Archive | International

12 mai 2017 ~ 0 Commentaire

usa (iso)

iso

Nos camarades des USA organisent leur « Université d’été » du 6 au 9 Juillet à Chicago

Socialist Worker US

Lire la suite

12 mai 2017 ~ 0 Commentaire

ceta (anti-k)

 ceta

Emmanuel Macron élu : nous ne le laisserons pas ratifier le Ceta !

Communiqué commun de la CGT, des Amis de la Terre, Attac et Foodwatch 

Emmanuel Macron sera le Président en charge de soumettre le Ceta à la ratification française. Le collectif Stop Tafta et Ceta rappelle qu’une consultation impliquant réellement les citoyen-ne-s est un impératif démocratique et lance, en amont des élections législatives, de nouveaux outils de mobilisation contre ce traité.

L’entrée en vigueur du Ceta, l’accord de commerce et d’investissement entre l’UE et le Canada, entraînerait des conséquences désastreuses et irréversibles sur la santé, l’agriculture, l’emploi, le climat, l’environnement et les services publics.

Les mécanismes de coopération réglementaire et de règlement des différends investisseur- Etat menacent profondément notre démocratie, en France et en Europe, déjà fragile. C’est pourquoi, loin de toute forme de repli sur soi [1], des pans entiers de la société civile dénon- cent depuis des mois les dangers du Ceta (associations, syndicats et syndicatsagricoles, parlementaires de différents bords politiques, etc.).

En décembre, la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme, autorité adminis- trative indépendante, a également émis de fortes inquiétudes [2]. Même la légalité de cet accord est contestée [3].

Une semaine avant son élection, Emmanuel Macron, qui a toujours défendu le Ceta lorsqu’il travaillait auprès de François Hollande. Comme ministre de l’Economie, a dit qu’il entendait désormais les « doutes » et les « incertitudes ». Il commanderait donc à une commission d’experts un rapport sur les « conséquences environnementales, sur la santé, de cet accord » et qu’il s’engageait à revenir vers la Commission Européenne et les Etats membres pour, le cas échéant, « faire modifier ce texte » en fonction des conclusions de cette commission.

Le Collectif Stop Tafta et Ceta, qui travaille depuis des années à décrypter ces accords et à mobiliser face à leurs dangers, insiste sur l’urgence : 90% du texte du Ceta va entrer en vigueur dès cet été [4] et le texte n’est plus amendable : un État membre ne peut que le rejeter intégralement, ce que nous demandons.

Une consultation sur la ratification impliquant réellement les citoyen-ne-s est un impératif démocratique.

Afin de faire barrage à la ratification par la France de ce traité toxique, le collectif Stop Tafta et Ceta lance de nouveaux outils de mobilisation :

  • Il appelle les citoyen-ne-s et les organisations locales ou nationales à s’engager contre le Ceta en signant l’initiative « Stop Ceta » sur www.stop-ceta.fr ;
  • il invite à interpeller les candidat.e.s aux élections législatives pour qu’ils et elles se positionnent sur www.legislatives-ceta.fr, afin d’éclairer le choix des électeurs et de mobiliser la future assemblée nationale sur le sujet.

Alors que la Commission européenne négocie actuellement d’autres accords de libre-échange présentant le même type de menaces (avec le Japon, le Mexique, le Viêt- nam, les pays du Mercosur, etc.) et que les discussions avec les Etats-Unis sur le Tafta pour- raient reprendre prochainement, le nouveau Président et les futur-e-s député-e-s devront, s’ils ou elles veulent endiguer la défiance vis-à-vis des institutions européennes, mettre enfin un terme à cette politique commerciale qui place l’intérêt des multinationales au-dessus de l’intérêt général.

Montreuil, le 11 mai 2017

http://www.anti-k.org/

Lire aussi:

Stop TAFTA & CETA : nous nous battons des deux côtés de l’Atlantique, au-delà des frontières nationales !

Ne sacrifions pas les droits de l’homme aux intérêts commerciaux

CETA : saisine inédite du Conseil constitutionnel

Lire la suite

11 mai 2017 ~ 0 Commentaire

lannion palestine (afps)

afps.

Palestine : Rassemblement de l’AFPS à Lannion samedi

L’AFPS Trégor organise un rassemblement citoyen de solidarité samedi 13 mai à 11h sur le parvis de la mairie. « Depuis le 17 avril, plus de mille prisonniers politiques palestiniens ont entamé une grève de la faim à la suite de Marwan Barghouti, souvent présenté comme le « Mandela palestinien ». Leurs revendications portent sur l’amélioration de leurs conditions de détention, dénoncées entre autres par Amnesty International », précise un communiqué.

 Lien : www.france-palestine.org/-Actualites-

11/05/2017 Erwann Hirel

http://www.letregor.fr/

Lire la suite

11 mai 2017 ~ 0 Commentaire

ukraine (amnesty)

vlad

Des séparatistes appuyés par la Russie « condamnent » un universitaire connu à l’issue d’un simulacre de procès

Les autorités de facto de la « République populaire de Donetsk » autoproclamée et soutenue par la Russie, dans l’est de l’Ukraine, ont condamné un professeur d’université à la retraite à l’issue d’un procès inique et absurde, a déclaré Amnesty International le 4 mai 2017.

L’organisation considère cet universitaire, Ihor Kozlovsky, âgé de 63 ans, comme un prisonnier d’opinion depuis qu’un tribunal militaire non officiel l’a « condamné » le 3 mai à deux ans et huit mois d’emprisonnement sur la base d’accusations mensongères de détention d’armes.

« Si l’affaire n’était pas si grave, l’on pourrait considérer comme risible le fait que l’accusation de facto a présenté à la cour deux tuyaux métalliques pour prouver qu’Ihor Kozlovsky détenait des armes chez lui. Il est absolument inadmissible que cet ancien universitaire de renom se retrouve derrière les barreaux, en tant que prisonnier d’opinion », a déclaré Denis Krivosheev, directeur adjoint du programme Europe et Asie centrale à Amnesty International.

« Ihor Kozlovsky est uniquement « coupable » de s’être opposé aux autorités de facto de Do- netsk. Cela est apparu clairement quand le « juge » l’a décrit comme « un citoyen particulière- ment peu digne de confiance » en raison de certaines de ses anciennes relations. Ce simu- lacre de procès tenu par des autorités non reconnues n’a aucune valeur et il doit être libéré immédiatement et sans condition. »

Amnesty International demande également aux autorités de facto de Donetsk de s’abstenir de détenir illégalement des civils sur le territoire placé sous leur contrôle.

4 mai 2017

https://www.amnesty.org/fr/

Lire la suite

07 mai 2017 ~ 0 Commentaire

dossier corée (npa)

drapeau us

État de crise en Asie du Nord-Est

De chronique, la crise coréenne est devenue aiguë depuis l’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis. Sur fond d’instabilité générale, elle se joue à trois niveaux : les rapports de forces mondiaux entre puissances ; les vives tensions à l’œuvre dans l’ensemble de l’Asie orientale ; la rupture ou le maintien du statu quo entre les deux Corée.

À cela, rajoutons encore la situation aux USA, où Trump est tenté de compenser ses échecs en matière de politique intérieure en créant un climat de mobilisation nationale contre une menace extérieure – qu’elle soit russe, chinoise ou nord-coréenne.

Les enjeux de la crise coréenne sont si nombreux que les incertitudes sont grandes et les dangers de « dérapages non contrôlés » réels…

Dossier réalisé par Pierre Rousset

soif

Lire la suite

03 mai 2017 ~ 0 Commentaire

thèses d’avril (npa)

capitla

Les « Thèses d’avril », naissance du parti de Lénine et de Trotski.

Le 7 avril, trois jours à peine après son arrivée à Petrograd, Lénine publiait dans la Pravda un article intitulé « Les tâches du prolétariat dans la présente révolution » qui sera plus tard désigné par le nom de « Thèses d’avril »

Ce texte, publié sous le seul nom de Lénine, constituait un projet de résolution que le comité central des Bolcheviques venait de mettre très largement en minorité.

Il constituait une critique radicale de l’orientation prise, sous l’impulsion de Kamenev et de Staline, par la direction russe des Bolcheviques, qui depuis la révolution de février avait de fait apporté son soutien au gouvernement provisoire, ce qui l’avait aussi amené à envisager de fusionner avec les mencheviques pour réunifier le Parti social-démocrate russe.

Fin des compromis

S’inscrivant en faux contre cette orientation, les Thèses d’avril affirmaient que le gouvernement provisoire ne constituait qu’un gouvernement bourgeois et que la guerre qu’il continuait à mener n’avait pas changé de nature en devenant une guerre de défense révolutionnaire, mais restait une guerre de brigandage impérialiste que les bolcheviques devaient radicalement combattre.

Estimant que le temps des compromis était révolu, Lénine se prononçait contre toute concilia- tion avec les mencheviques et pour la rupture définitive avec la 2e Internationale et les centristes zimmerwaldiens, ce qui l’amenait à suggérer symboliquement aux bolcheviques de renoncer à leur référence à la «social-démocratie» pour créer un nouveau «parti communiste».

En toute logique, cette politique d’opposition au gouvernement amenait Lénine à proposer de s’orienter vers une stratégie de conquête du pouvoir, ce qui constituait une rupture dans sa pensée stratégique, puisqu’il n’avait jusque-là guère pensé de marche vers un socialisme russe que dans le cadre d’une déflagration plus générale du capitalisme européen. Ce saut théorique était permis par la puissance acquise par les soviets, dans lequel il voyait le fonde- ment d’un nouvel « État-Commune », autrement dit d’un État fondé sur les principes de la Commune de Paris.

Vers la République des Soviets

En conséquence, Lénine proposait d’utiliser les possibilités ouvertes par l’installation d’une république démocratique pour se livrer à une vaste opération de propagande pour la création d’une République des Soviets, qui reprendrait les acquis de la Commune de Paris en suppri- mant la police, l’armée et le corps des fonctionnaires. Il se refusait ainsi à toute tentative de mise en place prématurée d’une dictature ouvrière, s’orientant vers une conquête de l’hégé- monie politique qui devait faire toute sa place aux masses paysannes. C’est dans cet esprit qu’il proposait un nouveau programme, faisant de la confiscation de la grande propriété foncière un axe prioritaire.

Si, à leur parution, les Thèses d’avril ne constituaient au sein des Bolcheviques qu’une orientation très minoritaire, un mois plus tard elles étaient devenues hégémoniques dans le parti en raison de l’échec patent de la politique de défense révolutionnaire menée par le gouvernement provisoire. La réorientation imposée par Lénine avait scellé définitivement les projets de réunification du Parti social-démocrate russe et par là même le destin de la Internationale.

Rejoignant la théorie de la « révolution permanente », les Thèses d’avril ouvraient en revanche la voie d’une fusion des Vieux-Bolcheviques avec le groupe de Trotski qui, à son arrivée en mai à Petrograd, fit le constat que plus rien ne le séparait de Lénine. La fusion fut actée en août, donnant ainsi naissance, sur un plan idéologique autant que pratique, au « Parti de Lénine et de Trotski »…

Vendredi 28 avril 2017 Laurent Ripart

https://npa2009.org/

Lire la suite

02 mai 2017 ~ 0 Commentaire

tchétchénie (le huff’)

gays

Rafle d’homosexuels le 1er Mai à Moscou

Persécutions des homosexuels en Tchétchénie: des manifestants contre la situation arrêtés en Russie. Le Kremlin estime que les informations selon lesquelles des tchétchènes gays sont détenus et torturés « ne se confirment pas » en l’état.

Près de 18 militants pour les droits de la communauté LGBT ont été arrêtés ce lundi 1er mai à Saint-Pétersbourg, dans le nord-ouest de la Russie, alors qu’ils manifestaient contre la persécution d’homosexuels en Tchétchénie, selon un site d’informations local.

Allongés sur le sol, le visage maculé de faux sang et le corps recouvert d’un drapeau aux couleurs de l’arc-en-ciel, symbole de la fierté homosexuelle, une vingtaine de personnes ont protesté sur l’avenue centrale de Saint-Pétersbourg contre les arrestations de citoyens gays en Tchétchénie, qui ont suscité une vague d’indignation à travers le monde.

Au moins 18 d’entre elles ont été interpellées par des policiers anti-émeutes, a affirmé le site d’informations Fontanka, tandis que l’organisation OVD-Info, spécialisée dans le monitoring des manifestations, a estimé que 17 personnes ont été arrêtées. « Plusieurs personnes ayant troublé l’ordre public lors du défilé (du 1er mai) ont été interpellées », a confirmé à l’AFP une source policière.

Tuer les homosexuels pour « laver l’honneur » des familles

Fin mars, une enquête du journal indépendant Novaïa Gazeta a révélé que les homosexuels sont devenus la cible des autorités en Tchétchénie, société conservatrice où l’homosexualité, considérée comme un tabou, est un crime passible de mort dans la majorité des familles.

Selon le journal, les autorités locales ont arrêté plus de 100 homosexuels et incité leurs familles à les tuer pour « laver leur honneur ». Toujours selon Novaïa Gazeta, au moins deux personnes ont été assassinées par leurs proches et une troisième est décédée des suites d’actes de tortures.

Des homosexuels tchétchènes ayant fui à Moscou ont affirmé à l’AFP avoir été battus et détenus « dans une prison non-officielle », et vivre aujourd’hui la peur au ventre d’être identifiés et traqués par leur famille. Officiellement, une enquête a été ouverte lundi par le Parquet général. Mais les enquêteurs disent n’avoir reçu « aucune plainte officielle » de victime et le Kremlin a estimé que ces informations « ne se confirment pas » en l’état.

02/05/2017

http://www.huffingtonpost.fr/

Lire la suite

25 avril 2017 ~ 0 Commentaire

carhaix palestine (afps)

car1.jpg

car2.jpg

À Carhaix, le 13 mai : « L’apartheid israélien, et dans Gaza en cage, la résistance de la population » avec Pierre Stambul et Sarah Katz

Dans le cadre du 3ème Printemps pour la Palestine de Centre-Bretagne

Samedi 13 mai – 18 h 30
Salle de la CCI, rue Jean Monnet – Carhaix
Pierre Stambul et Sarah Katz,
membres de l’UJFP (Union Juive Française pour la Paix),
de retour de Gaza.
« L’apartheid israélien, et dans Gaza
en cage, la résistance de la population »

Rendez-vous

  • À Carhaix (29), « L’apartheid israélien, et dans Gaza en cage, la résistance de (…) 
    Le samedi 13 mai 2017 à 18h30
    Salle de la CCI,
    rue Jean Monnet – Carhaix

http://www.ujfp.org/

Lire la suite

22 avril 2017 ~ 0 Commentaire

censure (lutte ouvrière)

censure

Censure sur un clip

Comme tous les candidats à la présidentielle, Nathalie Arthaud a droit à 43 minutes sur les médias publics dans le cadre des clips de la campagne officielle. C’est peu, et injuste, comparé aux centaines d’heures d’antenne que monopolisent depuis des mois les candidats que l’on dit grands.

Mais même ces 43 minutes ne sont pas libres. Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a censuré des images que Nathalie Arthaud avait choisies pour dénoncer la politique impérialiste du gouvernement français. On y voyait Sarkozy accueillir à bras ouverts Assad et Kadhafi, et Hollande décerner la Légion d’honneur au roi d’Arabie saoudite.

Et ils osent parler de liberté d’expression !

19 Avril 2017

http://journal.lutte-ouvriere.org/

Lire la suite

22 avril 2017 ~ 0 Commentaire

afrique du sud (rfi)

numsa

La Saftu, un syndicat opposé à l’ANC, voir le jour en Afrique du Sud

Cette nouvelle fédération syndicale a été lancée le 21 avril. Elle est farouchement opposée à l’ANC, le parti au pouvoir et à son allié historique, la confédération syndicale Cosatu.

L’Afrique du Sud voit le début d’une nouvelle ère syndicale. Baptisée Saftu pour « South African Federation of Trade Unions » ( Fédération de syndicats sud-africains ), une nouvelle fédération lancée le 21 avril rassemble une vingtaine de syndicats et démarre avec près de 700 000 membres. Ce lancement représente une véritable claque pour sa rivale, la Cosatu. Cette confédération syndicale historique a joué un rôle majeur dans la lutte contre l’apartheid mais qui est aujourd’hui jugée trop proche du pouvoir.

Ferme opposition à Jacob Zuma

Les deux plus gros syndicats de cette nouvelle fédération ont d’ailleurs quitté la Cosatu, dont celui de la métallurgie, Numsa, expulsé pour avoir critiqué le chef de l’Etat Jacob Zuma et son gouvernement.

Pour Irvin Jim, du syndicat de la métallurgie, il faut recréer un syndicat au service des travailleurs. « Pour nous, les travailleurs de la métallurgie, cela a été un long voyage que nous avons été forcés de prendre, raconte-t-il. Je dois vous dire qu’aujourd’hui, nous sommes très heureux qu’une nouvelle fédération soit créée. C’est le début d’un travail difficile pour reconstruire des syndicats qui seront indépendants et qui ne répondront qu’aux travailleurs. »

Parmi les grandes figures de Saftu, on compte d’importants leaders syndicaux et d’autres activistes anti-apartheid autrefois proches de l’ANC, le Congrès national africain.

Cette nouvelle fédération promet d’être un adversaire coriace pour le gouvernement, en train d’être lâché par ses alliés traditionnels que sont le Parti communiste et la Cosatu.

RFI  22-04-2017

http://www.rfi.fr/

Lire aussi :

Le bateau Zuma prend l’eau (Sur le SACP/ PC d’Afrique du Sud)

La puissante confédération syndicale Cosatu lâche Zuma

Le syndicat Numsa crée son propre parti politique

National Union of Metalworkers of South Africa (Wikipedia)

Amandla (Revue de gauche)

Amandla Facebook

Commentaire: Le gouvernement du parti de Mandela (ANC) s’est largement servi dans les caisses du pays le plus riche d’Afrique,  laissant une minorté des blancs s’enrichir, sans que l’immense majorité noire (et quelques blancs et métis) en aient des miettes. Ses alliés du COSATU (syndicat) et du PC (SACP) commencent à le lâcher mais tard, très tard. Parallèlement des militants reconstruisent un syndicat et un parti ouvrier.

Lire la suite

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin