Archive | Luttes écolos en Bretagne

23 mars 2016 ~ 0 Commentaire

conférence débat (douar didoull)

didoull

Avec Anna Bednik

Le collectif Douar Didoull « Pour la préservation de notre terre et contre le projet minier » dit de « Lok-Envel, organise:

Vendredi 1 Avril 2016,  20H30, Salle des Fêtes Lok-Envel,

Une Conférence-débat sur le thème de l’extractivisme.

«Extra-quoi ?»

Le terme « extractivisme » déroute. Il manque d’élégance, exige un effort de prononciation. Pourtant, ce vocable circule de plus en plus, car l’exploitation industrielle de la nature, à laquelle il renvoie, s’intensifie partout sur la planète.

Cette conférence sera animée par Anna Bednik. Diplômée en économie (ESSEC) et en géopo- litique (Sorbonne/ENS), Anna Bednik est journaliste indépendante (Le Monde Diplomatique…), engagée dans plusieurs mouvements et réseaux anti-extractivistes nationaux et internationaux, parmi lesquels le collectif ALDEAH (Alternatives au développement extractiviste et anthropo- centré, www.aldeah.org) et le mouvement des Collectifs anti gaz et pétrole de schiste.

Son travail sur l’extractivisme, qui se nourrit aussi d’une connaissance directe d’un grand nombre d’expériences de lutte en Amérique latine, a donné lieu à des contributions à des ouvrages collectifs

Amériques latines. Emancipations en construction, Syllepse, 2013,

Creuser jusqu’où ? Les limites de la croissance, Ecosociété, Montréal, 2015, avec le collectif ALDEAH) et à des publications dans des revues (Entropia, Pandora, Mouvements…).

Cette rencontre sera l’occasion également de présenter son dernier livre :
Extractivisme. Exploitation industrielle de la nature : logiques, conséquences, résistances.
Aux éditions, Le passager clandestin.

Programme de la soirée :

18 H, à la salle des fêtes de Lok-Envel

Conférence de presse : Le collectif Douar Didoull fait le point sur les refus de prélèvements.

20H30, salle des fêtes de Lok-Envel  Conférence débat avec Anna Bednik.

http://alternatives-projetsminiers.org/conference-debat-avec-anna-bednik

Pour plus d’infos :

www.lepassagerclandestin.fr

www.aldeah.org

Lire la suite

23 mars 2016 ~ 0 Commentaire

brest douarnenez nddl

brest

Pour répondre à la nouvelle attaque de l’état et de Vinci, rendant les habitants et paysans de la ZAD de NDDL expulsables le 25 mars, un appel national pour des actions décentralisées a été lancé.

Nous vous invitons donc à un Rassemblement massif, festif et récréatif

Samedi 26 mars à 10h Eglise Saint Martin Brest

Et Douarnenez 11H Place du Marché

Munissez vous de victuailles, de jeux en tout genre ou autre instruments de musique.

Les comités du Finistère Nord pour la victoire de la ZAD et contre les expulsions

http://brest.mediaslibres.org/spip.php?article309

Lire la suite

20 mars 2016 ~ 0 Commentaire

pesticides (le télégramme)

ViaCampesina1

Les Faucheurs ont ciblé les magasins

Dès 9h30, ce samedi, les usagers des commerces quimperlois vendant des produits phyto- sanitaires ont été témoins de scènes sortant de l’ordinaire et destinées à les interpeller, autant qu’à lancer un signal fort aux autorités concernées.

Une trentaine de Faucheurs volontaires ont investi, hier matin, les rayons du Magasin vert, puis d’Intermarché, Bricomarché et enfin Gamm’Vert, où l’intervention de la gendarmerie les a contraints à interrompre leur circuit local. Après un contrôle d’identité opéré dans les formes, le collectif a pris la direction des surfaces commerciales morbihannaises.

L’objectif de cette action, qui se produisait au même moment sur tout le territoire français, était d’empêcher la vente de produits contenant du glyphosate, dont le Roundup, classé par l’Organisation mondiale de la santé comme « cancérogène probable ». Depuis le 1er janvier, cette molécule n’est plus censée être en vente libre, mais ne devrait se délivrer qu’en comptoir, accompagnée d’une information à l’acheteur.

Échanges très civils Très organisés, certains membres du groupe protégeaient le sol des rayons avec une bâche, avant d’y accumuler tous les produits incriminés et de les rendre invendables en les « bombant » de peinture. Pendant ce temps, un groupe plus restreint distribuait tracts et informations auprès de la clientèle et du personnel.

Les produits visés étant le seul élément non respecté par ces Faucheurs, les échan- ges sont restés très civils, y compris face aux clients ou employés, assez rares, manifestant leur agacement et qui refusaient de se laisser convaincre de l’utilité d’une action choc contre un produit reconnu comme dangereux pour les utilisateurs comme pour les consommateurs.

« On sait que c’est illégal, mais on estime que notre action est légitime et porte assistance à personne en danger », pouvait-on entendre du côté des Faucheurs, qui optent pour l’illégalité dans des règles de non-violence et de solidarité librement consenties par la signature indivi- duelle d’une charte pour tous les participants.

Très déterminés, les Faucheurs précisent qu’ils recommenceront ce genre d’action tant que le glyphosate ne sera pas retiré des rayons. Dimanche 20 mars 2016

http://www.letelegramme.fr/faucheurs-volontaires-des-actions-contre-les-pesticides

Lire la suite

17 mars 2016 ~ 0 Commentaire

nucléaire (ouest france)

Flyer-A6-V1-recto-ouaibe

Un cycle d’initiatives contre le nucléaire

Des partis politiques, Ensemble, le Parti de Gauche, Europe Écologie Les Verts, un syndicat, Solidaires, deux associations, Agir pour l’environnement et le développement durable (AEDD) et l’Université européenne de la Paix, se sont regroupés pour un cycle d’initiatives contre le nucléaire.

Et ce, parce que cette année, cela fera 30 ans et 5 ans qu’ont eu lieu les catastrophes nucléaires de Tchernobyl et de Fukushima.

Le 21 avril (sous réserve de confirmation) aura lieu une réunion publique avec la Criirad, l’association indépendante d’information sur le nucléaire. On y évoquera aussi le dernier rap- port de l’Ademe sur la possibilité de substituer les énergies renouvelables et les économies d’énergie à l’énergie nucléaire. Le 26 avril, aura lieu un dépôt de gerbes au monument aux morts et la projection, aux Studios, du film Docteur Folamour.

Le 29 avril, le collectif espère pouvoir faire venir témoigner une ex-liquidatrice de Tchernobyl. Le collectif appelle toutes les organisations et les personnes intéressées à prendre contact avec lui, au local de Solidaires, 2, rue Amiral Nielly, à Brest. Brest 17/03/2016

http://www.ouest-france.fr/un-cycle-dinitiatives-contre-le-nucleaire

Note: Le NPA soutient

Lire la suite

15 mars 2016 ~ 0 Commentaire

bourbriac (douar didoull)

didoull

Le collectif Douar Didoull vous invite à une réunion d’information et d’échange autour des projets miniers dits “de Lok Envel”.

Cette réunion aura lieu le mercredi 16 Mars 2016 à 20h00 à la salle des Forges à Bourbriac.

Il s’agira de vous faire part de nos connaissances sur le sujet, de faire un point sur l’actualité du permis et sur les possibilités légales de refuser l’accès aux différentes parcelles à la société Variscan Mines, avant d’échanger sur les réponses possibles à apporter en ce qui concerne la phase d’exploration qui devrait commencer très prochainement.

Le collectif Douar Didoull

http://alternatives-projetsminiers.org/actualie-douar-didoull/

Lire la suite

13 mars 2016 ~ 0 Commentaire

pesticides (eaux et rivières)

pesticide2

L’échec accablant de la « ferme France« 

C’est un échec si patent et prévisible qu’il en devient presque risible. Depuis 2008 et les enga- gements du « Grenelle de l’environnement », non seulement les gouvernements successifs n’ont pas réussi à faire baisser l’usage des pesticides en France, mais ils ont aussi échoué, avec une égale constance, à tirer la leçon de leurs échecs.
L’inflexion de cette courbe-là semble, elle aussi, impossible. Les dernières statistiques, publiées mardi 8 mars par le ministère de l’agriculture, sont accablantes. Elles témoignent d’une nouvelle hausse de l’usage des phytosanitaires – les pesticides – sur le territoire natio- nal : l’année 2014 apparaît comme la plus noire jamais enregistrée, avec une hausse de 9,4 % par rapport à l’année précédente, ayant elle-même connu une augmentation de 9 % par rapport à la précédente…

Le plan Ecophyto, mis en place en 2009, prévoyait une baisse de moitié du recours aux produits phytosanitaires en dix ans. Or, non seulement l’usage de ces substances n’a pas bais- sé de moitié, ni baissé du tout, mais il ne s’est même pas stabilisé : il a continué à grimper. La procrastination étant la norme politique en vigueur dans la gestion des questions environ- nementales, il a été décidé fin 2015 qu’un plan Ecophyto-II suivrait le premier, réaffirmant fièrement les mêmes ambitions, mais à l’horizon… 2025.

Dix ans d’inefficacité Le tout, sans rien changer ou presque à une recette qui démontre, depuis près d’une décennie, son inefficacité : aucune contrainte, mais des mesures de péda- gogie qui misent sur la bonne volonté des acteurs de l’agrochimie et de l’agriculture. C’est ignorer volontairement les causes profondes de l’inflation chimique de la « ferme France ».

Elles tiennent en partie au poids des habitudes bien enracinées de traiter ses parcelles de façon préventive, alors que l’esprit de l’agro-écologie voudrait que l’exploitant descende de son tracteur et redevienne attentif aux besoins du sol. Elles résultent aussi, bien sûr, du talent commercial des démarcheurs de l’industrie agrochimique, qui savent promettre – à tort – des rendements toujours accrus. Elles répondent enfin aux pressions des coopératives, qui exigent de leurs adhérents un certain nombre de traitements et leur fournissent les produits adéquats.

La donne est en train de changer Mais c’est en réalité le système tout entier qui pose pro- blème. Ainsi, moins de tourteaux de soja OGM importés d’Amérique du Sud pour nourrir le bétail conduirait l’agriculture française à produire plus de luzerne, de pois, de féveroles, autre- ment dit apporterait plus de diversité dans les champs, alors qu’aujourd’hui les ravageurs se régalent des monocultures à perte de vue. Voilà pourquoi la pédagogie ne suffit pas et pourquoi les gouvernements successifs reculent.

Or, la donne est en train de changer, car la société s’immisce de plus en plus dans le dialo- gue entre l’Etat et les représentants du secteur agricole. La demande pour des types de pro- duction plus respectueux de l’environnement et de la santé n’a jamais été aussi forte. D’autant que les dégâts environnementaux et sanitaires des pollutions diffuses, en particulier issues de l’agriculture intensive, sont désormais bien documentés.

Enfin, l’expérience des fermes pilotes Dephy, vrai succès du plan Ecophyto, montre qu’il est possible de s’y prendre autrement. C’est même la leçon paradoxale de l’affaire : s’il est possible de produire avec moins de chimie sans perdre ses revenus, pourquoi ne pas s’y mettre tout de suite ? LE MONDE | 09.03.2016

Lire aussi :

Des pesticides en doses toujours plus massives dans les campagnes

http://www.lemonde.fr/idees/pesticides-un-echec-accablant

http://www.eau-et-rivieres.asso.fr

Lire la suite

10 mars 2016 ~ 0 Commentaire

belle isle en terre (ouest france)

foreuse-a-la-une

«Ne pas saccager notre forêt»

À pied, à cheval ou à VTT, une soixantaine de personnes se sont donné rendez-vous à Koad-an-Noz. Ils ont montré leur désaprobation du projet de mines.

Le collectif Douar Didoull avait lancé un appel pour une balade en forêt « soucieux de la préservation de notre forêt, menacée par l’arrivée de projets miniers, des voisins de Koad-an- Noz et Koad-an-Hay se sont réunis pour marquer leur attachement à ce site. Nous voulons réaffirmer notre détermination à ne pas laisser saccager notre forêt par des prospections minières ». Une soixantaine de voisins et usagers de la forêt ont fait le déplacement pour une promenade au cœur de la « forêt domaniale, publique », rebaptisée pour l’occasion.

Pas ou peu d’élus, seuls deux élus ont fait le déplacement : Gérard Bonvallet conseiller municipal, de Plougonver, et Denis Lagrue, élu à Callac. Lequel a tenu à dire que « le maire de Callac va refuser à Variscan Mines, l’accès de toutes les parcelles communales, en signant un document stipulant ce refus d’accès ».

Le collectif Douar Didoull rappelle à la population des 25 communes du Permis exclusif de recherches de mines, dit de Loc-Envel, « que toute personne peut refuser à la société porteuse du projet, Variscan Mines, de pénétrer à l’intérieur de ses parcelles ».

À cet effet, le collectif Douar Didoull propose un document de « Refus de prélèvement », disponible sur son site internet.  Belle-Isle-en-Terre 09/03/2016

http://alternatives-projetsminiers.org/

http://www.ouest-france.fr/bretagne/belle-isle-en-terre-ne-pas-saccager-notre-foret

 

Lire la suite

01 mars 2016 ~ 0 Commentaire

nddl (le canard enchaîné)

canars

http://blog-de-canard.blog4ever.com/articles/le-canard-du-17022016

Lire la suite

29 février 2016 ~ 0 Commentaire

nddl: jose bove (eelv), christine poupon (npa)

Lire la suite

28 février 2016 ~ 0 Commentaire

guipavas (gaspare)

telegr

http://www.nonalacentrale.fr/

Lire la suite

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin