Archive | Quimper et pays glazik

25 janvier 2020 ~ 0 Commentaire

classe sauvage (le télégramme)

Après avoir participé à la manifestation interprofessionnelle, une cinquantaine d’enseignants se sont réunis, ce vendredi en début d’après-midi, devant la direction départementale de l’Éducation nationale, à Quimper. Un rendez-vous organisé, sous forme humoristique, à l’initiative de deux collectifs cornouaillais (Concarneau-Rosporden et Quimperlé). L’occasion « de montrer que nous n’avons aucune confiance après les promesses de revalorisation de nos salaires », explique Yannick Lesné, professeur au collège Pensivy de Rosporden, également inquiet de la mise en œuvre du nouveau Bac, comme ses confrères présents à la cité administrative de Ty Nay.

https://www.letelegramme.fr/

 

Lire la suite

24 janvier 2020 ~ 0 Commentaire

vendredi 24 en bretagne

bzh

Les syndicats appellent à une nouvelle journée de grève le 29 janvier

Bretagne

La mobilisation en Bretagne

Nouvelle journée de mobilisation contre la réforme des retraites 

22

Le château enflammé à Guingamp contre la réforme des retraites

Lannion : une journée de mobilisation contre la réforme des retraites

Les opposants à la retraite par points s’invitent aux vœux de LTC

Plus de bruit contre la réforme des retraites à Dinan le 24 janvier

Grève du 24 janvier : une soixantaine de personnes défile à Paimpol

Saint Brieuc : entre 2 000 et 3 000 manifestants dans la rue

Saint-Brieuc. Près de 1 500 manifestants

29

Brest, 5 000 manifestants résignés mais toujours là

Environ 5 000 manifestants à Brest

4 000 manifestants à Brest contre la réforme des retraites

Nouvelle opération port mort à Brest ce vendredi

Le port de Brest en partie bloqué par la CGT

Quimper, 1 700 manifestants déterminés contre la réforme

880 manifestants contre la réforme des retraites à Morlaix

300 manifestants contre la réforme des retraites à Carhaix

Carhaix: Ils ont fait du bruit contre la réforme des retraites !

Pont-l’Abbé : les assistants d’éducation en grève

56

80 manifestants contre la réforme des retraites à Pontivy

350 manifestants défilent à Vannes

Les femmes se font entendre à Lorient

Lorient. Agglo : la cérémonie des vœux chahutée

Lorient, la contestation conjuguée au féminin

 

Lire la suite

20 janvier 2020 ~ 0 Commentaire

chic (le télégramme)

Au Chic, Centre hospitalier de Cornouaille, « la seule chose qui va bien, c’est la reconnaissance des patients »

Déficit abyssal, déshumanisation de la prise en charge des patients, des personnels au bord du burn-out, situation de crise aux urgences… Le visage marqué et masqué, les syndicalistes Sud Santé de l’hôpital de Quimper se disent très inquiets pour l’avenir.

La fédération Sud Santé s’est réunie, ce jeudi après-midi, dans son local, pour évoquer les dysfonctionnements du Centre hospitalier de Cornouaille (Chic) à quelques minutes de la cérémonie des vœux aux personnels de l’établissement hospitalier, en présence du directeur, Jean-Pierre Heurtel.

« On a prévu de perturber les vœux. C’est une première depuis que je suis ici », indique en préambule le syndicaliste Joseph Boniz. Pour cela, ils se sont munis de masques blancs avec des numéros. « Car on a l’impression de n’être plus que des matricules aux yeux de la direction qui met tout en œuvre pour déshumaniser la prise en charge des patients », complète  Catherine Gloaguen, aide-soignante. Le ton est donné.

« En juin dernier, notre directeur a déclaré que « gérer un hôpital, c’est comme gérer une entreprise ». Si c’était vraiment une entreprise, elle aurait dû fermer il y a bien longtemps déjà car il n’y a plus d’argent », continue Joseph Boniz. Il y a une dizaine de jours, la direction du Chic a annoncé un déficit de 11 M€. « On ne nous donne aucune explication. Ni aux syndicats, ni aux chefs de service. La seule chose que la direction fait, c’est de renvoyer la faute sur son prédécesseur », note Catherine Gloaguen.

« On n’a pas de sous mais le directeur a fait installer des haut-parleurs dans la cantine. Une nécessité », ironise Joseph Boniz. « À côté de ça, la direction a refusé aux différents services, même à celui de la pédiatrie, d’avoir un sapin pour les fêtes de Noël. Les personnels ont dû se cotiser pour en acheter », peste Pascale Jacq, secrétaire médicale, évoquant « des économies ridicules ». « De toute manière, la direction a toute la latitude de faire ce qu’elle veut étant donné qu’il s’agit d’un couple qui occupe les deux postes les plus élevés de l’organigramme de l’hôpital », dénonce Catherine Gloaguen.

Vers un regroupement avec l’hôpital de Brest ?

Des milliers de dossiers de patients non facturés, plus de 50 000 heures supplémentaires non payées, la récente suppression de deux RTT, des personnels au bord du burn-out, des difficultés à recruter et à séduire des vocations chez les étudiants ainsi que des services techniques en souffrance… À écouter Sud Santé, le tableau semble bien noir.

« Et on ne parle même pas de la situation aux urgences », note Joseph Boniz. « Cette semaine, on a été obligé d’improviser l’ouverture d’une salle non-adaptée pour prendre en charge des patients dont certains ont de graves maladies », continue le syndicaliste. « On se pose vraiment des questions sur la prise en charge des patients ainsi que sur les conditions de travail des personnels. Malheureusement, on sait très bien que cela va se reproduire car on manque cruellement de lits », ajoute-t-il.

« On est très inquiets pour l’hôpital public », affirment les syndicalistes qui estiment que la politique menée par la direction fait penser à un futur regroupement des hôpitaux de Quimper et Brest. « On y va tout droit. Et cela va avoir des conséquences dramatiques pour les patients car de nombreux services seront délocalisés à Brest », pointe du doigt Joseph Boniz. « Au final, la seule chose qui va bien à l’hôpital, c’est la reconnaissance des patients vis-à-vis du travail des personnels », termine Sud Santé.

https://www.letelegramme.fr/

Lire la suite

19 janvier 2020 ~ 0 Commentaire

nucléaire militaire (ouest france)

160721-of-collectifconcarne

Quimper. Le collectif contre l’arme nucléaire alerte les futurs maires

Le Collectif 29 pour l’Interdiction des armes nucléaires (Cian), lancé à Quimper (Finistère), a adressé un courrier aux listes candidates à l’élection municipale.

« Nous allons envoyer un courrier aux futures listes candidates pour qu’elles s’engagent, si elles sont élues, à voter un vœu demandant au gouvernement de signer et ratifier le traité d’interdiction des armes nucléaires (Tian), explique Roland de Penanros, de L’Université européenne de la paix à Brest (Finistère). Les maires sont garants de la sécurité des citoyens. Nous allons envoyer le courrier dans une quinzaine de grosses communes. »

Le collectif Cian 29, créé en mars 2018, milite pour la défense de la paix au Moyen-Orient et pour le désarmement nucléaire de la France. « Le traité d’interdiction a été voté à l’Onu par 122 pays. Nous souhaitons que la France le signe aussi et que soient créées des Zones exemptes d’armes nucléaires (ZEAN) », poursuit Christian Colimard, du comité Sud-Cornouaille du Mouvement de la paix.

Après avoir distribué des tracts aux passants, place Terre-au-Duc, devant un missile factice, le collectif s’est rendu au jardin de la Paix à Quimper.

Véronique MOSSER. 18/01/2020

https://www.ouest-france.fr/

Lire la suite

15 janvier 2020 ~ 0 Commentaire

le 16 en bretagne

En Bretagne, la nouvelle journée de grève nationale contre la réforme des retraites a mobilisé plusieurs milliers de personnes.

Les rassemblements ont eu moins de succès que précédemment.

Après six semaines de conflit, les syndicats opposés à la réforme des retraites organisaient, ce jeudi, une nouvelle journée de manifestations. Plus d’une dizaine de rassemblements ont eu lieu en Bretagne, notamment à Brest, Quimper, Morlaix, Pontivy, Lorient, Lannion, Saint-Brieuc et Rennes.

Dans le vent et la pluie battante, la mobilisation a globalement été en baisse par rapport aux précédents rassemblements.

Environ 1 500 personnes ont défilé dans les rues de Brest, jusqu’à la mairie, alors que la première journée de grève nationale, le 5 décembre, avait réuni environ 15 000 manifestants.

À Saint-Brieuc, 1 500 personnes ont participé au mouvement, contre 3 500 la semaine dernière. Du côté de Rennes, un peu plus de 3 000 manifestants étaient réunis, chiffre là aussi en baisse.

La détermination reste malgré tout intacte. « On est parti jusqu’au retrait, prévient Benoît Dumont, responsable de l’union locale CGT à Lannion. On reste fortement mobilisé, l’opinion publique est avec nous.

Des initiatives sont prévues la semaine prochaine, avec vraisemblablement un rassemblement à Lannion jeudi. Et vendredi, jour du dépôt du projet de loi en conseil des ministres, il y a un appel national à la grève ». « On restera mobilisé jusqu’à ce qu’on obtienne gain de cause », à savoir le retrait du projet de réforme, abonde Joël Le Meur, employé à la Ville de Lanester.

29

Retraites : un regain de mobilisation à Brest ?

À Brest, plus de 2 000 personnes manifestent contre le projet de réforme des retraites

À Brest, environ 1 500 manifestants défilent pour les retraites

Quimper. Entre le Medef et la galerie Géant, 600 manifestants

Les manifestants élargissent leur cible pour la 7e mobilisation

Quimper : deux mineurs en garde à vue après la manifestation contre la réforme des retraites

Manif contre la réforme des retraites à Quimper : des manifestants devant le commissariat pour soutenir les deux lycéens interpellés

550 manifestants contre la réforme des retraites à Morlaix

Près de 250 opposants à la réforme des retraites défilent à Carhaix

Retraites : ils sont 300 manifestants dans les rues de Quimperlé

22

Réforme des retraites : 1 500 manifestants à Saint-Brieuc

À Lannion, 500 manifestants contre la réforme des retraites

Lannion. La caisse de solidarité soutient les grévistes

Guingamp. Une centaine de manifestants contre la réforme des retraites

Côtes-d’Armor. Les enseignants jettent leur cartable contre la réforme des retraites

Retraites : un millier de manifestants à Lorient

 

 

 

Lire la suite

13 janvier 2020 ~ 0 Commentaire

quimper (cian 29)

160721-of-collectifconcarne

Au plan international du fait de la surenchère agressive entre les USA et l’ lRAN sur fond de menaces d’usage d’armes nucléaires, qui ravive les périls de guerres embrasant encore plus la région et attisant à l’extrême les tensions du monde .

 Le CIAN29*, dont l’UEP est membre, prend l’initiative de lancer l’alerte maximum, avec l’organisation d’une mobilisation publique ce Samedi 18 Janvier à QUIMPER.

Le rendez-vous est prévu, place Terre aux Ducs et pont Médard à 10 H30, pour se rendre au Jardin de la Paix dans l’heure qui suit.

CIAN 29 =Comité finistérien pour l’Interdiction des Armes Nucléaires

 

Lire la suite

11 janvier 2020 ~ 0 Commentaire

le 11 en bretagne

bretagne

29

Brest, 1 500 manifestants contre la réforme des retraites

Quimper. Environ 500 manifestants contre la réforme des retraites

Quimperlé : 200 personnes dans la rue et à la mairie

Carhaix. Plus de 200 manifestants contre la réforme des retraites

82210422_120187979481195_514899903718096896_n

Guingamp

22

Lannion. Environ 500 manifestants sur les quais

Saint-Brieuc, face-à-face tendu entre syndicats sur la réforme 

56

Pontivy. 170 manifestants contre la réforme des retraites

Vannes. Environ 500 manifestants contre la réforme des retraites

Lorient. Près de 2 000 manifestants contre la réforme des retraites

 

Lire la suite

11 janvier 2020 ~ 0 Commentaire

flambeaux quimper

81995164_180590066674711_8401027666735529984_o

Lire la suite

09 janvier 2020 ~ 0 Commentaire

le 9 janvier en bretagne (lt cc lcr fi)

2020-01-09_Bandeau_BZH

452 000 personnes ont manifesté jeudi 9 janvier contre la réforme des retraites dans plus de 90 villes, selon un décompte réalisé par les rédactions de Ouest-France dans l’Ouest, les chiffres et ceux communiqués par la police ou les préfectures relayés par l’AFP. C’est 163 000 de moins que la précédente journée de mobilisation du 17 décembre 2019.

Dans la capitale 56 000 manifestants ont battu le pavé, alors que la CGT avançait le chiffre de 370 000 personnes, et 44 000 d’après le cabinet Occurrence, mandaté par un collectif de médias.

Quasiment toutes les villes s’inscrivaient en deçà de la jauge de la première journée de manifestations du 5 décembre 2019. Les cortèges avaient alors rassemblé 806 000 personnes dans toute la France, Paris compris, selon le ministère de l’Intérieur.

Bretagne

À Rennes, la nouvelle journée d’action contre la réforme des retraites a rassemblé environ 8 000 manifestants. Un peu plus tôt dans la matinée, le réseau de bus était très perturbé en raison d’un blocage survenu dans l’un des dépôts de l’entreprise STAR. Selon leurs estimations, les syndicats annoncent 10 000 manifestants dans le cortège ce matin. « Après 35 jours de mobilisation, c’est exceptionnel » se félicite Fabrice Lerestif (FO) qui appelle à l’unité et à la détermination.

Dans le Morbihan, cette 36e journée de mobilisation contre la réforme des retraites a mobilisé près de 3 000 personnes dans les rues de Lorient, où d’autres actions sont prévues dès ce vendredi 10 janvier pour soutenir l’action « port mort » des dockers.

Dans le Finistère, 11 000 personnes ont défilé au total dans le département, dont rien qu’à Brest les autorités ont dénombré pas moins de 5 000 manifestants.

À Brest, Quimper, Morlaix, Quimperlé et Carhaix : dans ces cinq villes du Finistère, des milliers de personnes ont défilé ce jeudi 9 janvier 2020, à l’appel de plusieurs syndicats, pour contester le projet de réforme des retraites porté par le gouvernement.

Ces différentes manifestations ont ainsi rassemblé, au total, environ 11 000 personnes : 5 000 à Brest, 3 000 à Quimper, entre 1 400 (chiffre police) et 2 000 (chiffre syndicats) à Morlaix, 600 à Quimperlé et 400 à Carhaix.

Le 17 décembre 2019, les manifestations contre les retraites avaient rassemblé 29 000 personnes dans le Finistère.

À Nantes, près de 12 000 ont défilé dans les rues de la Cité des Ducs, selon un décompte effectué par la rédaction de Ouest-France sur place. C’est quelques milliers de moins que lors de la manifestation du 17 décembre (14 000 le 17 décembre, 9 000 le 10 décembre et 21 000 le 5 décembre). Quelques heurts ont éclaté peu après 12 h 30.

 452 000 manifestants ont battu le pavé partout en France

29

11 000 manifestants ont défilé dans le Finistère

Dans la manif contre la réforme des Retraites de Morlaix

À 5 000 dans la rue, ils démarrent une série de manifestations qui vont devenir quotidiennes

Réforme des retraites : nouveaux rassemblements vendredi et samedi à Quimper

4 000 à 7 000 manifestants dans les rues de Brest

22

Plusieurs mobilisations dans les Côtes-d’Armor

1 400 manifestants à Lannion

350 à Guingamp

56

Grève du 9 janvier dans le Morbihan. Le point sur la mobilisation

Lire la suite

09 janvier 2020 ~ 0 Commentaire

quimper (le télégramme)

81519034_3319008158173525_4027196971520360448_o

q

Réforme des retraites : nouveaux rassemblements vendredi et samedi à Quimper

 

Lire la suite

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin