Archive | Quimper et pays glazik

06 juillet 2020 ~ 0 Commentaire

kervihan fouesnant (fr3)

sardines

Rentrée au collège de Kervihan à Fouesnant 

Professeurs et parents mobilisés

Ce lundi 6 juillet marque le début officiel des vacances d’été et la fin de l’école pour les enfants. Les professeurs et les parents restent malgré tout très mobilisés, comme ceux du collège de Kervihan à Fouesnant. Ils souhaitent l’ouverture de deux nouvelles classes pour la rentrée prochaine.

« Collège Kervihan de Fouesnant très mécontent » pouvait-on lire sur une banderole tandis que certains scandaient « Des heures, des postes, pour l’enseignement à Kervihan. » Une quarantaine de professeurs et parents de cet établissement se sont réunis ce lundi matin, devant les locaux de la Direction des services départementaux de l’Education nationale du Finistère, à Quimper. Kervihan représente l’un des plus gros établissements scolaires du Finistère. 820 élèves y sont en effet accueillis.

Alors que les vacances débutent à peine, la rentrée est au coeur de leurs préoccupations. Ils aimeraient l’ouverture de deux classes : une cinquième et une quatrième en plus.

« On a appris que sur ces niveaux, on se retrouverait avec 30 à 31 élèves par classe. Nous, on veut vraiment des ouvertures de classe. Avec toute la situation du confinement, du Covid, on estime que les élèves ont vraiment besoin de consolider leurs acquis, d’être dans des conditions de confiance, de bien-être et ce qui est proposé là ne nous semble pas acceptable » déplore Morgane Le Gall, professeur de lettres.

« Il faut 26 heures d’enseignement en plus pour ouvrir une classe. Là le rectorat nous en donne 15″, précise un professeur d’histoire-géographie. « Du coup, on bidouille en interne. On est obligé de supprimer des dédoublements pour trouver 11 heures nécessaires à cette nouvelle ouverture, ce qui ne nous satisfait pas. » Une nouvelle classe de cinquième ouvrira en septembre, grâce à cette organisation loin d’être optimale pour les enseignants.

La délégation a été reçue par l’inspection académique à 11 h. « Cela n’a rien donné du tout, on nous a dit qu’il n’y aurait pas de moyens supplémentaires. On nous a dit qu’il fallait se satisfaire de cette situation car c’était déjà beaucoup. »

« Notre lutte devrait continuer à la rentrée. »

06/07/2020

https://france3-regions.francetvinfo.fr/

Lire la suite

30 juin 2020 ~ 0 Commentaire

30 juin

inf

En Bretagne, plusieurs centaines de manifestants ont défilé à Dinan, Saint-Brieuc, Vannes, Lorient, Quimper, etc. alors que celle prévue à Brest a été interdite par le sous-préfet deux heures avant son début.

22

Polyclinique du Trégor à Lannion. Le personnel en grève demande des moyens supplémentaires

29

Quimper : 500 manifestants contre le Ségur de la Santé

Soignants : la sous-préfecture interdit la manifestation de ce mardi soir à Brest

Morlaix: L’intersyndicale du CHPM a rassemblé plus de 250 manifestants

Brest. Cliniques Keraudren et Grand Large : « On est les oubliés du privé ! »

Brest. L’interdiction de la manifestation du personnel soignant fait polémique

35

Ségur de la santé : un millier de soignants manifestent à Rennes

Vitré : une centaine de manifestants se mobilisent en soutien aux soignants

Lire la suite

27 juin 2020 ~ 0 Commentaire

quimper (cgt, cfdt, sud)

 

sigle

Les syndicats CGT, CFDT et SUD de l’EPSM Gourmelen invitent l’ensemble du personnel hospitalier à se mettre en grève et à débrayer le mardi 30 juin 2020 pour défendre l’avenir de l’hôpital public :

- Créations de postes pour alléger la charge de travail

- Revalorisation conséquente des salaires pour rattraper la perte de pouvoir d’achat cumulée sur les 20 dernières années

- Arrêt des fermetures de lits, de services, d’hôpitaux….

- Financement des hôpitaux à la hauteur de leurs besoins,

- Annulation des dettes et des « plans de retour à l’équilibre » véritables plans sociaux qui ne disent pas leur nom !

En cette période de négociations du « Ségur de la Santé », montrons au gouvernement notre mobilisation pendant les débats concernant notre avenir immédiat et à long terme.

Aujourd’hui le ministre de la santé annonce enfin une enveloppe de 6 milliards d’euros pour l’ensemble du Ségur : Hôpital, Médico-social, EHPAD et Privé.

C’est largement insuffisant car cette enveloppe ne permettrait de couvrir que les besoins exprimés de financement pour le seul hôpital public.

Comment croire aux effets d’annonces sans lendemain  ou aux annonces sans financement pérenne ?

De plus, nous n’avons toujours pas d’information sur la nature et le montant des revalorisations salariales pourtant déjà annoncées par le gouvernement dans la presse comme devant intervenir à compter du 1er Juillet 2020 !  Pour qui ? Dans quelles conditions ?

On peut plutôt craindre que le gouvernement joue la montre pour compter sur un essoufflement de la mobilisation du personnel hospitalier et du soutien populaire.

La CGT, la CFDT et SUD vous appellent donc à un rassemblement

MARDI  30 JUIN à 14h devant les locaux syndicaux

Pour rejoindre ensuite la Place de la Résistance à 14h30 où convergeront le personnel du CHIC, de Douarnenez, des EHPAD et du Médico-social pour partager un gouter solidaire et revendicatif !

Logo NPA horizon

Communiqué du NPA
« Les 6 Milliards d’Olivier Veran n’ont pas apaisé la colère, bien au contraire »
Le compte n’y est pas.
Alors même qu’aucun rattrapage du point d’indice gelé depuis 2000 n’est envisagé, les augmentations salariales prévues n’apparaîtront, au mieux, qu’au mois de décembre sur les fiches de paie et bien en deçà des 300€ nets revendiqués par l’ensemble du secteur hospitalier, médico-social et EHpad.
Le  » Segur de la santé » n’est qu’un enfumage,un de plus car on ne voit pas poindre la création nécessaire et vitale des dizaines de milliers d’emplois dans les hôpitaux et les EHPAD.
Les hospitalierEs, les employéEs du médico-social et des EHPAD ont raison de poursuivre la lutte en particulier ce 30 juin et le NPA ( Nouveau Parti Anticapitaliste) les soutient et appelle à les rejoindre à Quimper et dans tout le Finistère.
Pour le NPA Gérard MAS

Lire la suite

27 juin 2020 ~ 0 Commentaire

enedis (cgt)

compteurs linky
.
-Les 3 départements concernés:
.
-Finistère TELIMA COMPTAGE ( à Lannion)
-Côtes-d’Armor TELIMA BREIZH (​ à Joué-Les-Tours)
-Morbihan ATLAN’TECH (à Saint-Denis)
.
Le marché « Relève Bretagne » des compteurs électriques (Finistère, Cotes d’Armor, Morbihan), géré par ENEDIS et sous-traité à l’entreprise SOLUTIONS30 depuis 2015, prend fin le 30 juin 2020. En cause, le déploiement massif des compteurs communicants LINKY qui a entraîné une baisse du volume des compteurs à relever.
.
Cette échéance du 30 juin 2020 a été annoncée en octobre 2019 aux membres CSE (délégué(e)s du personnel) de SOLUTIONS30.Le peu de reclassements proposés depuis octobre 2019 n’intéressant qu’une partie minoritaire des salarié(e)s, beaucoup d’entre eux/elles souhaitaient quitter l’entreprise dans des conditions honorables (certain(e)s exerçant depuis 19 ans) au 30 juin 2020 afin d’entamer des formations ou rechercher un autre emploi.
.
Malgré cela, la direction laisse, depuis 10 mois, les employé(e)s concerné(e)s dans l’incertitude totale.Après une visite informelle « expresse » de la direction les 15,16 et 17 juin dans les 3 départe-ments bretons, celle-ci a proposé aux salarié(e)s quelques postes de reclassements (8 postes précaires pour 19 salarié(e)s dans le Finistère) et des ruptures conventionnelles individuelles intégrant des primes supra-légales dérisoires, dont le montant varie entre les départements et voir même d’un(e) salarié(e) à l’autre…
.
A la fin de ces visites de la direction (aucun courrier officiel), il a été demandé au personnel 3 jours de réflexion pour que chacun(e) se prononce entre la rupture conventionnelle ou le reclassement dans des nouveaux marchés précaires.
.
Il existe pourtant d’autres recours que nous souhaitions aborder. La direction s’étant déplacée en Bretagne sans aucun personnel RH, cela à 2 semaines de la fin de marché, nous n’avons pas pu bénéficier d’une information transparente et complète.Nous ne sommes pas dupes que le souhait profond de la direction est que nous partions de nous-même.
.
Elle souhaite éviter à tout prix le recours à des procédures qui pourtant garan-tiraient une prise en charge immédiate de ces salarié(e)s par Pôle Emploi, ainsi qu’un accompagnement sur la durée.Les élu(e)s CGT et les salariés dénoncent l’irresponsabilité de la direction de SOLUTIONS30 et des discriminations salariales.
.
Nous dénonçons également le silence et l’inaction d’ENEDIS, qui assurait pourtant au public des différentes réunions d’information LINKY (il y a 5 ans), que les salarié(e)s des sous-traitants seraient tous reclassés.Nous nous sentons déconsidéré(e)s depuis bien longtemps, aujourd’hui les limites sont franchies..
Nous exigeons un dialogue social digne de ce nom, conforme aux lois en vigueur, et des conditions de départ décentes.

.
Délégué syndical CGT FNME ​06.32.04.58.74

Lire la suite

24 juin 2020 ~ 0 Commentaire

sud hôpital (côté quimper)

penibilite

Quimper : Le syndicat Sud alerte sur l’épuisement des soignants

A l’hôpital de Quimper, Sud Santé sociaux s’attend à une hausse d’activité pendant l’été sans moyens supplémentaires. Le syndicat estime que le personnel est épuisé.

Une semaine après la mobilisation organisée devant le Centre hospitalier de Cornouaille à Quimper (Finistère), le syndicat Sud alerte à nouveau sur les conditions de travail.

Catherine Ferrant plante le décor :

La direction n’a pas attendu pour réorganiser les services. Nous sommes repartis comme avant le Covid : avec toujours aussi peu de moyens. En plus, le personnel est épuisé, les arrêts de travail sont en augmentation. L’été approche. Nous sommes très inquiets.

Le carré japonais pose problème

La période estivale se traduit par une hausse d’activité, notamment aux urgences. En moyenne, 218 personnes sont accueillies chaque jour à cette période-là, contre 140-150 en temps normal. Aucun renfort n’est prévu. Le syndicat est, par ailleurs, très critique sur le « carré japonais » mis en place à l’occasion des travaux de restructuration des urgences.

Ce nouvel espace peut accueillir jusqu’à 12 patients (dans des lits ou brancards) examinés mais en attente d’un lit dans les services du Chic. Jusque-là, ils étaient placés ici et là dans les urgences. Ce carré japonais ne satisfait pas Joseph Boniz, secrétaire du syndicat :

Il n’y a pas de personnel dédié à cet espace. Donc tout le monde s’en occupe et personne ne s’en occupe. 12 lits, c’est un demi service de médecine traditionnelle. Il faut du personnel dédié comme c’était le cas pour le service d’hospitalisation de courte durée qui a été supprimé.

Remplacement au pied levé

Autre grief du syndicat Sud : le nouveau système de remplacement instauré par le direction. Estelle Tanguy résume son fonctionnement : Les absences inopinées d’un jour ne sont plus remplacées. Le personnel se débrouille. Quant aux pools de remplacement, ils sont vides! Alors, on demande aux agents de faire des remplacements au pied levé dans un tout autre service que le leur.

« Personne ne veut venir travailler à l’hôpital »

Les syndicalistes déplorent ces procédures et des difficultés de recrutement de nouveaux aides-soignants ou infirmiers. Ils sont unanimes : « Personne ne veut venir travailler à l’hôpital compte tenu des conditions de travail, de la difficulté à prendre des congés, du travail un week-end sur deux… »

Catherine Ferrant insiste aussi sur « les relations compliquées avec la direction. Elle ose tout. Je suis également écœurée par l’attitude du maire Ludovic Jolivet (NDLR il est aussi président du CA du Chic). On l’a croisé dans les couloirs mais il n’a pas pris la peine de s’adresser au personnel, de nous remercier. »

23 Juin 20

https://actu.fr/bretagne/quimper

Lire aussi :

Quimper : 1 000 personnes manifestent pour davantage de moyens dans la santé

Lire la suite

21 juin 2020 ~ 0 Commentaire

20 juin en bretagne (of lt)

qimp

22

Saint-Brieuc. 150 personnes manifestent contre les violences policières (OF)

29

Quimper. Une manifestation contre toutes les discriminations (OF)

Quimper, un défilé contre les violences et la discrimination (LT)

 

Lire la suite

16 juin 2020 ~ 0 Commentaire

16 juin

hop1

Hôpital : des milliers de soignants manifestent pour refuser « un retour à l’anormal » (France Bleu)

Manifestations de soignants : le gouvernement n’a « aucune raison d’attendre » et doit annoncer « 200, 300 euros tout de suite » d’augmentation de salaire (France info)

Mobilisation du 16 juin : les soignants de retour dans la rue (Fr3)

Une soignante en colère : « Les quartiers populaires sont à l’hôpital, il y a une jonction a faire » (PR)

22

Lannion. Plus de 500 manifestants pour soutenir hôpitaux et Ehpad (Le Trégor)

Erquy. L’Ehpad de l’Horizon Bleu manifeste sa « colère » (OF)

29

Rassemblements à Quimper : 1 500 manifestants au Chic (LT)

Quimper : 1 000 personnes manifestent pour davantage de moyens dans la santé (CQ)

Le préfet du Finistère dénonce la manifestation plus large que prévue pour la santé à Brest (Côté Brest)

Brest : la foule au rendez-vous de la mobilisation des soignants (CB)

Brest : la Préfecture du Finistère s’en prend aux organisateurs de la manifestation pour l’hôpital (France Bleu)

Lire la suite

11 juin 2020 ~ 0 Commentaire

quimper (npa)

kper

Ne nous laissons pas étouffer par le racisme et les violences policières, déconfinons nos colères !

Le monde s’émeut à juste titre de l’assassinat de Georges Floyd aux USA. Il est grand temps qu’en France les exactions de la police française cessent aussi.
En France, nous comptons aussi nos victimes de tels actes racistes : Malik Oussekine, Abdelhakim Ajimi, Mohamed Boukourou, Mamadou Marega, Adbelhak Gorodia, Wissam El Yamni, Amadou Koumé, Massar Diaw, Abdou, Adama Traoré…
La liste est beaucoup trop longue pour les nommer tous. Plus près de nous à Rennes, Babacar Gueye a été tué par la brigade anti- criminalité en 2015.

Grâce à la montée des mobilisations dans plusieurs villes dont Brest où plus de 3 000 personnes se sont rassemblées, la question du racisme et des violences policières a été posée dans le débat public à une échelle inédite en France.

La fébrilité du pouvoir est palpable, lui qui est si dépendant de ses bonnes relations avec les flics et leurs organisations, au point que Castaner a été contraint de faire des annonces (fin de l’utilisation de la clé d’étranglement, suspension des policiers coupables de racisme) et que Macron lui-même est intervenu auprès de la ministre de la Justice Nicole Belloubet pour qu’elle se penche au plus vite sur le cas d’Adama Traoré.

C’est sur cette base que le NPA Kemper appelle à rejoindre le rassemblement initié par la LDH
Samedi 13 Juin à 11H Place Saint Corentin

Lire la suite

28 mai 2020 ~ 0 Commentaire

hôpital (côté quimper)

kemper hosp

Ségur de la santé : les syndicats du centre hospitalier de Quimper sont méfiants

Les syndicats Sud et CGT santé du centre hospitalier de Quimper suivent de près l’avancement du Ségur de la santé. Réunis jeudi 28 mai, ils mettent en garde le gouvernement.

Le coup d’envoi du Ségur de la Santé a été donné par le gouvernement le 25 mai 2020. Cette grande concertation avec les acteurs de la santé, les syndicats du centre hospitalier de Quimper-Cornouaille la suivent avec grand intérêt.

Jeudi 28 mai, les sympathisants du syndicat Sud santé de l’hôpital, rejoint par la CGT et l’hôpital de Gourmelen, se sont retrouvés devant l’établissement « pour faire du bruit ».

Pascale Jacq, membre de Sud santé, explique :Les zones d’ombre sont colossales, du temps de travail au statut des hospitaliers. On met d’ores et déjà le gouvernement en garde. Si cette concertation est ratée, la crise sera majeure.

Des hospitaliers « rincés »

La gronde des hospitaliers ne date pas d’hier. « Ils sont rincés d’un an de mobilisation sociale où le gouvernement ne les a pas entendus, sans compter la crise sanitaire. »

Pour Sud comme pour la CGT, il est temps « que les soignants soient reconnus et que d’importants investissements soient engagés ».

Les revendications d’hier sont les mêmes aujourd’hui à la différence près que la crise du Covid-19 est passée par là. Ce qui pour les syndicats donne plus de poids à leurs revendications. À savoir une revalorisation salariale, des effectifs supplémentaires, plus de suppressions de lits, le respect des congés, des repos, la reconnaissance des métiers.

Il serait bon également de revoir les gouvernances. La crise a bien montré le rôle important qu’ont joué les médecins pour la gérer. Ils doivent avoir leur mot à dire au sein des instances de direction.

hopitaux-16-juin-2020

Journée de mobilisation le 16 juin

La crise sanitaire a également montré l’intérêt pour les soignants de travailler en équipe en termes d’efficacité, de soutien. « Nous disons stop au mérite. La valeur d’un professionnel tient d’abord à la qualité de ses interactions avec les autres. »

Soutenus pendant la crise par la population et ce jeudi 28 mai par les usagers du centre hospitalier, les syndicats n’ont pas l’intention de baisser les bras. Ils seront présents à la journée de mobilisation générale pour l’hôpital mardi 16 juin 2020, « pour qu’il n’y ait pas de retour à l’anormal après la crise du Covid-19 ».

28 Mai 2020

https://actu.fr/bretagne/

Lire la suite

20 mai 2020 ~ 0 Commentaire

sud santé (côté quimper)

hop1

Sud Santé Quimper

Sud Santé prévient que les hôpitaux sont en ébullition

Dans le Finistère, le syndicat Sud alerte sur l’état de fatigue et de stress des personnels de santé et du médico-social. Il s’inquiète aussi de l’afflux de patients. Dans le Finistère, les standards des hôpitaux saturent sous les appels de patients.

La période de confinement a éloigné des établissements nombre de Finistériens à la santé pourtant très fragile. Ils osent désormais reprendre contact avec leur spécialiste.

La situation est critique pour Françis Landouar, du syndicat Sud santé sociaux de l’hôpital de Morlaix : L’absence de soins pendant deux mois ou le retard dans le diagnostic vont être catas-trophiques pour certains patients. Et puis, nos services sont désorganisés. Les directions des hôpitaux passent à la phase post-covid. Mais elles naviguent à vue. Que va-t-il se passer si une deuxième vague arrive ?

Épuisement des personnels

Le syndicat Sud est remonté contre la gestion de la crise par le ministère de la Santé, les agences régionales de santé et certaines directions d’hôpitaux. Il alerte sur l’épuisement des personnels. Caroline Guyader, du Centre hospitalier de Quimper Cornouaille, tient à mettre la situation en perspective :

Il y a eu de fortes mobilisations depuis un an pour dénoncer les conditions de travail. Le Covid est arrivé par là-dessus. Les professionnels sont stressés, fatigués… Et il va falloir repartir de plus belle pour faire face à cet afflux de patients et refaire du chiffre !

Une prime décriée

Et la prime promise par le président Emmanuel Macron n’est pas de nature à calmer la colère des soignants. Francis Landouar a bien lu et relu les décrets :

Les 40 départements les plus touchés auront droit à 1 500 euros. ici, c’est 500 euros sauf dans certains hôpitaux comme Quimper ou Brest. Et là, c’est au bon vouloir des directions ! Cette prime va créer des tensions entre les équipes. C’est sûr !

Sud Santé Sociaux réclame une prime de 1 500 euros pour tous les salariés des établissements de santé mais aussi du médico-social. Kévin Lago travaille justement comme éducateur spécialisé aux Papillons blancs :

Nous avons été complètement oubliés pendant cette crise. Dans un premier temps, nous n’avions aucun équipement. Nous avons dû nous débrouiller pour trouver des masques. Nous voulons la prime de 1 500 euros et une revalorisation des salaires.

Journée d’action le 16 juin

Sud Santé Sociaux réclame aussi une revalorisation des salaires ainsi que des embauches. Ce seront certainement les principaux mots d’ordre lors de la journée d’action prévue le 16 juin. D’autres syndicats ainsi que des collectifs sont à l’origine de cette journée qui devrait se dérouler partout en France.

Kevin Lago invite tous les usagers à grossir les rangs des manifestants mais aussi « tous ceux qui nous ont applaudis à 20 h! »

19 Mai 2020

https://actu.fr/societe/

Lire la suite

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin