Archive | Luttes sociales en Bretagne

20 octobre 2014 ~ 0 Commentaire

liaisons maritimes, des centaines de cirés jaunes manifestent à palais (of)

 arton7359-c8e72

Les phares du port de Palais ont été pris d’assaut.

Les manifestants, la plupart vêtus de jaune, répondaient à l’appel du Comité citoyen. La mobilisation contre une diminution des rotations maritimes se poursuit.

Dès 17 h 45, des centaines de personnes, vêtues de jaune pour la plupart, ont convergé vers le port de Palais. Les manifestants, qui répondaient à l’appel du Comité citoyen, se sont répartis sur la digue nord et la cale Bonnelle, près du phare vert et près du phare rouge. Plusieurs embarcations ont symboliquement fermé le passage, après le départ du navire Bangor.

Pas d’incident Le navire Vindilis a été retardé d’une quinzaine de minutes dans sa manœuvre d’amarrage. La manifestation s’est déroulée sans incident, dans une ambiance bon enfant. La mobilisation contre une diminution des rotations maritimes se poursuit donc. Aucune manifestation n’est annoncée, pour l’instant, pour ce lundi. Le Palais – 19 Octobre

Lirre aussi:
Commentaire: De l’argent, çà y en a, mais c’est pour donner au patronat!

Lire la suite

18 octobre 2014 ~ 0 Commentaire

gad josselin: une infâmie de plus (npa)

logoNPA29

C’est  entre deux barrières métalliques conduisant au centre culturel de Josselin, gracieusement loué par la direction de GAD que sont passées les ouvrières et ouvriers de l’abattoir pour entendre un à un  tomber la sentence….

Une lettre et un badge pour celles et ceux qui reprendront le boulot Lundi et les yeux pour pleurer pour les 225 qui seront licenciés, assortis dune lettre proposant une réunion d’information pour envisager … un reclassement.

Quel cynisme !!!

Alors qu’à peine 15% des milliers de licenciés de ces derniers mois ont retrouvé un emploi en CDI,  les jetés à la rue de Josselin vont venir grossir le nombre de chômeurs et de vies saccagées par le profit capitaliste.

A l’heure où les licenciements et les drames humains se poursuivent on se demande bien à quoi auront servi les milliards d’€ du plan d’avenir pour la Bretagne et « le dialogue social» tant vanté par les pouvoirs publics mais aussi certains syndicats.

Pour le NPA Quimper Janine Carrasco

Lire la suite

14 octobre 2014 ~ 0 Commentaire

16 octobre

bzh

Brest Appel à la grève au CHRU le 16 octobre

Le syndicat CGT appelle le personnel du CHRU à la grève jeudi 16 octobre à l’occasion du mouvement national contre le pacte de responsabilité et pour la défense de la sécurité sociale. Il s’agit une nouvelle fois de dénoncer la suppression de 183 postes au CHRU. Un rassemblement est programmé place de la liberté à 11h pour la défense de la sécurité sociale et de l’hôpital public.

http://www.cotebrest.fr/breves/10481-appel-a-la-greve-au-chru-le-16-octobre/

Lire la suite

12 octobre 2014 ~ 0 Commentaire

grève des agents communaux: 15 cantines fermées à saint-brieuc (of)

adapter-les-rythmes-scol

La grève illimité des agents communaux des écoles se poursuit, 15 cantines étaient encore fermées, ce vendredi midi.

Cinquième jour consécutif que la grève illimité des agents communaux des écoles se poursuit à Saint-Brieuc. Quinze cantines briochines sur 27 étaient encore tou- chées par ce mouvement de grève ce vendredi. Les agents communaux des éco- les et certains parents sont venus manifester sur le parvis de l’hôtel de ville, ce midi, pour exprimer leur mécontentement. Ils demandent un «retour en arrière du maire sur la réforme des rythmes scolaires ».

«La grève est reconduite pour la semaine prochaine. Jeudi prochain, une mani- festation départementale est prévue avec les enseignants et tout le personnel terri- torial, en plus des agents communaux des écoles. On ne baissera pas les bras jusqu’aux vacances de la Toussaint» explique Gaëlle Rouault, agent communal dans une école de la Ville. Saint-Brieuc – 10 Octobre

http://www.ouest-france.fr/greve-des-agents-communaux-15-cantines-fermees-saint-brieuc-2891409

Lire la suite

11 octobre 2014 ~ 0 Commentaire

pontivy, manifestation de soutien aux agents de l’hôpital (of)

manifestants-hopital-SUD

Plusieurs centaines de personnes ont défilé dans les rues de Pontivy cet après-midi.

Comme d’autres établissements, le centre hospitalier du Centre-Bretagne est en difficulté financière. Des départs ne seront pas remplacés, des CDD non renouvelés.

Le CHCB, centre hospitalier du Centre-Bretagne, est le fruit de la fusion d’établis- sements de Pontivy, Loudéac et Plémet. Un hôpital neuf a été construit à Noyal-Pontivy. Le projet a vu son coût exploser, passant de « 63 millions au départ à 120  millions au final », explique la maire de Pontivy, Christine Le Strat, président du conseil de surveillance du CHCB. D’où un déficit chronique

Retour à l’équilibre L’agence régionale de santé a imposé un contrat de retour à l’équilibre, qui se traduit par 47 départs en retraite non remplacés et des CDD non renouvelés. La pilule ne passe pas auprès des salariés. Ils avaient manifesté une première fois le 23 septembre. Ils ont organisé un nouveau rassemblement cet après-midi. Plusieurs centaines de personnes y ont participé.

D’autres hôpitaux touchés Khalil Kalkas, pédiatre et président de la commission médicale d’établissement, qui représente les médecins, fait remarquer que le CHCB n’est pas le seul dans ce cas. Il affirme que « dix-huit établissements sont confrontés à des difficultés financières en Bretagne. Seul Saint-Brieuc sort du lot ». Pontivy – 08 Octobre

http://www.ouest-france.fr/sante-manifestation-de-soutien-aux-agents-de-lhopital-2885733

Lire la suite

06 octobre 2014 ~ 0 Commentaire

abattoirs gad: débrayage spontané (fr3)

y-en-a-marre

Au moins 250 salariés des abattoirs Gad de Josselin se sont mis spontané- ment en grève ce matin. Ils dénoncent l’absence d’information concernant les conditions de reprise de leur entreprise par le groupe Intermarché. Sur le site, les deux tiers des 755 salariés doivent conserver leur emploi.

« On est tous à cran, fatigués », lâche sous couvert d’anonymat une ouvrière de Gad. « Le débrayage de ce matin ne vient pas des syndicats, il est complète- ment spontané. Nous voulons savoir ce qu’il va advenir de nos postes. A l’heure actuelle, je ne sais pas si j’aurai encore mon emploi  dans 10 jours, si je devrai ou non changer de poste ».Depuis ce matin, la quasi-totalité des chaînes d’abattage de Gad Josselin se sont arrêtées. Environ 250 salariés, soit le tiers des effectifs, ont cessé le travail. Alors que les négociations pour le plan de sauvegarde de l’emploi, entamés la semaine passée, doivent s’achever ce soir, les grévistes dénoncent l’absence d’information.

« Rien ne filtre! On sait que l’offre de reprise d’Intermarché prévoit de reprendre 507 des 755 salariés sur notre site mais on ignore quels secteurs d’activité sont concernés », motive cette même ouvrière. « Ce n’est absolument pas contre Inter- marché, on est même ravi de leur offre de rachat mais, dans une semaine, le tribunal doit examiner cette offre et on a du mal à croire que le groupe Inter- marché ne sait toujours pas où il va ! Et nous, on a besoin de pouvoir nous projeter. »

En milieu de matinée, une délégation de salariés a été reçue par la direction du site. Les grévistes attendent, dans le calme, de plus amples informations avant de décider de la suite à donner à leur mouvement.

Le 11 septembre dernier, la société Gad a été mise en liquidation judiciaire avec une poursuite de l’activité pendant trois mois. Cette décision concernait les sites de Josselin et Lampaul-Guimiliau (Finistère) soit près de 820 salariés en CDI. Lundi dernier, 29 septembre, le groupe Intermarché a dévoilé son projet de reprise qui concerne uniquement le site morbihannais de Josselin. Il prévoit de supprimer le tiers des effectifs soit 250 postes. Le tribunal de commerce de Rennes doit examiner les détails de l’offre dans une semaine, le 13 octobre.

Hélène Pédech  Publié le 06/10/2014  11:57, mis à jour le 06/10/2014

Lire la suite

02 octobre 2014 ~ 0 Commentaire

gad josselin: les salariés devront se faire entendre (lo)

Manara-marre

Chez Gad, après les 900 emplois supprimés l’an passé, c’est plus de 300  emplois supplémentaires sans compter les emplois en CDD ou en intérim qui vont à leur tour être liquidés.

Depuis le 11 septembre, la société Gad est en liquidation judiciaire. C’est une filiale de la Cecab, une coopérative connue pour les conserves de légumes d’Aucy et de Prestor, un groupement de producteurs de porcs. Mais la Cecab estime de- puis un an que GAD compromet sa rentabilité. Déjà en 2013, elle a commencé à se débarrasser de son activité viande porcine. Il y a un an elle a fermé son abat- toir de porcs de Lampaul-Guimiliau dans le Finistère, privant de travail quelque 900 travailleurs. Il lui restait l’abattoir de Josselin et deux petits ateliers résiduels à Lampaul.

Mais c’était encore trop et elle a tiré le rideau. C’est Intermarché qui profite de l’aubaine pour renforcer ses positions dans le secteur de la viande de porc sous couvert d’une de ses filiales, la SVA Jean Rozé. Cette société vient de confirmer au tribunal de commerce de Rennes son intention de reprendre l’abattoir GAD de Josselin, mais sans reprendre l’ensemble du personnel et sans reprendre les ate- liers de Lampaul. Seuls 507 des 755 salariés en CDI de Josselin seront repris. C’est donc 300 CDI de plus, 248 à Josselin et 60 à Lampaul, qui vont se retrouver sans emploi.

La Cecab annonce de son côté son intention de proposer autour de 150  reclassements. Mais s’ils ne veulent pas être les éternels laissés-pour-compte, les travailleurs devront se faire entendre. C’est leur seule chance de faire valoir leurs intérêts avant qu’un ministre ou un officiel quelconque vienne expliquer, comme à leurs collègues de l’abattoir de Lampaul, qu’étant «pour la plupart illettrés», il ne peut plus rien pour eux ! Correspondant LO

http://www.lutte-ouvriere-journal.org/?act=artl&num=2409&id=23

Lire la suite

27 septembre 2014 ~ 0 Commentaire

Après-midi citoyenne et conviviale le dimanche 28 septembre

restig

Programme :

- 14 h : visite commentée par Maître Jacques de la vallée du Restic (4 km)

- 15 h : débats et discussions ouverts sur les sujets du moment : Restic, énergie (centrale à gaz et autres), nucléaire civil et militaire, TAFTA…

- Dégustation gratuite de soupe de potiron du Restic,

- Vente de miel du Restic,

Itinéraire fléché à partir du 110 rue du Restic à Brest

Nous attendons avec plaisir, vos débats, vos questions, vos combats, vos amis, votre convivialité…

Apportez vos boissons !


Le Collectif regroupe :
- des citoyen-ne-s, des élu-e-s de Bmo.
- des associations et organisations : Collectif des riverain-e-s de la vallée du Restic, Agir pour un Environnement et un Développement Durables, Brest à Pied et à Vélo, Bretagne Vivante – SEPNB, Costour poumon vert en Finistère, Eau & Rivières de Bretagne.
- et a le soutien des Vert-e-s du Pays de Brest et de l’UDB
(et du NPA note du blog)
Contact : Collectif Pour la sauvegarde de la vallée du Restic
10 rue Armand Robin 29 200  BREST

Courriel : collectif.restic@gmail.com

Lire la suite

16 septembre 2014 ~ 0 Commentaire

Rennes, conseil de surveillance du 16 septembre (ri)

manifestants-hopital-SUD

Journée de grève au Centre Hospitalier Guillaume Régnier de Rennes. Contre les mesures d’économies et d’austérité

Le climat social est toujours très tendu au Centre hospitalier Guillaume Régnier de Rennes : Le 8 juillet, le directeur a choisi de publier ses décisions de suppres- sions de RTT et de révision à la baisse du mode de progression de salaires sans avoir recueilli l’avis des instances du personnel, pourtant obligatoire.

L’opposition aux projets du directeur est toujours totale. La dernière Assem- blée Générale a rassemblé près de 200 personnes. Suite à cette AG, l’intersyn- dicale SUD, CGT, CFDT du centre hospitalier Guillaume Régnier appelle les sala- riés à se rassembler dans la cour d’honneur de l’hôpital le 16 septembre 2014 à 13h45 avant le début du conseil de surveillance.

L’intersyndicale SUD, CGT, CFDT du Centre Hospitalier Guillaume Régnier de Rennes mardi 16 septembre 2014

http://www.rennes-info.org/Conseil-de-Surveillance-du-16

Lire la suite

13 septembre 2014 ~ 0 Commentaire

Honeywell, plaintel, le nouveau des mesures de chômage partiel (of)

y-en-a-marre

*

Les salariés du groupe américain Honeywell, spécialiste de masques respira- toires jetables, implanté à Plaintel, sont inquiets.

Le personnel a été informé début septembre que la direction avait demandé l’auto- risation de chômage partiel, pour septembre et octobre, pour 30 salariés sur les 65 encore présents dans l’entreprise aujourd’hui. 25 personnes sont concernées à la production, trois au laboratoire et deux au magasin. La mesure est déjà effective dans le secteur production. Cette mesure fait suite à un récent plan de neuf licen- ciements, intervenu fin juillet. Neuf personnes avaient déjà été licenciées l’année précédente, 20 en 2011 et 43 en 2010.

Ebola : deux semaines de travail «Nous n’avons presque plus de travail. Hier, une commande de 160 000 masques est arrivée pour le virus Ebola. Ça repré- sente deux semaines de travail. Après on n’a plus rien, s’alarme une déléguée syndicale CGT. Les commandes, c’est catastrophique. On ne sait pas où on va. »

Le groupe américain Honeywell est le principal actionnaire du fabricant français de masques respiratoires jetables. L’entreprise rencontre des difficultés depuis plusieurs années. Plaintel 9h48

http://www.ouest-france.fr/honeywell-plaintel-de-nouveau-des-mesures-de-chomage-partiel-2821706

Lire la suite

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin