Archive | Luttes sociales en Finistère

30 juin 2021 ~ 0 Commentaire

brest cgt (fr3)

unnamed

Barrage aux rond points de l’entrée de Brest, par le port, organisé par la CGT Métallurgie le mercredi 30 juin 2021

A Brest, la CGT métallurgie bloque le port

Des salariés de la réparation navale à Brest bloquent le port depuis 6 heures ce mercredi 30 juin. Ils réclament le maintien d’un droit à la retraite à partir de 50 ans pour cause d’exposition à l’amiante. Une nouvelle norme pour repérer l’amiante avant travaux sur navires, remet en cause ce droit.

Le port de Brest est bloqué par plusieurs syndicats, pour préserver le droit au départ à la retraite anticipé pour les salariés au contact de l’amiante. De premiers bouchons se sont formés ce mercredi matin.

Feu de palettes et de pneus, barrages aux ronds points, les militants de la CGT Métallurgie bloquent la circulation routière à l’une des portes d’entrée de la cité finistérienne. Le passage par le port de Brest est désormais impossible pour les automobilistes.

Les dockers du port et les salariés d’entreprises de réparation navale comme Damen, Navtis, Endel et Sobec,  réclament le maintien de l’allocation de cessation anticipée d’activité (Acaata), la « préretraite amiante ». A midi, ils seront rejoints par ceux de l’Arsenal,  devant l’étrave qui décore le rond point des Foulques.

« L’Arsenal sera aussi impacté »

Pour l’instant, les ouvriers de l’Arsenal, dont 600 ouvriers d’Etat et 1 500 salariés de droit privé comme ceux de Naval Group, ne sont pas concernés par le décret qui met fin à la retraite à 50 ans pour les salariés exposés à l’amiante. Mais selon la CGT, la suppression annoncée de la retraite anticipée chez les ouvriers de la réparation navale est le prélude à une suppression aussi chez les ouvriers de l’Arsenal.

« Si le décret amiante est remis en cause dans la métallurgie, l’Arsenal sera aussi impacté. Ca va arriver chez nous rapidement et on n’aura plus ce droit. » Roland Guilcher, CGT Arsenal de Brest

Nouveau système de détection de l’amiante

De son côté, le ministère du travail souhaite mettre fin à ce droit en juin 2022, suite à une nouvelle norme de repérage de l’amiante, avant de commencer les travaux, sur les navires sous pavillon français au 1er janvier 2022,. Cette norme vise à réduire les risques d’exposition.

L’attractivité de Brest pour la réparation navale

Mais les manifestants mobilisés ce mercredi 30 juin font remarquer que la majorité des navires arrivant au port de Brest battent pavillon étranger. Et si la nouvelle norme de repérage de l’amiante devait s’étendre aux bateaux étrangers, ils pourraient alors être immobilisés plus longtemps, ce qui dissuaderait les armateurs de choisir Brest pour faire réparer leurs navires.  Pour l’heure, la rapidité et la réactivité sont les arguments mis en avant par la filière à Brest auprès des acteurs du transport maritime.

Plus de 200 manifestants se sont installés sur les 3 ronds points à l’entrée du port de Brest, à partir de 6h ce mercredi 30 juin 2021

30/06/2021

https://france3-regions.francetvinfo.fr/

Lire aussi:

Le port de Brest était bloqué ce matin par la CGT Métallurgie et les syndicats du port qui revendiquent la préservation du droit au départ à la retraite anticipé pour les salariés au contact de l’amiante. Le passage par le port est impossible, la circulation routière à l’une des portes d’entrée étant paralysée depuis 6h du matin.
Les syndicats affirment que la direction générale du travail souhaite mettre fin à ce droit à une retraite anticipée en juin 2022, au prétexte d’une nouvelle norme de repérage de l’amiante sur les navires sous pavillon français au 1er janvier 2022.
Pour la CGT, la suppression annoncée de la retraite anticipée chez les ouvriers du port est le prélude à une suppression aussi chez les ouvriers de l’Arsenal. « Si le décret amiante est remis en cause dans la métallurgie, l’Arsenal sera aussi impacté. Ca va arriver chez nous rapidement et on n’aura plus ce droit. », a ainsi expliqué Roland Guilcher, CGT Arsenal de Brest, au micro de France 3. Jacques Chastaing

Lire la suite

21 juin 2021 ~ 0 Commentaire

brest hôpital (cgt)

cgt

Lire la suite

19 juin 2021 ~ 0 Commentaire

morlaix (ouest france)

sans papier

Les travailleurs sans-papiers d’Aviland auront leur titre de séjour provisoire

​Ces hommes et ces femmes ont laissé éclater leur joie, samedi 19 juin 2021, lors d’un rassemblement festif à Morlaix (Finistère). Ils espéraient obtenir ce titre de séjour par le travail, mais c’est finalement leur plainte pour traite des êtres humains qui a joué. Tous étaient employés dans une entreprise de ramassage de volailles à Landivisiau sans être déclarés.

« Nous les migrants, nos familles, nos enfants, nous vous remercions tous du fond du cœur pour votre travail. » Samedi 19 juin 2021, l’heure était à la joie, place de la Résistance, à Morlaix (Finistère).

La manifestation devait servir à faire pression sur les services de l’État pour qu’ils accordent un titre de séjour provisoire aux 26 anciens salariés d’Aviland, à Landivisiau, en rapport avec leur plainte pour traite des êtres humains.

Finalement, le rassemblement a pris un tour festif. « 24 salariés pouvaient y prétendre. Ils sont 14 à avoir reçu leur récépissé, et pour les autres, ça sera le cas la semaine prochaine », annonce, visiblement heureux, Marc Corbel, de la CGT.

« Une première étape »

En lien avec des associations, le syndicaliste a suivi le dossier depuis la première heure. « C’est un homme extraordinaire, passionné par son travail », salue l’un des travailleurs sans-papiers. Marc Corbel met quant à lui l’accent sur « le courage de tous ces salariés qui ont su rester dans une dynamique positive malgré la tourmente ».

Employés dans une société de ramassage de volailles, ces travailleurs n’avaient jamais été déclarés et expliquent avoir subi « menaces et humiliations ». Après la visite de l’inspection du travail, l’entreprise a été fermée administrativement en avril, puis liquidée en mai. Cela fait donc plusieurs mois que ces personnes vivent, de par leur statut de sans-papiers, sans indemnisation et sans possibilité de travailler.

« Ce titre de séjour provisoire, ce n’était qu’une première étape, rappelle Marc Corbel. La suite se jouera avec des avocats, aux prud’hommes et au pénal. » Une procédure similaire est en cours concernant 17 anciens salariés de Prestavic, à Saint-Sauveur.

Delphine VAN HAUWAERT 19/06/2021

https://www.ouest-france.fr/

Lire la suite

15 juin 2021 ~ 0 Commentaire

soignants (le-huff pontivy-journal)

manif-hopital brest

Anesthésiée par le « Ségur de la santé » puis les vagues de Covid-19, la colère des soignants se réveille doucement depuis un mois.

Après une série de mobilisations corporatistes ces dernières semaines, neuf organisations emmenées par la CGT-Santé appellent à une journée de grève et de manifestations ce mardi 15 juin, toujours pour réclamer des hausses de salaires et d’effectifs.

Anesthésiée par le “Ségur de la santé” puis les vagues de Covid-19, la colère des soignants se réveille doucement depuis un mois.

Les mouvements de grève se sont en effet succédé en mai, d’abord dans les services de réanimation puis chez les infirmiers-anesthésistes, les infirmiers de bloc opératoire, les techniciens de laboratoire, ou encore les diététiciens et préparateurs en pharmacie.

Une mesure qui “engendre des inégalités”

Des professions qui ont pourtant bénéficié de l’augmentation générale de 183 euros nets par mois accordée aux salariés des hôpitaux et Ehpad, du public comme du privé. “Personne n’a craché dessus mais on est quand même loin du compte”, estime Ramon Vila, de SUD-Santé.

Pour la numéro un de la CGT-Santé Mireille Stivala, “cette mesure a engendré des inégalités” à peine corrigées par les récents accords pour l’étendre à plus de 100.000 “oubliés du Ségur” ou par les nouvelles grilles salariales proposées à un demi-million de soignants, jugées “tout à fait insuffisantes”.

“Sans réelle revalorisation, nous allons avoir un problème de recrutement dans les prochains mois car les professionnels fuient déjà l’hôpital public”, ajoute-t-elle.

“C’est tout sauf un baroud d’honneur”

Une crainte partagée par Pierre Schwob, du Collectif Inter-Urgences, qui affirme que ses collègues sont “extrêmement nombreux à demander leur mise en disponibilité”.

Bloqués à leurs postes pour cause d’état d’urgence sanitaire, “beaucoup attendaient de pouvoir quitter l’hôpital”, ajoute Thierry Amouroux, du syndicat infirmier SNPI.

Cette nouvelle journée d’action vise donc à rappeler au gouvernement que les problèmes du secteur ne sont pas réglés. Mais “c’est tout sauf un baroud d’honneur”, prévient Jean-François Cibien, de l’intersyndicale de médecins APH.

Une projet de référendum d’initiative partagée, baptisé “Notre hôpital c’est vous”, est d’ailleurs sur le point d’obtenir le soutien de 185 parlementaires “d’ici une à deux semaines”, assure Sophie Crozier, du Collectif Inter-Hôpitaux.

Si la démarche est ensuite validée par le Conseil constitutionnel, le recueil des signatures pourrait alors durer jusqu’à l’élection présidentielle de 2022.

15/06/2021

https://www.huffingtonpost.fr/

Lire aussi:

Groupe hospitalier du Centre-Bretagne : « On n’a plus le temps de prendre notre temps avec les patients »

Hôpital de Quimper : le personnel de santé manifeste contre le manque d’effectifs

Lire la suite

14 juin 2021 ~ 0 Commentaire

hôpital brest quimper (cgt)

cgt

Hôpital de Quimper : le personnel de santé manifeste contre le manque d’effectifs

 

Lire la suite

13 juin 2021 ~ 0 Commentaire

quimper (ouest france)

man

Bretagne. « Des avancées trop timides » : ils ont défendu le médico-social à Quimper

Les acteurs du secteur médico-social de Bretagne se sont réunis, samedi 12 juin 2021, à Quimper pour alerter les pouvoirs publics sur leur situation.

C’était un appel régional qui avait été lancé par le collectif employeurs-syndicats de l’économie sociale et solidaire en Bretagne. Un regroupement de 26 associations et fondations du secteur social et médico-social dans la région, de quatre syndicats (CFDT, CGT, SUD et FO) et de familles de personnes accompagnées. Près de 300 personnes y ont répondu, samedi 12 juin 2021, à Quimper.

Plus de moyens humains et financiers (Payant)

 Pierre LE GALL. 13/06/2021

Lire la suite

13 juin 2021 ~ 0 Commentaire

hôpital brest-carhaix (le tel)

manif-hopital brest

Manifestation pour la défense de l’hôpital public le mardi 15 juin à Brest

Un rassemblement est prévu mardi 15 juin à Brest pour la défense de l’hôpital public.

Les syndicats CGT et Sud du CHRU Brest-Carhaix appellent, avec le collectif Inter-Hôpitaux (CIH) et le syndicat Action Praticien Hospitalier (APH), les agents du CHRU Brest-Carhaix, à une manifestation pour la défense de l’hôpital public et des services publics le mardi 15 juin. Rassemblement Place de la Liberté à Brest de 11 h 30 à 13 h 30, avec possibilité de restauration.

« Rien n’a changé ! »

Il y a un an, en pleine pandémie, la CGT et Sud refusaient de signer le protocole d’accord du Ségur de la santé. « Un an après, rien n’a changé, estiment les syndicats. Le gouvernement continue à supprimer des lits et le manque d’effectifs, le manque de lits et la dégradation des conditions de travail à l’hôpital sont toujours extrêmement préoccupants ».

Ils ajoutent, au sujet du CHRU de Brest-Carhaix, que « la Direction a décidé de suspendre toutes les autorisations de temps partiel qui ne sont pas de droit pour faire face à de grosses difficultés de recrutement pour les remplacements d’été.

Cette décision est inacceptable et elle traduit un manque d’attractivité de l’hôpital lié aux faibles salaires, à la précarité et aux mauvaises conditions de travail », précisent-ils.

Les syndicats CGT et Sud demandent l’annulation immédiate de cette décision et des mesures d’urgence permettant d’attirer les jeunes professionnels : rémunération attractive, allongement des contrats, « stagiairisation » rapide, etc.

https://www.letelegramme.fr/

Lire aussi:

Brest. Manifestation pour la défense de l’hôpital public mardi 15 juin

 

Lire la suite

30 mai 2021 ~ 0 Commentaire

aesh (brest)

quartz

Lire la suite

12 mai 2021 ~ 0 Commentaire

carhaix (cgt)

cgt

 

 

Lire la suite

03 mai 2021 ~ 0 Commentaire

gare (brest)

gare

saussices

RDV à 10h à la gare. Barbecue à 12h au profit des intermittents, Agora des intermittents à 13h sur place et tambours façon Bronx.

cheminots

Lire la suite

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin