Archive | Sans-papiers

11 mai 2013 ~ 0 Commentaire

Manuel Valls s’ocuppe des roms (Bordeaux)

Manuel Valls s'ocuppe des roms (Bordeaux) dans Antiracisme roms

Lire la suite

06 mai 2013 ~ 0 Commentaire

Appel à un rassemblement le Vendredi 10 Mai à 18H30 Place de la Liberté

Appel à un rassemblement le Vendredi 10 Mai à 18H30 Place de la Liberté dans Brest et région images

DES LOGEMENTS POUR TOUTES ET TOUS, AVEC OU SANS-PAPIERS !Voici deux ans que l’hébergement des personnes en demande d’asile n’existe plus que partiellement à Brest. Actuellement, une dizaine de personnes vivent dans une maison de Brest Métropole Habitat qu’elles ont réquisitionnée. Elles en sont expulsables depuis la fin de la trêve hivernale (le 31 mars). Une trentaine de femmes, d’hommes et d’enfants dorment dans deux couloirs de l’association Coallia (association mandatée par l’état pour accueillir et accompagner les personnes en demande d’asile), sans accès ni à l’eau ni aux toilettes. Coallia avait même tenté une procédure judiciaire il y a quelques mois
pour expulser les migrant-e-s de ses couloirs et aujourd’hui encore elle a recommencé.

Depuis le changement de gouvernement, même les critères médicaux, la présence d’enfants ou les baisses de températures ne sont plus prises en compte.
Les réponses de nos élu-e-s ne sont que silence et violence policière quand les personnes migrantes réclament leur droit à l’hébergement. Nos appels au 115 sont ignorés, ainsi que les listes des noms et des situations que nous leurs donnons. Comme seule réponse nous avons celle-ci:
« cette population [ = les étrangers ! ] n’a pas accès à l’hébergement d’urgence, voyez avec Coallia ».

Face à cette situation, vendredi 5 avril, un groupe de plus de 40 personnes, majoritairement composé de migrant-e-s, ont occupé la mairie de Brest pour réclamer des logements. L’action avait pour but d’interpeller les pouvoirs publics pour qu’ils rappellent à l’Etat son obligation de loger les personnes en demande d’asile. Vers 17 heures 30, les pouvoirs publics ont enfin donné une réponse : les personnes ont été violemment expulsées par la police !

À cette occasion, une personne soutenant les demandeur-euse-s d’asile a été arrêtée par la police et une femme migrante enceinte de 7 mois a dû être emmenée d’urgence à l’hôpital ! Et seules quelques personnes migrantes ont obtenu des nuits d’hôtel jusqu’au lundi suivant, avant de se retrouver à nouveau à la rue…

Tant que nous n’aurons pas obtenu
Des logements pour toutes et tous
Avec ou sans-papiers
Nous continuerons les actions !

RASSEMBLEMENT
Vendredi 10 Mai à 18H30 – Place de la Liberté

CASSS-paPIERs, collectif d’actions, de soutien et de solidarité avec les personnes sans-papiers
Permanences juridiques les jeudi à 18h et réunion ouverte à tou-te-s les
jeudi à 19h30 au CLAJ, 2 rue du Docteur Gestin
cassspapier@no-log.org

Lire la suite

24 avril 2013 ~ 0 Commentaire

Pays-Bas : “Révolte au sein du PvdA au sujet des sans-papiers” (Presseurop)

Pays-Bas : “Révolte au sein du PvdA au sujet des sans-papiers” (Presseurop) dans Sans-papiers ss-pap-300x201

 Presseurop  De Volkskrant, 24 avril 2013

Plusieurs milliers de membres du Parti travailliste (PvdA), mais aussi des maires et les Jeunes Socialistes (JS) s’opposent au projet du gouvernement de poursuivre pénalement les sans-papiers. Les contestataires ont lancé une pétition. Et lors du congrès du parti, le 27 avril, il vont demander au leader socialiste, Diederik Samsom de “rompre avec le projet, changer de cap et rétablir le principe fondamental du parti, celui du ‘droit à une vie décente’”.

Cette mesure fait partie de l’accord de gouvernement conclu à l’automne dernier entre le PvdA et le parti libéral (VVD) du Premier ministre Mark Rutte, explique le quotidien. La contrepartie était que les demandeurs d’asile mineurs ne soient pas renvoyés dans leur pays.

http://www.presseurop.eu/fr/content/news-brief/3714161-revolte-au-sein-du-pvda-au-sujet-des-sans-papiers

Lire la suite

23 avril 2013 ~ 0 Commentaire

Sans-papiers : vers l’unité du mouvement

Sans-papiers : vers l'unité du mouvement dans Sans-papiers arton1409-b570e-300x201

C’est tout un symbole. Ce samedi 13 avril, dans le grand réfectoire du foyer Saint-Just de Paris où habitent de nombreux sans-papiers, le processus d’unification du mouvement des sans-papiers a franchi un nouveau pas. Lors de la deuxième réunion nationale autour de l’appel « Faut-il mourir pour avoir des papiers », une quinzaine de collectifs de sans-papiers ont décidé la création de l’Union nationale des sans-papiers (UNSP)


Le lieu est symbolique parce que cette unification du mouvement exige d’abord l’unité et la remobilisation des sans-papiers. C’est un des objectifs que se donne l’UNSP. La réunion a ensuite associé des représentantEs d’organisations et syndicats – Solidaires, Fasti, ATMF, FUIQP, Droits Devant, NPA… – pour articuler l’autonomie des sans-papiers avec la construction d’un mouvement impliquant beaucoup plus largement autour de la lutte pour la régularisation des sans-papiers et contre le racisme.
Des échéances de mobilisation
L’unité se construira en redonnant une visibilité à la lutte. Des mobilisations nationales ont été décidées, dont une manifestation en décembre, à l’occasion du trentième anniversaire de la marche pour l’égalité de 1983, pour exiger la régularisation de tous les sans-papiers et le droit de vote pour les étrangers. Des manifestations et concerts seront organisées fin août au moment de l’anniversaire de l’occupation de l’église Saint-Bernard et des marches régionales en septembre. L’UNSP va rencontrer la CGT et des associations historiquement partenaires afin de discuter de manière transparente des divergences qui ont divisé le mouvement et de trouver les moyens de mener des combats communs.
Denis Godard

Lundi 22 avril 2013 Publié dans : Hebdo Tout est à nous ! 191 (18/04/13)

Lire la suite

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin