Archive | Chômage & précarité

06 août 2013 ~ 0 Commentaire

RSA, le Conseil de lutte contre l’exclusion réclame une hausse de 25 % (OF)

RSA, le Conseil de lutte contre l’exclusion réclame une hausse de 25 % (OF) dans Chômage & précarité 34jrd00zGavroche à la tête d’une manif

Le CLNE préconise une hausse du RSA de 25%, au lieu des 10% prévus

Etienne Pinte, ancien député UMP,  reconduit à la présidence du Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale (CNLE), préconise une revalorisation de 25 % du RSA sur cinq ans, dans un entretien à La Croix à pa- raître mardi.

« Une hausse du RSA de 10 % est prévue (par le plan quinquennal du gouvernement contre la pauvreté, N.D.L.R.), mais le CNLE la juge insuf- fisante et préconise une revalorisation de 25 % sur cinq ans », a expliqué Etienne Pinte, président du Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale.

Une revalorisation de la CMU préconisée

Le président du CNLE insiste aussi sur la nécessité d’augmenter les aides personnalisées au logement, « qui représentent parfois jusqu’à 30 % du budget logement des familles les plus modestes ». Enfin, le CNLE réclame une revalorisation du plafond de la couverture maladie universelle (CMU). Le CNLE, créé en 1992, est composé de 54 membres. Il publie rapports et avis sur les thèmes de l’exclusion et assiste le gouvernement dans la politique de lutte contre la pauvreté. Social lundi 05 août 2013

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-RSA.-Le-Conseil-de-lutte-contre-l-exclusion-reclame-une-hausse-de-25-_6346-2217946_actu.Htm

Commentaire: Ils ont si peur?

Lire la suite

29 juillet 2013 ~ 0 Commentaire

Lamballe, près de 4 000 personnes recherchent un emploi (OF)

 Lamballe, près de 4 000 personnes recherchent un emploi (OF) dans Chômage & précarité gueule

Fin mai, près de 4 000 personnes étaient inscrites à Pôle emploi, à Lamballe. Parmi elles, 2 237 n’exercent aucune activité.

Les femmes majoritaires La part des femmes a augmenté de 14,7 % en un an, contre 21,1 % pour les hommes. « Les femmes sont repré- sentées dans l’emploi agroalimentaire et dans l’assistance auprès d’enfants. Elles restent inscrites car ce n’est pas une activité à temps plein et elles peuvent avoir plusieurs employeurs », fait remarquer Hervé Le Pottier, directeur de Pôle emploi.

Les jeunes souffrent Les moins de 25 ans sont les premiers à subir des difficultés : 662 jeunes sont concernés par le chômage. En un an, leur nombre a augmenté de 23,7 %. « Le territoire de Lamballe fonctionne beaucoup avec l’intérim. Si l’intérim ne fonctionne pas, les jeunes sont touchés », observe le directeur.

Le poids de l’intérim Sur les 4 000 demandeurs d’emploi du bassin, 1 095 sont des intérimaires. Soit 3 % de l’intérim breton. « Contre 5 % pour le bassin briochin alors que nous avons trois fois moins de demandeurs d’emploi ! C’est un poids énorme. » Emploi lundi 29 juillet 2013

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Bassin-de-Lamballe.-Pres-de-4-000-personnes-recherchent-un-emploi_40771-2216116-pere-bre_filDMA.Htm

Lire la suite

25 juillet 2013 ~ 0 Commentaire

Chômage, « Le retournement n’est pas là » selon Sapin (OF)

Chômage, « Le retournement n’est pas là » selon Sapin (OF) dans Chômage & précarité 13630-2010-11-emploi-france-dijon-pole-emploi-greve-bienvenue-a-pole-chomage-bloem-dessin-dijonscope

Le ministre du Travail, Michel Sapin, a estimé ce jeudi que, sur le front du chômage, « le retournement » n’était « pas là », alors que le nombre des demandeurs d’emploi sans activité est reparti à la hausse en juin avec 14 900 nouveaux inscrits en métropole. « Non, le retournement n’est pas là. Il y a un ralentissement. Le ralentissement c’est le moment qui précède le retournement » de la courbe du chômage, en hausse depuis 26 mois, a-t-il déclaré sur Europe 1. Le président François Hollande s’est engagé à inverser la courbe du chômage à la fin de l’année. Économie jeudi 25 juillet 2013

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Chomage.-Le-retournement-n-est-pas-la-selon-Sapin_6346-2215061-fils-tous_filDMA.Htm

Lire la suite

17 juin 2013 ~ 0 Commentaire

Occupons Pôle Emploi ! Action mercredi 19 juin (Rennes infos)

Occupons Pôle Emploi ! Action mercredi 19 juin (Rennes infos) dans Chômage & précarité

 Après une année sous le régime Hollande, le chômage et la précarité de masse semblent devenus tellement banals qu’ils passeraient pour des situations privilégiées au yeux de nos dirigeants nationaux et européens.

Pourtant, l’immolation de Djamal Chaab à Nantes le 13 février, les suicides de conseillers Pôle Emploi ou la crise cardiaque d’une chômeuse de 51 ans lors d’un passage d’huissier et de flics venus récupérer des indus de 1700€ de Pôle Emploi (le 30 mai dernier), nous rappellent plus que jamais la brutalité de notre condition : celle de coupables en attente d’être exploités, poussés à se battre pour les miettes. Mais jamais rassasiés, le MEDEF et ses troupes de choc d’actionnaires et d’évadés fiscaux trouvent encore insupportable que les chômeurs soient aussi bien lotis, et réclament à grands cris une renégociation, à la baisse, de l’Assurance Chômage.

Et comme ils semblent pouvoir fixer le calendrier de nos élus socialistes, celle-ci est prévue l’automne prochain, juste après la réforme des retraites, sous l’égide bienveillante du gouvernement.  Il devient clair que si nous ne réagissons pas dans ce contexte de crise où l’état d’urgence éco- nomique est devenu la norme, nous risquons de prendre un véritable attentat social en pleine figure. Ayant de plus en plus de mal à faire croire qu’il serait de gauche, le gouvernement organise du coup une conférence sociale le 20 et 21 juin sous le vernis du « dialogue social ». Cette opération marketing a pour but de dévoiler les prochaines mesures d’austérité (retraite, chômage, privatisations…) pour tester la réaction des syndicats.  Et fidèle à son habitude d’envoyer les CRS lorsque les collectifs de chômeurs-euses demandent à être reçus par le premier ministre, ceux-ci ne sont bien sûr pas invité-es à participer à cette conférence !

Alors que des marches de chômeurs-euses sont organisées à travers plusieurs villes de France en partant de l’île de la Réunion pour arriver à Paris le 6 juillet prochain, le Mouvement des Chômeurs et Précaires en Luttes de Rennes appelle, en solidarité avec la marche et contre toutes les offensives libérales actuelles, à une journée d’action et d’occupation ce mercredi 19 juin.

Nous exigeons :
- L’arrêt immédiat de toutes les radiations des chômeurs-euses par Pôle Emploi
- L’annulation des dettes pour indus à Pôle Emploi
- L’arrêt des dispositifs de travail gratuit comme les Évaluations en Milieu Professionnel (EMT) et autre Actions de Formation Préalable au Recrutement (AFPR). Si le-la chômeur-se travaille, il-elle doit être payé-ée en conséquence.
- La suppression de tout dispositif coercitif et de contrôle dans le système de gestion informatisé des chômeurs-euses par Pôle emploi (appelé Système GOA).

MCPL – Mouvement des Chômeurs et Précaires en Lutte RDV mercredi 19 juin à 12h00 métro république. Rennes

http://www.rennes-info.org/Occupons-Pole-Emploi-Action

 

 

Lire la suite

17 juin 2013 ~ 0 Commentaire

Chômage. Les « Invisibles » veulent faire entendre leur voix (LT)

Chômage. Les « Invisibles » veulent faire entendre leur voix (LT) dans Chômage & précarité les-associations-de-chomeurs-revendiquent-notamment-de_591824_510x255

Ils n’ont jamais été aussi nombreux et restent pourtant « invisibles » : une marche de chômeurs s’élance, aujourd’hui, à travers la France.

Plusieurs dizaines de demandeurs d’emploi prendront la route depuis Montpellier (Hérault) et Haguenau (Bas-Rhin), pour une arrivée prévue le 6 juillet à Paris, avec le souvenir de la mobilisation de l’hiver 1997-1998. Outre les revendications d’urgence (création d’un fonds social d’urgence, arrêt des ra- diations à Pôle emploi…), les associations de chômeurs (MNCP, Apeis, AC !), soutenues par deux syndicats de Pôle emploi et Attac, contestent le refus du gouvernement de les associer à la conférence sociale (de jeudi à vendredi).

« En situation d’apathie »
Alors que les listes de Pôle emploi n’ont jamais été aussi longues (3,26 millions de chômeurs sans activité en avril), les chômeurs entendent aussi « donner de la voix » avant la négociation qui définira, à l’automne, de nouvelles règles pour l’assurance chômage. Pour Alain Marcu, d’AC !, « les chômeurs sont noyés dans les difficultés du quotidien, en situation d’apathie, ils restent dans leur coin et sont invisibles ». Second type de réaction, une « révolte im- puissante, contre l’ordre du monde ou contre soi, comme le montre le cas du demandeur d’emploi qui s’est immolé à Nantes » en février, souligne le psychiatre Michel Debout.

Aucune représentativité
L’action collective des chômeurs – statut qui bénéficie d’une image dévalorisante – est structurellement faible. L’enjeu, pour les associations, est aussi d’asseoir leur légitimité pour devenir des interlocuteurs officiels. « On est consultés par les commissions parlementaires, l’Unédic et même le Medef, mais cela ne se traduit pas au niveau des pouvoirs publics. Sapin comme Ayrault refusent de nous recevoir », dénonce l’ancien président du MNCP. Mais, selon le sociologue Didier Demazière, « le gouvernement n’a pas les mains libres car les syndicats sont globalement hostiles à ce que les chômeurs deviennent une composante supplémentaire du dialogue social ». Un récent rapport parlementaire préconisait pourtant l’entrée des associations de chômeurs dans le Conseil d’administration de Pôle emploi.17 juin 2013

http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/france/chomage-les-invisibles-veulent-faire-entendre-leur-voix-17-06-2013-2139029.php

Lire la suite

10 juin 2013 ~ 0 Commentaire

Côtes-d’Armor, précaires, action syndicale à Dinan et Lamballe (LT)

Côtes-d'Armor, précaires, action syndicale à Dinan et Lamballe (LT) dans Chômage & précarité 13341.preview

L’Union syndicale CGT a décidé de mener une action spécifique en direction des personnels précaires du département, c’est-à-dire les intérimaires et les CDD.

« Ce sont les premières victimes de la crise dans un département où le nombre de chômeurs est passé de 26.000 en 2008 à 41.300 en avril 2013 », explique Jean-Edmond Coatrieux, secrétaire départemental de la CGT. « Or, ces salariés sont encore plus fragiles que les autres », estime le responsable syndical qui parle de « salariés jetables » exclus des dispositifs liés aux licenciements économiques. « Aujourd’hui, on adapte le personnel au carnet de commandes », s’insurge encore le responsable syndical. Et « cela ne concerne plus uniquement l’agroalimentaire mais tous les secteurs d’activités ».

Gérard Filoche à Dinan le 12 juin
La première action sera menée aujourd’hui dans le secteur de Dinan où les représentants syndicaux prévoient une distribution de tracts et une information devant les entreprises Cordon Electronics et Gavottes. La même opération sera engagée demain, sur plusieurs gros industriels lamballais. Enfin, cette série d’actions s’achèvera mercredi devant l’entreprise Delmotte de Broons. La journée se clôturera par un débat public qui reviendra sur ces trois journées d’action. L’homme politique et syndicaliste Gérard Filoche participera à ce débat qui se tiendra à partir de 20 h à la salle de la Source, à Dinan.10 juin 2013

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/cotesarmor/precaires-action-syndicale-a-dinan-et-lamballe-10-06-2013-2130980.php

Lire la suite

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin