Archive | Morlaix Lannion

14 janvier 2019 ~ 0 Commentaire

handicap (la salamandre)

salam
.
Documentaire
.
Defiant Lives est un documentaire qui retrace l’histoire, sur des décennies, d’activistes du handicap. Sarah Barton, elle-même activiste, met en scène leur lutte pour leurs droits et pour leur dignité. Elle revient sur la naissance du mouvement pour les droits des personnes handicapées aux États-Unis, en Grande-Bretagne et en Australie.
.
Le film entremêle des images d’archives inédites avec les histoires personnelles d’hommes et de femmes handicapés qui ont lutté pour leur indépendance et pour avoir le contrôle de leur vie parfois depuis les institutions où ils étaient enfermés.
.
Ils se sont attaqués aux grandes organisations caritatives, se sont enchaînés aux transports publics partout dans le monde et ont exigé l’accès «pour aller audacieusement là où tout le monde est allé avant eux». Ils ont fait pression pour obtenir l’aide nécessaire afin de vivre une vie ordinaire, au sein de la société, avec la famille, les amant(e)s, les ami(e)s…
.
Séance unique le mardi 15 janvier à 20h30, suivi d’une discussion avec le Collectif anti-capacitiste du Pays de Morlaix
.
DEFANT LIVES
de Sarah Barton (Australie – 2018 – 1h30)
.

Lire la suite

12 janvier 2019 ~ 0 Commentaire

lannion (sdn trégor)

fuk

Fukushima, le Couvercle du Soleil bientôt aux Baladins de Lannion

« Le 1 1 mars 201 1, l e Japon est secoué par un séisme, suivi d’un tsunami et de la triple catastrophe nucléaire de Fukushima. L’équipe du Premier ministre, Naoto Kan, tente de faire face à cette situation. Que s’est il passé réellement à la résidence du Premier Ministre au moment de la pire crise de l’histoire du pays ? La vérité a-t-elle été entièrement révélée ?… »

Cinéma LES BALADINS de LANNION Jeudi 21 MARS 2018 à 20H30.

https://sdntregor.wordpress.com/

Lire la suite

09 janvier 2019 ~ 0 Commentaire

congo plouégad guérand (la dérive)

congo

Concert de Martial Pa’nucci

Et échange sur la situation au Congo-Brazzaville

Martial Pa’nucci vient du Congo Brazzaville. Rappeur, artiste et activiste, il est un des membres fondateurs du mouvement citoyen congolais « Ras-le-bol ». Il vit en exil au Burkina Faso depuis 2 ans. Son Hip-hop militant mêle les sonorités du rap à celles des musiques traditionnelles africaines, le tout accompagné de textes puissants aux thématiques variées.

Au programme, un repas, un temps de discussion autour de la situation au Congo-Brazzaville et des luttes sociales, le concert de Martial Pa’nucci et un open mic pour finir.

image

Samedi 12 janvier à la Dérive  Pont Menou 29620  à partir de 19H

Faîtes passer l’info !

https://bourrasque-info.org

Lire aussi:

Le collectif La Dérive s’enracine à Pont-Menou (OF)

Lire la suite

04 décembre 2018 ~ 0 Commentaire

climat alarm lannion

clim2.jpg 3

clim2.jpg 4

Lire la suite

29 novembre 2018 ~ 0 Commentaire

finistère (ouest france)

syndicalisme-autrement

Finistère. Journée de mobilisation intersyndicale contre la précarité

L’intersyndicale CGT-FO-FSU-Solidaires appelle à manifester samedi 1er  décembre 2018 dans cinq villes du Finistère contre la précarité et le chômage.

« Nous organisons une manifestation le premier samedi du mois de décembre depuis plusieurs années contre la précarité et le chômage , explique Olivier Le Pichon, secrétaire général de la CGT Pays de Brest.

Nous l’avons ouverte cette année à d’autres thématiques par rapport au contexte actuel. Le gouvernement d’un côté et le patronat de l’autre ne répondent pas à ces questions sociales. Les gilets jaunes posent les questions de la vie chère et du pouvoir d’achat, on comprend leur colère. »

Samedi, quatre syndicats (CGT, FO, Solidaires, et FSU) appellent à manifester pour une hausse des salaires, la prise en charge du transport par les employeurs, une TVA à 5,5 % pour les produits de première nécessité, une fiscalité juste et le rétablissement de l’impôt sur la fortune. « Justice fiscale, sociale et écologique sont indissociables. On ne lâchera pas le morceau » , soutient-il.

Les rassemblements

Plusieurs points de rassemblement sont prévus samedi, dans le Finistère.

Brest, la manifestation 15 h, place de la Liberté.

Quimper, 14 h, place Saint-Corentin

Morlaix, 14 h place Edmond-Puyo

Landerneau, 11 h, devant la permanence de la député LREM Graziella Melchior.

Châteaulin, 11h,  devant la permanence du député LREM Richard Ferrand.

29/11/2018

https://www.ouest-france.fr/

Lire la suite

27 novembre 2018 ~ 0 Commentaire

loc eguiner (la conf’)

conf.jpgddd

Que serait aujourd’hui l’agriculture sans le recours au crédit ?

Le coût de l’installation important, les investissements pèsent rapidement sur les orientations techniques et stratégiques des exploitations et pousse à l’augmentation des volumes.

Malgré la baisse de rentabilité du capital investi (plus d’argent investi pour moins de profit), les banques continuent de prêter aux agriculteurs et les projets agricoles qui sortent du cadre conventionnel peinent parfois à trouver des financeurs.

La Confédération Paysanne du Finistère organise une conférence-débat sur le crédit en agriculture, pour mieux comprendre son fonctionnement, son rôle dans l’orientation du monde agricole et la sélection des agriculteurs.

Facebook

Lire la suite

27 novembre 2018 ~ 0 Commentaire

pierre stambul et sarah katz (ujfp-afps)

stammbm

Carhaix, Lundi 3 Décembre, 18H Foyer du lycée Diwan
Morlaix, Mardi 4 Décembre 20H Salle du Cheval Blanc Plourin-lès-Morlaix
Brest, Mercredi 5 Décembre 20H Fac Ségalen
Quimper, Jeudi 6 Décembre 20H30 MPT Penhars
Carhaix Samedi 8 Décembre 14H30 Mairie Salle de Justice

Lire la suite

13 novembre 2018 ~ 0 Commentaire

morlaix précarité (ouest france)

cgt r

À Morlaix, l’expo photo donne de l’espace aux laissés-pour-compte

Plusieurs clichés témoignent d’un destin. D’autres cherchent la lueur d’espoir dans chaque regard. L’exposition Suspendu en précarité est à voir jusqu’au 15 décembre, au 67, rue du Mur, à Morlaix.

C’est après avoir travaillé dix ans dans l’humanitaire que Gwenaëlle Ragot a eu envie de croiser trois regards artistiques qui n’en finissent pas d’interroger sur la pauvreté.

« Nous avons réuni des photographes très différents d’un point de vue esthétique »

indique Gwenaëlle à l’initiative, avec Laurent Premel, de cette exposition de photos autour de la précarité à Morlaix (Finistère), qui sont à découvrir jusqu’au 15 décembre, dans les locaux de l’association Arzur, rue du Mur. Ces regards captés montrent toute la confiance donnée au photographe et la relation intime nouée avec les modèles.

Humaniste

Plutôt habitué des festivals – il a photographié Keziah Jones, Camille, Calypso Rose, Imany, ou encore Agnès Jaoui – Jef Kerneis livre ici des photos de Morlaisiens en difficulté qui témoignent d’un destin et d’une émotion prise sur le vif.

« Certaines expriment l’inquiétude du lendemain, d’autres ont un regard plus rêveur, raconte le photographe roscovite. J’ai été heureux et fier de cette proposition. J’ai connu le milieu de la précarité de très près, étant passé par cet état à un moment de ma vie, qui n’a pas toujours été un long fleuve tranquille. La précarité est pour moi un sujet aussi fort que le documentaire sur Norah Jones que je suis en train de réaliser à Londres pour la BBC. » Une œuvre magnifique par son côté humaniste.

Dans leur appartement

Regard humaniste encore pour Zizounaï. La photographe plougonvenoise est connue pour ses photos naturalistes. « Cela m’a obligée à sortir de ma zone de confort. Ce qui n’était pas évident pour moi. »

Ces photos pleines de sensibilité sont des histoires de rencontres, avec Habib et Marie-Christine, chez eux dans leur appartement dans un des quartiers de la ville mais également avec Jonathan et P’tit Nono et leurs chiens croisés en train de faire la manche dans les rues de Morlaix. « Une fois le contact établi, tout s’est passé dans la douceur. Ils m’ont confié leur histoire. »

La démarche de Pierre Quentel est transcendante. Le peintre de Locquénolé a imaginé ses photos comme des tableaux. « J’ai pris des photos d’une danseuse et d’une femme en pleine méditation dans les ateliers de la Manu et du côté du port, que j’ai transposées ensuite au cœur d’une manifestation ou sous la pluie au milieu d’un campement de réfugiés. Des choses qui permettent de dépasser la précarité. »

Exposition jusqu’au 15 décembre

au 67, rue du Mur. Ouvert le mercredi et le vendredi, de 14 h à 18 h, et le samedi, de 10 h à 12 h et de 15 h à 19 h. Le produit de la vente des photos sera reversé, tout ou en partie, aux Restos du cœur, aux Blouses Roses et à l’école alternative du Cloître.

https://quimper.maville.com/

Lire la suite

11 novembre 2018 ~ 0 Commentaire

12 novembre (sud-éduc npa questions-de-classe)

sud

BREST, Place de la Liberté à 13h30

QUIMPER, Place de la Résistance à 13h30

MORLAIX, Place de la Mairie, 13h30

Blanquer-dinosaure

Suppressions de postes, destruction du statut de fonctionnaires, sélection à l’université…

STOPPONS-LES ! Construisons une riposte de l’ensemble de l’éducation !

Blanquer, le ministre, et Macron pensent que rien ne peut les arrêter dans leur entreprise de transformation de l’éducation. Ils rêvent d’une économie de marché de l’éducation et d’une école au service du patronat.

Encore des suppressions de postes

Un système éducatif géré comme une entreprise signifie une réduction des coûts en suppri-mant des postes, en maintenant des salaires bas, en précarisant et en intensifiant les caden-ces de travail des salariés, en cassant leurs droits collectifs.

C’est exactement ce que met en place ce gouvernement :

Alors que 40 000 élèves supplémentaires sont attendus les 3 prochaines années dans le secondaire, le budget prévoit 2 600 suppressions de postes d’enseignants ! Quand Blanquer propose de faire entrer la police dans les établissements scolaires pour répondre à la dégra-dation du climat scolaire, notre réponse doit être sans appel : nous voulons des moyens pour l’éducation ! Créer des postes d’enseignants, d’assistants d’éducation et non pas des flics ou des mâtons de prison !

La casse du statut pour précariser

Avec le rapport CAP 22, le projet du gouvernement est de s’attaquer au statut d’enseignant et de fonctionnaire. Ils annoncent que le recours aux contractuels doit se généraliser dans l’édu-cation. Des salariés précaires et mal payés, voilà comment Blanquer voit le métier d’ensei-gnant. Le point d’indice toujours gelé, les enseignants français font toujours partis des enseignants les plus mal payés d’Europe.

Sélection à tous les étages

Mais leur projet ne s’arrête pas à réduire les coûts : La sélection sociale s’opère de la maternelle à l’université. Elle permet de faire le tri entre les jeunes qui formeront une main d’œuvre bon marché et corvéable à merci pour les entreprises et l’élite qui accédera à un enseignement de qualité et des études supérieur.

La mise en place de ParcourSup et de la sélection à l’entrée de l’université est une nouvelle étape de ce tri social. C’est la même logique qui préside à la réforme du lycée et de l’enseignement professionnel, à la réforme du bac qui individualise les parcours.

Blanquer veut mettre en place un nouveau lycée et un bac « à la carte », mais en réalité les enseignements choisis en seconde, seront déterminants pour l’inscription à l’université. De plus, le nouveau bac va se passer « localement » (les sujets seront choisis par les ensei-gnants) et quasiment en contrôle continu (les épreuves du bac auront lieu en janvier, avril et juin des années de première et terminales). Les jeunes seront évalués en permanence pour le bac.

Et comme si cela n’était pas suffisant, il prévoit déjà de s’attaquer à l’éducation prioritaire.

Nous avons besoin d’un réel plan de bataille pour stopper cette politique !

Les luttes ont été nombreuses dans l’éducation ces dernières années mais elles restent dispersées : mobilisation étudiante contre Parcoursup, mobilisations école par école contre la fermeture d’une classe, établissement par établissement contre les baisses de DHG, contre les suppressions des contrats aidés…

Si nous voulons mettre un coup d’arrêt au projet de destruction de l’éducation et de nos statuts il faut regrouper nos forces pour construire une mobilisation de l’ensemble de l’éducation de la maternelle à l’université.

La grève du 12 novembre doit être une première étape pour nous regrouper.

Soyons massivement en grève ce jour pour dénoncer cette politique de suppressions de postes, de casse de nos statuts, de précarisation et de bas salaires. Dans les assemblées générales qui se tiendront ce jour, nous devons discuter des suites car nous savons que seule une journée de grève ne pourra pas les arrêter, et d’élargir notre lutte à tous les fonctionnaires et les salariés du privé, car seule une lutte d’ensemble de tous pourra faire reculer ce gouvernement.

Lundi 5 novembre 2018

https://npa2009.org/

Lire aussi:

Toutes et tous en grève le 12 novembre Bien nommer les choses (QdC)

Lire la suite

07 novembre 2018 ~ 0 Commentaire

lannion (médiapart)

laanion

Rencontre à Lannion : Mobilisations citoyennes, quand le public enquête

Pour ses 10 ans, Mediapart vous invite à venir débattre autour de ses valeurs et ses engagements.
Le 8 novembre à Lannion, en partenariat avec l’IUT de Lannion, le Master en journalisme de Science Po Rennes et le Carré magique, venez assister à une rencontre sur le thème «Mobilisations citoyennes, quand le public enquête».

Au croisement du journalisme et de la société civile, les mobilisations citoyennes sont des terrains d’enquête centraux de la couverture éditoriale de Mediapart depuis ses débuts. Depuis une décennie, le journal collabore avec des associations, des lanceurs d’alertes et d’autres médias qui peuvent être tour à tour sources, enquêteurs ou passeurs de connaissances. Au service du droit de savoir, ces interactions permettent une information en résonance avec la société civile. Le choix de la Bretagne pour aborder ce sujet nous semblait évident : terre de luttes, la région, son actualité et son histoire, offrent de nombreux exemples de mobilisations citoyennes environnementales, politiques ou encore sociales.Ainsi, nous vous donnons rendez-vous à 20h, le jeudi 8 novembre 2018 au Carré Magique pour une soirée spéciale, en présence d’Edwy Plenel, de journalistes de la rédaction de Mediapart et de nombreux autres intervenants.

Programme de la soirée :

20h - Introduction d’Edwy Plenel

20h15 – L’étincelle
Qui et pourquoi on déclenche une lutte sociale, une mobilisation environnementale ou politique, sur le territoire breton en particulier ? Quel rôle y jouent les lanceurs d’alerte ? Pourquoi un mouvement décolle quand d’autres restent dans l’ombre ?

Avec :

  • Yvon Rochard, journaliste, auteur du livre « L’affaire Amoco »
  • Janig Salomon, membre du collectif Douar Di Doull
  • Nadine Hourmant, F.O Doux

21h - L’archipel militant. 
Comment un mouvement se structure et s’organise, de Plogoff aux Bonnets rouges, en passant par les mobilisations pour l’accueil des migrants ou contre l’extraction de sable sur les côtes bretonnes ? Quels sont les éléments reproduits d’un mouvement à l’autre, les stratégies d’agit-prop, les offensives juridiques ou judiciaires, y a t’il une méthodologie militante et la spécificité régionale joue t’elle un rôle dans les échecs ou les succès ?

Avec :

  • Alain Bidal, président du collectif Le Peuple des dunes
  • Laurent Guillou, de la coopérative bretonne Nutréa-Triskalia, et Serge Le Quéau, syndicaliste.
  • Stéphanie Stoll, membre du collectif Les gens heureux.
  • Jeanne Toutous, chercheuse en sciences politiques

21h45 - Les passeurs.
Quel est le rôle des journalistes locaux, dessinateurs, élus… et comment créer des caisses de résonances régionales, nationales ou internationales ainsi que des relais politiques ?

Avec :

  • Delphine Le Lay, scénariste de bande dessinée (« L’affaire Plogoff »)
  • Ines Leraud, journaliste et documentariste
  • Rachida El Azzouzi, journaliste à Mediapart

Mais aussi :

Dans le hall du Carré magique le 8 novembre, à l’occasion des 10 ans de Mediapart, sera également présentée une exposition réalisée par les étudiants de DUT journalisme de Lannion retraçant par des vidéos et des archives l’affaire Amoco, le combat contre l’extraction de sable ainsi que la lutte pour conserver la maternité à Guingamp.

Claire Denis

https://blogs.mediapart.fr/

Lire la suite

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin