Archive | Quimper et pays glazik

26 août 2021 ~ 0 Commentaire

hôpital quimper (lutte ouvrière)

hop1

Hôpital de Quimper : rien ne va plus

Depuis plusieurs mois, la situation se dégrade dans tous les services de l’hôpital de Quimper. Bien plus que le Covid, le manque de lits et de personnel rend la situation intenable.

Aux Urgences, certains jours, les patients doivent attendre huit à dix heures avant d’être installés en salle de soins, au mépris de la confidentialité et de leur intimité. Puis, faute de lits d’hospitalisation, des patients, même porteurs de pathologies sévères, stagnent aux Urgences sur des brancards, parfois 48 heures. En fait, les Urgences se transforment en service d’hospitalisation improvisé en raison de la pénurie de lits dans l’ensemble de l’hôpital.

De plus en plus, quand un soignant est en arrêt de moins de 48 heures, il n’est plus remplacé et sa charge de travail retombe sur les collègues. Les horaires de travail sont bousculés en fonction des contraintes. Les temps partiels ne sont plus respectés faute de personnel, tout comme les congés.

Pour ne pas embaucher, l’hôpital allonge le temps de travail. Ainsi, depuis 2020, la direction a raccourci de quatre minutes l’horaire journalier des soignants, en supprimant deux RTT à l’année.

Dans un nombre croissant de services, la direction de l’hôpital tente d’imposer que les aides-soignants, pourtant débordés, assurent en plus de leurs tâches le nettoyage des chambres, réalisé auparavant par les agents de service. Cela permet par exemple de supprimer sur un étage deux postes d’agent sur quatre.

Alors même qu’elle impose des journées supplémentaires pour remplacer des collègues malades, la direction refuse de payer ces heures, en promettant une récupération sous forme de repos bien difficile à obtenir.

Face à cette situation intenable, depuis le mois de mai, le personnel des Urgences a constitué un collectif, composé d’aides-soignants, d’infirmiers, de secrétaires et de médecins.

La principale revendication est de disposer, pour la salle commune aux Urgences, 24 heures sur 24, d’une aide-soignante et d’une infirmière supplémentaires, soit l’embauche de six infirmières et quatre aides-soignantes, une étant déjà présente le matin. Suite au refus de satisfaire les revendications, le collectif a choisi de mettre la situation sur la place publique.

La direction a prétendu qu’elle ne trouvait pas de candidats pour les postes de soignants, alors qu’elle n’a même pas daigné venir proposer de l’embauche aux élèves infirmiers ou aides-soignants de Quimper lors de la fin de leur cursus.

Pour l’instant, face à la mobilisation, la direction a lâché à « titre expérimental pour l’été » neuf heures d’infirmier par jour et sept heures d’aide-soignant. Cela ne fait pas le compte.

Dans tous les services, les personnels savent précisément le nombre de lits et d’embauches nécessaires pour faire face à la situation. Il reste à l’imposer par la mobilisation.

Correspondant LO 25 Août 2021

Lire la suite

15 août 2021 ~ 0 Commentaire

hôpital quimper (sud cgt)

cgt

L’Intersyndicale contre l’application de la loi liberticide du passe sanitaire

La direction vient de publier les notes d’informations relatives à l’application de la loi sur le
passe sanitaire au sein de l’EPSM.

Cette loi est liberticide à plusieurs niveaux :
- libre choix de vaccination ;
- droit et accès au travail ;
- libre accès aux soins publics pour la population.

Ces atteintes aux libertés fondamentales ne sont pas acceptables.

Cette loi ne cherche en aucun cas à convaincre les agents à se faire vacciner mais bien à les y
contraindre sous peine de sanctions financières lourdes de conséquences. Elle ne vise pas
davantage à convaincre la population sur l’utilité de la vaccination mais bien à la contraindre
sous peine de ne plus avoir accès aux soins !

Une intersyndicale s’est réunie hier soir et a acté son opposition au passe sanitaire. Nous
rappelons qu’il ne s’agit pas de débattre de l’utilité de la vaccination ou non mais de
promouvoir le libre choix de chacun pour sa santé. Nous rappelons aussi notre opposition à
toute forme de sanction envers le personnel.

La seule solution qui apparait pour bloquer le système en cours est d’appeler le personnel
à ne pas communiquer son statut vaccinal à la direction !

Si l’EPSM n’est pas en mesure de recenser les agents qui ont choisi de ne pas être vaccinés,
elle ne sera pas en mesure de leur appliquer les sanctions prévues !

De même, nous vous appelons à ne pas contrôler le passe sanitaire des patients. Notre rôle
est d’apporter des soins et non de contrôler les populations. Le devoir de contrôle incombe à
la direction et non aux agents de l’établissement.

Lire la suite

14 juin 2021 ~ 0 Commentaire

hôpital brest quimper (cgt)

cgt

Hôpital de Quimper : le personnel de santé manifeste contre le manque d’effectifs

 

Lire la suite

13 juin 2021 ~ 0 Commentaire

quimper (ouest france)

man

Bretagne. « Des avancées trop timides » : ils ont défendu le médico-social à Quimper

Les acteurs du secteur médico-social de Bretagne se sont réunis, samedi 12 juin 2021, à Quimper pour alerter les pouvoirs publics sur leur situation.

C’était un appel régional qui avait été lancé par le collectif employeurs-syndicats de l’économie sociale et solidaire en Bretagne. Un regroupement de 26 associations et fondations du secteur social et médico-social dans la région, de quatre syndicats (CFDT, CGT, SUD et FO) et de familles de personnes accompagnées. Près de 300 personnes y ont répondu, samedi 12 juin 2021, à Quimper.

Plus de moyens humains et financiers (Payant)

 Pierre LE GALL. 13/06/2021

Lire la suite

09 juin 2021 ~ 0 Commentaire

psychologues (cgt)

psy

Lire la suite

28 mai 2021 ~ 0 Commentaire

quimper un toit (le télégramme)

dal

À Quimper, « Un toit pour tous » s’active cinq jours avant la fin de la trêve des expulsions

La trêve hivernale pour les expulsions locatives s’arrête le 1er juin. À cinq jours de l’échéance, le collectif « Urgence – Un toit pour tous » se mobilise. Ce jeudi, les militants se sont rendus à l’Opac de Quimper où ils ont pu rencontrer le directeur.

La visite impromptue des militants du droit au logement à l’Opac, ce jeudi, était justifiée par les participants par le fait que 17 familles hébergées par l’office HLM de Quimper sont concernées par une éventuelle expulsion. « Nous avons écrit au préfet, à la présidente du conseil départemental, à la maire de Quimper pour que des solutions soient trouvées, rappelle Gérard Mas. Nous n’avons pas eu de réponse ».

« Nous demandons simplement que les instructions gouvernementales sorties au mois d’avril soient respectées car nous n’avons aucune assurance », souligne Martine Petit. Le texte prévoit en effet que toute expulsion « est assortie d’une proposition d’un autre logement ou, à défaut, d’une proposition d’hébergement le temps qu’une solution plus pérenne soit trouvée… Les ménages les plus vulnérables du point de vue sanitaire ou familial seront maintenus dans le logement ».

Problème de papiers

Ce jeudi, plusieurs personnes sous le coup d’une expulsion étaient présentes, dont ce couple d’origine arménienne qui a deux enfants de 2 ans. « J’ai eu un logement Opac en 2017, indique l’homme. Je travaillais chez Doux à Châteaulin. Je n’avais pas de problème pour payer le loyer ». Mais, en 2018, suite à une modification des textes, son titre de séjour n’a pas été renouvelé. Il s’est retrouvé sans travail, sans ressources pour payer le loyer. « Pourtant, si j’avais des papiers, tout se passerait bien », dit celui qui est depuis devenu bénévole au Secours populaire.

Sous le coup d’une expulsion le 1er juin, la famille n’a pas de solution. Si on se réfère aux instructions gouvernementales, elle pourrait faire partie des ménages « vulnérables » du point de vue familial.

Une solution pour tous ?

Gildas Le Grand, directeur de l’Opac, a accepté d’échanger avec le groupe en s’étonnant de ne pas avoir été informé de la démarche au préalable. Après quelques moments de tension, le dialogue a pu s’engager. « L’application du texte gouvernemental ne dépend pas uniquement de l’Opac, a expliqué Gildas Le Grand. Nous travaillons avec les services de l’État, du Département sur le principe qu’il n’y ait pas d’expulsions sans solution de relogement ».

Les militants estiment qu’il faut d’autres réponses que les hébergements d’urgence, précaires par définition. « Il y a beaucoup de pressions sur les personnes, constate Martine Petit. Elles partent parfois dans la crainte d’une intervention de la police pour les expulser ». Les militants d’« Urgence – Un toit pour tous » s’inquiètent aussi pour les occupants des logements privés et ne vont pas relâcher la pression.

27 mai 2021

https://www.letelegramme.fr/

Lire la suite

16 mai 2021 ~ 0 Commentaire

brest palestine (le tel)

Lannion

250 personnes manifestent leur soutien au peuple palestinien à Brest

Non interdite à Brest, la manifestation de soutien au peuple palestinien est partie du parvis de la mairie vers la sous-préfecture.

Autour de 250 personnes ont exprimé leur soutien au peuple palestinien, samedi, place de la Liberté, à partir de 15 h. Contrairement à Paris, à Brest, la manifestation n’était pas interdite. Le cortège en a profité pour pousser jusqu’à la sous-préfecture.

À la manœuvre, l’association France Palestine Solidarité, et une prise de parole assurée par Claude Leostic, fidèle au poste. « Nous sommes là pour peser localement au niveau de nos politiques, leur rappeler que la France a un rôle prépondérant à jouer en tant que membre permanent du conseil de sécurité, que notre pays doit faire entendre sa voix contre la violence et l’oppression des peuples ».

« Nous comptons faire pression sur l’exécutif, la France doit faire appliquer le droit international et s’opposer à ces violences qui durent depuis trop longtemps ».

« Malgré la rumeur, cette manifestation a bien été autorisée. Nous en avons fait la demande et, comme d’habitude, n’avons eu aucun retour. Donc on la fait, et on va manifester jusqu’à la sous-préfecture ! ».

15 mai 2021

https://www.letelegramme.fr/

jerusalem 2

Lire aussi:

Brest. Le rassemblement en soutien à la Palestine réunit 250 personnes

150 manifestants pour soutenir la Palestine, à Saint-Brieuc

Lannion, France Palestine solidarité dénonce les « crimes d’Israël »

Rassemblement de soutien au peuple palestinien lundi à Quimper

Lire la suite

07 mai 2021 ~ 0 Commentaire

9 mai kemper

kemper

Lire la suite

01 mai 2021 ~ 0 Commentaire

1er mai (bretagne)

bretagne

22

1er-Mai : plus de 500 manifestants à Lannion

Lannion. Entre 500 et 600 manifestants pour le 1er mai

Guingamp, 230 manifestants rassemblés pour le 1er mai

Saint-Brieuc, près de 700 personnes manifestent pour le 1er-Mai 

29

800 personnes à la manifestation du 1er mai à Quimper (OF)

Brest. Plusieurs milliers de manifestants pour le 1er-Mai (OF)

150 manifestants défilent pour le 1er mai à Carhaix

1er-Mai, une cinquantaine de personnes ont défilé à Châteaulin

Près de 80 personnes réunies pour le 1er-Mai à Concarneau

Pont-l’Abbé, la CGT renoue avec le défilé du 1er-Mai

80 personnes rassemblées pour le 1er mai à Quimperlé

44

Fin du rassemblement syndical à Nantes et Saint-Nazaire : revivez les moments forts

Travail, santé, libertés, le credo du 1er mai à Saint-Nazaire

Loire-Atlantique. Cette année, le 1er mai renoue avec ses défilés

Lire la suite

29 avril 2021 ~ 0 Commentaire

1er mai (le télégramme)

cap

Le NPA de Quimper appelle au rassemblement le 1er mai

« Contre l’offensive capitaliste, plus que jamais, on est là », affirme le NPA de Quimper. Dans un communiqué, il appelle donc au rassemblement, ce samedi 1er mai, à 10 h 30, place de la Résistance, à Quimper.

Un rassemblement, également « en soutien aux luttes en cours et particulièrement avec celles et ceux du Théâtre de Cornouaille occupé ».

« Après un 1er mai 2020 confiné, ce 1er mai 2021, journée internationale des travailleurEs, est une journée de luttes, écrit-il également.

Toutes et tous manifestons contre le monde d’avant et contre le pire qu’ils nous préparent dès aujourd’hui : contre la réforme de l’assurance chômage, les lois racistes et liberticides, la répression, les licenciements, la destruction des services publiques et la catastrophe climatique.

Toutes et tous, manifestons pour une autre politique sanitaire face au covid, en défense de l’hôpital public, de la sécurité sociale, pour la solidarité par-delà les frontières, contre les guerres et les impérialismes ».

https://www.letelegramme.fr/

Lire la suite

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin