Archive | LGBT

09 mai 2013 ~ 0 Commentaire

Rennes. Jeudi 16 mai: Une fête pour stopper l’homophobie décomplexée

Rennes. Jeudi 16 mai: Une fête pour stopper l'homophobie décomplexée dans LGBT tourcoing-1-300x191

Le Centre régional information jeunesse Bretagne organise le jeudi 16 mai, à partir de 21 h, au parc des Gayeulles, à Rennes, une soirée gratuite « Dazibao » pour s’opposer à « l’homophobie décomplexée » qui « s’exprime dans la rue ».

Le programme comprendra des jeux, ateliers artistiques, expos, débats et des concerts avec plusieurs groupes locaux :

Unité Maü Maü (reggae hip-hop), More Basse Please (reggae soul), DJ Mac l’Arnaque (hip-hop funk), Earl Nest et les M & M (electro), Los Centros (rap hip-hop), Ok Dar Crew (hip-hop)…
Toute la programmation sur www.crij-bretagne.com/dazibao

Lire la suite

07 mai 2013 ~ 0 Commentaire

Répression des manifestants anti homophobie à Rennes !

Répression des manifestants anti homophobie à Rennes ! dans LGBT acab-1--300x201

Aujourd’hui dimanche 5 mai à Rennes une énième manifestation était organisée par le collectif « la manif pour tous » avec Christine Boutin en « guest star ». Face à cette mobilisation homophobe une contre manifestation a été organisée.

A l’heure actuelle (19H35) une partie de la contre manifestation, encerclée à République par les CRS depuis plus de 1H30, vient d’être libérée. Aucune solution de dégagement ne leur a été offerte. Cet encerclement fait suite à une première nasse plus tôt dans l’après midi d’où les manifestant avaient réussi à s’extraire rue Edith Cavell.

Comme sous Sarkozy l’appareil étatique choisit son camp : une fois de plus celui de la réaction.

Alors que les agression homophobes et fascisantes se multiplient, alors que durant la manifestation d’aujourd’hui à Rennes un journaliste a été agressé et son matériel détruit par les partisans de l’ordre moral et du triptyque, « travail, famille, patrie », les forces de l’ordre choisirent d’attaquer les militants progressistes. Sous le regard de divers militants d’extrême droite qui ont multiplié les provocations cette après midi.

Pour le NPA après le vote de la loi ouvrant le mariage au couple de même sexe la lutte pour l’égalité des droits doit se poursuivre.

Cette victoire est une première étape, imposons l’égalité des droits : PMA pour toutes les femmes, ouverture du don du sang pour les gays, changement d’état-civil sur simple demande pour les trans, augmentation des moyens pour les foyers d’accueil des jeunes, pour les associations, éducation à la question de genre et aux sexualités non hétéro, lutte contre l’homophobie dans la société et en milieu scolaire, accompagné de la formation adéquate des personnels de la fonction publique… Droit d’asile pour les LGBTI persécutés

Rennes le 5 mai 2013

http://www.anticapitaliste-35.org/

Lire la suite

07 mai 2013 ~ 0 Commentaire

Journée mondiale contre les Homophobies à Brest, vendredi 17 Mai sur la Place de la Liberté de 14h à 18h

Journée mondiale contre les Homophobies à Brest, vendredi 17 Mai sur la Place de la Liberté de 14h à 18h dans Brest et région gays-1-230x300
Expo:  « Des Gays dans l’Histoire, ce qu’on ne vous a jamais appris à l’école… »
Humanistes de tous les pays, souvenez-vous! ceci est votre Histoire:

D’Alexandre le Grand, à Arthur Rimbaud, en passant par Oscar Wilde, Léonardo Da Vinci, Louis XIII, Marguerite Yourcenar, Michel Ange, et tant d’autres lesbiennes, gays, bi… Où en serait notre civilisation sans ces hommes et femmes, artistes, inventeur, politiques, conquérants? Passés à la postérité dans la grande Histoire où tant d’informations se sont égarées, nous vont proposons d’exhumer certaines vérités que vos professeurs vous ont cachées sur une sélection de personnages historiques.
Loin des programmes officiels et de la culture commune, qui fait de l’homosexualité vécue de tous ces grands personnages un tabou sciemment passé sous silence, vous aurez quelques surprises sur leur vie dont on vous a pourtant tant parlé lors de vos études.  À l’heure de l’avènement de l’Egalité pour tous, voici une mise en lumière d’un pan de la culture LGBT, en dehors de la norme, à la rencontre de ceux, figures précurseurs, ayant inspiré et ouvert la voie à tant d’autres, dans un monde bien plus divers et tolérant qu’en apparence.

Lire la suite

01 mai 2013 ~ 0 Commentaire

Irlande du Nord : “Le vote sur le mariage pour tous nous isole à nouveau”

Irlande du Nord : “Le vote sur le mariage pour tous nous isole à nouveau” dans Europe gay-266x300

30 avril 2013

L’Assemblée nord-irlandaise a rejeté le 29 avril le mariage pour les personnes de même sexe. Le parti unioniste d’Ulster (protestant conservateur), a fait barrage à cette loi, poussé par les leaders religieux. « L’Irlande du Nord est la seule nation du Royaume-Uni où il n’existe pas de droit au mariage pour les couples gays« , rappelle le quotidien. Le mariage pour tous a été adopté par l’Angleterre et le Pays de Galles le 5 février 2013, et un projet de loi en ce sens est en bonne voie en Ecosse.

The Belfast Telegraph, 30 avril 2013

http://www.presseurop.eu/fr/content/news-brief/3733881-le-vote-sur-le-mariage-pour-tous-nous-isole-nouveau

Lire la suite

30 avril 2013 ~ 0 Commentaire

« Manif pour tous » : Barjot ? Pas si sûr !

« Manif pour tous » : Barjot ? Pas si sûr ! dans LGBT ident-gay-207x300

La pathétique égérie des partisans de la « manif pour tous » Virginie Tellenne, plus connue sous le sobriquet de Frigide Barjot, aurait pu rester dans le relatif anonymat que lui laissait son statut de médiocre humoriste de droite. Dieu, la droite et l’extrême droite en ont décidé autrement, lui confiant la mission sacrée de prendre la direction de la croisade contre le « mariage gay ».

Depuis plusieurs semaines, les plateaux de télé se l’arrachent, et elle multiplie les déclarations les plus provocatrices, attisant la haine, promettant même à Hollande que « le sang allait couler ». Mais finalement, pour le compte de qui roule ce prétendu électron libre ?
D’abord, rappelons quelques éléments biographiques. Suivant l’adage « charité bien ordonnée commence par soi-même », notre fervente catholique habite à Paris, dans le quartier du Marais, un appartement HLM de la ville de Paris – 173 m2 plus une terrasse de 40 m2 – excusez du peu ! Elle partage ce modeste pied-à-terre avec son mari, un ancien militant du GUD, frère de Karl Zéro (ancien gudard lui aussi). Son mari, connu sous le nom de Basile de Kock, fut membre du club de l’Horloge, think tank qui réunissait dans les années 90 d’éminents membres de la droite et de l’extrême droite. Lié au couple Tibéri, il fut lui aussi condamné pour emploi fictif. Le mariage de Frigide et Basile fut célébré par l’abbé Georges de Nantes, partisan de monseigneur Lefebvre et fondateur d’une association intégriste, la Contre-Réforme catholique, connue pour ses positions pétainistes et pro-Algérie française…
Confusion réactionnaire
Interrogé la semaine passée sur ses liens avec l’animatrice de « la manif pour tous », Jean-Marie Le Pen, se remémorait, tout ému, que la petite Virginie lui sautait sur les genoux, quand son père, cadre du FN, lui rendait visite. Et lors de la manifestation homophobe du dimanche 21 avril, celle qui aujourd’hui encore ose se prétendre « apolitique » n’hésitait pas à claquer la bise au député FN Gilbert Collard !
Jouant en permanence sur l’ambiguïté, alternant d’une heure à l’autre propos lénifiants et appels à la guerre civile, cette fausse naïve ne fait que recycler la vieille recette de Sarkozy qui prétendait récupérer les valeurs de la gauche, allant jusqu’à rendre hommage au résistant Guy Môquet…  En appelant à participer à la manifestation annoncée du Front de gauche le 5 mai pour une VIe République, Barjot ne fait pas autre chose. Cette proposition de convergence contre nature n’était bien sûr qu’une provocation, mais elle aura permis d’installer une confusion dans certains esprits déboussolés par la crise politique et sociale et la perte des repères idéologiques. En reprenant le graphisme des affiches du mouvement ouvrier, et en détournant les slogans de 68, en osant s’approprier le terme de « printemps arabe » pour rebaptiser le mouvement réactionnaire actuel en « printemps français », la droite et ­l’extrême droite comptent profiter de la crise de régime qui se dessine pour bousculer et délégitimer toutes les valeurs défendues par le mouvement ouvrier. Et Frigide Barjot est à l’évidence un des vecteurs de cette stratégie.
La lutte contre les idées réactionnaires, l’autodéfense contre la multiplication des agressions racistes, fascistes et homophobes sont devenues une urgence. Les anticapitalistes doivent être en première ligne dans ce combat, à commencer par une participation massive aux manifestations du 1er et du 5 mai. L’heure de la contre-offensive est venue !
Alain Pojolat

Lundi 29 avril 2013 Publié dans : Hebdo Tout est à nous ! 192 (25/04/13)

Lire la suite

30 avril 2013 ~ 0 Commentaire

Louise, 17 ans, victime de deux agressions homophobes à Poitiers (France 3)

Louise, 17 ans, victime de deux agressions homophobes à Poitiers (France 3) dans LGBT rudolf-brazda-triang-erose-300x202

Louise (nous avons changé son prénom) est une étudiante mineure âgée de 17 ans. Elle se définit comme lesbienne et militante du NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste). Son engagement pour le « Mariage pour tous » lui a valu deux agressions dans les rues de Poitiers à 48 h. d’intervalle.

Louise a longtemps hésité avant de venir nous parler. Elle n’a accepté de livrer son témoignage que contre la garantie de demeurer anonyme. Mineure, elle n’a pas voulu porter plainte « pour ne pas inquiéter ses parents » qui n’ignorent rien de son engagement politique et de son orientation sexuelle. Les deux agressions dont elle a été l’objet ont pourtant laissé des traces, et pas seulement physiques. Si elle décide de livrer son témoignage, c’est pour confier son incompréhension mais aussi pour dire qu’on peut être agressé à Poitiers en se faisant traiter de « sale gouine ! »

Comment s’est passée la première agression ?

C’était le dimanche 21 avril. Avec d’autres militants du NPA, nous avions décidé de manifester contre ceux qui se réunissaient pour dénoncer le projet de « Mariage pour tous ». On s’est rendus au parc Blossac très calmement (là où s’étaient donné rendez-vous les anti-mariage pour tous-ndlr) et nous sommes repartis chez nous en fin d’après-midi. En regagnant mon domicile en plein centre de ville de Poitiers, deux hommes avec une carrure imposante m’ont arrêtée. Ils m’ont lancé des insultes homophobes et reproché mon appartenance à l’extrême-gauche. Ils m’ont mise à terre et m’ont frappé violemment. Je n’ai rien pu faire d’autre que d’essayer de me protéger avec mes bras.

Vous étiez seule dans la rue, sans signe distinctif, comment ont-ils pu vous identifier ?

J’ai eu l’impression qu’ils m’attendaient, qu’ils connaissaient mon engagement. Ils m’ont traité de « sale gouine » en me disant qu’il n’y avait que des homosexuels dans les mouvements qui défendaient le « Mariage pour tous ». Je me suis réfugiée ensuite chez moi et j’ai appelé des amis pour qu’ils viennent me soutenir.

Quelles ont été les répercussions de cette agression sur un plan personnel ?

Je tremblais de peur, plus personne ne pouvait m’approcher. J’étais vraiment mal en me demandant pourquoi j’avais eu à subir cette violence. Il m’a fallu du temps pour m’en remettre. Ce qui était impensable pour moi, c’est que des gens puissent reprocher à une personne d’être homosexuelle. On m’a reproché d’être moi !

48 h après, vous subissez une nouvelle agression ?

Oui, je marchais seule dans la Grand rue à Poitiers pour rentrer chez moi. Je n’ai rien vu venir : un homme s’est approché, m’a frappé au visage avant de partir en courant sans dire un mot. Je me suis effondrée une nouvelle fois et cette deuxième agression m’a vraiment inquiété. J’ai du mal à sortir seule pour marcher. J’ai peur. Certains regards me font peur. J’ai perdu le sommeil, l’appétit et du coup j’ai décidé d’en parler parce que d’autres personnes se taisent alors qu’elles ont également été victimes d’agressions de ce genre.

Propos recueillis par Bernard Dussol

http://poitou-charentes.france3.fr/2013/04/29/louise-17-ans-victime-de-deux-agressions-homophobes-poitiers-243065.html

  • Par Bernard Dussol
  • Publié le 29/04/2013 | 16:29, mis à jour le 29/04/2013 | 18:28

Des associations prennent en charge les  victimes d’agressions homophobes pour les conseiller et les aider dans un certain nombre de démarches.

A Poitiers, association En Tous Genres
mail : contact@entousgenres.org
tel. 09 72 34 70 80

Lire la suite

27 avril 2013 ~ 0 Commentaire

Act Up : « Il n’y avait pas de débat à ouvrir »

 

Act Up : « Il n’y avait pas de débat à ouvrir » dans LGBT famille1

Entretien. Cheville ouvrière des mobilisations actuelles pour le mariage pour tous et contre l’homophobie, Actu Up joue un rôle pivot au sein du mouvement social sur l’ensemble de ces questions. Nous avons rencontré Cécile Lhuillier, co-présidente d’Act Up-Paris.
Pourquoi avez-vous appelé à un rassemblement contre l’homophobie le 21 avril alors que la loi est votée deux jours après ?
La loi qui va être votée est un dû. Toutefois elle va être votée dans la douleur, et au prix de longs mois d’homophobie débridée que nous, « trans, gouines, biEs, pédés », avons dû subir. De plus, nous n’oublions pas que le 21 avril est un funeste anniversaire : celui de l’accession au second tour de la présidentielle du Front national en 2002. Douze ans plus tard, des groupes fascisants s’approprient la rue, et tabassent des homosexuelLEs. Nous ne pouvions pas leur laisser l’espace public. Lorsqu’ils l’occupent, c’est pour nous tabasser.

Est-ce que tu penses qu’une fois la loi votée, on va passer à autre chose et que l’homophobie va reculer ?
Non. Cela fait des années qu’on nous dit que « tout va mieux depuis le PaCS ». Des choses ont changé, mais l’homophobie, la transphobie existent toujours. Les taux de suicides chez les jeunes LGBT, nettement supérieurs à ceux de la population générale, en sont une preuve. Le déchaînement homophobe, les violences verbales et physiques de ces derniers temps l’attestent également. Par exemple, les premiers mariages risquent de constituer une cible pour les plus fanatiques.

Penses-tu que c’est parce que le PS a voulu faire une loi sur le mariage qu’on assiste au développement de l’homophobie ?
C’était l’engagement 31 de Hollande. L’erreur du gouvernement, c’est d’avoir voulu « ouvrir un débat ». En adoptant cette stratégie, il a légitimé la parole homophobe : il n’y avait pas de débat à ouvrir. Sortir une frange entière de la population d’un statut de sous-citoyenneté dans lequel elle est maintenue pour la seule raison de son orientation sexuelle, ça ne se discute pas. Tout est « une bonne occasion » pour les réacs et les fachos. Il faut savoir ce que l’on veut, et faire montre de courage politique.

Est-ce que l’homophobie n’est qu’une diversion pour éviter de parler des problèmes sociaux ?
Même pas. Hollande ne s’est pas tellement exprimé, ou à peine et tardivement, sur le déferlement de haine homophobe qu’on subit tous les jours. C’est plus intelligent pour le PS de faire passer cette loi en début de mandat, c’est une mesure sociétale qui ne coûtera pas grand-chose. En revanche, des décisions antisociales sont prises pendant que la couverture média est focalisée sur le mariage pour touTEs.

Quand les fachos mettent partout des pochoirs du type « du boulot à PSA et pas la PMA » ou « on veut du boulot, pas du mariage homo », que dis-tu ?
Les groupes fascisants opposés au mariage se servent de la question homosexuelle pour s’opposer au gouvernement. Pour grossir leurs rangs, ils raclent sur d’autres sujets, comme le chômage, le pouvoir d’achat, tout ce qui touche la crise économique. Comme s’il n’y avait pas de « pédés » qui travaillent chez PSA ou de « gouines » encore exclues de la PMA au chômage…

Face aux scores électoraux du FN l’an dernier et aux discours de Sarkozy, Act Up-Paris avait appelé à un rassemblement la veille du 1er Mai. Aujourd’hui vous prenez l’initiative de rassemblements de rue contre l’homophobie. Vous n’avez plus assez à faire dans la lutte contre le sida ?
Lutter contre le sida, c’est lutter pour l’égalité des droits. L’inégalité en droits, la stigmatisation, sont des facteurs d’éloignement des structures de soins, de dépistage, de prévention, et favorisent donc la propagation de l’épidémie de sida. Tout est lié.  Nous sommes très investiEs sur l’accès aux droits pour toutes les minorités concernées par la pandémie : les prisonnierEs, les « putes », les usagerEs de drogues, etc. Act Up-Paris est issue de la communauté homosexuelle : nous luttons contre l’homophobie depuis la création de l’association. Concernant les rassemblements, ils nous semblaient essentiels. Cela dit, nous aurions aimé qu’ils soient l’initiative de formations plus importantes, qui ont davantage de moyens et de relais média que nous, ou de partis politiques, mais si on avait dû compter sur eux, on attendrait encore. La preuve.

Est-ce que tu crois que la mauvaise mayonnaise actuelle peut s’inverser ? Et comment ?
Nous souhaitons ardemment que des rassemblements de ce type se tiennent aussi sur des questions moins directement liées aux LGBT. Le 27 janvier dernier, les sans-papiers nous ont soutenuEs, ainsi que les travailleurSEs du sexe. Ils/elles ont marché avec nous. Aujourd’hui, la plupart des formations politiques favorables au mariage pour touTEs travaillent en parallèle à des lois qui vont exposer davantage les prostituéEs aux violences et aux contaminations VIH/IST. Pour que la mayonnaise s’inverse, il faudrait un peu plus de cohérence dans les politiques publiques, et un peu plus de solidarité dans les mobilisations. J’aimerais que, aux prochaines manifestations des sans-papiers, des structures LGBT soient là : l’égalité des droits ne se divise pas.

Propos recueillis par Denis Godard

Samedi 27 avril 2013 Publié dans : Hebdo Tout est à nous ! 192 (25/04/13)

Lire la suite

24 avril 2013 ~ 0 Commentaire

Mariage pour tous : une étape franchie… le combat continue !

Mariage pour tous : une étape franchie... le combat continue ! dans LGBT rassemblement-pma-2-300x225

La loi dite « mariage pour tous » vient d’être adoptée.

Il aura fallu des décennies d’affirmation des homosexuel-le-s, et une mobilisation acharnée ces dernières semaines, pour parvenir à cette étape importante qui est pourtant la moindre des choses. C’est une victoire pour les gays et lesbiennes qui pourront choisir de se marier (ou non), comme pour celles et ceux qui se sont mobilisés pour l’égalité des droits. Et nous ne boudons pas notre plaisir.

Mais cette victoire a un goût amer. La droite et l’extrême droite sont à l’offensive.

Nous avons dû supporter les incessantes provocations médiatiques et le spectacle des manifestations des milieux réactionnaires. Et comment oublier la vague d’homophobie de ces derniers jours : des homosexuel-le-s insultés ou agressés physiquement comme à Paris, Lille, Bordeaux, Nice…

Quant au gouvernement, il n’y a pas lieu de le féliciter. Il a beaucoup tergiversé… et reculé, comme sur le droit à la procréation médicalement assistée (PMA) pour les lesbiennes. Nous n’oublions pas non plus qu’un véritable plan de lutte pour l’égalité n’est pas compatible avec ses mesures d’austérité. Comment combattre réellement les discriminations à l’embauche, quand on accepte le chômage de masse? Comment prétendre prévenir l’homophobie à l’école ou ailleurs, sans renforcer les services publics?

La mobilisation doit se poursuivre, pour l’accès à la PMA pour toutes les femmes, la facilitation du changement d’État civil pour les trans comme pour le droit de vote des étrangers, car l’égalité des droits ne se divise pas. Ces mesures, il faudra les imposer au gouvernement. Et face aux diversions homophobes et racistes, c’est l’ensemble du monde du travail et de la jeunesse qui doit s’unir, pour montrer aux réacs que la rue ne leur appartient pas! Contre ceux qui veulent nous diviser, notre meilleure arme, c’est notre solidarité. C’est dans ce sens que nous appelons à participer massivement aux marches des fiertés, qui se dérouleront partout en France de la fin du mois de mai à début juillet.

Mercredi 24 avril 2013

Lire la suite

22 avril 2013 ~ 0 Commentaire

Mariage pour tous. Des veillées contre, à Auray et Lorient (LT)

Mariage pour tous. Des veillées contre, à Auray et Lorient (LT) dans LGBT don-camillo-pepone_697-300x219

22 avril 2013

Une grosse centaine de personnes, parmi lesquelles de nombreux enfants, ont participé à une veillée contre le mariage pour tous, hier soir à Auray.

Ces opposants à l’adoption de la loi Taubira se sont rassemblés à partir de 20 h 30 sur la place Notre-Dame, à quelques mètres de la permanence parlementaire du député UMP Philippe Le Ray, qu’ils souhaitaient encourager dans son opposition au texte. Une veillée à l’initiative de la Lorientaise Marie-Gabrielle Lucas, qui en avait organisé une similaire, de protestation, la veille, à Lorient, devant la permanence du député PS Gwendal Rouillard, cette action voulait montrer « que notre mouvement n’est pas extrémiste ». Après un « pique-nique familial » les manifestants avaient l’intention de veiller jusqu’à 23 h en alternant chants et lectures de textes « philosophiques ou de grands auteurs ».

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/morbihan/mariage-pour-tous-des-veillees-contre-a-auray-et-lorient-22-04-2013-2078576.php

 

Lire la suite

22 avril 2013 ~ 0 Commentaire

Le Npa hier à la Bastille

Le Npa hier à la Bastille dans LGBT npa1

Lire la suite

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin