Archive | Pays bigouden

11 mai 2013 ~ 0 Commentaire

Clapage, missile. Le ras-le-bol des pêcheurs (LT)

Clapage, missile. Le ras-le-bol des pêcheurs (LT) dans Ecologie & climat clapage-500-2-92d92-300x199

11 mai 2013 à 09h11

Suite au tir raté du missile M51 au large de Penmarc’h, les pêcheurs sont privés d’un tiers de leur zone de pêche. Une situation qui s’ajoute à leur bras de fer contre la reprise du clapage.

«Le clapage, plus le missile : là, ça commence à faire beaucoup !» C’est l’exclamation des pêcheurs de l’Association de protection des pêcheurs du littoral, hier soir, sur le port de Lesconil. Depuis le week-end dernier, ils sont privés d’un tiers de leur zone de pêche environ, suite au tir de missile raté au large de Penmarc’h. Par mesure de précaution, la préfecture a effet interdit une zone de 900 km² à toute activité maritime (pêche, plongée…), le temps de remonter les débris du missile de 57 t. Cela, alors même que la période de la langoustine bat son plein et que les professionnels ne pêchent déjà plus sur la zone de clapage, plus à l’est. Ils savent qu’il faudra prendre leur mal en patience jusqu’à ce que l’arrêté soit levé. «On sait qu’avec les militaires, on ne pourra pas discuter. Mais on continue notre combat principal, celui contre le clapage. On ira jusqu’au bout».

«Nous n’avons que constaté les dégâts»

Les membres de l’association ont été choqués par les propos de Joël Piété, le maire de Loctudy, lors de la manifestation d’utilisateurs du port de plaisance, mardi dernier. Durant un long discours, le maire a affirmé que la zone de pêche était « suffisamment vaste pour que les pêcheurs puisent gagner leurs vies ». Des propos qui font bondir Jean-Paul Biger, le président de l’association. «On connaît notre métier mieux que lui», s’exclame-t-il, s’étonnant qu’un élu puisse « vouloir monter deux catégories d’usagers du port, plaisanciers et pêcheurs, les uns contre les autres». Les pêcheurs embrayent : «Si les travaux ont été interrompus, c’est qu’ils se sont rendu compte que le cahier des charges n’est pas tenu. Nous n’avons fait que constater les dégâts». Leur espoir aujourd’hui : être entendu par le tribunal administratif, qui doit rendre sa décision dans quelques jours et décider de la poursuite des opérations. «S’il ne nous donne pas raison, nous allons louer un robot sous-marin qui ira filmer les dégâts et on diffusera les images».

  • Camille Pineau

http://quimper.letelegramme.fr/local/finistere-sud/quimper/ville/clapage-missile-le-ras-le-bol-des-pecheurs-11-05-2013-2098857.php

Lire la suite

07 mai 2013 ~ 0 Commentaire

Hier, rassemblement contre le missile M51

Hier, rassemblement contre le missile M51 dans Antimilitarisme big1

Plusieurs associations se sont rassemblées, ce lundi, à Penmarc’h dans le Finistère après l’échec d’un tir de missile M51 effectué en mer dimanche.

L’engin avait été lancé par un sous-marin nucléaire en baie d’Audierne. « Un M51 porte en lui six à huit bombes atomiques qui peuvent avoir chacune une trajectoire. Chaque bombe atomique fait cent à cent cinquante fois Hiroshima. Elle a la capacité de faire neuf millions de morts », a rappelé Roland Nivet du Mouvement pour la paix.

Lire la suite

06 mai 2013 ~ 0 Commentaire

Le Npa Pays bigouden et le missile M51

Le Npa Pays bigouden et le missile M51 dans Antimilitarisme missile-300x262

Le tir de missile nucléaire a eu lieu ce dimanche matin à 9h26 au large de Penmarc’h. Cela ne change rien pour la manif au pied du sémaphore à Penmarc’h lundi 6 mai à 15h30. Les installations militaires seront encore là. Venez avec pancartes et banderoles: Non au nucléaire militaire et civile.

Communiqué de presse

Le NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste) du Pays Bigouden appelle à venir protester le lundi 6 mai 2013 à 15 h 30 près du phare d’Eckmühl contre le tir d’essai du nouveau missile nucléaire M 51 qui a eu lieu au large de Penmarc’h le dimanche 5 mai à 9h26. Ce nouveau missile nucléaire peut emporter une puissance 70 à 90 fois la bombe A larguée sur Hiroshima le 6 aout 1945 par les américains.  Ce missile a donc  la capacité de faire disparaître plus de 10 millions de personnes dans d’horribles souffrances.

Les 80 missiles M 51 prévus seront construits chez nous en Bretagne sur la presqu’île de Crozon pour remplacer les 80 missiles M 45 que les forces militaires françaises avaient fini d’installer laborieusement en 2010 sur leurs sous marins de l’Ile Longue (près de Brest).

La France, pays colonial par nature, méprise les populations et les territoires sous sa tutelle. Les Bretons n’ont jamais été consultés pour l’installation de ces missiles et sous-marins en Bretagne pas plus que les Polynésiens n’ont été consultés pour subir le saccage radioactif de leur territoire lors des essais nucléaires français. En période de crise capitaliste et d’austérité imposée artificiellement,  il y a  d’autres choix à faire que de gaspiller l’argent des citoyens dans des armes illégales,  très coûteuses et moralement inacceptables.

Le budget des armées françaises qui est de 30 milliards d’euros dont la moitié pour les armes nucléaires stérilise les moyens financiers pour les hôpitaux, la recherche médicale, la santé, les universités, les écoles et les centres de recherche pour le développement durable. 

C’est pour tout cela que nous invitons tous les citoyens disponibles ce lundi après midi 6 mai à se rassembler à 15:30 symboliquement et pacifiquement au pied du sémaphore militaire de Penmarc’h.

bigouden.npa@gmail.com 06 51 32 74 30

Lire la suite

06 mai 2013 ~ 0 Commentaire

« 51 je t’aime » : le missile M51 tombe à l’eau, la France atomique dans le pastis ! (Odn)

Depuis 60 ans, les « élites » françaises prétendent être à la pointe de la technologie nucléaire, mais les faits démontrent exactement l’inverse, tant sur le plan prétendument « civil » (*) que sur le plan militaire.

L’échec fracassant du missile nucléaire M51, qui a explosé en vol ce dimanche 5 mai vers 9h30 (sans charge nucléaire bien heureusement) avant de tomber à l’eau, est une nouvelle démonstration de ce que l’industrie militaire et nucléaire est principalement capable… de gaspiller de gigantesques sommes d’argent public. Sans aller jusqu’à envisager une politique pacifiste (il ne faut pas trop leur en demander), les autorités françaises auraient pu se contenter du précédent missile, le M45, qui permettait déjà de vitrifier la plupart des objectifs stratégiques de la planète, et d’atomiser des millions de gens selon les besoins de la très pacifique politique de « dissuasion ».

Mais non : après avoir probablement consommé trop de pastis, nos élites ont entonné le célèbre refrain « 51 je t’aime  » et lancé à grands frais le programme du M51. Aujourd’hui, les projets de la France belliciste sont tombés à l’eau avant même l’heure de l’apéro.  La réalité des implacable : des pays supposés n’avoir qu’une technologie archaïque, comme la Corée du Nord et l’Iran, font mieux que la France dans le domaines des missiles balistiques.

Il est urgent de reconstruire une ligne Maginot, cette fois-ci tout autour de l’Hexagone : cela créera de nombreux emplois sans être plus inefficace que le programme atomique français.

(*) 54 des 58 réacteurs nucléaires « français » sont en réalité américains (licences achetées à Westinghouse dans les années 70), et les centrifugeuses de la nouvelle usine « française » d’enrichissement de l’uranium (site du Tricastin) ont été achetées par Areva à son concurrent européen Urenco.

Observatoire du nucléaire Communiqué du 5 mai 2013

http://www.observatoire-du-nucleaire.org

 

Lire la suite

05 mai 2013 ~ 0 Commentaire

Cà chie, Corée!

Cà chie, Corée! dans Humour premieres

Lire la suite

05 mai 2013 ~ 0 Commentaire

Le Guilvinec : la Marine a-t-elle raté le tir du missile M51 ? (Fr3)

Le Guilvinec : la Marine a-t-elle raté le tir du missile M51 ? (Fr3) dans Antimilitarisme le-missile-

La Direction générale de l’armement et la Marine nationale ont procédé, ce matin au tir d’un missile M51 à partir du sous-marin nucléaire lanceur d’engins, ‘Le Vigilant’ depuis la baie d’Audierne.

Mais pour une raison inconnue, le missile a été détruit peu après son décollage.  C’est une téléspectatrice qui nous a appelé ce matin. Cette Bretonne passe des vacances au Guilvinec dans le Sud Finistère. Ce matin, vers 9h40, elle a entendu un énorme bruit dans le ciel au dessus de la mer. Elle a aussitôt ouvert sa fenêtre : « j’ai vu une fumée blanche et des gros débris tomber dans la mer. J’ai d’abord cru que c’était un avion qui s’abîmait dans l’océan« . Il s’agit en fait d’un missile, tiré par la Direction générale de l’armement (DGA) et la Marine nationale. Le ministère de la défense explique dans un communiqué qu’un tir d’essai du missile balistique stratégique M51 à partir du sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) ‘Le Vigilant’, a été effectué depuis la baie d’Audierne (Finistère). Il confirme que le missile a été détruit peu après son décollage, au-dessus de l’océan. Le ministère de la défense rappelle que cet essai a été effectué sans charge nucléaire et que le missile a été détruit dans une zone interdite pour la circonstance à la navigation maritime et à la circulation aérienne.

En revanche, le ministère de la défense ne donne aucune explication sur les raisons de la destruction de ce missile M51. Est-ce un ratage ou une destruction volontaire ?Le collectif Bretagne et grand Ouest du Mouvement de la paix ont appelé à un regroupement de protestation contre ce tir lundi, à 15h30, à Penmarc’h (29), devant le phare d’Eckmühl. L’armée française devait effectuer un tir de missile depuis un sous-marin nucléaire, à une dizaine de milles au sud de la pointe de Penmarc’h entre le 1er et le 7 mai.

Des tirs de test de missiles français sont régulièrement effectués. Dans notre région, la dernière fois c’était en 2010. 

  • Par Sylvaine Salliou
  • Publié le 05/05/2013 | 10:22, mis à jour le 05/05/2013 | 10:54

http://bretagne.france3.fr/2013/05/05/guilvinec-29-un-missile-detruit-en-plein-tir-246089.html

Lire la suite

29 avril 2013 ~ 0 Commentaire

Lesconil, les pêcheurs opposés au clapage n’iront pas à la réunion du comité de suivi (OF)

Lesconil, les pêcheurs opposés au clapage n’iront pas à la réunion du comité de suivi (OF) dans Pays bigouden 1282242_9572217-clappage-r145g-300x207

Environnement dimanche 28 avril 2013
Les marins-pêcheurs opposés au clapage

Les marins-pêcheurs langoustiniers du Pays bigouden, de Concarneau, opposés au rejet en mer des vases du port de Loctudy continuent de réclamer l’arrêt définitif du clapage. Le comité de suivi se réunit mardi à 14 h.

Ils ne participeront pas à cette réunion qu’ils qualifient de traquenard : « On ne va pas assister à une réunion où ils vont nous dire « on améliore, on continue ». À 14 h, on est en mer. Les réunions, c’est le soir. »

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Plobannalec-Lesconil.-Les-pecheurs-opposes-au-clapage-n-iront-pas-a-la-reunion-du-comite-de-suivi_40818-2187877_actu.Htm

Loctudy. Les opérations de dragage sont encore arrêtées (OF)

Environnement vendredi 26 avril 2013

Le conseil général vient d’annoncer la réunion, mardi, du comité d’information et de suivi des opérations de dragage. De fait, les opérations sont suspendues.

Respecter l’arrêté préfectoral du 16 juin 2011

« Le conseil général du Finsitère propose de réunir les membres du comité d’information et de suivi des opérations de dragage, mardi 30 avril, afin de faire le point sur les mesures correctives prises pour respecter les prescriptions de l’arrêté préfectoral du 16 juin 2011 », précise-t-il par communiqué.

« Dans l’attente de la tenue de cette réunion, le conseil général a pris la décision de suspendre les opérations de dragage du port de Loctudy ».

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Loctudy.-Les-operations-de-dragage-sont-encore-arretees_40818-2187274_actu.Htm

 

Lire la suite

25 avril 2013 ~ 0 Commentaire

Loctudy. Le soutien d’Eaux et rivières (et Pcf) aux marins opposés au clapage en mer (OF)

Loctudy. Le soutien d’Eaux et rivières (et Pcf) aux marins opposés au clapage en mer (OF) dans Pays bigouden 54788761-300x155
*
Environnement mercredi 24 avril 2013
*
Eaux et rivières soutient les marins-pêcheurs opposés au rejet des boues du port de Loctudy en mer.

L’association, qui suit ce dossier depuis le début et qui s’est opposée au projet aussi bien au Coderst (Conseil de l’Environnement et des risques sanitaires et technologiques) que devant le tribunal administratif, comprend tout à fait la colère des pêcheurs.

« Dès l’enquête publique, nous avions émis des doutes quant à la validité de l’étude de dispersion des vases. Nous les avons confirmés lors de la première réunion du comité de suivi. Nous n’avons pas été entendus. Nous demandons instamment au préfet de stopper les travaux et au conseil général de rechercher d’autres solutions. »

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Loctudy.-Le-soutien-d-Eaux-et-rivieres-aux-marins-opposes-au-clapage-en-mer_40818-2186696_actu.Htm

Loctudy. Les communistes demandent au préfet de stopper le chantier de clapage des vases du port (OF)

Environnement mercredi 24 avril 2013

Dans un communiqué, la section bigoudène du Parti communiste demande au préfet du Finistère et au conseil général d’arrêter le clapage des boues et le rejet en mer de sédiments en zone Natura 2000 concernant le dragage des ports de Loctudy et Lesconil.

« Il est temps d’arrêter le massacre des fonds marins. Nous demandons que le préfet du Finistère prenne les choses en main en organisant une table ronde avec les professionnels de la mer et le Conseil général pour trouver une solution écologique aux problèmes. »

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Loctudy.-Les-communistes-demandent-au-prefet-de-stopper-le-chantier-de-clapage-des-vases-du-port_40818-2186692_actu.Htm

Lire la suite

23 avril 2013 ~ 0 Commentaire

Pont-l’Abbé: urgences. Un rassemblement le samedi 8 juin (OF)

Pont-l'Abbé: urgences. Un rassemblement le samedi 8 juin (OF) dans Pays bigouden manifestants-hopital-sud-copie-11
Santé jeudi 18 avril 2013

Le comité de défense des urgences, du Smur et des services afférents de l’Hôtel-Dieu de Pont-l’Abbé a tenu une réunion publique, mercredi soir. Il organise un rassemblement, le samedi 8 juin, pour maintenir les actes opératoires à Pont-l’Abbé.

Le comité affirme, aujourd’hui, détenir 9 000 signataires à sa pétition. Le comité milite pour le maintien des actes opératoires à l’Hôtel-Dieu de Pont-l’Abbé (déplacés en 2014 à Quimper), « avec tous les moyens matériels et humains nécessaires ».

Une audience demandée à l’ARS de Rennes

Il a donc été décidé d’organiser un rassemblement, le samedi 8 juin, à 15 h, place Gambetta. « Le comité demande aux élus bigoudens de venir soutenir officiellement cette demande par leur présence. Le comité rappelle qu’il a demandé à toutes les municipalités de l’ensemble du Pays bigouden leur soutien officiel de cette demande, et réitère cet appel auprès de celles qui n’ont pas encore répondu. »

Une audience a été sollicitée par le comité, auprès de l’Agence régionale de santé, à Rennes.

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Urgences-a-Pont-l-Abbe.-Un-rassemblement-le-samedi-8-juin_40818-2184714_actu.Htm

 

Lire la suite

23 avril 2013 ~ 0 Commentaire

Guilvinec, Loctudy, recours contre le rejet des vases en mer (OF)

Guilvinec, Loctudy, recours contre le rejet des vases en mer (OF) dans Pays bigouden clappage--300x272
Environnement samedi 20 avril 2013

Le comité régional des pêches a déposé vendredi un référé de mesures utiles au tribunal administratif pour contraindre le préfet du Finistère à réaliser des contrôles de l’opération de rejet en mer des vases issues du dragage du port de Loctudy et à effectuer des analyses des vases.

« Un massacre des fonds »

Son but : que le préfet prenne la mesure des dégâts qui ont été constatés par les pêcheurs et leurs huissiers dans les fonds marins depuis que l’opération a été lancée par le conseil général en mars et qu’il prenne un arrêté pour stopper les travaux.

C’est la troisième action engagée en justice par le Comité départemental des pêches contre le rejet en mer de ces vases. Le premier recours, déposé en juin 2012, risque d’être jugé lorsque les travaux seront achevés. Le second, un référé suspensif, destiné à suspendre les travaux, a été rejeté. Par cette troisième action, le Comité régional compte bien parvenir à ses fins. Vendredi, le préfet maritime s’est engagé à avoir une discussion avec le préfet du Finistère et le président du conseil général. Une délégation de pêcheurs et de leurs représentants a sollicité une entrevue avec le préfet du Finistère.

L’association de pêcheurs langoustiniers, créée pour mettre fin au clapage des vases en mer, effectuera un second trait de chalut dans la zone de rejet, où des macrodéchets portuaires ont été retrouvés collés à des blocs de vase compacte et de grosses pierres. « Inadmissible en 2013 dans une zone Natura 2000 », scandent les pêcheurs qui dénoncent « un massacre des fonds marins ».

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Loctudy.-Recours-contre-le-rejet-des-vases-en-mer_40818-2185568_actu.Htm

Loctudy. Déchets en mer pendant le dragage du port : « Qui va nettoyer ? »

Environnement mardi 16 avril 2013

L’entreprise chargée par le conseil général de draguer le port de Loctudy et de rejeter les vases en mer n’a pas respecté le cahier des charges.

Des macrodéchets ont été retrouvés par les pêcheurs de langoustines et lors d’un trait de chalut expérimental effectué avec un huissier par le Comité départemental des pêches. Le conseil général a fait reprendre les travaux après un recadrage de l’entreprise. Cette décision a entraîné la création de l’Association de pêcheurs professionnels du littoral, qui en cinq jours d’existence, a rassemblé 32 navires de pêche. Leur but : faire stopper définitivement les opérations de rejet des vases en mer « pour éviter de tuer les fonds et empêcher que les zones de rejet ne deviennent un site habituel de clapage des vases ».

Des actions en justice à venir

Les opérations de rejet ont repris, mais les détritus (vase en bloc, cailloux, macrodéchets portuaires) sont restés au fond. En témoigne le contenu du trait de chalut effectué lundi devant huissier par l’association. « Qui va nettoyer les fonds marins ? Et comment fera-t-on par 90 m de profondeur ? », questionne Jean-Yves Biger, le président de l’association. D’autres traits de chalut seront effectués pour étayer le dossier de l’association, dont les avocats préparent des actions en justice.

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Loctudy.-Dechets-en-mer-pendant-le-dragage-du-port-Qui-va-nettoyer-_40818-2184255_actu.Htm

Lire la suite

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin