens américains en 1981, les mineurs britanniques en 1984-1985, le «pouvoir syndical» a rendu l’âme.

Entre 1979 et 1999, le nombre annuel de grèves impliquant au moins mille salariés passe aux Etats-Unis de deux cent trente-cinq à dix-sept, celui des jours de travail «perdus», de vingt millions à deux millions (2). Et la part du salaire dans le revenu national recule… En 2007, sitôt élu président de la République, Nicolas Sarkozy fait à son tour voter une loi restreignant le droit de grève dans les servi- ces publics. L’année suivante, il pavoise tel un gamin hilare: «Désormais, quand il y a une grève en France, personne ne s’en aperçoit.»

En bonne logique, l’étude du FMI aurait dû insister sur l’urgence sociale et politique de renforcer les organisations de salariés. Elle estime plutôt qu’«il reste à déterminer si l’accroissement des inégalités dû à l’affaiblissement des syndicats est bon ou mauvais pour la société»… Ceux qui ont déjà une petite idée de la réponse en tireront sans effort la conclusion qui s’impose.

Lire la suite

04 avril 2015 ~ 0 Commentaire

banque postale: bientôt au téléphone il n’y aura plus personne! (sud rennes)

*

Le 12 mars dernier, la direction du centre financier de Rennes, ex chèques postaux, a présenté un programme baptisé «contact». C’est une façon très curieuse de «gérer les flux téléphoniques» qui arrivent dans les centres financiers.

Présentée comme une simple question technique, c’est une arme de dissu- asion à destination des clients qui ont un compte à la banque postale. Aujourd’hui 2 plateaux téléphoniques du centre de Rennes de 65 postiers chacun répondent à plus de 60 000 appels téléphoniques par mois. Les dirigeants de la Banque Postale trouvent que ce sont des appels inutiles à «faible valeur ajoutée».

Alors ils demandent aux «chargés de clientèle» de ne pas répondre à la demande de l’appelant mais de l’orienter vers un autre canal, vers un automate : un serveur vocal ou un 3639 (payant). C’est pour nous totalement inadmissible.

D’une part, cela contrevient aux dispositions de la loi LME, loi de moderni- sation économique qui oblige les services à avoir un service de réponse gratuit à toute personne ayant conclu un contrat avec ce service.

D’autre part, cela exclut bon nombre de «clients» particulièrement les person- nes âgées ou peu familiarisées avec les outils informatiques ou les serveurs vocaux (faites 1,2,3,4,…si vous n’avez besoin de rien!) .

Enfin, le but du programme «contact» est clair: dissuader celui qui a un compte d’appeler le centre financier pour faire diminuer le nombre d’appels et donc le nombre d’opérateurs. En effet, chaque salarié a un objectif de rentabilité de 54 appels/jour.

Le syndicat SUD tient à faire savoir que nombre de salariés sont en total désaccord avec ces méthodes car nombre d’entre eux ont d’autres valeurs notamment humaines.

Mais selon la direction, c’est une «stratégie de La Poste et de la Banque Postale» non discutable et la direction souhaite faire appliquer «contact» dès maintenant par la pression managériale! Pour SUD, le programme «contact» est néfaste pour la «relation clientèle», pour le client comme pour le chargé de clientèle! Non seulement le syndicat SUD a bien l’intention de s’y opposer mais de plus

SUD alertera les associations qui défendent les populations fragiles et fera appel au Défenseur des droits…

jeudi 2 avril 2015 SUD PTT 35 Rennes

http://www.rennes-info.org/Banque-Postale-Bientot-au

Lire la suite

04 avril 2015 ~ 0 Commentaire

pontrieux, le 7 avril

cheminot

COMMUNIQUE DE PRESSE:

Les Unions Locales CGT de Guingamp et Paimpol appellent à participer au rassemblement
du mardi 7 avril à 11h00 devant la gare de Pontrieux
à l’appel du comité de développement de la ligne Paimpol, Guingamp Carhaix

La CGT apporte tout son soutien au syndicat CGT de la CFTA pour la défense du service public ferroviaire et l’emploi. Il est absurde de financer un pôle multimodal sur la gare de Guingamp  sans financer la rénovation de la ligne.

L’incapacité à anticiper la vétusté  des infrastructures révèle les incohérences des financeurs et des pouvoirs publics, Etat, Région, SNCF, collectivités territoriales, gestionnaire Transdev.
Peut on croire qu’une politique de transport multimodal se met en place alors que tout concourt à mettre sur la route les trafics voyageurs?
Le gouvernement en promouvant la loi Macron signe l’arrêt de mort des petites lignes ferroviaires au profit du bus…et de la pollution.

Pour les Unions Locales CGT de Guingamp et Paimpol Thierry Perennes

http://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/guingamp/ligne-guingamp-paimpol-appel-a-manifester-mardi-a-pontrieux-04-04-2015-10582864.php

Lire la suite

31 mars 2015 ~ 0 Commentaire

9 avril

cgt

Les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires appellent tous les salarié-es, les retraité-e-s et les privé-e-s d’emplois, du privé et du public à l’action et à la grève le 9 avril prochain avec une grande manifestation nationale à Paris.

Elles veulent ainsi faire converger les revendications qui s’expriment dans de nom- breux conflits sociaux dans des branches comme la santé, l’énergie, les transports routiers, les cheminots, la chimie, le commerce et exiger du gouvernement et du patronat qu’ils y répondent par des mesures de progrès social.

D’une seule voix pour nos revendications

DEPART EN BUS DEPUIS LANNION 5 H 30

ARRET A GUINGAMP 6 H 00

PARIS MANIFESTATION A 13H00 PLACE D’ITALIE AUX INVALIDES

RETOUR VERS MINUIT

INSCRIVEZ VOUS AUPRES DES UNIONS LOCALES

de LANNION ET GUINGAMP

Lire la suite

30 mars 2015 ~ 0 Commentaire

le syndicat qu’il vous faut? (émancipation)

UNION-

(La place d’une femme est dans son syndicat)

Du récent congrès confédéral de FO, on retiendra surtout les débats pour savoir comment combattre (ou ne pas combattre pour certain-e-s) la politique gouvernementale d’austérité: grève ou pas, journée d’action, grève interpro, grève générale?

Sur quelles revendications? Avec quelles formes d’action? Mais il y a eu aussi d’autres thèmes, par exemple la place des femmes et la lutte contre le sexisme dans l’organisation syndicale (y compris l’AFP y consacre une dépêche le 08 février).

Ainsi l’intervention de la déléguée de la Haute-Marne, qui relève que “la réfle- xion avance à petits pas de fourmis”, et qui enfonce le clou: “Stop aux réflexions sexistes et grivoises. À chaque Comité confédéral national, nous avons droit aux remarques et sous-entendus du style: «Eh la blondasse, il ne faut pas demander comment elle est arrivée là celle-là», «Bon le discours MLF ça suffit : une fois ça va, on change de disque»”.

Elle indique par ailleurs que ces réflexes sexistes ont des traductions concrè- tes dans la vie de l’organisation: “Stop aux comportements machistes qui condui- sent par exemple à rayer systématiquement les femmes des listes des candidats aux divers mandats”.

Débat d’autant plus important que dans le même temps, à FO aussi, on constate que lors des épisodes de lutte de classe, les femmes jouent un rôle important, ainsi la déléguée FO qui a mené la lutte des salarié-e-s de GAD en Bretagne l’an dernier… et aussi parmi les congressistes qui ont critiqué la direc- tion bureaucratique de FO par exemple sur son absence de certaines luttes, ou sur la signature de l’accord UNEDIC. Comme quoi à FO c’est comme dans les autres syndicats: des petits pas, mais encore de grands progrès à faire.

Quentin Dauphiné

L’Émancipation syndicale et pédagogique –3/03/2015 – page 36

http://www.emancipation.fr/spip.php?article1095

Lire la suite

28 mars 2015 ~ 0 Commentaire

ploermel: le personnel hospitalier mobilisé (fr3)

manifestants-hopital-SUD

Une partie du personnel hospitalier de Ploermel, dans le Morbihan, est en grève pour protester contre le plan de retour à l’équilibre de l’hôpital public. Les personnels de santé sont opposés aux suppressions de postes programmés et craignent pour la survie de l’établissement.

Ils sont 70 environ à avoir quitté le centre hospitalier de Ploermel pour rejoindre le marché. Ils sont en grève et informent la population sur la situation économique de l’établissement public et sur les conséquences qu’implique le plan de retour à l’équilibre imposé par l’ARS (Agence Régionale de Santé)

Des comptes dans le rouge Le déficit de l’établissement s’élève à 1,9 million d’euros par an, ramené à 1,4 million grâce à l’aide de l’ARS. Mais le déficit cumulé depuis 10 ans se monte à 9 millions d’euros, une situation financière délicate que l’ARS veut assainir. D’où le plan de retour à l’équilibre ordonné à la direction de l’établissement de santé. Un plan évalué à 1,3 million d’euros d’économies par an. La direction met en avant auprès des salariés que les mesures prévues ne se traduiront par aucun licenciement sec.

La crainte pour la survie de l’hôpital Dans ce train de mesures, les personnels hospitaliers s’opposent à la suppression de 18 postes en équivalent temps plein et la suppression de trois jours de repos. Au delà de ces économies drastiques, les manifestants expriment leur crainte de voir l’offre de soins diminuer progressive- ment pour les 75.000 habitants du bassin de population de Ploermel et de ses alentours.

Selon les grévistes, en 2014, l’établissement aurait accueilli 19.000 personnes. Craignant pour le maintien de l’hôpital, les manifestants rappellent l’importance vitale de l’établissement pour Ploermel qui se situe à 1h de Rennes et à 45 minutes de Vannes.

Thierry Peigné Publié le 27/03 12:27, mis à jour le 27/03 19:12

http://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/2015/03/27/ploermel-le-personnel-hospitalier-mobilise-688901.html

Lire la suite

28 mars 2015 ~ 0 Commentaire

québec, le mouvement étudiant redémarre… (al’e)

http://printemps2015.org/wp-content/uploads/mauve-194x300.jpg

Près de 60 000 étudiants ont déclenché une grève lundi matin 23 mars pour protester contre les mesures d’austérité mises en avant par le gouvernement québécois et contre les hydrocarbures (politique du gouvernement dans ce domaine).

Selon le site printemps 2015.org, recensant les associations étudiantes en grève, 28 associations étudiantes représentant 38’000 étudiants prenaient part à une grève générale reconductible en date du 23 mars. A ce nombre s’ajoutent environ 20 000 étudiants qui sont en grève seulement pour la journée de lundi 23 mars. L’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSE) a obtenu, lors de vote à bulletin secret, 30 000 adhésions à la grève dès le 15 mars. Elle s’était fixé cet objectif quantitatif pour mettre en marche effectivement un mouvement de grève.

Le comité Printemps 2015 estime que pour le moment 80 000 personnes seront en grève le 2 avril, date à laquelle devrait se tenir une manifestation d’ampleur planifiée depuis plusieurs mois.

Environ 150 000 étudiants seront consultés prochainement par leur association étudiante sur le recours à une grève générale. De nombreux événements ponc- tuels de mobilisation et de revendication auront lieu dans les prochaines semaines un peu partout dans la province. Samedi après-midi (21 mars), environ 5000 personnes ont marché au centre-ville de Montréal pour protester contre l’austérité et l’économie du pétrole.

L’Association facultaire étudiante des arts (AFEA), représentant 3800 étudiants, a déclenché une grève lundi dernier.

Quelques milliers de manifestants ont défilé au centre-ville de Montréal mardi soir 24 mars dans le cadre de la grève étudiante. La marche a rapidement été déclarée illégale parce que les manifestants n’ont pas fourni leur itinéraire à la police, conformément au règlement P-6 décidé après les mobilisations de 2011. (Rédaction A l’Encontre)

Publié par Alencontre le 26 – mars – 2015
Lire aussi:
A Amsterdam aussi:

Etudiants irlandais(e)s avec les hollandais(e)s:

http://www.irishleftreview.org/2015/03/19/20731/

Lire la suite

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin