Archive | Luttes sociales en Finistère

17 juin 2018 ~ 0 Commentaire

visite royale (le télégramme)

macron couronne

Emmanuel Macron. Les détails de la visite présidentielle en Finistère et Côtes-d’Armor

Les étapes de la visite présidentielle d’Emmanuel Macron en Bretagne se précisent peu à peu.

Mercredi, Emmanuel Macron devrait finalement débuter sa visite en Bretagne par les Côtes-d’Armor. Le président de la République devrait atterrir dans la matinée à Trémuson (22) avant de prendre la route direction Erquy (22) pour y parler éolien en mer.

Ensuite, il pourrait se rendre au cap Fréhel. Enfin, il devrait aller à Saint-Brieuc, ville retenue par le gouvernement dans le cadre du dispositif « Action cœur de ville ». Mais c’est le Légué, secteur en pleine mutation, qu’il doit visiter et non le centre-ville. Et c’est au Légué qu’il est prévu qu’il déjeune.

Ensuite, il prendra la direction du Finistère où, mercredi soir, il rencontrera Gilles Falc’hun, sur le site de la Sill, à Plouvien (29). Cette entrevue survient alors que le PDG doit annoncer, ce dimanche, qu’il implantera sa tour de séchage de lait à Landivisiau (29), et non à Guipavas (29) comme prévu à l’origine du projet.

Emmanuel Macron sera accompagné de Stéphane Travert, ministre de l’Agriculture. Le lendemain, il visitera la criée du Guilvinec (29), en Cornouaille, avant de se rendre à 9 h pour un petit-déjeuner républicain à l’hôtel de Ville de Quimper. À sa sortie, vers 11 h, il délivrera, sur une place Saint-Corentin dont les entrées seront soigneusement filtrées, un discours qui devrait durer de 1 h à 1 h 15 devant un parterre de 600 à 700 élus bretons invités.

Bien évidemment, comme toute visite présidentielle, le programme est susceptible d’être bouleversé au dernier moment.

16 juin 2018

https://www.letelegramme.fr/

 

Lire la suite

11 juin 2018 ~ 0 Commentaire

pont l’abbé permanence (ouest france)

refug

Pont-l’Abbé. Projet de loi asile : la permanence de la députée visée

Les militants de Fraternité Douarnenez collant des affiches sur la vitre de l’immeuble où se situe la permanence de la députée Liliane Tanguy.

Les membres de Fraternité Douarnenez ont frappé fort, peu après 16 h 30, à Pont-l’Abbé. Ils ont placardé des affiches sur les vitres de l’immeuble abritant la permanence de Liliane Tanguy, députée La république en marche de la circonscription.

Vendredi, en fin d’après-midi, après avoir manifesté, devant la mairie, leur opposition au projet de loi asile, les militants de Fraternité Douarnenez se sont rendus devant la permanence de Liliane Tanguy, députée de la circonscription, et posé des affiches sur la vitre de l’immeuble abritant sa permanence.

« Née en Yougoslavie, Liliane Tanguy est arrivée en France comme refugiée avec ses parents. Elle vient de voter en faveur de l’adoption du projet de loi sur l’asile qui va empêcher encore davantage de réfugiés de pouvoir demander l’asile en France », ont expliqué les militants douarnenistes.

« Pendant sa campagne, elle avait adressé à l’association une lettre dans laquelle elle a écrit : ’Nous devons assurer pleinement notre devoir d’accueil des réfugiés’. Elle avait précédem-ment, quand elle était membre du Parti Socialiste, posé pour la campagne ’L’accueil : pour moi c’est oui ! #réfugiés’ », ont également rappelé les manifestants.

Les membres de Fraternité Douarnenez avaient rencontré Liliane Tanguy, députée de la Répu-blique en marche, avant le vote du projet de loi par l’Assemblée : « Après quatre heures de discussion, elle s’est finalement révélée peu au fait des réalités du terrain, et des conséquen-ces de la politique migratoire sur les vies des hommes, des femmes et des enfants que nous accompagnons ».

08/06/2018

https://www.ouest-france.fr/

Lire la suite

10 juin 2018 ~ 0 Commentaire

14 juin retraités (cgt)

bandeau syndic ret

retr

vn_205

Actions des retraités le 14 juin 2018

Depuis son installation à la présidence de la République, M. Macron méprise les retraités, les caricature comme des « riches » et des « nantis ».
.
Il a gelé les pensions en 2018 et a augmenté la CSG de 25 %, ce qui diminue de plusieurs centaines d’euros par an le pouvoir d’achat d’un grand nombre de retraités depuis le 1er janvier 2018. A l’appel de nos neuf organisations de retraités, de plus en plus de personnes en retraite expriment leur colère en manifestant : 80 000 le 28 septembre, puis 200 000 le 15 mars dans plus de 160 villes.
.
Cette colère vient de loin, de l’accumulation d’attaques menées par les gouvernements depuis le printemps 2014 : gel des pensions, création ou augmentation de taxes, suppression de dispositions fiscales spécifiques, etc.
.
L’énorme succès des manifestations a incité le premier ministre à effectuer un tout petit geste, à exonérer d’augmentation de la CSG quelques retraités… en 2019.
.
Ce premier recul reste bien trop limité pour calmer les personnes retraitées en colère, c’est un encouragement à une mobilisation encore plus massive pour obtenir la suppression de l’aug-mentation de la CSG.
.
Les propos tenus le 12 et le 15 avril à la télévision par le Président de la République confir-ment qu’il ne veut toujours rien comprendre de la colère des retraités. Il nous dit qu’il ne prend pas les retraités « pour un portefeuille », peut-être, mais il les prend bien pour un porte-mon-naie … dans lequel il tape pour aller grossir les portefeuilles d’une minorité privilégiée.
.
D’autres mobilisations sociales et syndicales se développent.
.
Elles représentent un élément supplémentaire nécessitant le maintien d’une pression spéci- fique de tous et toutes les retraité-e-s. Le gouvernement multiplie ses « réformes », ses atta- ques contre certaines catégories sociales.
.
En multipliant les cadeaux fiscaux et sociaux aux plus riches
.
- Laxisme à l’égard de la grande fraude,
- Baisse de l’impôt sur les sociétés à 25 %,
- Plafonnement de l’imposition des dividendes à 30 %,
- Suppression de l’impôt sur la fortune pour les titulaires de portefeuilles boursiers, etc.)
.
Il accentue les déficits publics et il maintient la dette, ce qui servira de prétexte à une nouvelle politique d’austérité à l’égard du plus grand nombre, à une réduction supplémentaire des cré-dits alloués aux dépenses sociales, à la solidarité et au financement des services publics: hôpitaux, EHPAD etc.
.
Le gouvernement doit annuler la hausse de la CSG pour tous,doit mettre fin au gel des pensions et les revaloriser.
.
lor1
.
Manifestez jeudi 14 juin dans tous les départements

Lannion :

10h30 devant l’ancien Tribunal (allée du Tribunal) avec manifestation jusqu’à la Sous-Préfecture pour dépôt d’un courrier rappelant les revendications des retraité-es.
.
Saint-Brieuc :
.
11 h Place des droits de l’homme (derrière la mairie) et demande d’audience à la Préfecture.
.
Signez, faites signer la pétition pour une loi de finances rectificative qui annule la hausse de la CSG pour tous, qui met fin au gel des pensions, qui revalorise toutes les pensions.
.
Pour signer en ligne : http://www.retraitesencolere.fr/
.
Lire aussi:
.

Lire la suite

09 juin 2018 ~ 0 Commentaire

agriculture (le télégramme)

greve g

Chambre d’agriculture. Le personnel mobilisé pour les salaires

Une trentaine d’employés ont participé au pique-nique revendicatif devant l’entrée de la chambre d’agriculture, à Keradennec.

.

Pour la première fois depuis 2004, les personnes des chambres d’agriculture ont débrayé, vendredi. Les revendications portent toujours sur les salaires.

À l’appel de la CFDT, le syndicat majoritaire (90 % et 10 % à la CGC), les personnels de la chambre d’agriculture à Quimper se sont rassemblés, vendredi midi, pour un « pique-nique revendicatif », car « les salariés des chambres d’agriculture s’appauvrissent ». Il y a quatorze ans, un précédent mouvement avait déjà porté sur la même question des salaires. Cette an-née, en Bretagne, l’humeur est en plus exacerbée selon la CFDT par « les tensions » résultant de la réunion récente des chambres départementales dans une structure régionale. Perte de pouvoir d’achat « Il y a une absence de revalorisation du point depuis 2012, soit une perte moyenne du pouvoir d’achat de 4 %, explique Anthony Charbonnier, u…

08 juin 2018  Ronan Larvor

http://www.letelegramme.fr

Lire la suite

08 juin 2018 ~ 0 Commentaire

quimper génération (ouest france)

Manara-marre

Débrayage pour les conditions de travail chez Génération

Nouveau rassemblement, ce vendredi matin 8 juin, devant le siège de Génération à Quimper.

Une cinquantaine de salariés de Génération ont cessé le travail entre 9 h et 11 h ce vendredi 8 juin à Quimper. Ils réclament une amélioration des conditions de travail. Jeudi 7 juin, la grève avait été suivie par une centaine de salariées de Génération, gestionnaire de mutuelles. Ce vendredi 8 juin à Quimper, une cinquantaine de personnes ont suivi le débrayage entre 9 h et 11 h.

La CGT, unique syndicat au sein de l’entreprise, espère une entrevue avec la direction de l’entreprise qui emploie 700 personnes à Quimper. En jeu, l’amélioration des conditions de travail pour les salariées travaillant sur la plateforme téléphonique. Le syndicat réclame une prime et une nouvelle organisation. Des salariées se plaignent d’un nombre croissant d’appels, émanant d’assurés, jugés agressifs. Ce qui provoque une fatigue psychologique grandissante.

08/06/2018

https://www.ouest-france.fr/

Lire la suite

08 juin 2018 ~ 0 Commentaire

brest sud ptt (le télégramme)

greve-poste-privatisation

Rassemblement des salariés du syndicat Sud PTT 29

Les syndicalistes de Sud PTT 29 ont organisé un rassemblement devant le centre de tri, ce vendredi matin. Depuis ce vendredi, 9 h, devant le centre de tri de la rue Amiral-Nielly à Kerga-radec, les salariés du syndicat Sud PTT ont organisé un rassemblement à la Plateforme indus- trielle courrier (Pic). Ils réclament la liberté d’expression syndicale qui pour eux est une « Zone à défendre ».

« N’en déplaise à certains directeurs, la liberté syndicale est un droit fonda-mental inscrit dans notre constitution tout comme la liberté d’expression.

Monsieur Khald Zouhal, le directeur de la Pic de Brest, semble le méconnaître. Sud PTT 29 (Solidaires unitaires démocratiques) s’attachera à le lui rappeler pour que l’ensemble des agents de la Pic aient connaissance de leurs droits et des projets de réorganisation, et de leurs conséquences sur le personnel. La fermeture programmée de « la nuit » et la transfor-mation de la Pic en PPDC (plateforme de préparation et distribution du courrier) multi- flux inquiètent à juste titre les agents », expliquait Patrice Campion, secrétaire du syndical.

À noter que les fédérations CGT et Sud appellent à une grève générale ce mardi avec un rassemblement à Paris.

  08 juin 2018

Lire la suite

06 juin 2018 ~ 0 Commentaire

ruches (côté quimper)

pesticides

Quimper. Les apiculteurs appellent à un rassemblement jeudi 7 juin 

Face à l’effondrement des colonies d’abeilles, les apiculteurs appellent à un rassemblement jeudi 7 juin 2018 devant la préfecture du Finistère, à Quimper.

Certains apiculteurs ont perdu plus de la moitié de leurs ruches. L’Abeille finistérienne appelle les apiculteurs professionnels et amateurs à se rassembler jeudi 7 juin 2018 devant la préfec-ture du Finistère, à Quimper. Une délégation rencontrera le préfet ou le sous-préfet au cours de cette matinée. Cette manifestation répond à un appel national de l’Union nationale de l’api-culture française et la Fédération française des apiculteurs professionnels. Les deux syndicats demandent de:
  • Déclencher de toute urgence un plan de soutien exceptionnel aux apiculteurs français
  • Restaurer un environnement viable pour les colonies d’abeilles et les pollinisateurs.

Hécatombe 

Les colonies d’abeilles son en effet victime d’une véritable hécatombe, selon l’Unaf. L’hiver 2017/2018 a certes été plus long que les autres et de nombreux facteurs peuvent interagir dans ce phénomène complexe que sont les mortalités d’abeilles : météo, maladies, pesticides, etc. Pour l’heure, les causes de ce désastre n’ont pu être identifiées. Une chose est sure, la contamination chimique et quasi-omniprésente de l’environnement par les pesticides fragilise les colonies et alors qu’elles sont exposées à de multiples facteurs de stress, elles ne résistent plus et elles déclinent. Face à cette situation, le découragement gagne les apiculteurs et aujourd’hui, beaucoup sont sur le point de jeter l’éponge.

A Quimperlé, l’apiculteur Olivier Blondin a même lancé une cagnotte sur la plateforme Leetchi. 

Infos pratiques. Jeudi 7 juin de 10 h à 12 h, devant le préfecture.

5 Juin 2018

https://actu.fr/bretagne/

abeilles qper

LIRE AUSSI:

Mortalité des abeilles : les apiculteurs pointent du doigt les insecticides (CQ)

Lire la suite

04 juin 2018 ~ 0 Commentaire

quimper cheminots (ouest france)

train chemin def

Quimper. Les cheminots votent la poursuite de la grève

À la quasi-unanimité, les cheminots de Quimper (Finistère) ont voté la reconduction de la 14e session de grève, ce samedi 2 juin.

Les cheminots CGT et CFDT de Quimper se sont réunis en assemblée générale, ce samedi 2 juin au matin. Ils ont voté la poursuite de la mobilisation.

Unanimité moins deux abstentions

Samedi matin dans leur local syndical et à l’issue de leur assemblée générale, les cheminots CGT et CFDT présents de Quimper (Finistère) ont voté à l’unanimité, moins deux abstentions, la poursuite de la grève. « Contrairement à ce qui est dit dans certains médias, la CFDT, UNSA et Sud Rail ne se sont pas retirés de l’unité syndicale, affirme Gabriel André délégué CGT. Même si la lutte sur le terrain reste difficile surtout financièrement pour beaucoup de cheminots, nous restons mobilisés jusqu’au bout. »

La grève reconduite

À main levée, la reconduction des deux jours de grève, jeudi et vendredi, prévus dans le calen- drier national, a été votée. Après passage à l’Assemblée Nationale puis au Sénat, la loi sera promulguée au 14 juin.

Assemblée générale citoyenne

En attendant, une assemblée générale citoyenne sera organisée le jeudi 7 juin devant la gare SNCF. « Il s’agira d’ouvrir le débat avec les citoyens. Montrer que nous avons un combat com-mun pour le service public et de donner nos arguments aux usagers », poursuit le syndicaliste. Un rassemblement régional sera organisé dans la foulée le vendredi 8 juin avec les collègues de Lorient, Vannes et Rennes. « Histoire de montrer au gouvernement que nous ne lâcherons rien. »

02/06/2018

https://www.ouest-france.fr/

Lire la suite

02 juin 2018 ~ 0 Commentaire

hôpital carhaix (ouest france)

hopitla

Carhaix. Dix ans après, le retour du collectif des femmes enceintes

Ce samedi, le collectif des femmes enceintes du Centre-Bretagne s’est réuni, 10 ans après sa création. Ces femmes s’étaient rassemblées lors du combat des Centre-Bretons pour la sauve-garde de la maternité de Carhaix. La photo qu’elles avaient prise en mai 2008 était embléma- tique de leur combat : une dizaine de femmes enceintes du Centre-Bretagne s’étaient mobilisées pour le maintien de la maternité de Carhaix.

Avec leur collectif, elles avaient attaqué en justice l’arrêté de fermeture de la maternité, pris par l’Agence régionale d’hospitalisation (ARH, aujourd’hui devenue Agence régionale de Santé).

Combat gagnant

À l’époque, après une vingtaine de jours de fermeture, la maternité avait rouvert sur décision du tribunal administratif de Rennes. Ce samedi matin, le collectif s’est retrouvé pour une nou- velle photo, cette fois-ci avec les enfants qu’elles portaient à l’époque. La nouvelle prise de vue servira à une affiche pour un rassemblement de célébration des 10 ans de ce combat.

Maternité de Guingamp

Le collectif des femmes enceintes a également eu, dès le début du rassemblement, des mots pour les hôpitaux de Guingamp et Morlaix, où les services de maternité et de cardiologie sont menacés.

02/06/2018

https://www.ouest-france.fr/

Lire la suite

30 mai 2018 ~ 0 Commentaire

cqfd à brest

brest guerin

CQFD, 15 ans d’expérimentation sociale en milieu hostile

Samedi 9 juin 2018… Pour son anniversaire, CQFD et une belle partie de son équipe se délocalisent… à Brest !

Si, depuis sa base marseillaise, CQFD franchit la distance pour venir jusqu’à Brest, ce n’est pas pour le plaisir d’aggraver son empreinte carbone. Ce n’est pas non plus juste parce qu’il y a de bons amis. C’est parce qu’il veut poser de vraies questions à travers tous les pays :

• Comment porter loin la critique sociale ?

• Comment faire écho et nourrir les résistances en cours ?

• Comment être vif et réactif sans sombrer dans le trou noir des seuls réseaux virtuels ?

• Comment rester en cheville avec la rue, ses joies et ses colères ?

SAMEDI 9 JUIN 2018 À L’AVENIR rue Bugeaud

Tables rondes  discussions  débats

CQFD : 15 ans d’expérimentations sociales en milieu hostile, histoire d’un journal… 11H30

 «Quartiers en résistance» 13h30

Un échange sur les expériences de résistance dans les quartiers face à la gentrification, le tourisme et diverses autres nuisances causées par la prédation marchande et l’obsession du contrôle social. L’uniformisation urbanistique comme arme de destruction massive des liens sociaux. Marseille, Brest et Lille, trois métropoles où la vie populaire peut encore espérer s’affirmer en centre-ville.

« Le football, c’est pas l’usine ! » 15H

Retour sur le Miroir du football, le Mouvement Football Progrès et le Stade Lamballais. Dans les années 70, une autre idée du football qui prônait l’inspiration collective contre le « culte de la vedette » et les « manifestations primaires de l’effort physique » ; le plaisir des joueurs et des spectateurs contre la rigueur, la discipline et le rendement, autant dire contre les injonctions de l’économie et de l’industrie. Qu’en reste-t-il à l’heure de la complète marchandisation du foot- ball ? En présence de Mickaël Correia, journaliste indépendant, membre de la rédaction de CQFD et auteur d’Une histoire populaire du football. Loïc Bervas, ex-journaliste à Miroir du football et co-auteur du livre Le Mouvement Football Progrès et la revue le Contre Pied.

« Luttes agricoles »  16h45

Les luttes agricoles et environnementales foisonnent, la question de la terre est au centre des réflexions critiques et des conflits violents avec l’État en milieu rurale. Au croisement de la logi- que mortifère de l’argent et de la techno-industrie, des alternatives de l’écologisme peinent à convaincre de leur engagement réel pour le vivant. Témoignages entre autres du collectif Douar Didoull dans sa lutte contre les projets miniers, de la Ferme de Traon Bihan, un rappel de la lutte contre la centrale à gaz de Landivisiau et un regard sur la ZAD-NDDL…

http://cqfd-journal.org/


Lire la suite

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin