Archive | Pays bigouden

28 mai 2013 ~ 0 Commentaire

Pont-l’Abbé. Le comité de défense de l’Hôpital interpelle la députée (LT)

Pont-l'Abbé. Le comité de défense de l'Hôpital interpelle la députée (LT) dans Austérité pont-abad-300x179

28 mai 2013 à 08h57

Dans une lettre ouverte, le comité de défense des Urgences, Smur et services afférents de l’Hôtel-Dieu qui se bat pour le maintien des actes opératoires à Pont-l’Abbé, demande à Annick Le Loch, députée de la circonscription, de prendre « clairement position pour le maintien des actes opératoires ». Dans cette lettre datée du 23 mai, ce même comité lui demande d’intervenir auprès des autorités compétentes.

http://www.letelegramme.com/local/finistere-sud/ouest-cornouaille/pontlabbe/pont-l-abbe-le-comite-de-defense-de-l-hopital-interpelle-la-deputee-28-05-2013-2117353.php

Lire la suite

23 mai 2013 ~ 0 Commentaire

Boues de Loctudy. « On nous dit que c’est propre, on montre que c’est sale » (LT)

Boues de Loctudy.

Loctudy : action des pêcheurs contre le clapage, dans les caisses de pêche, les boues du port

Une trentaine de bateaux de pêche du Pays bigouden se sont mobilisés ce mercredi contre le clapage au large du Guilvinec des boues de dragage du port de Loctudy. Ils n’entendent pas relâcher la pression.

19h15. Des caisses de pêche maculées de boues déposées sur les marches de la mairie
Des caisses de poissons et de langoustines maculées des boues du port ont été déposées devant la mairie de Loctudy en fin de journée. La manifestation s’est déroulée sans heurt, mais la détermination des pêcheurs reste intacte.

17h. Retour vers Loctudy, la mairie sur ses gardes
Vers 17h, un des bateaux de la manifestation, le Bellatrix, a quitté La Guilvinec pour tirer un nouveau trait de chalut sur la zone de clapage, avec cette fois un huissier à son bord.  Au même moment, le reste des bateaux avait quitté le port pour se rendre cette fois à Loctudy, tout comme les caisses de boues embarquées sur un camion. Devant la mairie de Loctudy, un service d’ordre se préparait à leur arrivée. Les pêcheurs ont par ailleurs reçu le soutien de l’association écologiste Robin des Bois, qui juge « inquiétante » la dérogation accordée aux opérations de clapage et réclame « de nouvelle modalités de traitement des déblais ».

15h. « On nous dit que c’est propre, nous on montre que c’est sale »
Les pêcheurs se sont ensuite dirigés en début d’après-midi vers le port du Guilvinec, où les attendaient les gendarmes. Là, devant un public assez fourni venu assister à la vente de la pêche du jour, ils ont pu montrer le résultat de leurs passages. « On nous dit que c’est propre, nous on montre que c’est sale », a indiqué Jean-Paul Biger. Maintenant, a-t-il menacé, « s’il faut se faire violence, on se fera violence ». Même détermination du côté de Jean-Jacques Tanguy, président du comité départemental des pêches. « Cette action est partie du fond du coeur, sans être pré- méditée. Elle témoigne du ras-le-bol de la base. Les pêcheurs ont fait le choix de montrer la misère jusqu’au bout, au risque de perdre un peu de leur image ».

10h. Une trentaine de bateaux bloquent la barge chargée du clapage
Depuis ce matin 7 h, les pêcheurs du Guilvinec, de Loctudy, de Lesconil et de Concarneau mènent une action symbolique contre les opérations de clapage. Une trentaine de bateaux ont bloqué la barge Empedocle au sud est de la zone de clapage, au large du Guilvinec. « Elle est en travers, elle attend », soulignait Jean-Paul Biger, président de l’association de protection des pêcheurs du littoral vers 9 h 30. Cette vidéo postée sur la page Facebook du comité départemental des pêches illustre bien l’action menée. Les pêcheurs ont liberé la barge peu avant midi et pris la direction de la zone de clapage. Ils y ont fait des traits de chaluts.
22 mai 2013 à 16h35

http://www.letelegramme.com/fil_region/fil_bretagne/large-du-guilvinec-les-pecheurs-bloquent-les-operations-de-clapage-22-05-2013-2110916.php

Le Guilvinec. Le ras-le-bol des pêcheurs contre le clapage

23 mai 2013

Encerclement de la barge dédiée aux opérations de clapage, débarquement à la criée de caisses de vase et dépôt de ces dernières devant la mairie de Loctudy. Les pêcheurs bigoudens et concarnois ont exprimé, hier, leur ras-le-bol.

empty dans Pays bigouden

Une trentaine de bateaux de pêche du Pays bigouden et de Concarneau s’est mobilisée hier, sans aucun débordement, contre les opérations de clapage, au large du Guilvinec, des boues de dragage du port de Loctudy. Une action symbolique débutée tôt le matin par le blocage de la barge chargée des opérations et qui s’est terminée, dans la soirée, par le dépôt de caisses remplies de vase et le déversement de vase sur les marches de la mairie de Loctudy. Alors que les opérations de clapage viennent de reprendre, les pêcheurs ont décidé, hier, de passer à l’action. Histoire de se faire entendre.

Barge bloquée le matin

Dès le petit matin les pêcheurs ont encerclé l’Empedocle au sud-est de la zone de clapage, au large du Guilvinec. « On y est depuis 7 h. On avait l’impression que la barge nous tournait autour, qu’elle nous narguait », souligne Jean-Paul Biger, président de l’Association des pêcheurs professionnels du littoral. « Elle nous empêche de travailler alors à notre tour, on a décidé de l’empêcher de travailler. On nous dit qu’il n’y a personne à travailler sur cette zone, on montre le contraire ». La barge est restée « en travers » jusqu’en fin de matinée. Certains bateaux ont alors fait route pêche, d’autres ont pris la direction de la zone de clapage. Ils y ont fait des traits de chaluts. Vers 15 h 30, alors que le public était venu assister au traditionnel débarquement de la pêche à la criée du Guilvinec, la trentaine de bateaux regroupés devant le port y a fait son entrée remarquée. À bord, la cargaison est pour le moins inédite. Sous le regard incrédule des badauds, ce sont des caisses et des caisses de vase, agglomérat avec cailloux, langoustines et autres déchets de toutes tailles et natures qui ont été déchargées dans les bacs où frétillent d’habitude les Demoiselles. De passage au Guilvinec, Evelyne n’en revient pas. Elle s’est même dite « choquée » par ce spectacle qui ne lui inspire que « du dégoût ».

« On montre que c’est sale »

« On nous dit que c’est propre, nous, on montre que c’est sale », explique Jean-Paul Biger. « Maintenant s’il faut se faire violence, on se fera violence ». Même détermination du côté de Jean-Jacques Tanguy, président du comité départemental des pêches. « Cette action est partie du fond du coeur, sans être préméditée. Elle témoigne du ras-le-bol de la base. Les pêcheurs ont fait le choix de montrer la misère jusqu’au bout, au risque de perdre un peu de leur image ». Vers 17 h, un des bateaux de la manifestation, le Bellatrix, a quitté Le Guilvinec pour tirer un nouveau trait de chalut sur la zone de clapage, avec cette fois un huissier à son bord. Preuve que la profession est bel et bien décidée à ne pas relâcher la pression. Elle doit d’ailleurs se réunir demain au Comité départemental pour faire le point.

À noter que les pêcheurs ont reçu, hier, le soutien de l’association écologiste Robin des bois, qui juge « inquiétante » la dérogation accordée aux opérations de clapage et réclame « de nouvelles modalités de traitement des déblais ».

  • Stéphane Guihéneuf

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/finistere/le-guilvinec-le-ras-le-bol-des-pecheurs-contre-le-clapage-23-05-2013-2111152.php

Lire la suite

22 mai 2013 ~ 0 Commentaire

Clapage. Opération coup de poing des pêcheurs au large du Guilvinec (OF)

Clapage, missile. Le ras-le-bol des pêcheurs dans Ecologie & climat clapage-500-2-92d92-300x199

Marine mercredi 22 mai 2013

Une trentaine de bateaux bloque, depuis ce mercredi matin, le bateau chargé du clapage, l’Empedocle, au large de Lesconil.

Une opération trottait dans leur tête. Mais elle s’est organisée ce matin, sur le tas. Une trentaine de bateaux de pêcheurs bloquent, depuis 7 h 45 – 8 h, le bateau chargé du clapage, l’Empedocle. Ils sont à 8 miles nautiques des côtes (environ 15 kilomètres). Ils veulent prouver que des chalutiers passent « par là », témoigne Jean-Paul Biger, président l’association des pêcheurs qui lutte contre le clapage. « Il y en a marre, confie-t-il. Je comprends que les gars s’énervent. » « Le but c’était qu’il ne clape pas et on attend qu’il réagisse. Il parle avec nous. On n’est pas contre le mec mais contre le système. » Les pêcheurs souhaitent que l’Empedocle retourne à Loctudy. « Ils massacrent une zone complète avec la bénédiction de l’Etat. »

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Clapage.-Operation-coup-de-poing-des-pecheurs-au-large-du-Guilvinec_40771-2194791-pere-bre_filDMA.Htm

 

Lire la suite

18 mai 2013 ~ 0 Commentaire

Loctudy. Le dragage du port reprend aujourd’hui (LT)

Loctudy. Le dragage du port reprend aujourd'hui (LT) dans Luttes écolos en Bretagne clapage-500-2-92d92-300x199 Et çà aide à la croissance des langoustines!

Le conseil général du Finistère a annoncé, hier, la reprise des opérations de dragage du port de Loctudy, suspendues depuis le 25 avril. Une décision présentée par Michaël Quernez, le vice-président du conseil général en charge du dossier, à l’occasion d’un nouveau comité d’information et de suivi des opérations.

Une réunion à laquelle assistait l’ensemble de ses membres. Y compris les pêcheurs qui estiment que le cahier des charges n’est pas rempli. Des pêcheurs déboutés cette semaine par le juge des référés du tribunal administratif. L’occa- sion pour le vice-président du conseil général de préciser les conclusions du tribunal administratif : « Les pêcheurs pourront engager un référé expertise s’ils le jugent nécessaire. C’est vrai mais le juge confirme qu’une telle opération ne peut se juger que sur la durée ». Le maître d’ouvrage du chantier a, malgré tout, décidé de renforcer les mesures de suivi prévues par l’arrêté préfectoral « afin de mesurer l’évolution du milieu ». Des captations vidéo sous-marines sont d’ores et déjà programmées le 30 mai, complétées début juin par des prélèvements. Une seconde série de captations vidéo aura lieu fin août, après les deux mois d’interruption des travaux.

Un mois de retard

Un suivi dont Michaël Quernez se dit confiant : « Je pense qu’on a affronté le pire », confiait-il hier soir. Un optimisme appuyé par la nature moins compacte des sédiments qu’il reste à draguer. Il a d’ailleurs retenu la proposition du préfet qui avait suggéré d’utiliser de l’eau pour disperser les vases avant le clapage. Après deux interruptions de travaux, la fin des opérations est désormais programmée en avril 2014.

18 mai 2013 à 08h43

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/finistere/loctudy-le-dragage-du-port-reprend-aujourd-hui-18-05-2013-2106040.php

Lire la suite

16 mai 2013 ~ 0 Commentaire

Loctudy. Les pêcheurs déboutés dragage et clapage vont reprendre (LT + OF)

Loctudy. Les pêcheurs déboutés dragage et clapage vont reprendre (LT + OF) dans Ecologie & climat

Les opérations de dragage du port de Loctudy et de clapage des boues au large du Guilvinec vont pouvoir reprendre.

C’est Pierre Maille, président du conseil général du Finistère, qui a confirmé l’information hier soir, annonçant que le tri- bunal administratif de Rennes avait débouté les pêcheurs. Pour mémoire, le Comité régional des pêches avait déposé, le 19 avril dernier, un référé dit de « mesures utiles » auprès du tribunal administratif de Rennes. Par son jugement, le tribunal considère donc que les travaux effectués respectent l’arrêté préfectoral.

Reprise rapide souhaitée

Débutées le 22 mars, les opérations de dragage du port de Loctudy ont été interrompues une première fois le 4 avril dernier après que les pêcheurs et le conseil général du Finistère ont constaté que le cahier des charges n’était pas respecté par l’entreprise. Les opérations ont pu reprendre quelques jours plus tard. Le 25 avril, le conseil général du Finistère a décidé d’une nouvelle suspension des opérations en attendant que le référé soit étudié par le tribunal administratif. Le président souhaite que les travaux reprennent le plus vite possible.

« Pris pour des clowns »

Si du côté de Joël Piété, maire de Loctudy, on se refuse à toute réaction, cette annonce a « complètement assommé » Jean-Paul Biger, président de l’Association de défense des pêcheurs professionnel du littoral. « C’est dégoûtant, je suis abasourdi… Le dossier est pourri, cela va énerver les gars. On a l’impression d’être pris pour des clowns. On nie l’évidence ». Quant à Jean-Jacques Tanguy, président du comité départemental des pêches du Finistère, il n’a pas souhaité s’exprimer. Il a expliqué que les pêcheurs s’exprimeront officiellement aujourd’hui.

  • Stéphane Guihéneuf 16 mai 2013

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/finistere/loctudy-les-pecheurs-deboutes-dragage-et-clapage-vont-reprendre-16-05-2013-2103653.php

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Guilvinec.-Les-pecheurs-deboutes-le-clapage-des-boues-va-reprendre_40820-2192734_actu.Htm

Lire la suite

11 mai 2013 ~ 0 Commentaire

Clapage, missile. Le ras-le-bol des pêcheurs (LT)

Clapage, missile. Le ras-le-bol des pêcheurs (LT) dans Ecologie & climat clapage-500-2-92d92-300x199

11 mai 2013 à 09h11

Suite au tir raté du missile M51 au large de Penmarc’h, les pêcheurs sont privés d’un tiers de leur zone de pêche. Une situation qui s’ajoute à leur bras de fer contre la reprise du clapage.

«Le clapage, plus le missile : là, ça commence à faire beaucoup !» C’est l’exclamation des pêcheurs de l’Association de protection des pêcheurs du littoral, hier soir, sur le port de Lesconil. Depuis le week-end dernier, ils sont privés d’un tiers de leur zone de pêche environ, suite au tir de missile raté au large de Penmarc’h. Par mesure de précaution, la préfecture a effet interdit une zone de 900 km² à toute activité maritime (pêche, plongée…), le temps de remonter les débris du missile de 57 t. Cela, alors même que la période de la langoustine bat son plein et que les professionnels ne pêchent déjà plus sur la zone de clapage, plus à l’est. Ils savent qu’il faudra prendre leur mal en patience jusqu’à ce que l’arrêté soit levé. «On sait qu’avec les militaires, on ne pourra pas discuter. Mais on continue notre combat principal, celui contre le clapage. On ira jusqu’au bout».

«Nous n’avons que constaté les dégâts»

Les membres de l’association ont été choqués par les propos de Joël Piété, le maire de Loctudy, lors de la manifestation d’utilisateurs du port de plaisance, mardi dernier. Durant un long discours, le maire a affirmé que la zone de pêche était « suffisamment vaste pour que les pêcheurs puisent gagner leurs vies ». Des propos qui font bondir Jean-Paul Biger, le président de l’association. «On connaît notre métier mieux que lui», s’exclame-t-il, s’étonnant qu’un élu puisse « vouloir monter deux catégories d’usagers du port, plaisanciers et pêcheurs, les uns contre les autres». Les pêcheurs embrayent : «Si les travaux ont été interrompus, c’est qu’ils se sont rendu compte que le cahier des charges n’est pas tenu. Nous n’avons fait que constater les dégâts». Leur espoir aujourd’hui : être entendu par le tribunal administratif, qui doit rendre sa décision dans quelques jours et décider de la poursuite des opérations. «S’il ne nous donne pas raison, nous allons louer un robot sous-marin qui ira filmer les dégâts et on diffusera les images».

  • Camille Pineau

http://quimper.letelegramme.fr/local/finistere-sud/quimper/ville/clapage-missile-le-ras-le-bol-des-pecheurs-11-05-2013-2098857.php

Lire la suite

07 mai 2013 ~ 0 Commentaire

Hier, rassemblement contre le missile M51

Hier, rassemblement contre le missile M51 dans Antimilitarisme big1

Plusieurs associations se sont rassemblées, ce lundi, à Penmarc’h dans le Finistère après l’échec d’un tir de missile M51 effectué en mer dimanche.

L’engin avait été lancé par un sous-marin nucléaire en baie d’Audierne. « Un M51 porte en lui six à huit bombes atomiques qui peuvent avoir chacune une trajectoire. Chaque bombe atomique fait cent à cent cinquante fois Hiroshima. Elle a la capacité de faire neuf millions de morts », a rappelé Roland Nivet du Mouvement pour la paix.

Lire la suite

06 mai 2013 ~ 0 Commentaire

Le Npa Pays bigouden et le missile M51

Le Npa Pays bigouden et le missile M51 dans Antimilitarisme missile-300x262

Le tir de missile nucléaire a eu lieu ce dimanche matin à 9h26 au large de Penmarc’h. Cela ne change rien pour la manif au pied du sémaphore à Penmarc’h lundi 6 mai à 15h30. Les installations militaires seront encore là. Venez avec pancartes et banderoles: Non au nucléaire militaire et civile.

Communiqué de presse

Le NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste) du Pays Bigouden appelle à venir protester le lundi 6 mai 2013 à 15 h 30 près du phare d’Eckmühl contre le tir d’essai du nouveau missile nucléaire M 51 qui a eu lieu au large de Penmarc’h le dimanche 5 mai à 9h26. Ce nouveau missile nucléaire peut emporter une puissance 70 à 90 fois la bombe A larguée sur Hiroshima le 6 aout 1945 par les américains.  Ce missile a donc  la capacité de faire disparaître plus de 10 millions de personnes dans d’horribles souffrances.

Les 80 missiles M 51 prévus seront construits chez nous en Bretagne sur la presqu’île de Crozon pour remplacer les 80 missiles M 45 que les forces militaires françaises avaient fini d’installer laborieusement en 2010 sur leurs sous marins de l’Ile Longue (près de Brest).

La France, pays colonial par nature, méprise les populations et les territoires sous sa tutelle. Les Bretons n’ont jamais été consultés pour l’installation de ces missiles et sous-marins en Bretagne pas plus que les Polynésiens n’ont été consultés pour subir le saccage radioactif de leur territoire lors des essais nucléaires français. En période de crise capitaliste et d’austérité imposée artificiellement,  il y a  d’autres choix à faire que de gaspiller l’argent des citoyens dans des armes illégales,  très coûteuses et moralement inacceptables.

Le budget des armées françaises qui est de 30 milliards d’euros dont la moitié pour les armes nucléaires stérilise les moyens financiers pour les hôpitaux, la recherche médicale, la santé, les universités, les écoles et les centres de recherche pour le développement durable. 

C’est pour tout cela que nous invitons tous les citoyens disponibles ce lundi après midi 6 mai à se rassembler à 15:30 symboliquement et pacifiquement au pied du sémaphore militaire de Penmarc’h.

bigouden.npa@gmail.com 06 51 32 74 30

Lire la suite

06 mai 2013 ~ 0 Commentaire

« 51 je t’aime » : le missile M51 tombe à l’eau, la France atomique dans le pastis ! (Odn)

Depuis 60 ans, les « élites » françaises prétendent être à la pointe de la technologie nucléaire, mais les faits démontrent exactement l’inverse, tant sur le plan prétendument « civil » (*) que sur le plan militaire.

L’échec fracassant du missile nucléaire M51, qui a explosé en vol ce dimanche 5 mai vers 9h30 (sans charge nucléaire bien heureusement) avant de tomber à l’eau, est une nouvelle démonstration de ce que l’industrie militaire et nucléaire est principalement capable… de gaspiller de gigantesques sommes d’argent public. Sans aller jusqu’à envisager une politique pacifiste (il ne faut pas trop leur en demander), les autorités françaises auraient pu se contenter du précédent missile, le M45, qui permettait déjà de vitrifier la plupart des objectifs stratégiques de la planète, et d’atomiser des millions de gens selon les besoins de la très pacifique politique de « dissuasion ».

Mais non : après avoir probablement consommé trop de pastis, nos élites ont entonné le célèbre refrain « 51 je t’aime  » et lancé à grands frais le programme du M51. Aujourd’hui, les projets de la France belliciste sont tombés à l’eau avant même l’heure de l’apéro.  La réalité des implacable : des pays supposés n’avoir qu’une technologie archaïque, comme la Corée du Nord et l’Iran, font mieux que la France dans le domaines des missiles balistiques.

Il est urgent de reconstruire une ligne Maginot, cette fois-ci tout autour de l’Hexagone : cela créera de nombreux emplois sans être plus inefficace que le programme atomique français.

(*) 54 des 58 réacteurs nucléaires « français » sont en réalité américains (licences achetées à Westinghouse dans les années 70), et les centrifugeuses de la nouvelle usine « française » d’enrichissement de l’uranium (site du Tricastin) ont été achetées par Areva à son concurrent européen Urenco.

Observatoire du nucléaire Communiqué du 5 mai 2013

http://www.observatoire-du-nucleaire.org

 

Lire la suite

05 mai 2013 ~ 0 Commentaire

Cà chie, Corée!

Cà chie, Corée! dans Humour premieres

Lire la suite

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin