Archive | Internet

15 février 2021 ~ 0 Commentaire

l’émission (npa)

antic

Lire la suite

04 février 2021 ~ 0 Commentaire

l’émisssion (npa)

Lire la suite

03 février 2021 ~ 0 Commentaire

semaine anticoloniale

colo

Facebook

Lire la suite

01 février 2021 ~ 0 Commentaire

l’émission (npa)

Lire la suite

27 janvier 2021 ~ 0 Commentaire

visio conférence (npa 33)

33 npa

Lire la suite

14 janvier 2021 ~ 0 Commentaire

lannion (ecap)

cameras

Non aux caméras sur la voie publique à Lannion.

Nous déplorons comme les habitants de notre ville les cambriolages de commerçants
lannionnais. Mais, a-priori, nous ne voyons pas bien ce qu’une vidéo de rue peut apporter en plus d’une caméra intérieure au magasin.

Et on apprend que la municipalité de Lannion va « réfléchir » au sujet de l’implantation de
caméras de surveillance dans l’espace public (un sujet confié à un cabinet d’études?).

Rappelons que la vidéosurveillance n’est guère efficace car elle n’est utile aux policiers et
gendarmes que dans 1 à 2 % des cas d’enquêtes. En préventif, les caméras ne font que
déplacer ailleurs l’activité délinquante.

L’ argent public pourrait être utilisé efficacement ailleurs, dans la prévention ou sur le
terrain (un simple exemple : une ville enquêtée de 19 000 habitants a dépensé 320 000 €
en caméras, gestion, maintenance … une somme non négligeable).

Par ailleurs la Cour des Comptes a conclu, après analyse des budgets de 3 villes (Lyon,
Saint-Etienne, Nice), que le bilan coûts/avantages était très défavorable.

La démagogie politique pollue gravement le débat sur l’insécurité : ainsi des villages
tranquilles de 300 habitants se sont équipés !

C’est un secteur où le lobbying et le business sont intenses (revoir le documentaire diffusé le 5 janvier sur France 5).

La CNIL (Commission Nationale Informatique et Liberté) ne contrôle que 0,7 % des mises en
place de vidéos et constate de nombreuses entorses aux lois et règlements.

Nous défendons nos libertés individuelles et le respect de notre vie privée. Les dérives
augmenteront avec le « progrès » de la technologie : aujourd’hui quelques caméras gérées
par des individus assermentés, demain des centaines gérées par de l’IA (« intelligence
artificielle »), puis viendront les drones, la reconnaissance faciale …

Tout un chacun sera surveillé et considéré comme un délinquant ou un terroriste en
puissance. C’est cela que nous voulons ?

La gauche gestionnaire municipale s’honorerait de pas suivre la droite sécuritaire (Estrosi,
Sarkozy, Balkany) sur son terrain de prédilection.

ECAP Lannion-Trégor

Lannion, le 13 janvier 2021

ECAP regroupe les associations et partis suivants :
- Ensemble-Trégor
- CCCP-Trégor
- ANC Lannion
- NPA Comité Nathalie Le Mel

Lire la suite

29 novembre 2020 ~ 0 Commentaire

séville 2021 (ecologistas)

Contre la guerre électronique

Contre le salon de l’armement qui aura lieu dans la ville de Séville entre 25-27 mai 2021.

https://www.ecologistasenaccion.org/

Lire la suite

28 novembre 2020 ~ 0 Commentaire

olivier besancenot (npa)

Lire la suite

15 septembre 2020 ~ 0 Commentaire

5g (npa)

5g

Menaces sur les libertés, la santé et la planète avec la 5G

À l’initiative des collectifs Stop Linky 5G de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Saône-et-Loire, Gard et Montpellier, une Journée d’Action et d’Information contre la 5G se tiendra à Lyon le 19 septembre. Et contrairement à ce que raconte Macron, avec son arrogance habituelle, elle n’est pas organisée par des « Amish » nostalgiques des « lampes à huile ».

La 5G est la mise en place de nouvelles normes de fonctionnement des réseaux de télécommu-nication, l’utilisation de très hautes fréquences et l’installation d’une infrastructure matérielle lourde (satellites, antennes relais, réseaux de fibres optiques).

Centralisation des dispositifs de contrôle

Les débits seront 10 fois plus élevés que ceux de la 4G ; le délai de transit d’une donnée sera divisé par 10, avec un temps de réponse d’à peine une milliseconde, une réactivité cruciale pour l’industrie pour faire émerger des usages comme le transport autonome, ou l’utilisation militaire ; et surtout, la 5G, qui supporte un nombre très important de connexions, multipliera le nombre d’objets connectés simultanément au réseau, qualité indispensable au développement de l’Internet des objets. Mais la 5G permettra une centralisation poussée de tous les dispositifs de contrôle.

La 5G devrait concerner tous les aspects de notre vie personnelle et professionnelle, toutes les dimensions de l’activité industrielle, culturelle et sociale. Chez soi, les objets seront connectés, consultables et pilotables à distance ; à l’extérieur, à côté de l’automatisation des voitures ou des transports en commun, ce sont tous les moyens de surveillance qui seront boostés (vidéosurveillance, reconnaissance faciale…).

Aucun garde-fou conséquent

L’ARCEP (Autorité́ de régulation des communications électroniques et des postes) présente la 5G comme le moteur d’un changement industriel et commercial menant à une société « ultra connectée ».

Pour les capitalistes, elle constitue un enjeu majeur de développement, combinant recherche du profit par une multiplication des objets de consommation, contrôle centralisé des comportements individuels et surveillance permanente des populations.

Il n’est donc pas étonnant que les gouvernements soutiennent les lobbys industriels et finan-ciers, sans aucun garde-fou conséquent. En France, Macron, dans son jargon de start-uper le confirme : « La France doit devenir le leader dans les combats de demain : l’internet des objets, l’intelligence artificielle, la convergence entre le numérique et les cleantech et toutes les techno-logies du greentech, la convergence entre le numérique et le healthcare. »

Risques et menaces

Mais les risques sont immenses.

- Menaces sur nos libertés publiques : ces nouveaux dispositifs renforceront les capacités de télésurveillance individuelle et collective.

- Risques écologiques : l’augmentation du nombre d’utilisateurs et d’usages entraînera une hausse importante des consommations d’énergie ; les « data centers » vont voir multiplié par sept le volume des données qu’ils stockent. L’utilisation de métaux rares va exploser, aggravant les nuisances environnementales et sociales dans les régions où ils sont extraits.

- Risques sanitaires : comme le demande l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), il est nécessaire de mener des études scientifiques sur les champs électromagnétiques émis par la 5G dans la bande de fréquences 3-4GHz… Sinon, l’innocuité de cette technologie n’étant pas démontrée, c’est faire une expérience sur l’ensemble de la population… prise pour « cobaye » !

Parce que le monde que nous prépare la 5G n’est pas le monde que nous voulons, nous serons à Lyon le 19 septembre pour demander l’arrêt du déploiement de la 5G et des expérimentations réalisées par les opérateurs de téléphonie mobile à l’insu de la population ; pour exiger le respect et l’application des lois et conventions sur la protection de l’homme, de l’enfant, de l’environnement ; pour défendre la sobriété énergétique contre toutes les illusions de croissance verte et de développement durable basés sur le tout électrique, le tout numérique.

Le programme et les revendications sur le site : https://linky-non-merci.info/

Mardi 15 septembre 2020 Commission nationale écologie

Lire la suite

01 septembre 2020 ~ 0 Commentaire

fake (france 24)

Après les fake news, voici venu le temps des fake states !… Les « faux États » ou plus exactement les États qui se tirent des balles dans le pied en se dépouillant de leurs moyens d’action. Résultat : quand une crise survient comme celle qui vient de frapper le monde avec le Covid-19, ces États sont incapables de faire face à la situation sanitaire. Telle est la thèse défendue par notre invité, Frédéric Farah, dans son livre « Fake State, l’impuissance organisée de l’État en France » (Ed. H&O)

Lire la suite

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin