Archive | Châteaulin Crozon Daoulas Le Faou

04 décembre 2018 ~ 0 Commentaire

gael quirante (npa)

geal.jpg 2

Communiqué:

150 postiers des Hauts-de-Seine sont en grève depuis 8 mois et font face au mépris de la direction de La Poste.

Gaël Quirante, délégué départemental SUD Poste 92, l’un des animateurs de cette longue lutte, sera à Run ar puns le Jeudi 13 Décembre à 20h00 à l’invitation du NPA.

Il exposera les motifs et le déroulement de cette grève ainsi que la répression que lui et ses camarades subissent.Des syndicalistes CGT et Solidaires ayant été réprimés pour leurs actions seront également présents.Ensuite un débat s’engagera avec les participants où il sera probablement question des Gilets jaunes.

Lire la suite

29 novembre 2018 ~ 0 Commentaire

finistère (ouest france)

syndicalisme-autrement

Finistère. Journée de mobilisation intersyndicale contre la précarité

L’intersyndicale CGT-FO-FSU-Solidaires appelle à manifester samedi 1er  décembre 2018 dans cinq villes du Finistère contre la précarité et le chômage.

« Nous organisons une manifestation le premier samedi du mois de décembre depuis plusieurs années contre la précarité et le chômage , explique Olivier Le Pichon, secrétaire général de la CGT Pays de Brest.

Nous l’avons ouverte cette année à d’autres thématiques par rapport au contexte actuel. Le gouvernement d’un côté et le patronat de l’autre ne répondent pas à ces questions sociales. Les gilets jaunes posent les questions de la vie chère et du pouvoir d’achat, on comprend leur colère. »

Samedi, quatre syndicats (CGT, FO, Solidaires, et FSU) appellent à manifester pour une hausse des salaires, la prise en charge du transport par les employeurs, une TVA à 5,5 % pour les produits de première nécessité, une fiscalité juste et le rétablissement de l’impôt sur la fortune. « Justice fiscale, sociale et écologique sont indissociables. On ne lâchera pas le morceau » , soutient-il.

Les rassemblements

Plusieurs points de rassemblement sont prévus samedi, dans le Finistère.

Brest, la manifestation 15 h, place de la Liberté.

Quimper, 14 h, place Saint-Corentin

Morlaix, 14 h place Edmond-Puyo

Landerneau, 11 h, devant la permanence de la député LREM Graziella Melchior.

Châteaulin, 11h,  devant la permanence du député LREM Richard Ferrand.

29/11/2018

https://www.ouest-france.fr/

Lire la suite

27 novembre 2018 ~ 0 Commentaire

gael quirante (run ar puñs )

run.jpg projet

150 postier(e)s des Hauts-de-Seine (92) mènent une grève exemplaire depuis huit mois
.
Avec tout ce que cela implique de contraintes et de privations : absence de salaire mensuel depuis 8 mois, présence constante en meetings, réunions, manifestations.
.
Ils mènent ce mouvement dans le but d’améliorer leurs conditions de travail mais aussi pour qu’il profite à tous : postiers et non postiers. Ils sont en butte à une répression féroce de l’Etat.
.
Gaël Quirante ( délégué Sud Poste 92 ) figure emblématique de ce mouvement, licencié en raison de ses activités militantes et syndicales, sera à
.
RUN AR PUNS à Châteaulin  Jeudi 13 DÉCEMBRE 2018 à 20H.

Il exposera le déroulement de la lutte des postier(e)s et fera état des répressions incessantes qu’ils subissent. Répressions que l’on constate , de plus en plus fortes et fréquentes en direction des syndicalistes , militants , étudiants.

Des syndicalistes et militants locaux (29 & 22) témoigneront également, au cours de ce meeting, des répressions qu’ils subissent en relations avec leurs actions syndicales et militantes.

Le NPA et des syndicalistes militants CGT, SUD, SOLIDAIRES ( pour les libertés syndicales, contre la répression ).

Lire la suite

20 octobre 2018 ~ 0 Commentaire

carhaix kergloff (ouest france)

Soixante manifestants contre la politique du gouvernement à Kergloff

Une soixantaine de manifestants étaient présents contre la politique du gouvernement.

L’école Anjela-Duval de Kergloff (Finistère) a été inaugurée ce samedi matin 20 octobre, en présence du député Richard Ferrand. Lors de l’événement, une soixantaine de manifestants se sont regroupés pour protester contre la politique du gouvernement. Une trentaine de gendarmes quadrillait la petite commune de Kergloff, près de Carhaix, ce samedi matin 20 octobre. Dès 9 h, un important dispositif était en place.

Une soixantaine de manifestants

Des manifestants, arrivés vers 10 h, profitaient de la présence du député et président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, pour protester contre la politique du gouvernement. Une soixantaine de personnes ont répondu à l’appel du NPA, du PCF, de l’UDB et de la France Insoumise pour ce rassemblement.

Richard Ferrand a été accueilli par des fracas de casseroles avant de se rendre à l’inaugura-tion de l’extension et de la rénovation de l’école Anjela-Duval de Kergloff. Matthieu Guillemot, élu NPA au conseil municipal de Carhaix et au conseil communautaire de Poher Communauté, a déploré ne pas pouvoir accéder à l’inauguration. Le maire de Kergloff, Pierrot Belleguic, assure ne pas l’avoir invité.

Anaëlle BERRE 20/10/2018

https://www.ouest-france.fr/

kerggll.jpgrr.jpgeee

kerggll.jpg1

Lire la suite

16 octobre 2018 ~ 0 Commentaire

crozon vu du japon (akahasa shinbun)

crozon

Notre manifestation au Fret, dans le journal du PC japonais: Akahata Shinbun

Le journal « Drapeau Rouge » quotidien du PC japonais est très lu. Pour l’ancien diplomate Magosaki Ukeru, « Alors que la plupart des médias traditionnels se compromettent, Akahata est le seul média qui essaie de révéler la vérité et, pour de nombreux citoyens, c’est le journal qui garantit leur droit d’avoir accès à cette vérité. » (Notamment sur Fukushima)

akaha

Pub du journal
.
Lire aussi:
.

 

Lire la suite

14 octobre 2018 ~ 0 Commentaire

le fret (le-télégramme npa sdn)

ss mar

Le Fret. Rassemblement pacifiste antinucléaire

Le mouvement pour la paix Bretagne et grand Ouest, organisait un rassemble-ment pacifiste pour l’abolition des armes nucléaires, ce dimanche, sur les quais du petit port du Fret, à deux pas de la base des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins de l’île longue.

L’après-midi, après un pique-nique concert, interventions des délégations internationales, départ d’une marche vers l’île longue et lecture d’un appel international, iront devant la base de sous-marins nucléaires.

Opération nationale, ce rassemblement pacifiste pour l’abolition des armes nucléaires revendique la ratification du Traité d’interdiction des armes nucléaires (TIAN), devant neuf bases nucléaires militaires en France.

Malgré la météo peu clémente, une petite centaine de personnes était déjà présente, avec un accueil en musique, dès 10 h. Dans la remorque d’un camion étaient organisés deux débats le matin, le premier portant sur « Ratification du Traité d’interdiction des armes nucléaires et construction de la Paix » et le second sur « Une zone exempte d’armes nucléaires au Moyen-Orient, un facteur de paix ». Également, des rencontres avec les collectifs d’organisations et personnalités nationales et internationales.

Un appel à la France

Et dans les débats, ce qu’il revient principalement, c’est que la France doit ratifier le traité international, adopté sous l’égide de l’ONU en 2017. Cette mobilisation, rappellent les organi-sateurs, « a reçu en octobre 2017, à travers la coalition ICAN, le prix Nobel de la Paix ». Et le but est bien ici de faire grandir le mouvement, en toute lucidité.

Des cars collectifs vont converger, ce dimanche après-midi, depuis Rennes, Lamballe, Saint-Brieuc, Angers, Nantes et Saint-Nazaire.

14 octobre 2018

https://www.letelegramme.fr/

http://fan-bretagne.org/

Logo NPA horizon

Quelques mots sur ce rassemblement au Fret ( Crozon) face à la base des sous-marins nucléaires.
.
Appelé par le Mouvement de la Paix et le Collectif pour l’Interdiction des Armes Nucléaires ce rassemblement a réuni autour de 500 personnes, moins que les années précédentes, mais avec un  temps assez exécrable a sans doute démotivé nombre de participantEs.
.
Outre les diverses composantes de ces mouvements contre le nucléaire militaire, la dimension indissociable contre le nucléaire civil était bien présente.au travers du réseau sortir du nucléaire, d’Ensemble, de EELV et bien sûr du NPA. Étaient aussi présents la FI, le PCF, la CGT…
.
Signataire du collectif, la délégation du NPA 29 était présente avec des camarades de Châteaulin, Brest , Quimperlé, Quimper et même St Nazaire. Avec drapeaux, panneaux et autocollants contre le nucléaire civil et militaire, nous avons affirmé notre double engagement y compris lors de notre prise de parole, appréciée d’une partie de la manifestation mais peu de certains des organisateurs.. Raison de plus pour continuer ce combat!
.
Gérard ( Kemper)
.
crozon le fret
nz 3
.
sn 4
.
nz2
.
Lire aussi:
.

Lire la suite

06 octobre 2018 ~ 0 Commentaire

argol

cro.jpgd

Lire la suite

24 septembre 2018 ~ 0 Commentaire

crozon (mdlp)

traite

Lire la suite

11 septembre 2018 ~ 0 Commentaire

ferrand (france info)

pointe raz ferrand

« Un mauvais signal pour la moralisation de la vie politique » : l’asso-ciation Anticor dénonce la candidature de Richard Ferrand à la tête de l’Assemblée

Franceinfo : Comment réagissez-vous à la candidature de Richard Ferrand à la présidence de l’Assemblée nationale ? 

Jean-Christophe Picard : C’est un peu surréaliste. Le président de l’Assemblée nationale a un devoir d’exemplarité, un peu plus que les autres représentants de l’Etat. La République devrait promouvoir les personnes les plus exemplaires, plutôt que celles qui ont profité de leur fonction non pas pour servir l’intérêt général, mais pour s’enrichir elles-mêmes ou leurs pro-ches. Cela nous semble élémentaire. C’est donc un très mauvais signal envoyé à la moralisa-tion de la vie politique, qui n’est pas achevée et doit continuer

Son implication dans l’affaire des Mutuelles de Bretagne peut-elle être un frein à sa candidature ? 

Les faits, c’est quand même que sa femme s’est enrichie d’un demi-million d’euros sans rien faire, simplement parce que lui était directeur général des Mutuelles de Bretagne. S’il contestait les faits, on pourrait attendre le jugement. Mais Richard Ferrand ne conteste pas que sa compagne se soit enrichie grâce à ses fonctions. Ce n’est d’ailleurs pas contestable car tout un tas d’éléments l’attestent. Lui, ce qu’il dit, c’est que c’est légal et moral. On n’est évidemment pas tout à fait d’accord avec cette analyse. A partir du moment où il utilisait ses fonctions pour enrichir sa compagne, cela pose quand même problème de le nommer président de l’Assemblée nationale, qui est le quatrième personnage de l’Etat.

Pourquoi sa candidature envoie-t-elle, selon vous, un mauvais signal ? 

On a oublié que la politique était aussi une affaire de symboles. Elire quelqu’un comme Richard Ferrand à ce poste-là, c’est un symbole, qui n’est pas forcément positif. Ce n’est pas anecdoti-que. On envoie un message qui dit : “Ce n’est pas grave si vous avez fauté, on va vous pardonner. Jean-Christophe Picard, président d’Anticorà franceinfo. Nous, au contraire, on pense que c’est grave, d’autant plus qu’à l’époque des faits, il était élu et a utilisé ses fonctions pour enrichir indûment sa compagne. Ça ne fait pas très nouveau monde. Et d’ailleurs c’est une déception. On pensait que mécaniquement, avec le changement de visages viendrait le changement de pratique. Mais ce n’est pas du tout automatique et on a vu ressortir des pratiques obsolètes.

Est-ce un phénomène typiquement français ? 

Dans d’autres pays, notamment en Scandinavie, il n’y aurait pas de débat sur l’avenir de M. Ferrand. En France, on débat du recyclage des élus indélicats. On a une tolérance quand même assez étonnante. On a toujours l’impression qu’ils ne sont qu’une vingtaine de person-nes à pouvoir exercer ces fonctions. Mais il y a d’autres talents, et à de telles fonctions, il ne devrait même pas y avoir le débat de nommer quelqu’un avec ce passif.

Cette élection peut-elle être bloquée par les députés ? 

Contrairement à l’élection de Richard Ferrand à la tête du groupe LREM, qui s’est déroulée à main levée, dans le cas de la présidence de l’Assemblée nationale, le suffrage devrait se  dérouler à bulletin secret. Les députés LREM auraient effectivement intérêt à être un peu courageux dans cette affaire.

Alors que Richard Ferrand est pressenti pour prendre la présidence de l’Assemblée nationale, l’association Anticor, qui lutte contre la corruption dans la vie publique, rappelle le devoir d’exemplarité du quatrième personnage de l’Etat. Il brigue le poste depuis longtemps. Alors que la nomination de François de Rugy au ministère de la Transition écologique laisse vide le perchoir de l’Assemblée, le chef de file des députés LREM, Richard Ferrand, a déjà déposé sa candidature, assure Le Figaro. Mais ses détracteurs lui reprochent son implication dans l’affai-re des Mutuelles de Bretagne, pour laquelle il a été visé par une information judiciaire menée par le parquet national financier (PNF) pour « prise illégale d’intérêts » à la suite d’une plainte de l’association Anticor. Son président, Jean-Christophe Picard, estime en effet que cette candida-ture « n’est pas le meilleur choix », alors que l’enquête vient tout juste d’être dépaysée à Lille.

Mahaut Landaz 05/09/2018

https://mobile.francetvinfo.fr

Lire la suite

31 août 2018 ~ 0 Commentaire

ferrand (le monde + rp)

L’enquête sur l’opération immobilière de Richard Ferrand délocalisée à Lille

L’affaire porte sur le bien immobilier acquis à Brest par sa compagne, l’avocate Sandrine Doucen, puis loué aux Mutuelles de Bretagne, dont M. Ferrand était alors le directeur général (1998-2012).

« En vue de préserver la sérénité du débat judiciaire », l’enquête sur l’opéra-tion immobilière mettant en cause Richard Ferrand a été délocalisée à Lille, a révélé France Inter jeudi 30 août. Selon la radio publique, la Cour de cassation « a validé le 25 juillet la requête que la procureure générale de Paris, Catherine Champrenault, avait formulée ».

L’affaire, qui avait écourté le passage du chef de file des députés La République en marche (LRM) au gouvernement, porte sur le bien immobilier acquis à Brest par sa compagne, l’avocate Sandrine Doucen, puis loué aux Mutuelles de Bretagne, dont M. Ferrand était alors le directeur général (1998-2012).

Réagissant à cette information, Jérôme Karsenti, l’avocat d’Anticor, a dénoncé « des manœuvres dilatoires ». « Depuis le début, M. Ferrand multiplie les embûches à l’ouverture d’une information judiciaire, a-t-il dit au Monde. On a perdu presque un an dans ce dossier depuis la plainte avec constitution de partie civile. »

« Il y a quand même un paradoxe, souligne-t-il. De multiples magistrats sont régulièrement jugés et mis en cause devant la juridiction à laquelle ils appartiennent, sans que cela ne fasse sourciller personne. » Et de conclure : « On arrive à une situation ubuesque : Anticor est privé du pôle financier, qui a une compétence nationale, sur un prétexte totalement ahurissant. »

Information judiciaire ouverte en janvier

En octobre 2017, le procureur de Brest avait annoncé le classement sans suite de l’enquête, notamment pour prescription. L’association Anticor avait alors déposé une nouvelle plainte en novembre, avec constitution de partie civile. Ce qui a conduit à l’ouverture d’une information judiciaire, le 12 janvier, pour « prise illégale d’intérêts » au pôle financier de Paris par le juge d’instruction Renaud Van Ruymbeke.

Mais les avocats de M. Ferrand ont fait en mars une demande de dépaysement de l’instruction. « Le fait qu’Anticor était représentée au moment de son audition de partie civile le 28 février, auprès du juge Van Ruymbeke, par le vice-président d’Anticor, Eric Alt, qui se trouve aussi être premier vice-président adjoint au TGI de Paris, a surpris et choqué », avaient-ils expliqué. « Il n’est pas juge dans l’affaire, il défend les intérêts d’Anticor », avait ensuite rétorqué le président d’Anticor, Jean-Christophe Picard. A la suite de cette demande, le juge Van Ruymbeke avait reporté sine die l’audition de M. Ferrand qui avait été prévue le 26 mars.

LE MONDE | 30.08.2018

https://www.lemonde.fr/

ferrand

Lire aussi :  

Anticor, l’association qui veut vacciner les politiques contre la corruption (Le Monde)

L’affaire Richard Ferrand résumée en cinq points (Le monde)

Conflits d’intérêt, Richard Ferrand manœuvre pour faire repousser l’enquête (Révolution Permanente)

Lire la suite

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin