Archive | Luttes sociales en Bretagne

09 octobre 2013 ~ 0 Commentaire

Alcatel-Lucent, Lannion, « vaisseau amiral » inquiet pour ses emplois (LT)

Alcatel-Lucent, Lannion,

L’inquiétude des salariés d’Alcatel-Lucent, après l’annonce d’un vaste plan social, touche également Lannion.

La direction de la société assure que le site costarmoricain va désormais devenir un « vaisseau amiral du groupe en France » et parle de nouvelles embauches… Pas de quoi rassurer la CFDT qui craint pour les commerciaux basés à Lannion et estime qu’il subsiste « une grande confusion » dans les chiffres donnés par la direction.  400 salariés d’Alcatel-Lucent à Lannion se sont rassemblés cet après-midi à l’entrée du site, affichant une franche inquiétude après l’annonce de 900 suppressions de postes en France. Une inquiétude qui tranche avec le discours de la direction. « Lannion et Villarceaux seront les deux vaisseaux amiraux du groupe en France », ont indiqué lors d’une conférence de presse Loïc Le Grouiec, P-dg d’Alcatel-Lucent France, et Sébastien Lebreton, son directeur des ressources humaines.


200 embauches de jeunes ingénieurs Dans le plan stratégique baptisé « Shift », Lannion doit se spécialiser dans le très haut-débit mobile et la gestion des bases d’abonnés de dernière génération. Sur cette dernière technologie, « Alcatel-Lucent va renforcer ses équipes de Lannion en rapatriant de l’activité d’autres pays et en créant un centre d’expertise international », indique la direction de l’équipementier en télécommunications. Toujours selon la direction, Lannion, qui compte aujourd’hui 720 salariés, devrait bénéficier d’une part des 200 embauches de jeunes ingénieurs envisagées par le groupe, ainsi que des reclassements d’une partie des 120 salariés de Rennes, un site appelé à fermer.

« Aucun signe positif » Mais, sur place, l’inquiétude demeure. Si le secteur « Recherche et Développement » est conforté, la CFDT rappelle que la moitié des salariés sont des commerciaux. Pas de quoi être serein, donc, pour le syndicat, qui ne voit « aucun signe positif » dans le plan présenté par l’équipementier, ce mardi. D’autant plus que la CFDT estime qu’il subsiste « une grande confusion » dans les chiffres donnés par la direction. Des salariés de Lannion ont d’ores et déjà annoncé leur intention de  participer à la manifestation prévue le mardi 15 octobre devant le siège d’Alcatel-Lucent, avenue de Suffren, à Paris. La députée de Lannion Corinne Erhel a fait savoir, dans un communiqué, sa « solidarité avec les salariés » et sa « vigilance pour le maintien et le développement des compétences lannionnaises sur les technologies du futur ». Quant au ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, il a jugé le plan « excessif ».8 octobre 2013 à 17h49 Jean-Luc Le Roux et Arnaud Morvan

 Alcatel-Lucent. Rennes fermé, Orvault cédé : « l’écoeurement »
Alcatel-Lucent : le groupe prévoit 900 suppressions de France, 10.000 au total dans le monde

http://www.letelegramme.fr/local/cotes-d-armor/lannion-paimpol/ville/alcatel-lucent-lannion-un-vaisseau-amiral-inquiet-pour-ses-emplois-08-10-2013-2261170.ph

 

Lire la suite

08 octobre 2013 ~ 0 Commentaire

Lanester, la CFDT s’inquiète pour l’avenir de Chantelle (OF)

 Lanester, la CFDT s’inquiète pour l’avenir de Chantelle (OF) dans Luttes ouvrières y-en-a-marre-300x182

Plan de départs volontaires finalement annulé, « dégradation des conditions de travail » : la CFDT s’interroge sur l’avenir de l’usine Chantelle (lingerie), à Lanester.

Plan de départs volontaires dénoncé L’usine lanestérienne Chantelle (groupe de lingerie) a déjà connu des épisodes sociaux plus ou moins difficiles. La CFDT, majoritaire localement, monte à nouveau au créneau. Et dénonce cette fois le Plan de départs volontaires, que la direction justifie par « des difficultés économiques ». La Direction régionale du travail a donné raison au syndicat, puisqu’elle n’a pas validé ledit plan. Au motif notamment qu’il introduit « une discrimination indirecte fondée sur l’âge » et que « les actions de formation prévues par l’accord collectif sont à ce point limitées qu’elles ne participent pas à un accompagnement réel et sérieux ».

133 salariés La CFDT, qui pointe aussi « la dégradation des conditions de travail », interprète cette tentative de la direction du groupe comme « une menace sur la pérennité » de l’usine de Lanester qui emploie 133 salariés (essentiellement des femmes). Sollicitée, la direction n’a pas souhaité faire de commentaires. Social lundi 07 octobre 2013

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Lanester.-La-CFDT-s-inquiete-pour-l-avenir-de-Chantelle_40811-2236583——56121-aud_actu.Htm

Lire la suite

08 octobre 2013 ~ 0 Commentaire

Alcatel-Lucent, Rennes : un tiers des postes supprimés, les autres redéployés (LT+OF)

Alcatel-Lucent, Rennes : un tiers des postes supprimés, les autres redéployés (LT+OF) dans Luttes sociales en Bretagne alcael-lannion-300x157

Stupéfaction ce matin à Rennes : la fermeture du site d’Alcatel-Lucent prévu par la direction va entraîner, selon la CFDT, la suppression d’un tiers des 110 postes, et le redéploiement des deux autres tiers. Le site rennais du groupe de télécoms emploie 110 salariés, toujours selon le syndicat, dont une majorité d’ingénieurs.

empty dans Luttes sociales en Bretagne

L’annonce de la fermeture du site Alcatel-Lucent de Rennes a été accueillie ce mardi avec « stupéfaction » par les salariés, a déclaré le délégué du personnel CFDT Pierre Ketels, devant l’entrée du bâtiment où travaillent quelques 110 personnes, selon le syndicat. « Il y avait des signes avant-coureurs. On savait que (le plan 2013-2015) Shift ne faisait pas dans la demi-mesure, mais il reste une part de stupéfaction », confie-t-il. « On a des plans sociaux à répétition depuis 10 ans et on a l’impression de ne jamais pouvoir travailler sans avoir ce poids », explique cet ingénieur en télécoms qui a déjà vécu en 2007 la fermeture du site de Cesson-Sévigné, près de Rennes. Mais « ce plan va être pire, avec des licenciements coercitifs. La France paie encore un très lourd tribut » avec 900 suppressions de poste sur les 10.000 annoncées dans le monde ».

Pour les salariés de Rennes, l’annonce de la fermeture du site est d’autant plus mal vécue que leur unité fabrique des produits pour la 3G et la 4G. « On est sur des produits de la nouvelle stratégie de la direction ». Williams Tovar manager d’une équipe de développement, qui dit avoir appris la nouvelle à la télévision ce lundi soir, réagit : « je suis écoeuré, j’ai pas les mots ». « On craignait que le site soit supprimé, on a toujours l’espoir que ça se fasse pas, c’est dur ». Le site de Rennes est dédié à l’ingénierie, le développement télécom. Il emploie à plus de 90% des ingénieurs, selon la CFDT. Au total, 110 salariés travaillent sur le site rennais, selon la même source qui précise que dans le plan de la direction, deux tiers des postes seront redéployés et un tiers supprimés. 8 octobre 2013 à 10h22 AFP

Alcatel-Lucent : le groupe prévoit 900 suppressions de France, 10.000 au total dans le monde

http://www.letelegramme.fr/ig/generales/regions/ille-et-vilaine/alcatel-lucent-rennes-un-tiers-des-postes-supprimes-les-autres-redeployes-08-10-2013-2261089.php

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Alcatel-Lucent.-a-Rennes-des-salaries-sous-le-choc-_6346-2236690_actu.Htm

 

Lire la suite

04 octobre 2013 ~ 0 Commentaire

Côtes-d’Armor, pôle emploi, une grève régionale pour soutenir un agent sanctionné (LT+ OF)

Côtes-d'Armor, pôle emploi, une grève régionale pour soutenir un agent sanctionné (LT+ OF) dans Luttes sociales en Bretagne greve

L’intersyndicale de Pôle emploi Bretagne a décidé de lancer un appel à une grève régionale (2.100 salariés) pour la journée du jeudi 10 octobre, avec un rassemblement à 10 h devant la direction territoriale de Saint-Brieuc, rue de la Hunaudaye.

L‘élément déclenchant de ce mouvement a été la sanction de cinq jours de mise à pied infligée à un agent briochin, dont la direction considère qu’il a commis une faute en faisant bénéficier à tort un demandeur d’emploi d’une allocation de retour à l’emploi. « Nous considérons qu’il n’y a eu ni erreur ni faute dans cette affaire », soutient Guillaume Bourdic, responsable CGT. « L’agent sanctionné était un spécialiste des intermittents du spectacle », explique-t-il. « Désormais, c’est une plateforme nationale qui traite leurs cas et notre collègue l’a tenue informée de la demande. Mais, faute d’avoir obtenu une réponse, il a traité le dossier. Une telle sanction dans un tel cas, c’est du jamais vu ! Si notre collègue saisit le conseil des prud’hommes, nous soutiendrons son action », poursuit-il. 4 octobre 2013 à 07h22

http://www.letelegramme.fr/ig/generales/regions/cotesarmor/pole-emploi-une-greve-regionale-pour-soutenir-un-agent-sanctionne-04-10-2013-2255830.php

Agent sanctionné : Pôle Emploi en grève le 10 octobre (OF)

Social jeudi 03 octobre 2013

Un agent de Saint-Brieuc a été mis à pied pendant cinq jours pour avoir ouvert des droits, à tort, à un demandeur d’emploi. Les syndicats appellent à une journée de grève le 10 octobre, partout en Bretagne.

La grogne enfle parmi les 2 200 agents de Pôle Emploi en Bretagne. Les syndicats affichent leur unité en appelant à la grève le jeudi 10 octobre, avec un rassemblement, à 10 h, devant la direction territoriale de Saint-Brieuc. En cause, une mise à pied de cinq jours décidée par la direction à l’encontre d’un agent du bassin briochin. Ce dernier avait ouvert les droits au chômage à un intermittent du spectacle, qui lui avait fourni un faux document.

« Management par la terreur » Pour les syndicats, il ne s’agit en aucun cas d’une faute. « Le collègue se fait sanctionner, alors qu’il n’a fait que son travail. Il ne savait pas qu’il s’agissait d’un faux document. » Plus largement, les syndicats dénoncent un mal-être au sein de Pôle Emploi depuis la fusion, en 2008, de l’ANPE et des Assedic. « C’est un management par la terreur. Au cours des dernières années, on a compté 17 suicides, y compris parmi les cadres dirigeants. Le malaise est profond. » De son côté, la direction régionale assure que « cette mesure disciplinaire est basée sur des faits avérés, après enquête ».

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Agent-sanctionne-Pole-Emploi-en-greve-le-10-octobre_40823-2235145_actu.Htm

Lire la suite

03 octobre 2013 ~ 0 Commentaire

Pacé (35), Milonga liquidé, les salariés occupent le magasin (OF)

Pacé (35), Milonga liquidé, les salariés occupent le magasin (OF) dans Luttes sociales en Bretagne y-en-a-marre-300x182

L’enseigne Milonga est officiellement liquidée depuis hier mercredi, sur décision du tribunal de commerce de Marseille.

Mais les 250 salariés de ce réseau de vente d’instruments de musique et de formation musicale, ont décidé de résister en occupant leurs magasins. C’est le cas des six employés du magasin de la zone commerciale Cora, à Pacé, l’un des douze points de vente en France. « Le directeur général nous a prévenus hier soir par téléphone qu’un commissaire-priseur allait passer ce jeudi et qu’il fallait lui remettre les clefs et les codes de sécurité, déplorent ces salariés. Aucune lettre de licenciement, aucun document officiel ! En clair, on nous jette comme des animaux, du jour au lendemain, après des années de bons et loyaux services. » Les salariés en colère ont décidé d’occuper jour et nuit le magasin, jusqu’à nouvel ordre. « Nous allons dormir ici ce soir ! »  Pacé Social jeudi 03 octobre 2013

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Milonga-liquide-les-salaries-occupent-le-magasin-a-Pace_40771-2235016-pere-bre_filDMA.Htm

Lire la suite

30 septembre 2013 ~ 0 Commentaire

Rennes: « La meilleure retraite, c’est l’attaque ! »

Rennes: « La meilleure retraite, c’est l’attaque ! » dans Luttes sociales en Bretagne lappel-300x150

Parce que nous refusons cette énième réforme injuste sur notre système de retraites, parce que nous refusons que les travailleur-se-s soient une nouvelle fois victimes du gouvernement à la botte du patronat, parce que nous engagerons nos forces dans la bataille jusqu’à l’abandon du projet de réforme, le comité retraite appelle:

Lundi 30 septembre, 19h au métro Kennedy (pour plus de facilités pour se retrouver, on ira ensuite dans un lieu de réunion dans le quartier) : réunion du comité, avec organisation d’action(s) d’ici au début du mois d’octobre, date du début des débats au parlement. Retrouvons nous, partageons nos informations, et organisons nous pour s’opposer à cette contre-réforme.

Comité retraites 35:  CNT,  Solidaires,  Sud Education,  MCPL,  Attac,  Alternative Libertaire,  FASE, Gauche Anticapitaliste,  NPA,  Parti de Gauche…

comiteretraite35@laposte.net vendredi 27 septembre 2013 Comité retraites 35

Lire la suite

30 septembre 2013 ~ 0 Commentaire

Rythmes scolaires en Ile et Vilaine: ça coince! (RI)

Rythmes scolaires en Ile et Vilaine: ça coince! (RI) dans Educ'action Lcrw2

Un mois après la rentrée des classes, il est temps de faire le bilan de l’application de la réforme des rythmes scolaires sur le terrain.

Des ateliers périscolaires pour tous ? A Rennes, où la réforme des rythmes a été mise en place dès septembre 2013, sans concertation avec les enseignants, aucun atelier périscolaire n’a été mis en place pour le moment. Dans le même temps la mairie a fait savoir que les ateliers du midi et du soir ne seront réservés qu’aux enfants fréquentant la cantine et l’étude, les autres devant rentrer chez eux. C’est une manière détournée de ne pas assurer la gratuité des activités. On est loin des engagements ministériels du début de l’année.

Réforme des rythmes de l’enfant ? En maternelle, les enseignantEs constatent , effaréEs , que les élèves sont de plus en plus fatigués en fin de semaine.

La mise en place d’après-midi raccourcis en maternelle amène au morcellement du temps de l’enfant : à 12H00, c’est le repas, à 14H00 c’est la classe, à 15H00 ce sont les activités périscolaires, à 16H30 c’est l’heure d’aller en garderie ou de rentrer chez soi. Les élèves de maternelle ont des emplois du temps de collégiens !

Dans plusieurs villes, on réveille les enfants de petite section car l’heure de la fin de journée approche. Où est le respect du rythme de l’enfant ?

Sud Education le répète: ce n’est pas la réforme des rythmes de l’enfant qui a été mise en place. Le décret Peillon a pour but de munici-paliser les écoles. Il a pour conséquence d’aggraver les inégalités existantes entre les communes. Et c’est le cheval de Troie pour la mise à mort du caractère national du système éducatif.

Le décret Peillon doit être abrogé ! Une véritable réflexion doit être entamée sur la question des rythmes à l’école.

lundi 30 septembre 2013 Sud Éducation 35

http://www.rennes-info.org/Rythmes-scolaires-en-Ille-et

Lire la suite

27 septembre 2013 ~ 0 Commentaire

La PAC à l’heure des choix : Paysans ou lobbies ? (la Conf’)

La PAC à l’heure des choix : Paysans ou lobbies ? (la Conf') dans Luttes paysannes et alimentation

A la sortie du dernier Conseil supérieur d’orientation avant l’annonce des grandes lignes de l’application de la PAC* en France, deux blocs s’affrontent.

D’un côté, la FNSEA* et ses satellites arc-boutés sur leurs acquis. De l’autre, plusieurs organisations, dont la Confédération paysanne, qui voient dans cette réforme de la PAC* l’occasion d’enfin donner un avenir à tous les paysans. Entre les deux, le ministre de l’Agriculture, semble tenté de s’éloigner des belles ambitions pour l’emploi, l’élevage et l’agroécologie qu’il a tant affichées.

Nous ne lâcherons pas. Nous continuerons de marteler nos revendications pour une PAC* qui change réellement les choses. La convergence des aides doit être totale et rapide, 100% en 2019. Nous avons trop entendu ce matin qu’il faut « rééquilibrer sans déséquilibrer ». Difficile de comprendre comment il sera possible de soutenir les plus en difficulté sans ponctionner les nantis.

Les 50 premiers hectares doivent être majorés, de façon conséquente, avec 30% de l’enveloppe. Les 13% d’aides couplées doivent être orientées vers les productions les plus en difficulté : élevage de tous les ruminants, notamment des ovins et caprins, ainsi que fruits et légumes. Le second pilier doit être un levier de développement rural. Il ne doit sous aucun prétexte servir l’industrialisation de l’agriculture et à la gestion des risques via les assurances.

Dans quelques jours, François Hollande annoncera les grandes lignes de la réforme au Sommet de l’élevage de Cournon. Jusqu’au bout, nous continuerons d’exiger une réforme juste, en faveur de l’emploi et de l’avenir de tous les paysans. Monsieur le Président, Monsieur le ministre, surprenez-nous ! Montrez-nous que les lobbies ne sont pas au pouvoir et qu’il reste de la place pour une véritable ambition, celle que vous nous avez promise au printemps 2012. 26.09.2013

http://www.confederationpaysanne.fr/actu.php?id=1932&PHPSESSID=sj4j5siei4iujtht3n54qnm777

Lire la suite

27 septembre 2013 ~ 0 Commentaire

Pontivy, abattoir Gallais, des salariés sans moral (LT)

Pontivy, abattoir Gallais, des salariés sans moral (LT) dans Luttes ouvrières themeatrix

Le moral est au plus bas. Ce sont les salariés de Gallais Viandes qui le disent, depuis qu’ils savent que le transfert de l’abat- toir situé au Sourn, est inéluctable. Un départ qui devrait être effectif en début d’année prochaine.

Mardi en début d’après-midi. Le soleil est au beau fixe, pas le moral des salariés de l’abattoir Gallais qui viennent d’en terminer avec leur journée de travail, débutée pour les premiers à 4 h 30 du matin.

Les traits du visage sont tirés. « On est dégoûtés », confie l’un d’eux, dépité. « On en a marre de la situation », poursuit un autre. L’annonce du directeur du site, Henri Gallais, que l’activité (transformation de viandes bovines) serait transférée sur le site de Montauban-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine) en mars ou avril 2014, a fait, pour les 84 salariés, l’effet d’un coup de couteau planté dans le dos. Et ce, alors même que le groupe Bigard, qui a racheté l’entreprise pontivyenne en 2000, laisse planer le doute pour le moment.

Un débrayage vendredi dernier  Mais, pour les ouvriers, le doute n’existe plus. Vendredi dernier, ils ont décidé de débrayer de 8 h 30 à 11 h 30, pour forcer le directeur du site à leur apporter des précisions sur la situation. « Il nous a confirmé qu’il y aurait bien transfert de l’acti- vité. Il nous parle de mise aux normes obligatoire en 2014, mais il n’y a jamais eu d’investissement ici. Pourtant, c’est une boîte qui faisait des bénéfices. On aurait pu avoir une dérogation. Et puis, sinon, il a suffisamment de terrains aux alentours, pas chers ». La motivation devant la chaîne de travail s’est estompée. « On le fait parce qu’il le faut, sinon on nous ferait prendre la porte. Mais on n’a plus aucune motivation ». La situation, disent-ils, s’est dégradée au fil du temps. « On doit juste suivre les décisions et fermer notre gueule. Pourtant, on nous en a deman- dés, des efforts. Avant, on occupait un poste et maintenant, c’est presque trois. De 26 sur la chaîne, on est maintenant 18. On a été gentils, on a mis du coeur à l’ouvrage ». Heureusement, soulignent-ils, la solidarité existe entre collègues. On se serre les coudes quand c’est difficile. Même si « ce n’est plus l’ambiance qu’il y avait avant ».

« La moitié ne partira pas »  Comment envisagent-ils l’avenir, si le transfert de l’activité se confirme ? « La moitié ne partira pas là-bas, que ce soit à Montauban ou Quimperlé, et restera à Pontivy. Moi, j’ai ma maison ici, ma femme travaille ici. Je ne veux pas déménager. Et faire la route tous les jours représente 500 € sur un Smic, ça ne vaut pas le coup. J’irais pointer au chômage », dit l’un d’eux, onze ans d’ancienneté à Gallais Viandes. Les aides à la mobilité, visiblement, ne suffiront pas. « Celui qui déménage va recevoir 45 € par jour pendant neuf mois, ce qui fait 12.000 €. Oui, mais celui qui ne bouge pas ? Il aura des indemnités kilomètriques de 20 €, c’est rien ». L’avenir, ils l’envisagent avec pessimisme. La situation économique du bassin pontivyen se dégradant. « Il va rester quoi ici ? Lactalis, France Gras… Et après ? ». Emmanuel Nen 27 septembre 2013

http://www.letelegramme.fr/local/morbihan/pontivy/ville/abattoir-gallais-des-salaries-sans-moral-27-09-2013-2248724.php

Lire la suite

27 septembre 2013 ~ 0 Commentaire

Lannion, contre les licenciements, Alcatel-Lucent manifeste jusqu’au Pôle Emploi (LT+FR3)

Lannion, contre les licenciements, Alcatel-Lucent manifeste jusqu'au Pôle Emploi (LT+FR3) dans Luttes ouvrières alcael-lannionempty dans Luttes sociales en Bretagne

Près de 450 salariés d’Alcatel-Lucent ont manifesté, ce matin, à Lannion, contre la mise en oeuvre de licenciements coercitifs, dans le cadre du plan social en cours, dans l’entreprise.
A ce jour, il reste 28 postes à supprimer à Lannion, et environ 280 à l’échelle de la France, pour lesquels aucune solution n’a été trouvée par départ volontaire ou reclassement interne.  Les personnes concernées par un éventuel licenciement pourraient être convoquées dès la semaine prochaine. Les organisations syndicales CFDT, CGT et CFE-CGC demandent à la direction de jouer sur les leviers des reclassements, des changements de métiers, de la sous-traitance, pour éviter tout licenciement « sec ».

Symboliquement, le cortège s’est dirigé vers la maison de l’emploi et de la formation professionnelle, dans le quartier de Ker Uhel, où se trouve le Pôle Emploi. Ces suppressions de postes interviennent dans le cadre du plan appelé « Performance » et lancé au mois de novembre 2012, qui aboutira à la suppression de 120 emplois sur le site de Lannion, dont l’effectif sera ramené autour de 120 personnes. Mais avant même la fin de ce plan, les salariés craignent l’annonce de nouvelles réductions d’effectifs à  l’appui du plan « Shift », présenté par le nouveau directeur général Michel Combes. Des informations plus précises sont attendues le 8 octobre, à l’occasion d’une réunion du comité de groupe européen. 26 septembre 2013 à 16h35

http://www.letelegramme.fr/local/cotes-d-armor/lannion-paimpol/ville/lannion-contre-les-licenciements-alcatel-lucent-manifeste-jusqu-au-pole-emploi-26-09-2013-2247772.php

http://bretagne.france3.fr/2013/09/26/lannion-le-site-d-alcatel-lucent-bloque-par-les-salaries-325937.html

Lire aussi, le 27: http://www.letelegramme.fr/local/cotes-d-armor/lannion-paimpol/ville/alcatel-lucent-c-est-par-ou-l-emploi-27-09-2013-2248157.php

Lire la suite

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin