Archive | Luttes écolos en Bretagne

02 janvier 2015 ~ 0 Commentaire

la rue se saint malo à brest en danger!

2014-voeux-photo-Nina

Nous vous interpellons aujourd’hui, au sujet d’une nouvelle menace qui risque de réduire à néant les efforts magistraux engagés depuis 25 années pour faire vivre la Rue Saint Malo.

Un chantier d’une durée de cinq ans sur le Bâtiment aux Lions a débuté en décembre 2014.

Négligé par la Marine Nationale qui en est propriétaire ce bâtiment remarquable a subi l’agression du ciment qui étouffe ses pierres, En 2011, classé monument historique, sa rénovation est prise en charge à proportion égale par le ministère de la Défense et le ministère de la Culture, à hauteur de 5 millions d’€uros. Son ouverture au public ne semble pas envisagée à l’issue des travaux d’après M Hervé Bedry, responsable de la gestion du patrimoine auprès de la Préfecture Maritime Atlantique.

Ce qui motive notre indignation est que l’accès à ce chantier d’envergure, transport de la main d’œuvre, matériel et matériaux, ainsi que l’évacuation des gravats, passe par la petite rue Saint Malo, pavée sur un lit de sable et de graviers, ébranlant ces fragiles constructions antérieures à celle du Bâtiment aux Lions.
Cette impasse piétonne, pavée à l’ancienne, ne saurait supporter les passages successifs de camions.

Outre les risques d’effondrement de la ruelle ancienne inadaptée à la circu-lation automobile, comment envisager les visites des milliers de visiteurs en balade et des enfants en visites pédagogiques qui s’installent d’ordinaire en toute tranquillité dans la rue, les tournages de films, les répétitions et représentations de spectacles, les chantiers participatifs pour la restauration respectueuse des lieux, le maintien des aménagements paysagers côté rue (1er prix 2014 du concours fleurissement de rue de la ville de Brest)…

Pour épargner la fragile voie pavée déjà tant éprouvée et pouvoir continuer à accueillir les visiteurs, les publics et les artistes de plus en plus nombreux, il est essentiel de la préserver de tout transit de camions qui génèreraient nuisances et insécurité.

Des alternatives existent : La plus logique et naturelle est sans conteste le passage par l’arsenal vers le chantier du Bâtiment aux Lions puisque celui-ci appartient au patrimoine maritime Atlantique.Une route goudronnée y mène et un parking se trouve juste devant le monument à restaurer..

« Vivre la Rue » a pour objet la préservation et la réhabilitation de lieux en péril. Elle entend ainsi, défendre les droits des générations futures, faire naître et vivre des lieux de rencontre et d’échange pour tous. Ses moyens d’actions sont, notamment :
- La restauration et l’entretien de la rue Saint-Malo et de son environnement en Bio-Construction
- La production et la diffusion de spectacles, et de manifestations artistiques et culturelles
- La mise en pratique des valeurs de l’économie sociale et solidaire (article 2 des statuts)

http://www.vivrelarue.net/

Lire la suite

30 décembre 2014 ~ 0 Commentaire

nddl: ni ayrault-port, ni valls-port! (npa)

valls-sacre-culot-nest-ampoule-antifa-L-LQ9E2n

Valls récidive : il répète ses déclarations péremptoires concernant le futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Avec le poste de Premier ministre, il a aussi hérité de Ayrault son aéroport-mania ! Le 28 octobre – trois jours après la mort de Rémi Fraisse à Sivens – il avait déjà déclaré que « la détermination de l’État à voir ce projet réalisé est intacte ».

Le 18 décembre, à l’occasion d’un déplacement en Bretagne, à un journaliste qui lui demande si l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes ne sera pas « sacrifié au nom d’un accord PS-Verts ou du sommet climat de décembre 2015 », il répond crânement « Non […], ce qui a été acté, c’est qu’il fallait attendre l’épuisement d’une série de recours et des décisions de la justice administrative. Ce sera le cas au premier semestre 2015. […] Il faudra alors s’engager dans la cons- truction de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. » Il a aussi repris l’éternelle rengaine chère à son prédécesseur sur le « développement de Nantes et de son agglomération ».

Face à face Ce sont bien deux mondes qui s’opposent à Notre-Dame-des-Landes. Il y a celui des grands projets productivistes et destructeurs, de la collusion entre les élus – en particulier du PS – et les grands groupes capitalistes – ici Vinci –, de la violence policière et de l’appareil d’État, du mépris des populations et de l’en- vironnement, du capitalisme représenté jusqu’à la caricature par Valls.

Face à eux, ZADistes, paysanEs, militantEs, opposantEs aux projets inutiles imposés à NDDL ou ailleurs, dessinent un autre monde : la production pour répondre aux besoins dans le respect des hommes et des femmes, de la terre, de l’eau, de la biodiversité et du climat, la démocratie, la solidarité et l’autogestion.

Face à la puissance et à la popularité de la mobilisation, on pouvait penser que le gouvernement allait chercher une porte de sortie et abandonner le projet. Par la voix de Valls, il indique le choix de l’affrontement. Non sans malice, Ségo- lène Royal lui souhaite « bon courage », une façon de reconnaître le rapport de forces !

En effet, alors que la mobilisation pour « changer le système, pas le climat » se construit, que de nouvelles ZAD existent à Sivens ou à Roybon, toute nouvelle tentative pour démarrer le chantier se heurtera à une résistance encore plus puissante que celle qui tient le gouvernement et Vinci en échec depuis « l’opération César », la tentative d’évacuation de la zone par la force à l’automne 2012. CorrespondantEs Commission nationale écologie

Lire la suite

30 décembre 2014 ~ 0 Commentaire

lannion grande manifestation le 24 janvier (lpdd)

lannion

10 Heures, parking de la poste
Macron et ses cadeaux aux affairistes qui sans vergogne créent des préjudices irréversibles! Grande manif à ‪‎Lannion‬ le samedi 24 janvier contre le projet extraction‬ de sable coquillier
Mes chers amis,
L’heure est grave.
Depuis quelques jours, des informations concordantes laissent à penser que le ministre E. Macron va délivrer le titre minier dans le premier trimestre 2015.
Nous n’avons pas fait tout cet important travail avec vous depuis 4 ans pour nous laisser faire, c’est maintenant ou jamais. Nous avons besoin de votre aide pour réussir cette manifestation et montrer notre détermination intacte au ministère.
Nous organisons une grande manifestation à Lannion, le 24 JANVIER 2015 à 10 Heures, parking de la poste
Avant que le ministre ne délivre cette autorisation nous devons réagir : C’est maintenant ou jamais qu’il faut manifester, après la décision favorable du ministre, il sera trop tard.
Nous devons de réussir cette manifestation pour tenter de faire infléchir la position du ministre et sur laquelle les élus pourront s’appuyer lors la rencontre prévue avec M. Macron en janvier 2015.
Je vous remercie de diffuser largement cette information à toutes vos connaissances, réseaux sociaux….
Seule une très forte mobilisation pourra faire reculer le ministre.
En mai 2012, nous étions 4 000 personnes à manifester : dépassons largement cet objectif.
A Sivens, Roybon, Notre Dame des Landes, les politiques déclarent que ces projets se feront puisque les élus locaux le veulent : ici, tous les élus et parle- mentaires locaux sont contre et on ferait quand même ! Où est la cohérence ?
Ce serait un déni de démocratie de la part ministre d’accepter un tel projet dangereux à plus d’un titre.
Rendez-vous le 24 janvier 2015 à Lannion avec vos banderoles, pancartes, sifflets…..
Au nom du collectif, je vous présente ainsi qu’à tous ceux qui vous sont proches mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année et je formule un vœu : que ce projet absurde soit rejeté par le ministère de l’Economie.
A bientôt
Alain Bidal – Président du Collectif Le Peuple des Dunes en Trégor
http://peupledesdunesentregor.com

Lire la suite

19 décembre 2014 ~ 0 Commentaire

nddl, les opposants à l’aéroport mettent en garde valls (of)

Bizz_Art_manuel_valls-335be-c2533

Manuel Valls affirme, aujourd’hui dans Ouest-France, son intention de cons- truire l’aéroport dès 2015. La coordination d’opposants (Acipa) y voit « une déclaration de guerre ».

Manuel Valls confirme dans Ouest-France, ce jeudi, son intention de démarrer la construction de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes dès le premier semestre 2015. Dès que le tribunal administratif aura jugé les recours des opposants contre la loi sur l’eau et les espèces protégées.

Julien Durand, porte-parole de l’Acipa, coordination des opposants, met en garde le Premier ministre. « Qu’il fasse attention ! Le temps juridique ne s’arrête pas au premier semestre 2015. Les appels sont possibles, y compris de la part de l’État si par chance nous venions à gagner en première instance. Quand l’accord politique parle d’épuisement des recours en justice, avant de débuter les travaux, on inclut aussi les appels et le Conseil d’État. »

La fermeté de Valls est interprétée par les opposants comme « une déclaration de guerre. Si le Premier ministre s’assoit sur les procédures juridiques, ça va mal finir. Il devra peser tous les risques politiques et humains avant de débuter les travaux. Sur le terrain, la détermination des opposants est totalement intacte », prévient Julien Durand. Nantes – 18 Décembre

http://www.ouest-france.fr/aeroport-de-notre-dame-des-landes-les-opposants-mettent-en-garde-valls-3064216

Lire la suite

12 décembre 2014 ~ 0 Commentaire

il y a 15 ans: érika chronique d’une catastrophe écologique (fr3)

il y a 15 ans: érika chronique d'une catastrophe écologique (fr3) dans Ecologie & climat dessin_erika

Le 12 décembre à 5 h 54, le commandant de l’Erika envoyait un message de détresse  signalant la déchirure de la coque entraînant une voie d’eau de son navire et demandait l’évacuation. C’est le début d’une des plus importantes catastrophe écologique dans l’histoire maritime.

12 décembre 1999, 8h20, l’Érika se casse en deux et son fioul commence à se derverser dans la mer…

Le 12 décembre 1999, y a quinze ans, jour pour jour, l’Erika, pétrolier Maltais affrété par Total, faisait naufrage au large de la Bretagne. Chargé de 31 000 tonnes de fioul, il sera à l’origine d’une marée noire catastrophique. Plus de 400 km de côtes vont être souillées depuis la Pointe de Penmarc’h (Finistère) jusqu’à l’île de Ré (Charente Maritimes) et plus de 150 000 oiseaux mazoutés

Pendant les années qui suivront, plusieurs associations de protection de la nature et collectivité territoriale entameront de longues procédures juridiques pour que Total soit condamné et que le préjudice moral soit enfin reconnu. La cours de cassation leur donnera raison le 12 septembre 2012.

Par Eric Nedjar Publié le 12/12/2014 | 12:32, mis à jour le 12/12/2014 | 12:32

http://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/2014/12/12/il-y-15-ans-erika-chronique-d-une-catastrophe-ecologique-611598.html

Lire la suite

12 décembre 2014 ~ 0 Commentaire

landi contre la centrale

1834-TG-12.12.14

Lire la suite

11 décembre 2014 ~ 0 Commentaire

algues vertes: les juges s’opposent à une contre-expertise dans l’affaire morfoisse (fr3)

algues vertes

Les juges d’instruction n’ordonneront pas de contre-expertise dans l’enquête sur le décès de Thierry Morfoisse, un chauffeur de 48 ans mort en juillet 2009 après avoir déchargé des algues vertes à Binic (Côtes-d’Armor).

Une première expertise versée au dossier à l’été 2012 avait écarté un lien certain entre le décès de Thierry Morfoisse et la respiration du gaz toxique (hydrogène sulfuré) émanant des algues vertes lorsqu’elles se décomposent.

Les trois experts avaient réaffirmé ces conclusions dans un rapport complé- mentaire en octobre, qui avait suscité la colère des proches de Thierry Morfoisse, lesquels avaient demandé une contre-expertise aux magistrats du pôle santé publique de Paris.

Pas de lien avec le décès

Les magistrats ont rejeté cette requête vendredi, au motif qu’elle a été formulée hors du délai légal. Dans leur ordonnance, les juges ont cependant repris les conclusions des experts qui n’ont pas pu « établir un lien certain entre la respiration d’hydrogène sulfuré dans les moments précédant la mort et celle-ci » et attribuent le décès à un infarctus du myocarde.

Prochain non-lieu?

Ce refus de contre-expertise pourrait augurer d’un prochain non-lieu dans cette affaire. Un non-lieu déjà redouté avant la demande de contre-expertise demandée par la famille du chauffeur.

Une seconde instruction est toujours en cours à Paris sur la problématique des algues vertes dans les Côtes d’Armor. Elle porte à la fois sur le décès en juillet 2009 d’un cheval sur une plage de Saint-Michel-en-Grève et sur la mort de 36 sangliers en juillet 2011 dans l’estuaire du Gouessant. T.P. (avec AFP)

Publié le 11/12/2014 | 12:16, mis à jour le 11/12/2014 | 12:16

Lire la suite

09 décembre 2014 ~ 0 Commentaire

la transition énergétique par les habitants: l’exemple de l’île de sein

douarn

Sur l’île de Sein, l’électricité est produite en brûlant du fioul.

C’est une solution coûteuse, polluante et peu durable. Pour aller vers 100% de ressources énergétiques locales (vent, mer, soleil), des habitants ont décidé de prendre leur destin en main, en créant la société locale IDSE (Île de Sein Énergies).

L’association ATREÎS, « Les amis de la transition énergétique de l’île de Sein », vous invite à rencontrer les membres du projet IDSE : Vendredi 12 décembre 2014 à 20h30 à la Maison du nautisme à Douarnenez

Ils vous présenteront leur projet, ses enjeux, ainsi que les étapes à suivre pour permettre sa mise en œuvre. Ce sera l’occasion de leur poser toutes vos questions.

ATREÎS a pour objet de soutenir la transition énergétique de l’Île de Sein, avec et pour ses habitants. Elle soutient un projet de territoire qui contribue à lutter contre le changement climatique et à développer les énergies renouvelables, et à pérenniser une vie sociale et économique sur l’île. Espérant vous recevoir nombreux à cette occasion.

L’association ATREÎS En savoir plus : http://amistransitionenergetiqueiledesein.blogspot.fr 

Lire la suite

09 décembre 2014 ~ 0 Commentaire

centrale à gaz: gaspare exige du préfet qu’il sursoie à sa décision

gaspare

Communiqué :

8 décembre 2014

Nous apprenons qu’EDF vient de se faire livrer à Brest deux « gros » transformateurs pour Brennilis, en vue de sécuriser le réseau électrique breton.

Même si ces travaux étaient programmés dans le Pacte électrique breton, le Collectif GASPARE, soutenu par plusieurs élus et communes du Finistère, réclame toujours la mise à plat du Pacte en tenant compte des dernières données institutionnelles.

Ce Pacte, qui sert de caution au projet de centrale à cycle combiné gaz de Landivisiau, prévoyait la fermeture des turbines à combustion de Brennilis et de Dirinon en 2015, or elles seraient maintenues en service jusqu’en 2023 ! De plus, il ne tenait pas compte des futures interconnections électriques avec l’Irlande et l’Angleterre.

Bien que la commission d’enquête chargée des enquêtes publiques doive déjà avoir rendu ses conclusions au Préfet du Finistère, GASPARE exige qu’il sursoie à sa décision en attendant que l’État et la Région réunissent tous les acteurs de l’énergie en Bretagne pour établir un nouveau Pacte électrique breton.

http://www.nonalacentrale.fr/?p=6298

Lire la suite

06 décembre 2014 ~ 0 Commentaire

submersion marine en baie du mont-saint-michel (fr3)

 submersion marine en baie du mont-saint-michel (fr3)  dans Ecologie & climat bretagnebig-685x320

Ségolène Royal reporte l’enquête publique

En visite dans la baie du Mont-Saint-Michel ce jeudi matin, la ministre de l’Ecologie Ségolène Royal a annoncé le report de l’enquête publique concernant le Plan de Prévention des Risques de Submersion Marine. Des études complé- mentaires vont être menées lors des grandes marées de mars 2015.

Ségolène Royal, la ministre de l’Écologie s’est rendue sur la digue de la Duchesse Anne à Saint Benoît des Ondes puis est allée au Vivier-Sur-Mer à la rencontre des élus locaux concernés par le Plan de Prévention des Risques de Submersion Marine (PPRSM).
Des maires inquiets par les nouvelles contraintes que pourrait leur imposer la mise en place d’un tel plan. La ministre a tenu à apaiser le débat autour de ce plan de prévention des risques et a annoncé un report de l’enquête publique. Des études complémentaires vont être menées lors des grandes marées d’équinoxe de mars prochain. Des marées avec de forts coefficients (jusqu’à 119 le 21 mars), qui permettront de voir si il y a une évolution du trait de côte.

Trouver un juste équilibre Ségolène Royal a précisé qu’elle s’attachait à trouver le meilleur équilibre dans ce dossier entre l’obligation de protection des popu- lations concernées par d’éventuelles submersions marines et la possibilité laissée aux communes d’aménager et de construire sur leurs territoires. C’est pour cette raison qu’elle repousse l’enquête publique qui devait commencer à la mi-janvier à une date ultérieure aux grandes marées de mars. Des scientifiques du BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières) et de Météo-France vont être dépêchés sur place pour des études approfondies qui justifieront si une exception est possible ou non pour la baie du Mont-Saint-Michel, « une exception possible mais scientifiquement examinée et prouvée » a ajouté la ministre.

Des élus rassurés La trentaine d’élus présent lors de la réunion semblait ras- surée en fin de matinée par les propositions de la ministre. Les maires redoutent que l’application d’un PPRSM trop contraignant (40 communes concernées en Ille-et-Vilaine) s’ajoute aux nombreuses restrictions déjà imposées par l’application de la loi Littoral, du réseau Natura  2000, et des exigences qui pourraient découler de l’extension du périmètre de sécurité de protection du Mont-Saint-Michel, lié au classement du site par l’Unesco.
Les élus normands et bretons de la baie s’étaient donnés rendez-vous le 24 novembre dernier devant la Merveille pour dénoncer « l’empilement des régle- mentations ». Ce jeudi les élus présents à la réunion avaient tenu à plaider auprès de la ministre la spécificité de la baie.

Ségolène Royal a tenu à préciser que tous les résultats des études seront rendus en toute transparence lors d’une grande réunion publique.
Thierry Peigné Publié le 04/12/2014  17:45,le 04/12/2014 | 17:59
Commentaire: La carte, c’est de l’humour « Gorafi », hélas elle est très proche des prévisions!

Lire la suite

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin