Archive | Douarnenez, le Cap

12 septembre 2019 ~ 0 Commentaire

plogoff (douarnenez)

plog

Avant-première « Plogoff, des pierres contre des fusils »

  •  
    Jeudi 19 septembre 2019  21:00
  •  
    Cinéma Le Club 39, rue Berthelot, 29100 Douarnenez
Dans le cadre de l’inauguration du Pôle Audiovisuel Douarnenez-Cornouaille, présentation en avant-première de la version restaurée de Plogoff, des pierres contre des fusils, en présence de Nicole et Félix Le Garrec (réalisatrice et chef opérateur).
.

Lire la suite

19 août 2019 ~ 0 Commentaire

festival de douarnenez (mee)

Lire aussi:

Du cœur de la Bretagne, 60 ans de cinéma algérien vous contemplent (MEE)

Lire la suite

18 août 2019 ~ 0 Commentaire

plogoff (fanb)

Rando Plogoff

http://fan-bretagne.org/

Lire la suite

17 août 2019 ~ 0 Commentaire

douarnenez festival (fr3)

Festival de cinéma de Douarnenez

Une édition au coeur de l’Algérie d’hier et d’aujourd’hui

Algériennes et Algériens sont à l’honneur à Douarnenez jusqu’au 24 août pour la 42e édition de ce festival de cinéma consacré aux peuples du monde, une occasion de débattre et découvrir les talents présents et passés de ce pays en pleine mutation.

« Quand nous avons choisi le thème de l’Algérie au printemps 2018, la situation du pays n’était pas ce qu’elle est aujourd’hui. Mais cela nous paraissait pertinent car si les liens entre nos deux pays sont très forts, peu de Français connaissent l’Algérie contemporaine », explique à l’AFP Gabrielle Cadaze, chargée de communication du festival qui s’est ouvert samedi.

La démission forcée en avril du président Abdelaziz Bouteflika, resté 20 ans au pouvoir, n’a pas suffi à satisfaire la volonté de changement des Algériens qui continuent de manifester depuis six mois.

Plus de quatre-vingts films, des concerts, des expositions et des écoutes sonores sur le coeur du Maghreb sont proposés à Douarnenez pour tenter d’appréhender cette société « en lutte contre un mythe national mortifère », selon les organisateurs.

Un « mythe » et un « trauma colonial » qui seront au coeur des débats rythmant le festival. Animés entre autres par l’historien algérien Daho Djerbal et la philosophe franco-algérienne Seloua Luste Boulbina, ces échanges sont, avec le choix des films et des invités, une des clés du succès de ce festival.

Côté cinéma, le regard sans concession porté sur la société algérienne des réalisateurs Malek Bensmaïl et Hassen Ferhani parsème une programmation résolument politique. Des toits aux abattoirs d’Alger, la vie de ce peuple en mouvement, exposée par leurs compatriotes, devrait aider les festivaliers à mieux saisir ce pays voisin.

Également très attendues, les projections de « La bataille d’Alger » et de « Fragments de rêves ». Si le premier, tourné seulement trois ans après la fin de la guerre d’Algérie, est censuré car jugé propagandiste par les autorités françaises jusqu’en 2004, le second l’est par le ministère de la Culture algérien qui a refusé de lui délivrer un visa d’exploitation.

Réalisé en 2017 par la jeune Bahïa Bencheikh-El-Fegoun, ce documentaire retrace les mouvements de contestation qui ont secoué le pays entre 2011 et 2014.

Cette riche 42e édition a pourtant failli ne pas avoir lieu, après la fermeture d’un des deux cinémas de la ville et en raison de difficultés financières. Les organisateurs ont mené cet hiver une campagne de financement participatif qui a largement dépassé ses objectifs.

17/08/2019

https://france3-regions.francetvinfo.fr/

Lire la suite

15 août 2019 ~ 0 Commentaire

difenn (douarnenez)

Photo de Festival de cinéma de Douarnenez.
.

Ateliers d’auto-défense féministe

Difenn, association féministe bilingue, ouverte à toutes et tous, vous concocte 4 ateliers d’autodéfense féministe spécial festival, histoire de pouvoir se balader, danser, chanter, dormir, librement dans tous les festivals (et ailleurs) de France et de Navarre !

Marre de te faire emmerder sans rien dire ?

Marre des relous ? Viens à l’atelier d’autodéfense féministe ! Techniques physiques simples et immédiatement efficaces.

Techniques verbales pour apprendre à dire non, à stopper des situations désagréables ou dangereuses, face à des personnes connues ou inconnues, en festival ou ailleurs… Viens découvrir ton potentiel dans un cadre bienveillant, confidentiel et ludique.

Pas besoin d‘être sportive pour se faire respecter. Accessible à toutes les femmes, meufs, trans, intersexes. Dès 16 ans, viens comme tu es, pas de tenue particulière requise.

RDV dans la salle du réfectoire de Sainte Elisabeth, rue d’Estienne d’Orves, 29100 Douarnenez, France

Pour s’inscrire: A l’accueil du public sur la place du festival, ouvert toute la journée, durant toute la durée du festival. Confirmez votre réservation de place par le paiement du stage
(chèque ou espèce) et en indiquant votre nom, et un numéro de téléphone.

C’est quand?

Lundi 19 août : 14h 17h
Mardi 20 août: 14h 17h
Mercredi 21 août: 14h 17h
Jeudi 22 août : 14h 17h

Le prix?

10e (tarif réduit),
15e (tarif moyen)
20e (tarif plein)
20 et + en fonction des possibles

L’argent ne devant pas être un frein à la participation au stage, nous réservons systémati-quement des places solidaires. Si vous souhaitez en bénéficier, précisez-le lors de l’inscription.

Si vous souhaitez soutenir la tenue des stages, n’hésitez pas à faire un don : toute somme donnée sera placée dans la caisse de solidarité permettant à des personnes n’ayant pas les moyens financiers de participer aux stages..

INSCRIPTIONS ET INFOS À L’ACCUEIL, PLACE DU FESTIVAL. (OUVERT DE 10H À 22H).

Lire la suite

12 août 2019 ~ 0 Commentaire

algues vertes (le-télégramme le-trégor)

algues vertes

Trois associations interpellent l’État et la Région après le rapport du Giec

Le Giec a publié, la semaine passée, un rapport sur l’utilisation des sols, notamment agricoles, et le changement climatique.

Ce dimanche, trois associations bretonnes qui luttent contre la prolifération des algues vertes, en ont profité pour interpeller la préfète de Région, dans un courrier.

Publié jeudi, le rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) sur l’impact du changement climatique sur les sols et la sécurité alimentaire, continue de faire réagir.

Trois associations bretonnes, Halte aux marées vertes, Sauvegarde du Trégor et Baie de Douarnenez Environnement, ont décidé de prendre leur plume pour écrire à la préfète de région, ce dimanche :

« Ce rapport (du Giec) appelle à adopter partout en urgence une gestion durable des terres (qui) passe nécessairement par un rééquilibrage du cycle de l’azote et donc la suppression des excé-dents de nitrates d’autant qu’ils produisent aussi du protoxyde d’azote, puissant gaz à effet de serre.

Et la Bretagne, par sa configuration naturelle est doublement affectée par ces excédents de nitrates puisqu’ils sont aussi la cause de la prolifération massive d’algues vertes dont le pourrissement dégage un gaz extrêmement toxique, le sulfure d’hydrogène », notent les trois associations.

Elles critiquent « l’inadaptation et (le) manque d’ambition » des plans de lutte contre les algues vertes coordonnés par les services de l’État et constatent « depuis des mois (…) des échouages d’algues à des niveaux rarement atteints dans la baie de Saint-Brieuc » au « ramassage coûteux et limité par la capacité de traitement ».

« Expérimentation de nouvelles cultures »

Considérant que ce « dernier rapport du Giec est une opportunité nouvelle qui s’offre à l’État et à la Région », les trois associations réclament » d’élaborer dès le mois de septembre de nouveaux plans de lutte contre les excédents d’azote après consultation de tous les syndicats  profession-nels, des organismes agricoles, des associations de protection de la nature, des associations de pêche ».

Elles souhaitent que soient réalisées « des expérimentations de nouvelles cultures qui permettront de sélectionner les plus efficientes ».

12 août 2019

https://www.letelegramme.fr

marees
.
Lire aussi:
.
.
.
.

Lire la suite

07 août 2019 ~ 0 Commentaire

plogoff

plogon

Lire la suite

27 juin 2019 ~ 0 Commentaire

plage du ris ( ouest france)

Basic RGB

Douarnenez. Pique-nique, débats et musique

Plage du Ris, le 14 juillet

Un rassemblement citoyen, baptisé Assez Ris a rara, est organisé le 14 juillet 2019 par Emglev Bro Douarnenez (Finistère) et l’Association des riverains du Ris, avec la fermeture de la plage en toile de fond.

Refaire de la plage du Ris un endroit attractif, où les Douarnenistes ont envie de flâner. C’est l’idée mise en avant par les organisateurs d’Assez Ris a rara, nouveau rassemblement citoyen ouvert à tous, qui se déroulera le 14 juillet, sur la plage du Ris.

Derrière cette initiative se trouvent l’Association des riverains du Ris et Emglev Bro Douarnenez, structure plus habituée à dynamiser la culture bretonne au niveau local. « Nous organisions auparavant des fêtes de quartier pour faire vivre l’ensemble des secteurs de la ville. L’esplanade du Ris et ses alentours forment un territoire marqué historiquement, qui dispose de sa propre identité. Dans la mémoire des gens, cette plage est importante.

Auparavant, il y avait des bistrots, des régates… C’était un vrai carrefour », explique Olivier Dussauze, coordinateur d’Emglev Bro. L’objectif est aussi de lutter contre les a priori collés à cette plage, « alors qu’il y a une véritable qualité de vie à cet endroit », avance Thierry Mescam, président de l’Association des riverains du Ris (ARR).

Une parole libre

Ce rassemblement veut également braquer les projecteurs sur les problèmes de pollution touchant cette plage, qui ont conduit à la fermeture de la baignade à cet endroit pour 2019. Après un pique-nique partageur à midi, où des produits bio de Kerlaz et Plogonnec seront disponibles à la vente, plusieurs débats se tiendront, de 14 h à 18 h.

Au programme des discussions : l’agriculture et l’élevage bio dans la vallée du Ris, les abeilles, un débat animé par Eau et rivières en Bretagne… « Des spécialistes interviendront lors de ces débats, avant de laisser librement la parole au public. Nous ne sommes pas là pour affirmer des choses, mais pour poser des questions », souligne Olivier Dussauze. Entre chaque discussion, des artistes viendront animer des « vagues musicales », avec la présence de Nolwen Korbell, Dominique Molard, du groupe Kanake Sumaele ou encore de la fanfare A bout de souffle.

« La plage du Ris n’est qu’un exemple de tous les problèmes actuels liés à la pollution des océans », ajoute Thierry Mescam. À travers cet événement, les organisateurs veulent évoquer ces sujets dans un esprit d’éducation populaire. L’ARR envisage par ailleurs de collaborer avec d’autres associations travaillant sur des problématiques similaires, dans le Finistère ou en Bretagne. Et, pourquoi pas, de renouveler cette opération de pique-nique partageur l’année prochaine.

Dimanche 14 juillet, de 12 h à 18 h, Assez Ris a rara, ouvert à tous. Buvette et restauration sur place. Programme complet sur emglev-bro-dz.bzh

Valentin DAVODEAU 25/06/2019

https://www.ouest-france.fr/

Lire la suite

13 mai 2019 ~ 0 Commentaire

festival de douarnenez

Lire la suite

11 mai 2019 ~ 0 Commentaire

21 mai (ehpad audierne)

Le 21 Mai soirée au Cinéma le Goyen  (Audierne)

avec le personnel en lutte à 20H

audierne

Lire la suite

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin