Archive | Châteaulin Crozon Daoulas Le Faou

16 octobre 2018 ~ 0 Commentaire

crozon vu du japon (akahasa sinbun)

crozon

Notre manifestation au Fret, dans le journal du PC japonais: Akahata Sninbun

Le journal « Drapeau Rouge » quotidien du PC japonais est très lu. Pour l’ancien diplomate Magosaki Ukeru, « Alors que la plupart des médias traditionnels se compromettent, Akahata est le seul média qui essaie de révéler la vérité et, pour de nombreux citoyens, c’est le journal qui garantit leur droit d’avoir accès à cette vérité. » (Notamment sur Fukushima)

akaha

Lire aussi:
.

 

Lire la suite

14 octobre 2018 ~ 0 Commentaire

le fret (le-télégramme npa sdn)

ss mar

Le Fret. Rassemblement pacifiste antinucléaire

Le mouvement pour la paix Bretagne et grand Ouest, organisait un rassemble-ment pacifiste pour l’abolition des armes nucléaires, ce dimanche, sur les quais du petit port du Fret, à deux pas de la base des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins de l’île longue.

L’après-midi, après un pique-nique concert, interventions des délégations internationales, départ d’une marche vers l’île longue et lecture d’un appel international, iront devant la base de sous-marins nucléaires.

Opération nationale, ce rassemblement pacifiste pour l’abolition des armes nucléaires revendique la ratification du Traité d’interdiction des armes nucléaires (TIAN), devant neuf bases nucléaires militaires en France.

Malgré la météo peu clémente, une petite centaine de personnes était déjà présente, avec un accueil en musique, dès 10 h. Dans la remorque d’un camion étaient organisés deux débats le matin, le premier portant sur « Ratification du Traité d’interdiction des armes nucléaires et construction de la Paix » et le second sur « Une zone exempte d’armes nucléaires au Moyen-Orient, un facteur de paix ». Également, des rencontres avec les collectifs d’organisations et personnalités nationales et internationales.

Un appel à la France

Et dans les débats, ce qu’il revient principalement, c’est que la France doit ratifier le traité international, adopté sous l’égide de l’ONU en 2017. Cette mobilisation, rappellent les organi-sateurs, « a reçu en octobre 2017, à travers la coalition ICAN, le prix Nobel de la Paix ». Et le but est bien ici de faire grandir le mouvement, en toute lucidité.

Des cars collectifs vont converger, ce dimanche après-midi, depuis Rennes, Lamballe, Saint-Brieuc, Angers, Nantes et Saint-Nazaire.

14 octobre 2018

https://www.letelegramme.fr/

http://fan-bretagne.org/

Logo NPA horizon

Quelques mots sur ce rassemblement au Fret ( Crozon) face à la base des sous-marins nucléaires.
.
Appelé par le Mouvement de la Paix et le Collectif pour l’Interdiction des Armes Nucléaires ce rassemblement a réuni autour de 500 personnes, moins que les années précédentes, mais avec un  temps assez exécrable a sans doute démotivé nombre de participantEs.
.
Outre les diverses composantes de ces mouvements contre le nucléaire militaire, la dimension indissociable contre le nucléaire civil était bien présente.au travers du réseau sortir du nucléaire, d’Ensemble, de EELV et bien sûr du NPA. Étaient aussi présents la FI, le PCF, la CGT…
.
Signataire du collectif, la délégation du NPA 29 était présente avec des camarades de Châteaulin, Brest , Quimperlé, Quimper et même St Nazaire. Avec drapeaux, panneaux et autocollants contre le nucléaire civil et militaire, nous avons affirmé notre double engagement y compris lors de notre prise de parole, appréciée d’une partie de la manifestation mais peu de certains des organisateurs.. Raison de plus pour continuer ce combat!
.
Gérard ( Kemper)
.
crozon le fret
nz 3
.
sn 4
.
nz2
.
Lire aussi:
.

Lire la suite

06 octobre 2018 ~ 0 Commentaire

argol

cro.jpgd

Lire la suite

24 septembre 2018 ~ 0 Commentaire

crozon (mdlp)

traite

Lire la suite

11 septembre 2018 ~ 0 Commentaire

ferrand (france info)

pointe raz ferrand

« Un mauvais signal pour la moralisation de la vie politique » : l’asso-ciation Anticor dénonce la candidature de Richard Ferrand à la tête de l’Assemblée

Franceinfo : Comment réagissez-vous à la candidature de Richard Ferrand à la présidence de l’Assemblée nationale ? 

Jean-Christophe Picard : C’est un peu surréaliste. Le président de l’Assemblée nationale a un devoir d’exemplarité, un peu plus que les autres représentants de l’Etat. La République devrait promouvoir les personnes les plus exemplaires, plutôt que celles qui ont profité de leur fonction non pas pour servir l’intérêt général, mais pour s’enrichir elles-mêmes ou leurs pro-ches. Cela nous semble élémentaire. C’est donc un très mauvais signal envoyé à la moralisa-tion de la vie politique, qui n’est pas achevée et doit continuer

Son implication dans l’affaire des Mutuelles de Bretagne peut-elle être un frein à sa candidature ? 

Les faits, c’est quand même que sa femme s’est enrichie d’un demi-million d’euros sans rien faire, simplement parce que lui était directeur général des Mutuelles de Bretagne. S’il contestait les faits, on pourrait attendre le jugement. Mais Richard Ferrand ne conteste pas que sa compagne se soit enrichie grâce à ses fonctions. Ce n’est d’ailleurs pas contestable car tout un tas d’éléments l’attestent. Lui, ce qu’il dit, c’est que c’est légal et moral. On n’est évidemment pas tout à fait d’accord avec cette analyse. A partir du moment où il utilisait ses fonctions pour enrichir sa compagne, cela pose quand même problème de le nommer président de l’Assemblée nationale, qui est le quatrième personnage de l’Etat.

Pourquoi sa candidature envoie-t-elle, selon vous, un mauvais signal ? 

On a oublié que la politique était aussi une affaire de symboles. Elire quelqu’un comme Richard Ferrand à ce poste-là, c’est un symbole, qui n’est pas forcément positif. Ce n’est pas anecdoti-que. On envoie un message qui dit : “Ce n’est pas grave si vous avez fauté, on va vous pardonner. Jean-Christophe Picard, président d’Anticorà franceinfo. Nous, au contraire, on pense que c’est grave, d’autant plus qu’à l’époque des faits, il était élu et a utilisé ses fonctions pour enrichir indûment sa compagne. Ça ne fait pas très nouveau monde. Et d’ailleurs c’est une déception. On pensait que mécaniquement, avec le changement de visages viendrait le changement de pratique. Mais ce n’est pas du tout automatique et on a vu ressortir des pratiques obsolètes.

Est-ce un phénomène typiquement français ? 

Dans d’autres pays, notamment en Scandinavie, il n’y aurait pas de débat sur l’avenir de M. Ferrand. En France, on débat du recyclage des élus indélicats. On a une tolérance quand même assez étonnante. On a toujours l’impression qu’ils ne sont qu’une vingtaine de person-nes à pouvoir exercer ces fonctions. Mais il y a d’autres talents, et à de telles fonctions, il ne devrait même pas y avoir le débat de nommer quelqu’un avec ce passif.

Cette élection peut-elle être bloquée par les députés ? 

Contrairement à l’élection de Richard Ferrand à la tête du groupe LREM, qui s’est déroulée à main levée, dans le cas de la présidence de l’Assemblée nationale, le suffrage devrait se  dérouler à bulletin secret. Les députés LREM auraient effectivement intérêt à être un peu courageux dans cette affaire.

Alors que Richard Ferrand est pressenti pour prendre la présidence de l’Assemblée nationale, l’association Anticor, qui lutte contre la corruption dans la vie publique, rappelle le devoir d’exemplarité du quatrième personnage de l’Etat. Il brigue le poste depuis longtemps. Alors que la nomination de François de Rugy au ministère de la Transition écologique laisse vide le perchoir de l’Assemblée, le chef de file des députés LREM, Richard Ferrand, a déjà déposé sa candidature, assure Le Figaro. Mais ses détracteurs lui reprochent son implication dans l’affai-re des Mutuelles de Bretagne, pour laquelle il a été visé par une information judiciaire menée par le parquet national financier (PNF) pour « prise illégale d’intérêts » à la suite d’une plainte de l’association Anticor. Son président, Jean-Christophe Picard, estime en effet que cette candida-ture « n’est pas le meilleur choix », alors que l’enquête vient tout juste d’être dépaysée à Lille.

Mahaut Landaz 05/09/2018

https://mobile.francetvinfo.fr

Lire la suite

31 août 2018 ~ 0 Commentaire

ferrand (le monde + rp)

L’enquête sur l’opération immobilière de Richard Ferrand délocalisée à Lille

L’affaire porte sur le bien immobilier acquis à Brest par sa compagne, l’avocate Sandrine Doucen, puis loué aux Mutuelles de Bretagne, dont M. Ferrand était alors le directeur général (1998-2012).

« En vue de préserver la sérénité du débat judiciaire », l’enquête sur l’opéra-tion immobilière mettant en cause Richard Ferrand a été délocalisée à Lille, a révélé France Inter jeudi 30 août. Selon la radio publique, la Cour de cassation « a validé le 25 juillet la requête que la procureure générale de Paris, Catherine Champrenault, avait formulée ».

L’affaire, qui avait écourté le passage du chef de file des députés La République en marche (LRM) au gouvernement, porte sur le bien immobilier acquis à Brest par sa compagne, l’avocate Sandrine Doucen, puis loué aux Mutuelles de Bretagne, dont M. Ferrand était alors le directeur général (1998-2012).

Réagissant à cette information, Jérôme Karsenti, l’avocat d’Anticor, a dénoncé « des manœuvres dilatoires ». « Depuis le début, M. Ferrand multiplie les embûches à l’ouverture d’une information judiciaire, a-t-il dit au Monde. On a perdu presque un an dans ce dossier depuis la plainte avec constitution de partie civile. »

« Il y a quand même un paradoxe, souligne-t-il. De multiples magistrats sont régulièrement jugés et mis en cause devant la juridiction à laquelle ils appartiennent, sans que cela ne fasse sourciller personne. » Et de conclure : « On arrive à une situation ubuesque : Anticor est privé du pôle financier, qui a une compétence nationale, sur un prétexte totalement ahurissant. »

Information judiciaire ouverte en janvier

En octobre 2017, le procureur de Brest avait annoncé le classement sans suite de l’enquête, notamment pour prescription. L’association Anticor avait alors déposé une nouvelle plainte en novembre, avec constitution de partie civile. Ce qui a conduit à l’ouverture d’une information judiciaire, le 12 janvier, pour « prise illégale d’intérêts » au pôle financier de Paris par le juge d’instruction Renaud Van Ruymbeke.

Mais les avocats de M. Ferrand ont fait en mars une demande de dépaysement de l’instruction. « Le fait qu’Anticor était représentée au moment de son audition de partie civile le 28 février, auprès du juge Van Ruymbeke, par le vice-président d’Anticor, Eric Alt, qui se trouve aussi être premier vice-président adjoint au TGI de Paris, a surpris et choqué », avaient-ils expliqué. « Il n’est pas juge dans l’affaire, il défend les intérêts d’Anticor », avait ensuite rétorqué le président d’Anticor, Jean-Christophe Picard. A la suite de cette demande, le juge Van Ruymbeke avait reporté sine die l’audition de M. Ferrand qui avait été prévue le 26 mars.

LE MONDE | 30.08.2018

https://www.lemonde.fr/

ferrand

Lire aussi :  

Anticor, l’association qui veut vacciner les politiques contre la corruption (Le Monde)

L’affaire Richard Ferrand résumée en cinq points (Le monde)

Conflits d’intérêt, Richard Ferrand manœuvre pour faire repousser l’enquête (Révolution Permanente)

Lire la suite

31 août 2018 ~ 0 Commentaire

run ar puñs (le télégramme)

run

Bazar Gratos. Grande donnerie au Run ar Puñs

C’est avec beaucoup d’humour (et parfois un peu de sérieux) que l’équipe du Bazar Gratos organise la troisième édition de cette fête du don et du partage où tout est gratuit.

La troisième édition du Bazar Gratos se tiendra le samedi 8 septembre, à partir de 15 h, au Run ar Puñs. Cette fête du don, du partage et de la rigolade est ponctuée d’ateliers, d’animations et de concerts. Le tout gratuit.

Rien ne devrait échapper au marché ? Tout devrait pouvoir se vendre et s’acheter ? « Non ! », défend le collectif organisateur de ce troisième Bazar Gratos. Cet événement, dont les précé-dentes éditions avaient été un succès, s’inspire des « zones de gratuité et d’échange », zones solidaires nées en Argentine il y a une dizaine d’années pour contrer la crise.

« Le principe est simple : tu apportes ce que tu veux donner et tu repars avec ce que tu veux prendre. Gratuitement », rappelle Claude, l’une des dix chevilles ouvrières de ce collectif, dont beaucoup soutiennent le projet du hameau ou font partie de Rapass, partenaire du Bazar. « Mais l’on peut aussi prendre sans donner ou donner …

24 août 2018 Loïc L’Haridon 

Lire la suite

19 août 2018 ~ 0 Commentaire

libre (réfugiés cap sizun)

libre2

Le réalisateur Michel Toesca a suivi le combat de Cedric HERROU à la frontière franco-italienne pendant plus de trois ans, afin de montrer la mobilisation citoyenne, de dévoiler au grand jour les illégalités du préfet des Alpes-Maritimes, et de raconter le périple des milliers d’exilés qui sont passés dans la vallée.

La Roya, vallée du sud de la France frontalière avec l’Italie. Cédric Herrou, agriculteur, y cultive ses oliviers. Le jour où il croise la route des réfugiés, il décide, avec d’autres habitants de la vallée, de les accueillir. De leur offrir un refuge et de les aider à déposer leur demande d’asile.
Mais en agissant ainsi, il est considéré hors la loi… Michel Toesca, ami de longue date de Cédric et habitant aussi de la Roya, l’a suivi durant trois ans. Témoin concerné et sensibilisé, caméra en main, il a participé et filmé au jour le jour cette résistance citoyenne. Ce film est l’histoire du combat de Cédric et de tant d’autres.

Le film s’appelle LIBRE et sortira dans les salles le 26 septembre prochain.

Michel Toesca présentera le film Libre à plusieurs occasions à la fin du mois d’août en Bretagne :
.
doaurn
.
Festival de Douarnenez le jeudi 23 août à 20H45 au cinéma Le Club à Douarnenez : la projection sera suivie d’un échange avec le réalisateur Michel Toesca.
.
.
Site du festival : Festival-douarnenez.
.
[ Rediffusion le vendredi 24 août à 14h, toujours au Club de Douarnenez ]
.
libre
.
Dans le réseau des salles Cinéphare :
.
Dimanche 26 août à 20h30 au cinéma L’Eckmühl, à Penmarc’h
.
Lundi 27 août à 20h15 à l’Arthus Ciné, à Huelgoat  Facebook
.
Mardi 28 août à 21h00 au Cinéf’îles, à Groix
.
Mercredi 29 août à 21h00 au cinéma Le Bretagne, à St Renan
.
Jeudi 30 août à 20h30 au cinéma L’Image, à Plougastel Daoulas
.
redon

Redon: le cinéma Ciné Manivel & Cinéphare – Du cinéma carrément à l’ouest  vous présentent le film LIBRE en avant-première le vendredi 31 août à 20H30 !

La soirée sera animée par l’antenne jeune d’Amnesty International Redon et la projection sera suivie d’un échange avec le réalisateur Michel Toesca.

Facebook

http://www.refugies-capsizun.com/

Lire la suite

07 août 2018 ~ 0 Commentaire

menez hom (mdlp)

      artisanspaixs   

Mercredi 8 Août  Ménez-Hom :

Rassemblement pour le désarmement nucléaire

Cette semaine marque l’anniversaire de 1945 des bombardements atomiques d’Hiroshima et Nagasaki. 73 ans après, c’est autant de temps manqué pour stopper les courses à la bombe atomique, qu’ Albert Camus avait qualifié de « …dernier degré de sauvagerie… »  de la civilisation contemporaine.

Pourtant, cet anniversaire est aussi celui d’une actualité à valoriser : à l’ONU, en juillet 2017, un Traité d’Interdiction de l’Arme Nucléaire a été adopté. C’est cette légalité internationale qu’il faut s’employer à faire respecter.

Il faut que la France officielle y souscrive, et renonce au choix de renouveler son arsenal d’armement nucléaire pour un coût de 37 milliards d’euros sur 7 ans.

 » Devant les perspectives terrifiantes…nous apercevons encore mieux que la paix est le seul combat qui vaille d’être mené… » ( Albert Camus le 8 Août 1945) .

Retrouvons nous pour le dire

Mercredi à 11 heures place de la Stèle de la Résistance, face à la chapelle de Sainte Marie du Ménez-hom, route de CROZON.

Lire la suite

25 juillet 2018 ~ 0 Commentaire

brest île longue (sdn)

sous mar

Quatre jours d’actions pour le désarmement nucléaire !

Paris, Montpellier, Dijon, Brest, Tours, Cherbourg, Mont Saint-Michel

Lundi 6 août 2018 / Jeudi 9 août 2018

Du 6 au 9 août 2018, entre l’anniversaire du bombardement d’Hiroshima et celui de Nagasaki, 4 jours de « jeûne-action » sont organisés dans plusieurs villes de France (Paris, Montpellier, Dijon, Brest, Tours, Cherbourg, etc.). En Allemagne et en Angleterre d’autres jeûnes-actions sont en lien avec nous. Il s’agit d’interpeller l’opinion publique en organisant des actions de rue (clown-activisme, die-in, commémoration, etc.), des conférences, des projections de film, etc.

Nous organisons ce jeûne depuis plus de 30 ans, mais, cet été, nous serons d’autant plus actifs que nous avons reçu le Prix Nobel de la Paix 2017. En effet, nous sommes membres de ICAN (Campagne internationale pour abolir les armes nucléaires) à qui revient la signature d’un traité d’interdiction des armes nucléaire voté à l’ONU par 122 pays en décembre dernier.

Cet été, du 6 au 9 août, rejoignez-nous pour continuer à sensibiliser les décideurs et les citoyens du monde entier.

nuke 22

À propos de l’action prévue à Brest / Ile longue

Programme 2018 : programme Brest ile longue

http://www.sortirdunucleaire.org/

Lire la suite

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin