Archive | Quimper et pays glazik

14 novembre 2019 ~ 0 Commentaire

quimper hôpital (côté quimper)

hopital

Quimper : 500 manifestants pour dénoncer la dégradation des conditions de travail à l’hôpital

500 personnes ont manifesté ce jeudi 14 novembre à Quimper contre les conditions de travail à l’hôpital et la suppression de deux jours de RTT.

La mobilisation ne faiblit pas à l’hôpital de Quimper

A l’appel de l’intersyndical du Centre hospitalier de Quimper-Cornouaille, près de 500 personnes ont manifesté ce jeudi 14 novembre 2019. En cortège, elles se sont d’abord rendues à la permanence d’Annaïg Le Meur, députée du Finistère, avant de rejoindre l’Agence régionale de santé (ARS).

Les mots d’ordre s’affichaient sur des banderoles et les blouses blanches des agents : « personnels épuisés », « métier à revaloriser », « le droit de vivre pour tous », « les hôpitaux sont malades »…

Infirmiers, aides-soignantes et autres personnels hospitaliers contestent la suppression de deux journées de RTT sur les 17. Tous les manifestants dénoncent aussi d’une seule voix la dégradation des conditions de travail.

Parmi les manifestants se trouvaient une vingtaine d’infirmiers de bloc opératoire diplômés d’État (Ibode) sur les  45 que compte l’hôpital. « Dans les faits, nous sommes plutôt 36 car certains collègues sont en formation; d’autres en arrêt de travail », rectifie José (prénom d’emprunt), infirmier en bloc opératoire depuis 1994.

Journée continue

Au fil des années, il a constaté une hausse de la charge de travail : En théorie, on travaille de 8 h à 18 h 20. La journée est quasi continue. Parfois, on n’a pas le temps de manger ou d’aller aux toilettes. Et on finit souvent vers 19 h  ou 19 h 30. Notre travail ne se résume pas à assister le chirurgien au bloc. Il faut préparer tout le matériel avant et après les interventions. Et faire tout l’administratif.

Dernièrement, une 13e salle opératoire a ouvert. Et les plages opératoires se sont allongées. « Mais les moyens, eux, n’ont pas changé ! », déplore une Ibode. José et ses collègues ont la sensation de courir après le temps toute la journée : La pression monte, monte pour mener à bien toutes les interventions prévues; optimiser les salles et le matériel. Et on finit épuisés en fin de journée.

Défense du service public

« Heureusement qu’il y a de la solidarité et de la conscience professionnelle ! On tient aussi parce qu’on aime notre travail et on tient à défendre le service public », reprend une Ibode couverte d’une blouse bleu. Ces infirmiers spécialisés réclament aussi une prime en lien avec des actes exclusifs qu’ils réalisent (suture…)

14 Nov 2019

https://actu.fr/bretagne/

.hop.jpg33

Rassemblement ce jeudi 14 novembre à 18 h place Saint-Corentin en soutien aux différents mouvements des personnels des services hospitaliers.

Lire la suite

11 novembre 2019 ~ 0 Commentaire

primelin (npa)

primelin

Le NPA29 a participé à l’hommage antimilitariste aux morts de la grande guerre dont les « fusillés pour l’exemple » toujours pas réhabilités, à Primelin. Ce village possède un Monument aux Morts anti-guerre.

Lire la suite

11 novembre 2019 ~ 0 Commentaire

quimper 14 novembre

hop.jpg1

hop.jpg22

hop.jpg33

Lire la suite

07 novembre 2019 ~ 0 Commentaire

hôpital (cq of)

hopital

Jours de RTT : la colère monte à l’hôpital de Quimper

Jeudi 7 novembre 2019, débrayage au centre hospitalier de Quimper (Finistère). Près de 500 agents veulent garder la main sur leurs jours de RTT.

Ambiance tendue au centre hospitalier de Quimper (Finistère). Sur les grilles de l’établissement, des banderoles donnent le ton. On peut y lire les messages suivants « Inquiets pour nos patients » ou encore « Patients en danger ».  Jeudi 7 novembre 2019, en début d’après-midi, l’intersyndicale (CGT, Sud et CFDT) a appelé à un débrayage d’une heure. Cette mobilisation concerne les jours de RTT. Laurence Journal, de la CFDT, résume :

Nous dénonçons la main mise de la direction de l’hôpital sur nos jours de RTT et sa volonté de nous empêcher de les poser quand bon nous semble.

Près de 500 agents ont défilé 

C’était en effet le mot d’ordre du défilé sur l’avenue Yves-Thépot. Entre 450 et 500 agents y ont participé. La mobilisation est en train de prendre de l’ampleur, selon Joseph Boniz, du syndicat Sud : « Cela fait longtemps que je n’avais pas vu ça ! Lors de notre précédente action la semaine dernière, nous étions un peu moins. Mais elle a eu lieu pendant les vacances scolaires. »

Et de poursuivre :

Cette histoire des jours de RTT est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Elle arrive après une série de restructurations, de mesures d’économie, des fermetures de lits… Le personnel, c’est comme une cocotte-minute qui est en train d’exploser.

Les représentants syndicaux rappellent aussi que le nombre de jours de RTT est passé de 17 à 15 pour certaines catégories de personnel. Joseph Boniz reprend : « Pour arriver à cette diminution, certains agents vont travailler 4 minutes de moins. Mais on sait très bien que ce n’est pas possible de terminer notre journée à l’heure. En plus de ça, si on ne peut poser ces RTT comme on veut, c’est la double peine. »

Un nouveau débrayage est d’ores et déjà prévu la semaine prochaine, jeudi 14 novembre 2019.

Les infirmières de bloc opératoire dans le cortège

Une poignée d’infirmières de bloc opératoire se trouvait parmi les manifestants ce jeudi pour réclamer une revalorisation de leur métier et de leur salaire.

L’une d’elles, Emmanuelle Joniaux, explique : « A Quimper, le nombre de chirurgiens et de vacations opératoires a augmenté. Un 13e bloc a été ouvert l’an dernier. Nos amplitudes horaires ont explosé faute de personnel supplémentaire. Aujourd’hui, nous tenons les salles à bout de bras. Nous en avons alerté la direction et nous attendons des réponses. »

Selon elle, 45 infirmières de bloc opératoire sont en poste à Quimper. « Neuf d’entre elles vont bientôt quitter le service et j’en fais partie. »

7 Nov 19

Lire la suite

03 novembre 2019 ~ 0 Commentaire

quimper coopérative (le télégramme)

de gauche

Municipales. Un militant EELV dénonce « l’entrisme » de la France Insoumise

Dans un communiqué, Marc Navellou, adhérent à Europe Écologie Les Verts, ancien candidat aux législatives pour EELV pour la circonscription de Concarneau, explique pourquoi il quitte la Coopérative Sociale et Écologique, créée pour les municipales et qu’il estime phagocytée par la France Insoumise.

« EELV a décidé au niveau national une stratégie de listes citoyennes ouvertes pour le premier tour et de fusion avec les listes de gauche au second tour pour gagner des mairies et y appliquer des politiques écologistes ambitieuses, notamment dans le domaine du climat », écrit Marc Navellou dans un courrier.

« C’est dans ce cadre qu’EELV Kemper a, en compagnie de l’UDB, initié la naissance de la Coopérative. Mais il faut bien reconnaître aujourd’hui l’échec patent de cette tentative, victime de l’entrisme d’une certaine extrême gauche dont la présence et la volonté farouche de refuser par avance toute alliance au second tour avec qui que ce soit, ont empêché les écolos » historiques « de Kemper de la rallier.

Ainsi, la quasi-totalité des candidat-e-s de KEG 2008 et KEG 2014 sont-ils étrangers à cette Coopérative, ce qui est révélateur d’une défiance certaine ».

Marc Navellou écrit encore : « Comment en est-on arrivé là ? Des militants de La France Insou-mise ont œuvré pour promouvoir leur vision d’une gauche sectaire repliée sur elle-même, la seule valable à leurs yeux, qu’ils espèrent voir gagner seule et, si elle doit perdre, qu’au moins elle ait fait perdre au passage leurs ennemis jurés, les « sociaux-démocrates » honnis, du PS ou d’ailleurs… »

01 novembre 2019

https://www.letelegramme.fr/

Coopérative. Martine Petit répond à Marc Navellou

Suite au communiqué de Marc Navellou, adhérent EELV, qui dénonçait un « entrisme » de la France Insoumise dans la Coopérative sociale et écologique qui prépare les municipales, Martine Petit, membre du conseil fédéral du parti écologiste et membre de la Coopérative réagit.

« Dans le respect intégral des statuts d’EELV, c’est notre groupe local qui a le pouvoir de décider qui il soutiendra aux municipales de mars 2020 et comment, écrit Martine Petit dans un commu-niqué. Un vote aura lieu à cet effet mercredi 6 novembre.

Depuis juin, dans sa grande majorité, le groupe s’est engagé dans une démarche de ”co-cons-truction d’un projet écologiste et social, avec l’ensemble des acteurs et actrices locaux se recon-naissant dans les valeurs de l’écologie » conformément aux termes de la motion nationale qui, il faut aussi le souligner, ne donne aucun conseil « stratégique » pour le second tour ».

« Au second tour nous prendrons nos responsabilités » (*)

« Notre parti EELV est ouvert, il a créé un réseau coopératif qui permet à toute personne, même adhérente d’un autre parti, de participer à nos réunions s’il adhère aux valeurs décrites dans la charte des écologistes… Concernant la Coopérative, elle porte la transition écologique, sociale et démocratique mieux qu’aucune autre liste, par son fonctionnement et ses règles qui recon-naissent à égalité, chaque personne, dans sa créativité, son énergie, son envie d’agir pour accélérer la transition, défendre nos valeurs communes ».

« En se référant librement à nos diverses sources de formation, nous construisons à la fois un projet ambitieux pour Quimper et son territoire et un groupe qui sera soudé et cohérent quand il s’agira, en tant qu’élus, d’organiser les politiques publiques avec les habitants.

C’est aussi un groupe qui ne laissera pas Quimper à la droite pour un nouveau mandat et qui saura prendre ses responsabilités dans ce sens au deuxième tour. C’est encore un groupe qui accueille, sans discrimination, tous ceux et celles qui pensent que la transition écologique est la solution pour le territoire, les habitants, les quartiers, pour transformer et créer nos emplois, pour permettre l’accès à une alimentation et une eau saines, pour renforcer les solidarités, les services publics, l’éducation, la culture, pour vivre mieux ».

(*) L’intertitre est de la rédaction du Télégramme.

https://www.letelegramme.fr/

Lire la suite

03 novembre 2019 ~ 0 Commentaire

quimper 14 novembre (of lt)

Plus de 400 agents du centre hospitalier de Cornouaille en long cortège dans l’enceinte de l’hôpital quimpérois : l’heure d’information organisée par l’intersyndicale, ce jeudi après-midi, s’est transformée en un spectaculaire coup de semonce. Un préavis de grève a été déposé pour le jeudi 7 novembre.

Quimper. Pour « défendre nos hôpitaux »

Un rassemblement prévu le jeudi 14 novembre

Plusieurs syndicats et partis politiques appellent à manifester, le jeudi 14 novembre 2019 à Quimper. Ils dénoncent le vote par les députés du Projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) 2020, qui entraînera, selon ces organisations, des « fermetures de lits et suppressions de postes ».

Jeudi 31 octobre, l’information syndicale organisée à l’hôpital s’était transformée en manifesta-tion dans l’enceinte de l’établissement de Quimper : 400 agents hospitaliers avaient alors participé à une « chaîne humaine » devant les bâtiments de la direction de l’hôpital.

Le Projet de loi de financement de la sécurité sociale, le PLFSS, a été voté ces derniers jours à l’assemblée nationale. Il valide ainsi le budget attribué, notamment, aux hôpitaux publics de toute la France. En votant ce PLFSS, les députés ont validé les économies que les hôpitaux devront réaliser encore en 2020 en fermant des lits et en supprimant des postes, estiment, dans un communiqué, différentes organisations (*), syndicats, partis politiques ainsi qu’élus locaux.

Les organisations soulignent que « les sept députés du Finistère ont voté ce PLFSS ; Richard Ferrand, en tant que président de l’Assemblée nationale était non votant ».

« Défendre nos hôpitaux »

Nous ne pouvons donc compter que sur nous-mêmes pour défendre nos hôpitaux, nos materni-tés, nos services d’urgences, nos SMUR, nos Ehpad, nos services de Psychiatrie, bref, pour défendre l’accès aux soins pour toutes et tous sur notre territoire, poursuivent les signataires d’un document, appelant à manifester : ce rassemblement se tiendra le jeudi 14 novembre, journée nationale d’action dans la santé et l’action sociale.

Les organisateurs appellent à se rassembler à 18 h, place Saint-Corentin à Quimper.

(*) Les signataires :

Comités de défense de l’hôpital de Concarneau et de l’hôpital de Douarnenez, NPA, PCF, Ensemble, PS, EELV, UDB, ATTAC, FI, Actes en Cornouaille, Coopérative écologique et sociale, groupe initiatives citoyennes à gauche de Douarnenez, à bâbord toute Concarneau, FSU 29, UNSA 29, Sud santé Sociaux Hôpital Gourmelen, Solidaires 29, UL CGT de Quimper, CGT Conseil Départemental 29, CNT 29, Mouvement de la Paix, LDH, Les Glaziks Gilets Jaunes, ASPT Concarneau (Accès à la Santé pour Tous), Jacques François, maire de Saint-Yvi, Olivier Bellec, maire de Trégunc, Albert Hervet, maire de Névez, Jean-Marie Lebret, maire de Pont-Aven, Jacques Rannou, maire délégué de Kernevel, Bruno Le Port, maire de Plouhinec, Maryvonne Blondin, sénatrice du Finistère.

02/11/2019

https://www.ouest-france.fr/

Lire aussi:

Défense de l’hôpital public. L’appel du 14 novembre prend de l’ampleur (LT)

Lire la suite

26 octobre 2019 ~ 0 Commentaire

adp (quimper)

npa

Quimper: Signatures pour le référendum contre la privatisation d’aéroport de Paris

Lire la suite

15 octobre 2019 ~ 0 Commentaire

solidarités (temps partagé)

72543738_1534773910049093_3022858928510730240_o

Cette année encore, nous vous proposons quelques animations dans le cadre du Festival des Solidarités autour du thème « Les migrations, déconstruisons nos préjugés ».

L’occasion de rencontrer quelques associations oeuvrant sur Quimper auprès des migrants, de toutes origines et de tout âge : « Le temps partagé », « 100 pour un toit Cornouaille », « collectif droit d’asile » et « La Cimade »

VENDREDI 22 NOVEMBRE : Apéro discussion
Diffusion du film « le soleil se lève à Brest » en présence du réalisateur Gilles Blaize. Film produit par Tébéo et Bleu Iroise.
Échanges et débats avec le public animés par Rémi de la « Liberté de l’esprit »

SAMEDI 23 NOVEMBRE : Soirée festive autour d’un repas partagé
Le principe est simple, si vous le pouvez, vous apportez avec vous un plat salé ou sucré qui régalera les autres convives tout autant que vous. Les murs n’étant pas extensibles et pour être sûrs que chacun ait à manger, nous vous demandons de bien vouloir vous inscrire au 02 98 55 33 13 ou contact@centredesabeilles.fr et de nous dire ce que vous pourrez apporter.

Pour rythmer cette soirée, quelques animations vous seront proposées par le CICODES : Des jeux du monde, un Quizz, un jeu « défis », un parcours… Nous clôturerons en textes et en musique avec 2 artistes quimpérois : le che29 et Abdulaye Sané

OPEN MIC : Vous slamez, rappez, chantez ? La scène vous attend !

Centre des Abeilles

4 rue Sergent Le Flao, 29000 Quimper

Facebook

Lire la suite

08 octobre 2019 ~ 0 Commentaire

libertés (quimper)

quimper

Lire la suite

04 octobre 2019 ~ 0 Commentaire

quimper gare routière (ouest france)

Bus-bondé

Quimper. Une journée de grève à la gare routière, vendredi

Un service minimum sera assuré au guichet, malgré la grève

Plus de la moitié du personnel de la gare routière de Quimper sera en grève, ce vendredi 4 octobre 2019, toute la journée. Les salariés demandent une revalorisation de leur travail.

Les délégués syndicaux CGT du réseau de transport routier finistérien avaient déposé une alarme sociale sur le site de Quimper, le 17 septembre 2019, pour surcroît de travail.  

En plus des bus du département, nous devons maintenant gérer les bus de Flixbus à Quimper, sans compensation financière pour le travail supplémentaire. La grille tarifaire augmente, mais pas nos salaires, explique une déléguée syndicale CGT. La direction n’est pas à l’écoute des salariés », ajoute-t-elle.

Plus de la moitié du personnel de la gare routière Penn ar Bed de Quimper sera en grève, ce vendredi 4 octobre 2019, de 6 h 50 à 19 h 15. Un service minimum sera assuré au guichet. Le trafic ne sera pas perturbé.

03/10/2019

https://www.ouest-france.fr/

Lire la suite

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin