Archive | Quimper et pays glazik

31 juillet 2017 ~ 0 Commentaire

kemper

kper

Lire la suite

24 juillet 2017 ~ 0 Commentaire

per jakez helias (le télégramme)

Deux géants de la langue bretonne: Per Jakez Helias interview Angela Duval

Quimper. La stèle à la mémoire d’Hélias inaugurée en langue française uniquement

 

« Ce que je trouve ahurissant, inimaginable, c’est que la ville de Quimper et la capitale de la Cornouaille fassent aujourd’hui totalement l’impasse sur la langue bretonne, comme si elle n’existait déjà plus », s’indigne le journaliste Fanch Broudic.

Ce samedi matin, à Quimper, une stèle en bronze, en hommage à Pierre Jakez Hélias (1914- 1995), a été inaugurée en présence des ses deux enfants, Claudette et Ifig, des initiateurs du projet, Jakez Bernard et Yves Toulhoat, ainsi que de nombreux élus.

« Il est important de perpétuer la mémoire de ce grand homme, qu’on perpétue la Bretagne », a insisté Jakez Bernard. L’ancien président du festival de Cornouaille a repris de larges citations de l’écrivain bigouden, auteur du « Cheval d’Orgueil ». Peu après, en mairie, lors de la traditionnelle réception organisée pour le festival de Cornouaille, Ludovic Jolivet, maire de Quimper, a fait de même, citant par exemple cette formule datant de 1969 : « L’uniformisation du monde moderne n’a pas encore eu raison de la celtitude ».

Coup de gueule de Fanch Broudic

Justement, c’est là que le bât blesse, estime le journaliste Fanch Broudic. Dans un communi- qué écrit en français et en breton, il s’indigne : « On ne reprochera pas à ceux qui ne savent pas le breton de n’avoir rien dit en une langue qu’ils ne maîtrisent pas. Ce que je trouve ahu- rissant, inimaginable, c’est que la ville de Quimper et la capitale de la Cornouaille fassent aujourd’hui totalement l’impasse sur la langue bretonne, comme si elle n’existait déjà plus. Personne n’a été invité à prendre la parole en breton, à évoquer la mémoire d’Hélias dans la première langue qui était la sienne, à lire un de ses poèmes, à parler en quelques mots de son œuvre. »

« Hélias a été, certes, le rénovateur du Festival de Cornouaille. Mais il a aussi été écrivain, homme de théâtre, homme de radio et de télévision, en langue bretonne tout autant qu’en langue française, parfaitement bilingue. L’oublier est une faute. La stèle imaginée par Pierre Toulhoat cite pourtant les titres de ses ouvrages dans les deux langues, non ? Douze ans après la disparition de l’un des plus populaires écrivains bretons du 20è siècle, Quimper ne sait déjà plus qu’il avait écrit : « Ar brezoneg eo ma bro ». Le breton est ma patrie. Désolant ».

22 juillet 2017

http://www.letelegramme.fr/

Per Jakez Helias (Wikipedia)

Commentaire du Peuple Breton:

Tout cela pour dire que tout devrait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes. Oui mais… Si l’écrivain s’appelle officiellement Pierre-Jakez, la stèle porte, elle, le prénom « Per-Jakez ». Et le Cheval d’Orgueil a d’abord été écrit en breton avant d’être traduit en français par l’auteur pour pouvoir être publié.

Or, samedi, la grande absente de l’inauguration était la langue bretonne, ce qui a suscité quelques réactions dans la presse à commencer par le journaliste Fañch Broudig, mais aussi par Angèle Jacq, écrivain et militante de la langue bretonne. Et c’est à elle que l’on laissera le dernier mot car elle le dit mieux que l’on saurait le faire : « la langue bretonne fut dramatiquement absente de cette cérémonie. Il suffisait de l’inviter ! Et à dire et faire entendre les mots que ce poète avait parlé dès l’enfance en première langue ! Une langue qui est là, présente à chaque instant, à chaque pas, grâce à des personnes comme Per Jakez Helias qui a tant contribué à la maintenir, à une époque où il était si difficile de le faire. [… ] La mairie de Kemper ne devrait tout de même pas oublier qu’elle se veut capitale de Kerne, (Cornouaille en breton). C’était hier… Demain sera comment ? Sans âme ? »

http://lepeuplebreton.bzh/

Lire la suite

13 juillet 2017 ~ 0 Commentaire

vidéo (npa kemper)

camra
.
Vidéo-surveillance: La belle affaire… mais pour qui?
.
En partant d’un  » sentiment d’insécurité » qui comme tout sentiment est d’abord émotionnel et non mesurable la municipalité veut persuader les Quimpérois qu’ils vivent en insécurité…
Mais laquelle? Celle de la précarité, du chômage, de l’insécurité sociale pour les plus défavorisés et les classes populaires!!!
.
Pour y palier le maire, sans consultation démocratique, veut imposer la vidéo surveillance histoire de tranquilliser le centre-ville envahi, comme chacun sait, par les  » brigands et les voyous » qui seront repérés et pistés dés le moindre geste et comportement  » hors norme », vidéo renforcée par la suspicion que développera le réseau faussement appelé  » voisins solidaires », un nouveau concept pour parler d’incitation à la discrimination et à la délation. En outre des agents de sécurité privés viendront renforcer le tout sécuritaire  » estival »…
.
La solution ( outre son coût) n’est pas dans la vidéo surveillance et les agences de « sécurité », qui n’ont jamais empéché les actes délictueux, mais dans le vivre ensemble, l’ animation de la vie citoyenne, les rencontres, l’échange et non le développement de la peur de l’autre. »
.
 NPA Kemper

Lire la suite

17 juin 2017 ~ 1 Commentaire

quimper (prévert)

prevert

Contact: delaunay.annie@bbox.fr

06 68 35 20 77

Lire la suite

16 juin 2017 ~ 0 Commentaire

quimper (npa)

npa 29 vertic

.
Le 17 juin, un non choix.
.
Avec plus de 51% d’abstention nationalement, le résultat du 1er tour des législatives est celui d’une république malade et de plus en plus antidémocratique.
 .
La « République en Marche » devrait obtenir la majorité absolue avec les voix de 16 % des inscrits…
.
Ce résultat montre à la fois les effets antidémocratiques des institutions de la 5 ème République et l’illégitimité de ce gouvernement qui a décidé de gouverner par ordonnances et de détruire nos acquis sociaux, le code du travail, la sécurité sociale, nos retraites…
.
Dans la 1er circonscription du Finistère le choix du second tour se résumera à un échange cordial entre deux candidats, l’une et l’autre, fervents soutiens de la nouvelle / future majorité présidentielle et de sa politique libérale. Autant dire un non choix!!!
.
Les illusions électorales sont maintenant tombées. Il est temps de préparer les mobilisations sociales, écologiques, citoyennes contre les attaques que prépare ce gouvernement.
.
Le NPA appelle toutes les organisations du mouvement social (Partis, Syndicats, Associations, collectifs citoyens) à se rencontrer, à discuter et se coordonner pour engager les mobilisations nécessaires, sachant que dès le 19 Juin le Front Social organise des manifestations dans diverses villes.

Lire la suite

11 juin 2017 ~ 0 Commentaire

langolen linky (le télégramme)

stop linky

Linky. Les opposants ont fait salle comble

Jeudi soir s’est tenue à Ti an Holl, une réunion d’information animée par deux représentants du collectif Stop Linky de Châteaulin-Porzay, sur ce compteur dit « intelligent », actuellement en cours d’installation, notamment à Briec, par un sous-traitant d’Enedis (Ex-ErDF).
.

Les arguments de Stop Linky

Quatre-vingts personnes, des Langolinois et quelques Briécois, y ont pris part, mais aucun élu, pour entendre Joël Raoult et Gweltaz L’Haridon dire tout le mal qu’ils pensent de ce compteur. « Il est inutile et ne présente aucun bénéfice pour le particulier, soutiennent-ils. Il peut même faire augmenter les factures.

.
De plus, il peut présenter, du fait des ondes qu’il émet, des risques pour la santé. Et, contrairement à ce que déclare Enedis, la Commission nationale informatique et liberté souligne qu’il peut révéler des données sur la vie privée, susceptibles d’être exploitées à des fins mercantiles, notamment lors de la privatisation d’Enedis prévue pour 2021 ».
.
Toujours selon les animateurs, l’abonné peut s’opposer à l’installation du compteur en faisant valoir une déclaration du directeur régional d’Enedis-Bretagne,
.
Bernard Laurans, en date du 2 février 2016 sur les ondes de France Bleu Armorique par laquelle il affirmait : « Les personnes qui refusent le Linky ne seront pas pénalisées ». Ce qui est contredit dans les courriers reçus par les usagers. Dans la salle, certains participants ont fait état « d’opération de séduction de la part d’Enedis, notamment auprès des écoles avec distribution de jouets ». D’autres évoquent « des pressions exercées sur les élus », les communes étant propriétaires des anciens compteurs.
.
10 juin 2017
.
À noter: Une nouvelle réunion d’information des opposants devrait se dérouler à Briec d’ici une dizaine de jours.
.

Lire la suite

04 juin 2017 ~ 0 Commentaire

quimper migrants (ouest france)

refugies

Quimper. 150 personnes manifestent leur soutien aux migrants

Cent cinquante personnes environ ont manifesté leur soutien aux migrants, ce samedi matin à Quimper (Finistère). Une trentaine d’associations et de collectifs sont signataires d’une pétition qui a déjà reçu 550 signatures. Tous demandent à Pascal Lelarge, préfet du Finistère, de revenir sur le règlement Dublin III, qui oblige les réfugiés à déposer leur demande d’asile dans le tout premier pays dans lequel ils sont entrés, et de recueillir la demande d’asile de 19 réfugiés finistériens.(Demi vérité! Le préfet n’est pas obligé de renvoyer en Italie, il peut prendre des demandes d’asile note du blog)

« Bienvenue aux migrants, bienvenue aux migrants ! » Ils sont environ 150 à chanter en choeur au pied du plateau de la Déesse, ce matin à Quimper (Finistère). Ils, ce sont toutes ces femmes et ces hommes qui font partie d’une trentaine d’associations solidaires, humanitaires, sociales.

À l’initiative de la Ligue des Droits de l’homme

La Ligue des droits de l’homme a fédéré ces associations et organismes pour demander à Pascal Lelarge, préfet du Finistère, de revenir sur le règlement Dublin III, (dans la mesure où il en a le droit, or il l’a! Note du blog) qui oblige les réfugiés à déposer leur demande d’asile dans le tout premier pays dans lequel ils sont entrés, et de recueillir la demande d’asile de 19 réfugiés finistériens

550 signatures

Une pétition en ligne a déjà recueilli 550 signatures. Une autre, sur papier, était proposée ce matin aux manifestants. Les défenseurs des migrants attendent que les élections législatives soient passées et que le devoir de réserve du préfet soit levé pour obtenir une rencontre en préfecture au cours de laquelle ils lui remettront les pétitions. « Notre engagement ne s’arrêtera pas aujourd’hui ! » scandent dans le haut-parleur plusieurs responsables associatifs comme Raymond, de Droit d’asile Quimper-Cornouaille.

03/06/2017  Pierre FONTANIER

http://www.ouest-france.fr/

1939:

huerta

Lire la suite

29 mai 2017 ~ 0 Commentaire

dublin (ldh)

Astérix chez les Pictes

Monsieur le Préfet, il faut dédubliner !

Rassemblement citoyen

3 juin 2017 11H

Place de la Résistance Quimper

Rassemblement afin d’interpeller le Préfet sur la vague d’expulsion des personnes dublinées

La politique d’asile défini par les accords de Dublin font reposer la prise en charge des deman- deurs d’asile par le pays par lequel ils sont entrés dans l’Union Européenne, ou du moins par le premier pays dans lequel leurs empreintes ont été prises. Cet accord pose problème parce que la majorité des migrants ne souhaitent pas résider dans les pays en question, et fait reposer tout le poids de l’accueil sur des pays comme l’Italie, qui n’ont plus les moyens humains et matériels d’assurer des conditions d’accueil dignes.

Ces derniers mois plusieurs centres d’accueil et d’orientation ont ouverts dans le Finistère, et ont accueillis des migrants venant des camps de Calais, de Paris, ou d’ailleurs. Parmi ceux-ci, un certain nombre sont en « procédure Dublin », c’est à dire que la France leur refuse le droit de déposer une demande d’asile, et met en place pour eux une procédure de « réadmission » et une expulsion de force vers ces pays comme l’Italie, le Danemark, l’Allemagne…

Le gouvernement a pris l’engagement de « dédubliner » les personnes qui venaient du camps de Calais. Cette promesse a été tenue dans sa globalité, même s’il reste encore quelques personnes en attente de finalisation de ces procédures.

Mais pour toutes les autres personnes, celles ne venant pas de Calais ou n’ayant pas pu prouver leur passage par ce camp, les menaces d’expulsion s’enchaînent. Plus d’une quin- zaine de personnes sont actuellement menacées, une personne a déjà été expulsée vers l’Italie, et se retrouve dans des conditions difficiles. 3 autres personnes devaient être expulsées la semaine dernière, et au moins douze autres personnes en sont menacées dans les jours qui viennent.

Il en résulte que dans un même centre se trouvent des personnes venant des mêmes pays, avec des situations similaires, mais qui n’ont pas accès aux mêmes droits, selon qu’ils viennent du camp de Calais ou d’ailleurs. C’est une atteinte grave au principe républicain d’égalité des droits.

Nous avons aussi des craintes réelles sur les risques d’expulsion de l’Italie vers le Soudan, un rapport d’Amnesty International faisant état d’accord entre ces 2 pays.

La concentration sur une courte durée d’un aussi grand nombre d’expulsion ne permet pas aux associations d’apporter l’aide juridique adéquate à ces personnes qui les sollicitent.

Toutes ces raisons nous ont incité à demander à être reçu par la préfecture, demande qui n’a pas eu de réponse positive. Nous avons donc décidé de nous mobiliser publiquement afin de rassembler un maximum de signatures, et demander au Préfet du Finistère de procéder à un « dédublinage » commun, et un arrêt des procédures de réadmission et expulsion en cours.

Ce que nous demandons est en accord avec la loi : les accords de Dublin III

Permettent ce «dédublinage» : « (…) chaque État membre peut décider d’examiner une demande de protection internationale qui lui est présentée par un ressortissant de pays tiers ou un apatride, même si cet examen ne lui incombe pas en vertu des critères fixés dans le présent règlement. » – Article 17 des accords DUBLIN III

Nous ne demandons pas d’accorder le statut de réfugié à toutes ces personnes : nous demandons juste de leur permettre de déposer une demande d’asile. Cette demande sera acceptée ou refusée, mais ils auront au moins eu accès au droit fondamental de demande de protection de notre pays.

Evènement Facebook https://www.facebook.com/

Associations signataires :

Ligue des Droits de l’Homme – Quimper

Ligue des Droits de l’Homme – Brest

Ligue des Droits de l’Homme – Concarneau

Ligue des Droits de l’Homme – Morlaix

Ligue des Droits de l’Homme – Crozon

L’Auberge des Migrants

Utopia56

100 pour un toit

Accueil des réfugiés dans le Cap

Fraternité DZ

Droit d’asile Quimper Cornouaille

Les amoureux au ban public – Bretagne

ACAT Pays de Morlaix

Lire la suite

26 mai 2017 ~ 0 Commentaire

hamidou (côté quimper)

Papers-Please-Arizona-Immigrants

Travaillant et vivant en Finistère depuis plusieurs années, il risque de se faire expulser

Le collectif « On est bretons, solidaires et on agit » alerte sur la situation d’un Malien, travaillant et vivant près de Quimper (Finistère), et aujourd’hui menacé d’expulsion.

La situation d’Hamidou Mary n’est pas un « cas d’école » et illustre parfaitement les nombreu- ses incohérences de l’administration française. Pour ce Malien de 37 ans, arrivé en France en mars 2003 et installé depuis cinq ans à Scaër, près de Quimper (Finistère), l’avenir se dessine avec incertitude. En mars 2017, il a reçu une assignation à quitter le territoire et est menacé d’expulsion. Le collectif « On est bretons, solidaires et on agit » alerte sur sa situation.

En Bretagne depuis 2007

Hamidou Mary confie: «Je suis arrivé en France il y a presque 15 ans et j’ai très vite travaillé ». Il officie d’abord dans les travaux publics à Noisy-le-Sec en Ile de France, puis en tant qu’agent de sécurité pour le Stade de France, notamment lors de la coupe du monde de 2006. Un véritable « rêve » de gosse pour ce passionné de football.

En 2012, il rejoint son frère en Bretagne, installé à Scaër depuis 2007. Il travaille quelques temps dans l’agroalimentaire avant d’entamer une formation d’agent de sécurité près de Lorient. Dans le cadre d’un regroupement familial, sa femme le rejoint en 2014 et Hamidou Mary devient père en 2015. Depuis, il a décroché un CDI au sein de l’entreprise Securit 29.

Problème de photos

Titulaire depuis 2009 d’un titre de séjour salarié, celui-ci fut jusqu’à présent renouvelé sans aucune difficulté. Mais en juin 2013, les choses ne se passent pas comme prévu. A la mairie de Scaër, on lui répond que la photo qu’il a fournie pour son dossier, n’est pas conforme. Accusé d’usurpation d’identité, une déclaration en préfecture s’en suit et une enquête est alors ouverte par le procureur. Néanmoins, l’erreur a été corrigée et Hamidou Mary a pu voir son titre renouvelé.

Selon le collectif « On est bretons, solidaires et on agit », il y aurait eu au sein de la mairie, une confusion entre les photos d’Hamidou Mary et celles de son frère, venu déposer son dossier de renouvellement de carte au même moment. « Peut-être un certain zèle également », dénoncent certains membres du collectif.

Un choc

Depuis, tout est rentré dans l’ordre administrativement, et pourtant, en mars 2017, Hamidou Mary reçoit une assignation à quitter le territoire. Un véritable choc pour le Scaërois. Il contacte alors Jeannine Daniel du collectif « On est bretons, solidaires et on agit » afin de comprendre et réagir face à la situation. Les membres réunissent tous les éléments du dossier et cherchent alors à comprendre ce qui a pu amener à cette assignation. Jeannine Daniel, présidente du collectif, fait remarquer :

On ne sait pas pourquoi cette affaire de photo ressort et mène à une telle décision, alors que Hamidou a tout fait en règle. Il est apprécié par tous, notamment par ses anciens employeurs. Une telle situation est incompréhensible.

Hamidou Mary est attendu le 2 juin au tribunal administratif où sera rendue la décision finale. « Cette situation est catastrophique, rappelle la présidente du collectif. Hamidou perd non seulement son travail et risque de perdre tout ce qu’il a construit ces dernières années. » En attendant, le collectif appelle à se mobiliser vendredi 26 mai, à 15h30 devant la préfecture du Finistère, à Quimper.

25/05/2017

http://www.cotequimper.fr/

Lire la suite

18 mai 2017 ~ 0 Commentaire

morlaix quimper palestine (le télégramme)

marwan-barghouti

Rassemblement de soutien aux prisonniers en grève de la faim

Dix associations appellent au rassemblement, demain, en soutien aux prisonniers palestiniens grévistes de la faim.
Dix associations appellent à un rassemblement, demain, en soutien aux prisonniers palesti- niens en grève de la faim depuis le 17 avril en Israël. « Les prisonniers participant à la grève de la faim, lancée par Marwan Barghouti, dirigeant du Fatah détenu depuis quinze ans et condamné à cinq peines de perpétuité, seraient 1.500 sur les 6.300 Palestiniens actuellement détenus par Israël.
.
Il est difficile d’avoir une participation précise à cette grève de la faim d’une ampleur inédite car les prisonniers sont déplacés, dispersés dans les prisons et placés à l’isolement », affirme Yves Jardin de l’association France Palestine Solidarité.
.
« Ils demandent à être traités de façon digne et dans le respect du droit, la fin du recours à la torture et aux mauvais traitements, l’abandon de la détention administrative, l’amélioration des conditions de visite des familles, la fin de la détention en Israël et non dans les territoires occupés, des soins de santé adaptés, la possibilité de faire des études », précise-t-il.
.
« La situation est grave, des grévistes de la faim connaissent une dégradation de leur état de santé, les autorités israéliennes restent inflexibles.
.
Il y a des craintes de nourriture de force à laquelle s’est opposée l’association professionnelle des médecins israéliens », poursuit le porte-parole des associations. Elles ont demandé une entrevue à la préfecture et une intervention de la France auprès du gouvernementisraélien.
.
Dix associations appellent au rassemblement, demain, en soutien aux prisonniers palestiniens grévistes de la faim: AFPS, le PCF, EELV, Ensemble ! l’ARAC, le Mouvement de la paix, l’UDB, la FSU, Attac et l’Acat Bretagne. (Le NPA soutient bien évidemment!)
.
17 mai 2017
.
Pratique:
.
Rassemblement Jeudi, 18 h, Place de la Résistance.
.
Morlaix:
morlzix

Lire la suite

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin