Archive | Carhaix Kreiz Breiz

14 mai 2017 ~ 0 Commentaire

législatives 6è (npa)

npatt

Commentaire: Le NPA a été à l’initiative de cette réunion pour l’ »Unité pour battre Richard Ferrand ».

L’impossible union des gauches à Carhaix-Châteaulin (Ouest France)

Logo NPA horizon

Déclaration du NPA:
.
Les expériences unitaires des gauches anticapitalistes, antilibérales, écologistes et interna-tionalistes dans la 6ème circonscription du Finistère pouvaient nous laisser espérer une unité  contre les droites, l’extrême droite, contre la politique libérale, anti-démocratique et de régression des acquis sociaux promis par Macron et ses futurs élus.
.
Le NPA s’est efforcé d’aller dans le sens de cette unité.
.
Malheureusement les absents qui ont décliné l’invitation comme les présents à la rencontre de samedi ont plutôt , avec des nuances, fait le choix de la division et de la dispersion.
.
Cet émiettement, face aux dangers sociaux et politiques qui nous guettent aura de lourdes conséquences pour les plus démunis, les exploités, les opprimés. Cette séquence des législa- tives pour la vraie gauche, ici et ailleurs, a un goût amer d’une défaite électorale annoncée.
.
Raison de plus pour ne pas en rester là et préparer d’ores et déjà le troisième tour social, celui des résistances sociales, des manifestations de rue, de la construction d’un front social et démocratique pour contrer les politiques libérales et austéritaires qui vont se poursuivre et s’amplifier.
.
De ce constat, tout en regrettant amèrement que les égos et les appareils passent avant les intérêts de la classe ouvrière, nous avons décidé de ne pas présenter de candidature NPA sur la 6e circonscription du Finistère.
.
C’est à cette lutte, ces luttes que le NPA consacrera son énergie.
.
Pour le NPA, Matthieu Guillemot

Lire la suite

25 avril 2017 ~ 0 Commentaire

carhaix palestine (afps)

car1.jpg

car2.jpg

À Carhaix, le 13 mai : « L’apartheid israélien, et dans Gaza en cage, la résistance de la population » avec Pierre Stambul et Sarah Katz

Dans le cadre du 3ème Printemps pour la Palestine de Centre-Bretagne

Samedi 13 mai – 18 h 30
Salle de la CCI, rue Jean Monnet – Carhaix
Pierre Stambul et Sarah Katz,
membres de l’UJFP (Union Juive Française pour la Paix),
de retour de Gaza.
« L’apartheid israélien, et dans Gaza
en cage, la résistance de la population »

Rendez-vous

  • À Carhaix (29), « L’apartheid israélien, et dans Gaza en cage, la résistance de (…) 
    Le samedi 13 mai 2017 à 18h30
    Salle de la CCI,
    rue Jean Monnet – Carhaix

http://www.ujfp.org/

Lire la suite

21 avril 2017 ~ 0 Commentaire

carhaix bonnets rouges (ouest france)

 bonnets rouges

Quand Philippe Poutou cite son « camarade de Carhaix »

Lors de l’Émission politique de France 2, jeudi soir, qui a vu défiler les candidats à la prési- dentielle, Philippe Poutou a cité « son camarade » Matthieu Guillemot, qui tient un restaurant à Carhaix. Jeudi soir, lors de l’Émission politique de France 2, les journalistes ont questionné Philippe Poutou pour savoir s’il avait de l’estime pour certains patrons. Le candidat du NPA a alors répondu que oui, en citant le patron du cirque Romanès et celui d’un restaurant carhaisien. Le Carhaisien en question, c’est son « pote » Matthieu Guillemot, qui tient le restaurant « Les Bonnets Rouges » à Carhaix. Le restaurateur est conseiller municipal à Carhaix. L’un des très rares élus du Parti de Philippe Poutou.

« La famille »

Il milite au NPA depuis 2002. (Alors « LCR » note du blog) « Alors oui, Poutou, Besancenot… c’est la famille, les camarades », sourit ce dernier. Quand on lui demande s’il n’y a pas d’anta- gonisme à être patron et encarté au NPA, le restaurateur répond: «Non ! On ne parle pas d’une classification hiérarchique, mais d’une classification sur le revenu. Notre combat, c’est la lutte des classes. Il y en a plein des petits patrons, des boulangers, des artisans, qui travaillent des heures et des heures et qui arrivent à peine à se dégager un Smic. Ce sont ces gens-là qui sont à la base de notre programme ! ».

Il n’empêche : Philippe Poutou lui-même a indiqué, après son intervention, qu’il espérait que la citation de son « pote » ne lui rapporterait quand même pas de trop de clients en plus. « Parce que c’est petit, chez lui ! » Un conseil, du coup : réservez.

21/04/2017 Ouest-France

http://www.ouest-france.fr/

Lire la suite

20 avril 2017 ~ 0 Commentaire

callac palestine (afps)

printemps-62e94

Printemps de la Palestine – projection

Cinéma d’Argoat – Callac

Lundi 24 avril – 20 h 30

3000 nuits

Un film de Mai Masri

La révolte gronde dans une prison israélienne, où sont détenues des prisonnières politiques palestiniennes. Layal, une jeune institutrice de Naplouse, vient d’arriver, condamnée à 8 ans de prison pour un attentat dans lequel elle n’est pas impliquée, elle s’habitue progressivement à l’univers carcéral. Mais Layal découvre qu’elle est enceinte. Envers et contre tous, elle décide de garder l’enfant.

Débat avec Yves Jardin, responsable AFPS au groupe de travail sur les Prisonniers Palestiniens.

Télécharger le programme

AFPS Centre Bretagne

http://www.france-palestine.org/

Lire la suite

13 avril 2017 ~ 0 Commentaire

uranium (le télégramme)

Mines d’uranium en Bretagne. De vives sources d’inquiétude

Entre Pontivy et Quimperlé, 26 mines d’uranium ont été exploitées jusque dans les années 1980. L’association Roz Glas qui milite pour la décontamination de ces sites, cherche à collecter des témoignages d’anciens mineurs. Elle envisage aussi de s’équiper d’un puissant détecteur de radioactivité.

L’association Roz Glas milite, depuis une douzaine d’années, pour la décontamination des anciennes mines d’uranium du pays du Roi Morvan. « Ces sites ont été comblés bien souvent avec des matériaux qui avaient été en contact avec l’uranium. Et on les a laissés en l’état. Sans précaution aucune pour le public. Sans les clôturer et sans informer le public du danger des radiations », explique Patrick Boulet, le président de l’association, sur le site de l’ancienne mine de Saint-Caradec Trégomel.

Là, un compteur à la main, il prouve que les radiations sont sept fois supérieures à la radioactivité naturelle.

« Ce que nous voulons, c’est que ces sites soient correctement comblés et nettoyés. Et que les éléments les plus radioactifs soient pris en charge par Areva ». Ces stériles issus des mines ont souvent été utilisés par des particuliers pour en faire du terrassement, voire des talus. Des prospections par hélicoptères ont été menées par le groupe nucléaire.

En toute logique, ces éléments seront enlevés et concentrés sur la commune de Persquen. Cela représente au moins 10.000 m³. « On nous a dit que ça commencerait cet été, ajoute François Gaël Rios, secrétaire de l’association. Reste à savoir dans quelles conditions de sécurité ». Le maire de Persquen a tenté de s’opposer à ces stockages. En vain. Le site appartient à Areva, le groupe nucléaire en fait ce qu’il veut.

.

13 avril 2017 Didier Deniel

http://www.letelegramme.fr/

 

Lire la suite

10 avril 2017 ~ 0 Commentaire

carhaix présidentielle (ouest france)

evelyne

Évelyne Le Guern lutte pour Philippe Poutou

ILS MILITENT. Premier volet de notre série sur l’engagement militant. À l’approche de l’éché- ance présidentielle, Évelyne Le Guern, salariée de Synutra, a clairement choisi son camp : son vote ira au NPA. Au premier abord, elle peut paraître menue. Pourtant Évelyne Le Guern a une sacrée énergie et une belle gouaille.

À l’approche des élections, ne lui parlez pas d’Emmanuel Macron. Les propos de l’ancien ministre sur les « illettrées » de l’agroalimentaire, Évelyne Le Guern ne les a « toujours pas digérés. Ce n’est pas correct. On ne peut pas parler comme ça », assène-t-elle.

Licenciement et formation

Et l’agroalimentaire, elle en connaît un rayon. Avant d’intégrer l’usine de lait en poudre Synu- tra, à Carhaix, dès sa phase de travaux, elle a passé 400 heures à se former, « à galérer sur les bancs, comme à l’école. Ce n’est pas pour entendre ça. » Non, le cœur politique d’Évelyne Le Guern bat pour le NPA, le Nouveau Parti Anticapitaliste. « J’ai toujours voté de ce côté-là », assure-t-elle.

Marine-Harvest

Sa première carte au parti et son saut dans le militantisme sont intervenus en 2013. La date coïncide avec le mouvement social de Marine-Harvest Kritsen, l’usine de saumon de Poulla- ouen, où elle était ouvrière. « Les militants du NPA ont été là, avec nous, à lutter jour et nuit. Ils ne nous ont pas laissés tomber », se rappelle la militante, qui a dû retrouver un emploi à la cinquantaine. « À ce moment-là, ce n’était pas pour les primes que nous nous battions, c’était pour l’emploi. »

La lutte

La lutte, c’est peut-être ainsi qu’elle résume le mieux le NPA. Pour autant, elle ne souhaite pas voir le mouvement comme agressif ou violent. « Oui des fois il y a de quoi arracher une chemise. Mais pour certains, désormais, la lutte est aussi le seul moyen de se faire entendre ! »

« Un ouvrier, comme moi »

Alors tout naturellement, pour l’élection présidentielle, elle soutiendra et votera pour «Poutou». Elle l’explique facilement : « C’est un ouvrier, comme moi. Il comprend nos situations, il sait de quoi il parle. » Preuve à l’appui, la militante cite une proposition du candidat NPA : « La retraite à 55 ans pour les boulots pénibles. Parce que ceux-là, ils partent à la retraite comme les autres, mais ils ont moins le temps d’en profiter. Ils sont cassés. »

Et les autres…

Si elle estime que Jean-Luc Mélenchon n’est « pas mauvais », et qu’elle reste polie face au PS de Benoît Hamon, pas question d’entendre parler de François Fillon, mis en examen pour «détournement de fonds public». Ni de Marine Le Pen, «Jamais. C’est notre opposé. Je n’aime pas du tout l’idée de la fermeture des frontières », argue l’ouvrière.

Sur le marché

Pour convaincre les autres, avec ses « camarades » de la section carhaisiennes, elle distribue régulièrement des tracts sur le marché. « On est bien accueilli généralement. Les gens sont plutôt sympas. Je pense même que beaucoup ont de la sympathie pour Philippe Poutou. Le problème est qu’ils ne votent pas…» Évelyne Le Guern se rend aussi à diverse réunion du groupe NPA. Ce dernier a réussi à acquérir une certaine visibilité à Carhaix, grâce à la présen- ce d’un conseiller municipal : Matthieu Guillemot. L’un des quatre élus français du parti.

Libérateur

Son engagement militant est pour elle « libérateur. Ça me plaît vraiment. Il y a une véritable solidarité avec le reste des camarades. On sait que si l’un de nous a un coup dur, les autres seront là. » Camarade, c’est d’ailleurs un mot qu’elle emploie presque sans se rendre compte. « Mais ça veut dire quelque chose. Vraiment. Il y a de sacrés liens. »

Anaëlle BERRE  10/04/2017

http://www.ouest-france.fr/

Lire la suite

10 avril 2017 ~ 0 Commentaire

stop linky (le télégramme)

stop linky

Stop-Linky. Deux réunions d’information cette semaine

Il concentre toutes les critiques : intrusion dans la vie privée, exposition au rayonnement, impacts sur la santé, etc. Le compteur Linky s’impose pourtant un peu plus dans les communes bretonnes, avec déjà 300.00 installations.
.
Le collectif Stop-Linky Pleyben-Châteaulin-Porzay, en collaboration avec celui de la presqu’île de Crozon et de l’Aulne maritime, organise deux réunions d’information, suivies d’un débat.
.
Notamment au programme, les avantages, les coûts, la confidentialité, la légalité et l’impact sur la santé. Les réunions auront lieu
.
Jeudi, à 20 h, à la Salle des Fêtes Pleyben
.
Samedi, à 17 h,  Salle des Fêtes Mairie de Châteaulin.
.
Contacts : courriel, stoplinky-chateaulinporzay@orange.fr
.
tél. 06.68.24.86.97.
.
  10 avril 2017
.

Lire la suite

08 avril 2017 ~ 0 Commentaire

carhaix santé (ouest france)

manifestants-hopital-SUD

Carhaix. Grève au Centre départemental d’action sociale

Le personnel du Centre départemental d’action sociale de Carhaix (Finistère) s’est mis en grève ce vendredi matin. Une mobilisation pour dénoncer le plan de restructuration des directions territoriales. Selon la CGT le redécoupage met à mal le personnel médico-social et les bénéficiaires de l’accompagnement.

Une trentaine de femmes tiennent le piquet de grève devant le Centre départemental d’action sociale de Carhaix (CDAS) (Finistère). Les salariés de Carhaix et de Châteauneuf-du-Faou dénoncent la surcharge de travail dans le suivi des dossiers et le manque de personnel pour venir en aide aux enfants et aux personnes âgées.

Du retard dans le traitement des dossiers

Depuis le 1er janvier 2017, les sept territoires d’action sociale ont été réorganisés en trois pôles de direction (Morlaix COB, Brest et Quimper Cornouaille). Le centre de Carhaix est rattaché à la direction de Morlaix COB.

« Le personnel doit maintenant s’occuper des dossiers de l’ancienne communauté de communes du Yeun Elez. Les délais de traitement sont rallongés et nous n’avons pas de moyens humains supplémentaires », répond l’éducatrice spécialisée et cégétiste Monique Courtois. « Les retards peuvent atteindre un mois. »

Une équipe gruyère

Selon la CGT, l’antenne de Châteauneuf-du-Faou est aussi mise à mal. La secrétaire doit assurer l’accueil des usagers entre Carhaix et Châteauneuf. La permanence n’est plus en continu. « Nous sommes une équipe gruyère », illustre Pascale Riec, secrétaire au CDAS de Carhaix.

07/04/2017

http://www.ouest-france.fr/

Lire la suite

31 mars 2017 ~ 0 Commentaire

mael carhaix callac soins (le télégramme)

manifestants-hopital-SUD

Mael Carhaix Comités de soins. Débrayage contre la fusion

Un débrayage était organisé hier matin. Officialisée lors de la dernière cérémonie des voeux du comité d’entraide, la fusion du comité de Maël-Carhaix avec celui de Callac ne fait pas l’una-nimité auprès du personnel. Un débrayage était organisé hier matin au siège de cet organisme.
.
Personnel : le compte n’y est pas

L’objet de la colère ? Principalement, la remise en cause des avantages acquis, actée par la direction dans le cadre de cette fusion. La nouvelle association baptisée « Services à domicile du Corong », rassemble désormais les activités des comités d’entraide existants des deux secteurs. Elle regroupe l’équivalent de 95 équivalents temps pleins.

Le nouveau territoire s’étend sur 22 communes. Dans le secteur de l’aide à domicile, de nombreux services traversent des difficultés financières. Ce qui amène le Conseil départe- mental à réformer l’aide à domicile. L’objectif est de garantir la pérennité du service rendu aux personnes dépendantes, avec le niveau de qualité et de proximité connu actuellement ; sécuriser et développer les emplois des agents et des salariés des opérateurs associatifs ; contenir le coût du service, car les ressources départementales et régionales pour le financer baissent. Dont acte pour les usagers et le personnel, mais encore faut-il que celui-ci y trouve son compte ce qui à l’évidence pour l’heure, n’est pas le cas.

Action soutenue par L’UL CGT de Rostrenen

Pour l’instant, seul le personnel aide-soignant était mobilisé lors de cet arrêt de travail symbo- lique de 10 h 30 à 12 h 15. « La nouvelle organisation n’est pas non plus bien accueillie dans les autres secteurs d’activité », a expliqué Mme Zanchi, déléguée du personnel.

Les manifestants argumentent ainsi leur action : « Les directions refusent d’appliquer la convention collective mise en place en 2013. Or, nous sommes confrontés au quotidien à des situations de plus en plus délicates, avec parfois des modifications de plannings liées à des non-remplacements, alors la grande majorité du personnel est à temps partiel imposé. » Ils soulignent aussi : « Nos directeurs veulent nous imposer une nouvelle régression sociale : réduction de la prime du dimanche et des jours fériés travaillés, suppression de la récupération des jours fériés ; retour du véhicule à la  » base  » à la coupure du midi. »

http://www.letelegramme.fr/

manifestants-hopital-SUD

Callac Comité d’entraide. Colère des aides-soignantes

Les salariés en ont assez de devoir systématiquement accepter la remise en cause de leurs acquis et la dégradation de leurs conditions de travail. Hier, les aides-soignantes du Comité d’entraide de Callac – ce dernier vient de fusionner avec Maël-Carhaix ont débrayé, soutenues par le syndicat CGT, afin de dénoncer leurs conditions de travail et notamment la suppression de l’usage des véhicules de service sur la coupure de 12 h 15 à 16 h pour les aides-soignantes.
Suppression de l’usage du véhicule pendant la coupure

Ces dernières viennent de recevoir un courrier de leur direction les enjoignant de ne plus utiliser le véhicule. « Les salariés des soins et de l’aide à domicile ne sont pas responsables du désengagement des pouvoirs publics et politiques en matière de santé. Ce n’est pas à eux d’en supporter les conséquences. Ils ont été destinataires de nouvelles mesures applicables au personnel aide-soignant, résultant de la fusion des deux comités.

Les directions refusent d’appliquer la Convention collective. Le personnel est de plus en plus confronté, au quotidien, à des situations de plus en plus délicates, avec parfois des modifications de planning liées à des non-remplacements de collègues absentes, que la gran- de majorité du personnel est en temps partiel imposé.

La direction veut nous imposer une nouvelle régression sociale ; réduction de la prime du dimanche et des jours fériés travaillés ; suppression de récupération des jours fériés ; retour du véhicule à la « base » chaque soir. Peu importe si le personnel va perdre du temps. Peu importe si cela engendre des dépenses supplémentaires pour le salarié. Peu importe si cela fait du temps supplémentaire au volant par tous les temps, avec les risques que cela comporte. La direction ne veut pas négocier sur les usages ».

En attente de négociations

La décision a été prise par le personnel et le syndicat de continuer à utiliser le véhicule jusqu’à l’ouverture de véritables négociations. La direction, contactée, n’a pas souhaité faire de commentaires à la suite de ce mouvement.

Le Télégramme 31 mars 2017

http://www.letelegramme.fr/

Lire la suite

31 mars 2017 ~ 0 Commentaire

callac mael carhaix (cgt)

cgt guingamp

Lire la suite

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin