Archive | Landerneau, Landi, Lesneven

01 avril 2018 ~ 0 Commentaire

landivisiau (brest médias libres)

gaspare

Centrale au gaz : pétition adressée à Macron

Monsieur le Président de la République,

Vous vous êtes engagé clairement pour une sortie des énergies fossiles et une vraie trans- formation de notre modèle de production énergétique. Ainsi vous avez déclaré récemment la fermeture de toutes les centrales au charbon d’ici la fin de l’année 2021 et « l’absence de toute construction de nouvelles centrales thermiques ». Or vous n’êtes pas sans savoir qu’un projet de centrale à cycle combiné gaz est toujours d’actualité à Landivisiau (Finistère) !

Nous l’avons mise en ligne sur Change.org

avec d’autres associations et collectifs:

Le Collectif GASPARE, l’association Force 5, la Confédération Logement Cadre de Vie du Finistère, le Groupement des Agriculteurs Biologiques du Finistère, le syndicat des SIMPLES, l’association AE2D, l’association Sizun, Locmélar, Saint Sauveur Disent Non à la Centrale et l’association Commana Dit Non à la Centrale) pour demander à M. Macron d’abandonner le projet de construction de la centrale thermique au gaz naturel de 450 MW à Landivisiau (Finistère).

Il est encore temps !

Ce Grand Projet est Inutile, coûteux, polluant, dangereux… et d’une autre époque.

La pétition a recueilli 45000 signatures, aidez nous à doubler ce chiffre !

Nous vous invitons à la signer et à partager ce lien autour de vous

https://brest.mediaslibres.org/

 

Lire la suite

25 mars 2018 ~ 0 Commentaire

landivisiau centrale

land g

L’association « Sizun, Locmélar, Saint-Sauveur » dit NON à la centrale organise la 5 ème édition de la randonnée Pas T’au gaz, le dimanche 8 avril, à Landivisiau.

Départs dès 9 heures le matin à la salle les Capucins et jusqu’à 15 heures pour des circuits de 5 et 10 km.

Participation financière libre (soutien à l’association Landivisiau Doit Dire Non à la Centrale)

http://www.nonalacentrale-landivisiau.fr/.

Lire la suite

17 mars 2018 ~ 0 Commentaire

la bombe (uep)

bommmb

Sommes-nous pris au piège de l’arme nucléaire ? Peut-on vivre sans elle ? Peut-on penser le monde autrement que par un équilibre de la terreur ? Est-elle, au contraire, un gage de paix et de stabilité ? Depuis la naissance même de l’engin ces questions alimentent les peurs les plus terribles et les discours les plus dangereux. Avec des intervenants de tous bords : militaires, scientifiques, historiens, militants, hommes politiques, ce film se propose de porter la réflexion sur l’actualité et l’avenir du nucléaire militaire

BREST: 29 mars: l’UEP  Université Européenne de la Paix , avec le soutien du CIAN 29 et des Amis du Monde Diplomatique.

Mardi 20 mars à Quimper
MPT Kerfeunteun 18h00 avec le Collectif 29 pour l’Interdiction des Armes Nucléaires (CIAN-29)

Mercredi 21 mars à Douarnenez
Cinéma Le Club  20h30, avec le Collectif 29 pour l’Interdiction des Armes Nucléaires (CIAN-29)

Vendredi 23 mars Scaër
MJC,  20h30, avec le Collectif 29 pour l’Interdiction des Armes Nucléaires (CIAN-29)

Mardi 27 mars Quimperlé
Bar O’Keltia, à 20h00, avec le Collectif 29 pour l’Interdiction des Armes Nucléaires (CIAN-29)

Mercredi 28 mars à Quimper
MPT Kerfeunteun 20h00

Jeudi 29 mars Brest
Cinéma Les Studios à 20h00 avec l’Université Européenne pour la Paix, les Amis du Monde Diplomatique, le CIAN-29, Termaji

Vendredi 30 mars à Scaër
MJC, 20h30, avec le Collectif 29 pour l’Interdiction des Armes Nucléaires (CIAN-29)

Samedi 31 mars à Carhaix  Cinéma Le Grand Bleu,  17h15, avec le Collectif 29 pour l’Interdiction des Armes Nucléaires (CIAN-29)

Vendredi 6  avril à Châteaulin (
Cinéma Agora,  20h30, avec le Collectif 29 pour l’Interdiction des Armes Nucléaires (CIAN-29)

Lundi 9  avril à Landerneau
Cinéma Le Rohan, à 20h30, avec le Collectif 29 pour l’Interdiction des Armes Nucléaires (CIAN-29)

Projections en préparation à Dinard,  Rennes, Lannion, Saint-Malo, Saint-Brieuc, Lorient…

http://www.uep.infini.fr/

Lire la suite

13 mars 2018 ~ 0 Commentaire

15 mars ehpads

manifestants-hopital-sud

EHPAD15-03

Ehpad. Appel à manifester le 15 mars (Quimperlé)

La CGT et les personnels des maisons de retraite du pays de Quimperlé appellent les élus, les citoyens, les familles, les personnels, le privé et le public à venir manifester pour la dignité des personnes âgées, le jeudi 15 mars, à 15 h, place Charles-de-Gaulle. « L’annonce des 50 M€ lâchés par la ministre est dérisoire. Cela représente 80 €/an et par résidant pour les Ehpad. C’est notre mobilisation à tous qui fera bouger les choses et qui est une chance pour l’avenir des métiers et des emplois », explique l’organisation syndicale dans un communiqué.

http://www.letelegramme.fr/

.

Ehpad. Le mouvement continue (Crozon)

Suite au mouvement de grève national du 30 janvier, auquel environ 30 agents ont participé, le mouvement se poursuit le 15 mars dans les Ehpad et les services de soins à domicile. Les représentants du personnel et l’organisation syndicale CFDT appellent les soignants, les familles et les proches des résidents ainsi que les Presqu’îliens à rejoindre le personnel du CHPC pour un rassemblement sur la place du 19-Mars- 1962, à 15 h, ce jeudi. « Nos revendications sont les restrictions budgétaires, la dégradation des conditions de travail et le manque de moyens ».
.
.

Ehpad. Appel au débrayage jeudi (Landerneau)

La section CFDT du centre hospitalier de Landerneau a lancé un appel aux agents, aux résidants et leur famille, ainsi qu’aux Landernéens, à l’occasion du débrayage prévu jeudi 15 mars, de 13 h à 14 h, devant Ker Sav Héol, à l’Ehpad An Elorn de Landerneau. « Dans le cadre de la stratégie de lutte contre la maltraitance des personnes âgées que prépare le gouvernement, la CFDT Santé-Sociaux réaffirme qu’améliorer l’accompagnement, les services et les soins envers les personnes âgées est indissociable de l’amélioration des conditions de travail des professionnel(le)s », déclare l’intersyndicale dans un communiqué.
.
.

Ehpad. Nouvel appel à la grève le 15 mars et manifestation à Lorient

Après le mouvement national de grève du 30 janvier pour dénoncer les conditions de travail et d’accueil dans les Ehpad (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendan-tes), la large intersyndicale – CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, SUD, UFAS et UNSA – appelle à une nouvelle journée de grève, le jeudi 15 mars. « Malgré l’ampleur du mouvement, le gou- vernement fait la sourde oreille et n’a pas daigné recevoir les organisations syndicales. Jusqu’ où veulent-ils aller dans la maltraitance institutionnelle ? Prendre en charge correctement les aînés, c’est un choix de société où l’on respecte la vie humaine jusqu’au bout. C’est une ques- tion de répartition des richesses, une volonté de privilégier l’homme plutôt que les profits. Dans le Morbihan, le taux d’encadrement dans les Ehpad est de 0,54. En France, il est de 0,57 et en Allemagne de 1,2 ! », déclarent les organisations syndicales qui invitent le personnel des Ehpad et des structures de soins à domicile à se mobiliser pour faire entendre leurs revendications.
.

Deux manifestations dans le Morbihan

« Nous demandons la mise en place d’un financement pérenne et solidaire de l’aide à l’autonomie. L’augmentation du temps passé auprès des personnes âgées à domicile et l’application du ratio d’un personnel pour une personne accompagnée en établissement, prévu par le Plan solidarité grand âge de 2006. La revalorisation des salaires, l’amélioration des carrières et des conditions de travail des personnels à domicile et en établissement. Et un débat politique large débouchant sur la création d’une prestation autonomie ». Si le 30 janvier, un seul rassemblement avait été organisé à Vannes pour tout le département, les syndicats prévoient deux manifestations jeudi. Celle de Lorient partira du centre hospitalier du Scorff à 14 h 30.

.
.
Lire aussi:
.

Lire la suite

09 mars 2018 ~ 0 Commentaire

landi (ouest france)

landi

Lire la suite

30 janvier 2018 ~ 0 Commentaire

landi centrale (ouest france)

landi._non-3-a5959

Centrale à gaz de Landivisiau. Les opposants regonflés par le cas NDDL

Les opposants à la centrale thermique se disent boostés par le retrait du projet de Notre-Dame des Landes. Ils invitent la population à signer la pétition mise en ligne pour l’abandon du projet.  La pétition adressée au chef de l’État pour demander l’abandon du projet se diffuse sur internet. Les opposants assurent qu’en cas de lancement du chantier, la mobilisation sera forte.

L’abandon du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes semble avoir donné un regain de tonus aux opposants au projet de centrale à cycle combiné gaz de Landivisiau.

Ce lundi matin, sur le parvis de l’hôtel de ville, les représentants de l’ensemble des associa- tions opposées à sa construction se sont réunis pour faire monter la pression sur les pouvoirs publics, à qui ils demandent, via une pétition adressée à Emmanuel Macron qui a recueilli plus de 2 500 signatures sur Change.org et près de 3 200 sur Cyberacteurs « d’abandonner ce projet inutile, dépassé, coûteux et polluant ».

Landivisiau doit dire non à la centrale, le collectif Gaspare, l’association Force 5, la CLCV (Consommation, logement et cadre de vie) du Finistère, le syndicat des Simples, AE2D (Agir pour un environnement et un développement durables), les associations de Sizun, Locmélar, Saint-Sauveur et Commana disent non à la centrale, le Groupement des agriculteurs biolo- giques du Finistère et SeauS. Ils étaient tous réunis pour demander des réponses aux différents courriers qu’ils ont adressé aux élus.

« Le moment d’arrêter… »

Le sourire aux lèvres, les représentants des différents collectifs ont indiqué ne pas avoir été surpris par le rejet des différents recours qu’ils ont déposés devant les tribunaux. « Toutes les lois sur l’environnement sont favorables aux aménageurs… »

Le feuilleton judiciaire n’est pas achevé. Trois recours doivent encore être jugés, deux (concernant le gazoduc et l’ICPE) devant la Cour d’Appel de Nantes et un troisième (concernant l’arrêté de Delphine Batho autorisant la construction), au Conseil d’État.

Sur le terrain, les opposants veulent aussi maintenir la pression.

Ce lundi matin, Loïc Le Pollès, l’un des porte-voix de l’opposition à ce projet de centrale thermi- que, a fait valoir « l’obsolescence actuelle du Pacte électrique breton au moment où le filet de sécurité Lorient-Saint-Brieuc est opérationnel, où la population bretonne a augmenté sans black-out électrique et où l’Europe s’est déclarée favorable à l’interconnexion électrique de 600 kilomètres entre la France et l’Irlande… » Rappelant la parole de Nicolas Hulot affirmant que « c’est le moment de se décarboner », Loïc Le Pollès et ses homologues affirment : « C’est le moment d’arrêter le projet ! »

« Ils doivent s’attendre à une violente réaction »

D’après les recherches qu’ils ont menées, les opposants assurent que l’indemnisation due par l’État à Direct Énergie, en cas de non-construction de la centrale thermique, serait « tout au plus quelques milliers d’euros, car le consortium n’a encore rien engagé, sauf quelques études techniques… » Et si les travaux étaient prochainement lancés, comme l’assurent les porteurs du projet ? « Direct Énergie et l’État doivent s’attendre à une violente réaction des citoyens si les bulldozers prenaient possession du terrain… », assurent les opposants qui n’écartent par l’éventualité de faire de la zone du Vern, qui doit accueillir la centrale thermique, une « zone à défendre »..

« Incontournable » pour Le Drian

L’argument économique de la non-venue d’entreprises dans le Finistère à cause d’un éventuel black-out électrique ? Les opposants le balayent en citant « l’implantation de la société Synutra à Carhaix, le meilleur contre-exemple. » Ce n’est pas l’avis de Jean-Yves Le Drian, l’instigateur du Pacte électrique breton, qui a inscrit la construction de cette centrale comme une priorité pour l’indépendance énergétique de la Bretagne en 2010.

Lors de l’inauguration de la ligne de sécurité souterraine, à la mi janvier, le conseiller régional et ministre de l’Europe et des Affaires étrangères a réaffirmé qu’il s’agissait là d’un projet « incontournable ». Les collectifs opposés à la centrale thermique se disent boostés par le retrait du projet de Notre-Dame-des-Landes. Ils demandent aux pouvoirs politiques d’apporter des réponses à leurs questions et inviteNT la population à signer la pétition en ligne pour l’abandon du projet…

29/01/2018

landi

LIRE AUSSI:

Lire la suite

28 janvier 2018 ~ 0 Commentaire

pencran (le télégramme)

landerneau

Pencran. Les parents d’élèves disent non au collège de Daoulas

Hier matin, élus et parents ont manifesté devant l’école de Pencran (29) pour contester la décision du conseil départemental du Finistère de rattacher une partie des élèves scolarisés dans la commune au collège de Daoulas, dès la rentrée prochaine.
.
Les manifestants souhaiteraient, eux, la construction d’un second collège public à Landerneau pour accueillir notamment les élèves pencranais, le collège de Mescoat ne pouvant plus faire face à la progression de ses effectifs.
.
Une autre manifestation est annoncée jeudi, devant le conseil départemental à Quimper. A Lorient, c’est une cinquantaine de personnes qui ont protesté, sur le parvis de l’hôtel de ville, contre la fusion des collèges lorientais de Kerentrec’h et Le-Coutaller.
.
28 janvier 2018
.
.
Commentaire: Il faut comprendre notre bon roi! Il a tellement promis d’argent au Medef, qu’on ne peut plus construire de nouveaux collèges, il faut même en fermer!

Lire la suite

14 janvier 2018 ~ 0 Commentaire

landerneau 2è collège (le télégramme)

landerneau

Landerneau. 800 personnes pour un second collège

Hier, près de 800 personnes se sont mobilisées à Landerneau (29) afin de réclamer la construction d’un second collège public dans la commune.
.
Quatrième ville du Finistère, avec un peu plus de 15.000 habitants, Landerneau dispose, aujourd’hui, d’un seul et unique collège public (le collège de Mescoat), un établissement guetté par la saturation depuis des années.
.
Afin d’endiguer le problème, le conseil départemental envisage une nouvelle sectorisation. Celle-ci prévoit de dérouter vers d’autres collèges les enfants qui, jusque-là, se tournaient naturellement vers Landerneau.
.
Un collectif s’est monté afin de contester cette nouvelle carte scolaire tout en réclamant la construction d’un second collège à Landerneau, un projet envisagé depuis des années mais jamais concrétisé.
.
800 manifestants se sont mobilisés, hier, à l’appel de ce collectif, autour d’une contestation qui semble faire l’unanimité dans le territoire.
.
On a ainsi vu des élus de tout bord prendre part à la marche. Tous ont paraphé ce permis de construire, aussi symbolique que factice, pour la construction d’un second collège public à Landerneau
.
14 janvier 2018
.
.
Lire aussi:
.

Lire la suite

12 janvier 2018 ~ 0 Commentaire

irrintzina (landivisiau)

lander

L’association Landivisiau doit dire non à la centrale vous propose une soirée ciné/débat autour du film IRRINTZINA, en présence du réalisateur, Pascal Hennequin.
Irrintzina, c’est un cri d’alarme sur l’effondrement de notre monde mais c’est aussi un cri de joie poussé par des centaines de militants déterminés qui ont réalisé que si, ensemble, ils ne faisaient rien, personne ne le ferait à leur place.

A la suite de la projection, nous échangerons sur le mouvement Alternatiba, le prochain Tour Alternatiba et les perspectives d’événements, d’actions, de mobilisations, notamment autour de la lutte contre le projet de la centrale à gaz de LANDI.

A l’occasion de la cop21, le Tour Alternatiba (« changeons le système, pas le climat ») a porté ses nombreuses propositions d’alternatives écologiques jusqu’à Paris. Il est passé par Landivisiau en août 2015 pour inclure la centrale dans les projets que le mouvement dénonce.
.
Rendez-vous Mardi 30/01/17

Cinéma les Studios Landivisiau  20h30. PRIX : 5 €.
.
Liens utiles :

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=256856.html
http://www.irrintzina-le-film.com/
https://alternatiba.eu/

Facebook

Lire la suite

05 décembre 2017 ~ 0 Commentaire

permaculture (le rohan landerneau)

Au sud de la France, dans une vallée de l’arrière pays Audois, un couple d’éleveurs ovin, a développé en toute discrétion des techniques d’une agriculture pas comme les autres. Pensée à l’origine comme une agriculture soutenable, la permaculture, telle que la pratiquent Andy et Jessie Darlington, est un système d’ingénierie complexe inspiré des écosystèmes naturels. Cette science appliquée mêle des techniques d’agronomie et de paysagisme dans le but de développer des lieux de vie écologiques et équitables. Chaque technique employée par le couple de fermier rivalise toujours plus d’ingéniosité et de créativité. Cette inspiration, les Darlington ont décidé de la transmettre. C’est ainsi qu’ils ont contribué à la création d’un réseau de formation aujourd’hui en pleine expansion…

land 22

Lire la suite

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin