Archive | Morlaix Lannion

18 mars 2020 ~ 0 Commentaire

premier tour (le peuple breton)

breizxit

Analyse du premier tour des élections municipales en Bretagne

Le premier tour des élections municipales s’est déroulé malgré le Covid-19. La participation est en baisse mais les taux sont contrastés : souvent autour de 40 % en ville, et parfois nettement plus en zone rurale. Le deuxième tour devrait être reporté au 21 juin, sans doute avec maintien des résultats du premier – reste à savoir comment assurer la validité juridique de cette mesure.

Un premier constat : la gauche est majoritaire dans de nombreuses villes. À Rennes et à Nantes, l’addition des voix de gauche donne plus de 60 %, et plus de 50 % à Brest, Saint-Brieuc, Lorient et Lamballe, 74 % à Saint-Herblain, 72 % à Saint-Nazaire…

Des listes de gauche diverses l’emportent dès le premier tour à Lanester, Lannion, Paimpol, Guingamp (81 % des voix pour les deux listes de gauche !). Christian Troadec est réélu dès le premier tour à Carhaix avec 51 %, où le total des voix de gauche s’approche des 70 % si l’on compte la liste de Laure Broussard.

À Quimper si la droite est majoritaire en voix, sa division profite à la tête de liste divers gauche Isabelle Assih (PS selon la presse blog) qui arrive en tête du premier tour, devant le maire sortant, Ludovic Jolivet (divers droite). La droite l’emporte largement en revanche à Saint-Malo, Dinan, Pontivy, Vitré et Vannes.

L’échec de La République en marche

Alors que La République en marche avait gagné presque toutes les circonscriptions de Bretagne aux élections législatives de 2017, les résultats des municipales sont à coup sûr une déception pour le parti de la majorité présidentielle : 12,6 % à Brest, 13,75 % à Quimper, 14,5 % à Rennes, 17,8 % à Lorient, 24,5 % à Lannion…

Souvent les listes d’En Marche se classent troisième ou quatrième. Malgré un positionnement centriste réputé porteur en Bretagne, le parti ne s’est pas solidement implanté. Les marqueurs de droite du quinquennat d’Emmanuel Macron, comme son autoritarisme en matière économi-que et sociale (recentralisation, affaiblissement des syndicats, 49-3) ont certainement déplu à nombre d’électeurs venus de la la gauche.

Si le positionnement pro-européen pouvait encore séduire lors des élections européennes de 2019, il ne restait en revanche plus beaucoup d’arguments pour les municipales de 2020.

Ajoutons que les candidats LREM n’ont pas tous mené de brillantes campagnes… Le candidat lannionais Gael Cornec a ainsi répété en boucle dans les journaux que « pour refaire les trottoirs il n’y a pas besoin d’être de droite ou de gauche », sans jamais présenter de projet crédible, et son score de 25 % apparaît particulièrement bas quand on sait que toute la droite était rangée derrière lui (ce qui n’était pas le cas des listes LREM à Nantes, Rennes ou Brest par exemple).

Un PS affaibli mais toujours vivant

Les maires sortants du PS arrivent en tête dans les trois plus grandes villes de Bretagne, avec 32,6 % pour Johanna Roland à Nantes, 33 % pour Nathalie Appéré à Rennes, 26,5 % pour François Cuillandre à Brest.

À Lannion la liste d’union de la gauche (PS, EELV, UDB, PCF) menée par le maire socialiste sortant Paul Le Bihan l’emporte dès le premier tour avec 52 % des voix.

Tandis que la liste PS-PCF-Générations menace la maire sortante Agnès le Brun à Morlaix (plus de 36 %, sans compter les 19 % de la liste de gauche citoyenne Verts, Insoumis et UDB)

La candidate du PS à Paimpol, Fanny Chappé, l’emporte contre le maire de droite sortant, Jean-Yves de Chaisemartin.

Philippe Le Goff est réélu dans un fauteuil à Guingamp avec 70 % des voix !

Le PS n’est plus en position hégémonique :

Sur les listes d’union de la gauche, le rapport de force s’est souvent rééquilibré et certains maires socialistes devront ré-apprendre à discuter avec leurs alliés, faute de pouvoir faire appliquer seuls leur politique.

A Lorient, l’ex-bastion du PS reviendra vraisemblablement soit à un maire écologiste, Damien Girard, qui a largement rassemblé à gauche, soit au meneur de la droite Fabrice Loher.

Dans l’agglomération lorientaise, les deux villes qui ont donné la victoire à la gauche dès le premier tour, Lanester et Hennebont, ont plebiscité des têtes de liste « divers gauche » présentant une vraie pluralité politique (dont l’UDB).

Et dans les communes rurales, de nombreux candidats de gauche ont préféré cette fois la nuance « divers gauche » à celle d’« apparenté PS ».

A Rennes, Nantes et Brest, l’écart de voix entre socialistes et écologistes s’est nettement réduit par rapport à 2014. En plus de la progression propre d’EELV, il faut noter que ce parti a su rassembler, puisqu’il faisait liste commune avec l’UDB et Nouvelle Donne à Rennes, et avec l’UDB et Générations à Brest : le Parti socialiste n’est donc plus perçu comme le seul parti capable de faire l’union à gauche.

L’essor écologiste

Les listes menées par EELV arrivent très souvent dans le trio de tête : première à Lorient avec 23 %, deuxième à Rennes avec 25 % des voix, à Nantes avec 19 % et à Saint-Nazaire avec 17 %, troisième à Brest avec 15 % (mais seulement 7 % à Quimper).

Le nombre d’élus écologistes devrait logiquement augmenter dans les trois métropoles et Lorient pourrait être la première ville de Bretagne à élire un maire écologiste. Reste que les discussions de second tour feront beaucoup…

EELV obtient d’ors et déjà des élus à Lannion et Lanester, où l’élection s’est jouée au premier tour. A Lannion, EELV devrait avoir autant de conseillers municipaux que le PS, et sera incontournable pour faire fonctionner la commune.

L’Union démocratique bretonne a généralement été partie prenante des dynamiques écologistes dans des listes menées par EELV (Rennes, Lorient, Brest, Quimper…) ou sur des listes de gauche plus larges (Lannion, Saint-Brieuc, Saint-Herblain…).

L’Union démocratique bretonne renforce ses positions

Le parti autonomiste devrait logiquement voir plusieurs de ses militants élus à Nantes, Rennes, Brest, Lorient, Saint-Brieuc, à Douarnenez ou encore au Relecq-Kerhuon, puisque les listes sur auxquels ils participent accèdent au second tour. Les chances sont plus réduites à Quimper et à Pontivy.

Des membres de l’UDB sont déjà élus : trois à Lannion, dans la majorité (pour une seule sortante pour l’UDB, dans l’opposition), deux à Lanester dans la majorité (aucun élu UDB sortant), et deux également à Hennebont (aucun sortant), un aux Sorinières (Loire-Atlantique), et trois à Paimpol dans la majorité – mais le maire sortant a annoncé déposer un recours.

Le maire de Plounérin, Patrick L’Héreec, membre de l’UDB, est élu pour un second mandat, ainsi que d’autres candidats du parti à Lanloup, Plouézec, La Roche-Jaudy, Plérin, Inzinzac…

C’est donc avec un maillage d’élu déjà renforcé que le parti aborde les années à venir, mobilisé pour faire avancer dans les communes et communautés de communes les causes de l’autono-mie démocratique, de la langue bretonne, de la transition écologique et d’une solidarité à reconstruire.

2017, un feu de paille ?

Le contraste est fort avec les élections présidentielle et législatives de 2017, qui, en Bretagne comme ailleurs, avaient mis sur le devant de la scène La République en Marche, Les Républicains, le Rassemblement national et la France Insoumise.

Une parenthèse s’est-elle refermée ? La République en marche passe de la première à la troisième ou quatrième place selon les villes, devant ou derrière Les Républicains, tandis que l’extrême-droite et la France insoumise sont presque toujours sous la barre des 10 % et compteront en fin de compte fort peu d’élus municipaux.

Le paysage politique n’en est pas ressorti identique à l’avant-2017 pour autant : la droite, bien que confortée dans ses bastions, est menacée ou défaite dans plusieurs des villes gagnées sur la gauche lors des scrutins municipaux précédents (Morlaix, Saint-Brieuc, Paimpol, Quimper…) ; et la gauche, redynamisée par la progression écologiste, est plus diverse et moins dépendante du Parti socialiste, sans néanmoins que celui-ci ne disparaisse, très loin de là.

Nil CAOUISSIN 16 mars 2020

http://lepeuplebreton.bzh/

Lire la suite

19 février 2020 ~ 0 Commentaire

hôpital (morlaix)

ob_685a61_86727978-2433246716925426-891963161467

Source

Lire la suite

18 février 2020 ~ 0 Commentaire

20 février (cgt)

cgt

29

Morlaix. Rassemblement contre le projet de réforme des retraites

Quimper  Des appels à manifester pour les retraites, jeudi

56

Mobilisation au château de Pontivy contre la réforme des retraites

Un nouvel appel à manifester à Vannes ce jeudi 20 février

Contre la réforme des retraites, la mobilisation se poursuit à Lorient

 

Lire la suite

17 février 2020 ~ 0 Commentaire

lannion (le trégor)

LO lille

Lannion. Municipales : la liste Lutte Ouvrière de Yann Guéguen

Pour « faire entendre le camp des travailleurs » localement, Yann Guéguen, déjà candidat Lutte Ouvrière aux législatives, se lance dans les Municipales à Lannion.

Militant Lutte Ouvrière depuis 1995, candidat à l’élection législative dans la circonscription de Lannion en 2012 et 2017, Yann Guéguen a présenté samedi 15 janvier ses colistiers pour les élections municipales. Avec Catherine Revilla, professeur à l’école de musique du Trégor et adhérente Lutte Ouvrière depuis 2014, il conduira la liste Faire entendre le camp des travailleurs.

Nous, c’est le camp des travailleurs que l’on veut représenter, et non pas discuter de la meilleure date pour la fête des fleurs, le meilleur parcours pour la rocade ou, pour être dans l’air du temps « plus vert que moi tu meurs » !

« Les problèmes vitaux des travailleurs, emplois, salaires, retraites, conditions de travail… ne dépendent pas de la municipalité. Aucune ville n’est épargnée par les méfaits de la politique nationale. Et tous ceux qui prétendent le contraire nous mentent », poursuit Yann Guéguen.

Les travailleurs ne doivent plus se laisser abuser par tous ces politiciens qui, quelle que soit leur couleur politique – ou leur « absence de couleur » – une fois aux commandes, exécutent servilement la politique exigée par ces grands capitalistes qui exercent, eux, la réalité du pouvoir. Nous ne nous présentons pas à cette élection parce que nous serions de meilleurs gestionnaires que les autres. Les difficultés, entre autre financières, dans lesquelles se débattent les municipalités sont bien connues. Et gérer la misère ne nous intéresse pas.

« Les yeux et les oreilles des travailleurs au conseil municipal »

Localement, la liste de Lutte Ouvrière entend « donner la possibilité aux électeurs, non seulement, de manifester leur colère contre ceux qui nous gouvernent et ceux qui les soutien-nent, mais d’envoyer au conseil municipal des hommes et des femmes qui seront « les yeux et les oreilles » des travailleurs, qui dénonceront tous les mauvais coups qui se préparent, qui rendront public ce qui s’y dit et s’y décide… »

Sont entre autres ciblés « Les notables locaux qui relaient sans broncher les directives nationales». Les candidats Lutte Ouvrière entendre défendre l’idée d’une commune                «  s’opposant à la spéculation foncière, aux expulsions de mal logés, à l’injustice sociale et le chômage par la mobilisation et leur action directe contre les spéculateurs et les patrons ».

La liste

Yann Guéguen, 55 ans, musicien intervenant ; Catherine Revilla, 59 ans, professeure de musique ; Olivier Aouïra, conducteur de bus ; Joëlle Boubounelle, institutrice ; Alain Grosvalet, retraité EDF ; Sandra Briand, agent office de tourisme ; Daniel Barbier, ingénieur ; Marie-Pierre Le Bervet, médecin hôpital public retraitée ; René Chalony, agent de service ; Marie-France Brunet, secrétaire retraitée ; Naël El boujarfaoui, étudiant ; Véronique Laplanche, agent de service ; Damien Le Goff, agent d’entretien ; Sakina Nahhal, enseignante ; Mehdi Bouaboura, technicien ; Manuella Cerqueira, serveuse ;  Philippe Revilla, rédacteur technique ; Nathalie Moy, coiffeuse ; Quentin Deniel, colporteur de journaux ; Marie Pereira, mère de famille ; Lionel L’Hénaf, électricien retraité ; Gloria De Sousa, mère de famille ; Simon Prudhomme, étudiant ; Véronique Wassmer, conseillère technique en insertion ; Abderzac Chelouah, étudiant ; Marie Erbil, assistante maternelle ; Patrick Geffray, enseignant ; Michèle Deniel, ouvrière agricole ; Basile Guéguen, intermittent du spectacle ; Hélène Perrier, professeure des écoles ; Gérard Jannin, instituteur retraité ; Anne Le Moigne, accompagnante d’élèves handicapés ; Pierre-Yves Flouriot, agent comptable retraité.

17 Février 2020

https://actu.fr/bretagne/

Lire la suite

16 février 2020 ~ 0 Commentaire

lannion (npa-bégard lutte-ouvrière)

Résultat de recherche d'images pour "lannion rouge tregor"

ÉLECTIONS MUNICIPALES LANNION –
.
Nul doute que les élections municipales, premières élections nationales depuis l’élection d’Emmanuel Macron, marqueront le rejet de sa politique antisociale, répressive et autoritaire.
.
L’enjeu premier des élections municipales sera donc de sanctionner le gouvernement Macron-Philippe-Medef.
.
A cet enjeu national, s’ajoutent des enjeux locaux.
.
La loi NOTRE a eu des conséquences néfastes pour la démocratie communale avec le transfert des compétences les plus importantes vers les Communautés de Communes.
.
Ici, Lannion-Trégor Communauté ( LTC) a pris le pouvoir sur la Commune de Lannion sans qu’une grande résistance ne se soit manifestée. Face aux différentes listes en présences, la position de nos organisations pour Lannion est la suivante :
.
Nous voterons naturellement contre la liste « LREM » qui regroupe les restes de la droite lannionnaise, liste qui soutient Macron dans sa politique de destruction de toutes les conquêtes du mouvement ouvrier: retraites, assurance-chômage, suppression de l’ISF, cadeaux aux spéculateurs …
.
Alors que la majorité de la population rejette le projet de « réforme » des retraites, la majorité actuelle du conseil municipal se refuse à prendre position.
.
La liste qui s’intitule « Lannion, écologiste et solidaire », composée de candidats PS, EELV, UDB et PCF, prétend agir dans la continuité de la municipalité sortante.
.
Or, celle-ci n’a fait qu’accompagner les politiques d’austérité des gouvernements Hollande, puis Macron et accepter les baisses de dotations nationales. Nous ne voterons donc pas pour cette liste.
.
Nous voterons bien sûr contre une éventuelle liste du RN (ex-FN) dont le programme ne pourrait que diviser la population et les travailleurs.
.
Alors que proposons nous ? Nous sommes pour des élu-e-s qui:
.
- Se prononcent pour le retrait de la « réforme » des retraites Macron ;
- Soutiennent les travailleurs dans leurs luttes ;
- Défendent les services publics : hôpital, école laïque, la poste, eau et assainissement, trésor public …
- Agissent pour la gratuité et le développement des transports publics locaux et intercommunaux ;
- Se battent contre les délocalisations et pour le développement industriel de Lannion pour la création de biens socialement utiles et durables ;
- Agissent pour une véritable transition écologique : lutte contre l’habitat indigne , agriculture de proximité, fin de l’étalement urbain et des zones commerciales …
- Continuent à se battre contre les conséquences de la loi Notre, pour la récupération du PLU et pour la pleine place des communes dans LTC.
.
Nos organisations qui ont décidé de travailler ensemble au-delà de ces élections ne donneront aucune consigne de vote, chacune et chacun devant se déterminer en conscience. Et ceci au premier comme au deuxième tour.
.
ANC Lannion
CCCP Trégor
Ensemble Trégor
NPA LBGP
.
Lannion, le 14 février 2020
.
.
Lire aussi:
.

Lire la suite

24 janvier 2020 ~ 0 Commentaire

vendredi 24 en bretagne

bzh

Les syndicats appellent à une nouvelle journée de grève le 29 janvier

Bretagne

La mobilisation en Bretagne

Nouvelle journée de mobilisation contre la réforme des retraites 

22

Le château enflammé à Guingamp contre la réforme des retraites

Lannion : une journée de mobilisation contre la réforme des retraites

Les opposants à la retraite par points s’invitent aux vœux de LTC

Plus de bruit contre la réforme des retraites à Dinan le 24 janvier

Grève du 24 janvier : une soixantaine de personnes défile à Paimpol

Saint Brieuc : entre 2 000 et 3 000 manifestants dans la rue

Saint-Brieuc. Près de 1 500 manifestants

29

Brest, 5 000 manifestants résignés mais toujours là

Environ 5 000 manifestants à Brest

4 000 manifestants à Brest contre la réforme des retraites

Nouvelle opération port mort à Brest ce vendredi

Le port de Brest en partie bloqué par la CGT

Quimper, 1 700 manifestants déterminés contre la réforme

880 manifestants contre la réforme des retraites à Morlaix

300 manifestants contre la réforme des retraites à Carhaix

Carhaix: Ils ont fait du bruit contre la réforme des retraites !

Pont-l’Abbé : les assistants d’éducation en grève

56

80 manifestants contre la réforme des retraites à Pontivy

350 manifestants défilent à Vannes

Les femmes se font entendre à Lorient

Lorient. Agglo : la cérémonie des vœux chahutée

Lorient, la contestation conjuguée au féminin

 

Lire la suite

22 janvier 2020 ~ 0 Commentaire

brest morlaix (lcr)

suede

Nos camarades suédois

Journée Mondiale d’action contre la Guerre avec l’Iran

Respect de l’accord sur le nucléaire iranien.

Les actions illégales et irresponsables des USA et de l’Iran dans la période récente  illustrent bien la spirale de guerre qui peut se mettre en place à tout moment avec le risque d’embrasement général et de nouvelles guerres dévastatrices sur tout  le Moyen-Orient.

L’urgence est à la mobilisation, et à mettre en place les moyens les plus appropriés : actions  publiques, tracts, rassemblements, etc..

Appeler le  Président  de la République pour qu’il agisse auprès des Nations-Unies pour relancer les discussions diplomatiques pour un règlement politique des conflits en cours, pour l’arrêt des  ventes d’armes à l’Arabie  Saoudite.

Et surtout  pour la ratification du Traité d’Interdiction des armes nucléaires adopté à l’ONU le 7 Juillet 2017.

Toutes et tous dans l’Action!

morlaixxbrest xx

 Rassemblements

samedi 25 janvier 11H Morlaix parvis de la mairie
dimanche 26 janvier 11H Eglise St Louis à Brest

Le Mouvement de la Paix

http://www.le-chiffon-rouge-morlaix.fr

Commentaire:

Mobiliser oui, en appeler à Macron et à l’ONU c’est non! 

Lire la suite

15 janvier 2020 ~ 0 Commentaire

retraites 29 (lcr)

macron retraites

Reforme des Retraites – on lâche rien

Mobilisations prévues le 15, 16, 17 janvier dans le Finistère

L’intersyndicale CGT, FO, SUD, FSU, dans le FINISTERE a prévu les actions suivantes:

Brest:

* Mercredi 15 janvier, 18h: MANIFESTATION

*Jeudi 16 janvier  de 6h30 à 8h30 : RDV à la gare de Landerneau pour action à la gare

11h Rassemblement Place dans la LIBERTE

*Vendredi 17 janvier à 8h30 : RDV devant le lycée Jean Moulin à Châteaulin pour la réunion E3C Histoire Géographie avec les IPR.

*Vendredi 17 janvier à 16h : RDV au Rd point de Penfeld pour diffusion de tracts au forum « Cap sur le lycée 2020″ + venez avec votre pancarte et déguisé en personne âgée pour circuler autour du Rond point pendant la diffusion de tracts.

*Vendredi 17 janvier à 17h45 : RDV devant le Quartz pour l’inauguration Foromap au Quartz

*Samedi 18 janvier à 8h00 : RDV devant le forum « Cap Sur le lycée » à Penfeld « Tractage + blocage filtrant dans les mêmes conditions que la veille.

*Samedi 18 janvier à 8h30 : RDV devant le Quartz pour le salon Foromap : apporter les manuels scolaires qui ne servent plus pour les mettre à l’entrée

Quimper:

Mercredi 15 janvier: à 18h rassemblement place de la Résistance pour constituer un cortège pour se rendre devant la permanence de Le Meur.

Déplacement avec des flambeaux.

Jeudi 16 janvier:

7h00 – 9h00:Tractage au rond point de Kerustum

9h00 « pot de départ de blanquer devant l’IA

11h00 début de manif devant le MEDEF et blocage des 4 entrées du Géant.

Motion de l’intersyndicale: il faut bloquer les dépôts d’essence.

Morlaix:

dans le cadre des actions contre la réforme des retraites, les enseignants du lycée Tristan Corbière réunis en HIS ce mardi proposent un lancer de vieux cartables et/ou de vieux manuels le vendredi 17/01/20 à 17h45 devant la permanence de la députée de Morlaix, place des otages.

Une manif aux flambeaux est envisagée à partir de 18h ce même vendredi.
Quimperlé:

Sur le finistère, nous avons fait plusieurs actions de tractage sur Quimperlé (lycée, rond-points, écoles, hopital + poste)

Nous sommes plusieurs à participer à l’action « classe sauvage » mercredi avec les collègues du collectif de concarneau-Rosporden. Nous organisons conjointement une projection lundi 20 Janvier à 20h du film ‘la sociale’, suivi d’un débat.

Carhaix:

rassemblement et manifestation  jeudi à 11h même lieu que d’habitude.

Informations transmises via le SNES FSU

http://www.le-chiffon-rouge-morlaix.fr/

Lire la suite

09 janvier 2020 ~ 0 Commentaire

le 9 janvier en bretagne (lt cc lcr fi)

2020-01-09_Bandeau_BZH

452 000 personnes ont manifesté jeudi 9 janvier contre la réforme des retraites dans plus de 90 villes, selon un décompte réalisé par les rédactions de Ouest-France dans l’Ouest, les chiffres et ceux communiqués par la police ou les préfectures relayés par l’AFP. C’est 163 000 de moins que la précédente journée de mobilisation du 17 décembre 2019.

Dans la capitale 56 000 manifestants ont battu le pavé, alors que la CGT avançait le chiffre de 370 000 personnes, et 44 000 d’après le cabinet Occurrence, mandaté par un collectif de médias.

Quasiment toutes les villes s’inscrivaient en deçà de la jauge de la première journée de manifestations du 5 décembre 2019. Les cortèges avaient alors rassemblé 806 000 personnes dans toute la France, Paris compris, selon le ministère de l’Intérieur.

Bretagne

À Rennes, la nouvelle journée d’action contre la réforme des retraites a rassemblé environ 8 000 manifestants. Un peu plus tôt dans la matinée, le réseau de bus était très perturbé en raison d’un blocage survenu dans l’un des dépôts de l’entreprise STAR. Selon leurs estimations, les syndicats annoncent 10 000 manifestants dans le cortège ce matin. « Après 35 jours de mobilisation, c’est exceptionnel » se félicite Fabrice Lerestif (FO) qui appelle à l’unité et à la détermination.

Dans le Morbihan, cette 36e journée de mobilisation contre la réforme des retraites a mobilisé près de 3 000 personnes dans les rues de Lorient, où d’autres actions sont prévues dès ce vendredi 10 janvier pour soutenir l’action « port mort » des dockers.

Dans le Finistère, 11 000 personnes ont défilé au total dans le département, dont rien qu’à Brest les autorités ont dénombré pas moins de 5 000 manifestants.

À Brest, Quimper, Morlaix, Quimperlé et Carhaix : dans ces cinq villes du Finistère, des milliers de personnes ont défilé ce jeudi 9 janvier 2020, à l’appel de plusieurs syndicats, pour contester le projet de réforme des retraites porté par le gouvernement.

Ces différentes manifestations ont ainsi rassemblé, au total, environ 11 000 personnes : 5 000 à Brest, 3 000 à Quimper, entre 1 400 (chiffre police) et 2 000 (chiffre syndicats) à Morlaix, 600 à Quimperlé et 400 à Carhaix.

Le 17 décembre 2019, les manifestations contre les retraites avaient rassemblé 29 000 personnes dans le Finistère.

À Nantes, près de 12 000 ont défilé dans les rues de la Cité des Ducs, selon un décompte effectué par la rédaction de Ouest-France sur place. C’est quelques milliers de moins que lors de la manifestation du 17 décembre (14 000 le 17 décembre, 9 000 le 10 décembre et 21 000 le 5 décembre). Quelques heurts ont éclaté peu après 12 h 30.

 452 000 manifestants ont battu le pavé partout en France

29

11 000 manifestants ont défilé dans le Finistère

Dans la manif contre la réforme des Retraites de Morlaix

À 5 000 dans la rue, ils démarrent une série de manifestations qui vont devenir quotidiennes

Réforme des retraites : nouveaux rassemblements vendredi et samedi à Quimper

4 000 à 7 000 manifestants dans les rues de Brest

22

Plusieurs mobilisations dans les Côtes-d’Armor

1 400 manifestants à Lannion

350 à Guingamp

56

Grève du 9 janvier dans le Morbihan. Le point sur la mobilisation

Lire la suite

09 janvier 2020 ~ 0 Commentaire

morlaix (chiffon rouge)

ob_7d87d8_img-7499

ob_00222d_img-7444

ob_c8d89c_img-7414

Source: Le Chiffon Rouge PCF Morlaix

Lire la suite

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin