Archive | Brest et région

09 juin 2013 ~ 0 Commentaire

Brest Armes atomiques : des techniciens longtemps sans protection (OF)

Brest Armes atomiques : des techniciens longtemps sans protection (OF) dans Antimilitarisme pas-de-sushi-267x300

Jusqu’en 1996, les radiations autour des têtes nucléaires à l’Ile-Longue (Finistère) n’étaient pas prises en compte. Des techniciens demandent la reconnaissance de maladies professionnelles.

Pas de périmètre, pas de mesures de rayonnements, pas de formation. Le constat est alarmant. De 1971 à 1996, les techniciens travaillant autour des têtes nucléaires de l’Ile-Longue, en rade de Brest, le faisaient sans aucune pro- tection. Cette base héberge les sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE), garants de la dissuasion française. Les ogives nucléaires qui arment les missiles y sont livrées en pièces détachées, puis assemblées sur place. Elles ont une puissance de plusieurs dizaines de fois la bombe d’Hiroshima.

«Jamais de mesures»

Ces têtes contiennent plusieurs kilos de plutonium à l’état solide et du tritium à l’état gazeux. Selon les témoins, ces matières radioactives ne sont pas entourées d’une enceinte de protection (en plomb par exemple), mais seulement couvertes d’une coque en matériau composite, laissant passer rayons gamma et rayonnements neutroniques. « Pendant 25 ans, j’ai fait des manipulations sur les têtes nucléaires, sans qu’il n’y ait jamais de mesures », raconte Jean-Luc Caoren, appareilleur à la pyrotechnie de l’Ile-Longue (entreprise DCN, aujourd’hui DCNS). « Quand le missile embarquait à bord du sous-marin, on travaillait plusieurs heures à environ 1,5 m de la tête, pour fixer une membrane ».

Trois maladies reconnues

Il souffre aujourd’hui d’un lymphome qu’il tente de faire reconnaître comme maladie professionnelle. Un parcours du combattant. Car le lymphome ne fait pas partie des trois seules maladies officiellement reconnues comme liés à la radioactivité : leucémie, cancer des os et cancer broncho-pulmonaire. «Ce tableau des maladies professionnelles reconnues n’a pas été réactualisé depuis 30 ans», plaide son avocate Cécile Labrunie. «Il n’y a jamais réellement eu de recherches globales depuis celles sur les survivants d’Hiroshima». Certes, le cancer n’a jamais de signature évidente. Mais 18 maladies sont reconnues comme «radio-induites» dans le cas des victimes d’essais nucléaires. Hier, le dossier de Jean-Luc Caoren était défendu devant le Tribunal des affaires de sécurité sociale à Brest, pour qu’un nouveau collège de médecins examine son cas.

« Comme des demeurés »

Le plus surprenant, c’est que dans le même temps, à l’Ile-Longue, les personnels travaillant autour des chaufferies nucléaires (pour la propulsion) étaient formés, suivis médicalement et portaient des dosimètres. Le gendarme qui surveillait l’embarquement des missiles portait aussi un appareil de mesures. Mais pour les techniciens de la bombe, rien. « La chefferie nous a toujours dit « il n’y a rien qui crache » », raconte Pierre Guéguen, contrôleur de 1971 à 1997. Jean-Luc Caoren est amer : « Au début, on était content d’avoir du travail. Mais en fait, on était là comme des demeurés ». Les premiers suivis spécifiques sont arrivés en 1997. Avant, selon Francis Talec, « environ 100 personnes ont été exposées dans l’ignorance des risques et sans protection ». L’association Henri Pézerat, qui défend les victimes, a recensé 10 malades, souffrant de leucémie pour la plupart. En 2004, la faute inexcusable de DCN a été démontrée après un décès. Depuis, l’État a reconnu quatre malades. Par ailleurs, 19 personnes vont tenter de faire reconnaître leur préjudice d’anxiété.

Sébastien PANOU Nucléaire samedi 08 juin 2013

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Armes-atomiques-des-techniciens-longtemps-sans-protection_40779-2200507_actu.Htm

Le tribunal des affaires de Sécurité sociale (Tass) de Brest étudiait, hier, le dossier d’un ancien ouvrier de l’Ile Longue souffrant d’un lymphome et qui travaillait sur les missiles à têtes nucléaires.

« Nous passions des heures à travailler à un mètre au-dessus de ces charges avant le départ des sous-marins en mission. Et jusqu’en 1996, nous n’avions aucun dosimètre sur nous pour mesurer la radioactivité qui, pour moi, ne pouvait pas traverser la ferraille », dit Jean-Luc Caouren, salarié de DCNS, dont le dossier était étudié, hier, par le tribunal des affaires de Sécurité Sociale de Brest. Son cancer, un lymphome, diagnostiqué en 2010, n’est pas reconnu comme maladie professionnelle par le tableau 6 des cancers radio induits du régime général de la Sécurité Sociale qui ne comprend que le cancer des os, le cancer broncho-pulmonaire et la leucémie.

Dossier retoqué
Son dossier a été retoqué par le collège de trois médecins du Comité régional de reconnaissance des maladies professionnelles. Son avocate, Me Cécile Labrunie, du cabinet Teissonnière, a sollicité hier, devant le Tass la désignation d’un second Comité régional qui étudierait à nouveau le dossier de M. Caouren. « La liste des maladies radio induites figurant dans la loi d’indemnisation des vétérans des essais nucléaires en comporte 18, on y trouve le lymphome dont souffre mon client. Aux États-Unis, 29 localisations de cancers radio induits sont admises », argumente-t-elle.

Dosimètre pour le gendarme
Soutenu par l’antenne de Brest de l’Association des irradiés des armes nucléaires et leurs familles, Jean-Luc Caouren est un ancien appareilleur qui a assuré l’installation des missiles à charge nucléaire sur les sous-marins à l’Ile Longue durant 15 ans. « Au moment où nous n’étions pas équipés de dosimètres, le gendarme délégué pour surveiller les opérations de chargement en avait un lui ! La tête nucléaire était montée sur place comme un jeu de construction », précise un adhérent de l’association qui a aussi travaillé dans ce secteur de l’Ile Longue. « Lorsque nous avons été équipés de dosimètres à bulles, en 1997, j’ai eu la surprise de voir un jour apparaître une bulle et j’ai commencé à avoir peur. On ne savait pas combien de radioactivité on prenait. Dès que j’ai pu, j’ai quitté l’Ile Longue. Au fil des années, j’ai vu disparaître des collègues de travail qui n’ont pas profité de leur retraite ». Depuis la première re- connaissance, en 2002, comme maladie professionnelle de la leucémie d’un irradié de l’Ile Longue, neuf autres dossiers sont instruits ou en cours, dont cinq reconnaissances pour leucémies ou cataracte. « Dans ces dix dossiers, il y a quatre décès. Nous allons engager une procédure pour préjudice d’anxiété pour 19 de nos adhérents qui ont été irradiés. Nous ignorons le nombre de victimes au total », dit Francis Talec, président de l’association Henri Pézerat. Le Tass a mis en délibéré, au 6 septembre, la demande de Jean-Luc Caouren.

  • Catherine Le Guen

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/finistere/irradies-de-l-ile-longue-une-nouvelle-procedure-08-06-2013-2129370.php

Lire la suite

07 juin 2013 ~ 0 Commentaire

800 personnes à Brest, 200 à Quimper, en hommage à Clément Méric (OF + CQ)

800 personnes à Brest, 200 à Quimper, en hommage à Clément Méric (OF + CQ) dans Antifascisme clement-300x248

Environ 800 personnes se sont rassemblées à 18 h 30 place de la Liberté à Brest, en hommage à Clément Méric.

A Brest, 800 personnes ont rendu hommage à Clément Méric, 18 ans, mort à la suite de coups reçus mercredi soir par des skinheads, militants d’extrême droite, à Paris. Le rassemblement était à l’initiative de la Ligue des droits de l’homme et d’un collectif de syndicats et partis politiques. Tension François Cuillandre, maire PS de Brest, a été sévèrement pris à partie par des militants de la CNT, mouvement anarcho-syndicaliste auquel appartenait Clément Méric. Il a même été bousculé par l’un d’eux. Il était reproché aux formations présentes une sorte de récupération politique du drame. Les nombreuses personnes anonymes, proches de la victime ou Brestois solidaires, n’ont pas vraiment apprécié une telle tension dans ce moment plutôt dédié au recueillement. Un nouveau rassemblement est prévu à 20h30 place Guérin à Brest. Faits divers jeudi 06 juin 2013

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-800-personnes-a-Brest-en-hommage-a-Clement-Meric_40779-2200038_actu.Htm

Quimper. 200 personnes rassemblées en hommage à Clément Méric

Près de 200 personnes se sont rassemblées, ce jeudi soir à partir de 18 h 30, place Saint-Corentin, à Quimper (Finistère), en hommage au Brestois Clément Méric, décédé ce jour des suites d’une violente agression par des militants d’extrême droite.

De nombreuses organisations associatives (Ligue des droits de l’homme, Attac), syndicales (Solidaires) et politiques (PCF, PS, Front de gauche, NPA) avaient lancé un appel au rassemblement en fin de matinée. Toutes condamnent ce « crime politique ». « Clément a été tué en raison de ses opinions », souligne Stéphane Lenoël, président de la LDH de Quimper. « C’est révélateur d’un climat, d’une situation politique qui nous inquiète », ajoute Jean-Paul Sénéchal, représentant de Solidaires.

Solidarité jeudi 06 juin 2013

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Quimper.-200-personnes-rassemblees-en-hommage-a-Clement-Meric_40820-2200008_actu.Htm

http://www.cotequimper.fr/2013/06/06/mort-de-clement-meric-des-dizaines-de-personnes-rassemblees/

Lire la suite

07 juin 2013 ~ 0 Commentaire

Hier au rassemblement Place de la Liberté

Hier au rassemblement Place de la Liberté dans Antifascisme 11

2 dans Brest et région

3

npa1

Lire la suite

06 juin 2013 ~ 0 Commentaire

Brest. Rassemblement à 18 h 30 en réaction à l’agression mortelle de Clément Méric (LT)

Brest. Rassemblement à 18 h 30 en réaction à l'agression mortelle de Clément Méric (LT) dans Antifascisme clement-300x248

La Ligue des droits de l’Homme de Brest  appelle à un rassemblement à 18 h 30, ce jeudi, sur la place de la Liberté, à Brest, « en réaction à l’agression odieuse de Clément Méric par des membres de groupuscules d’extrême droite ». La même chose est prévue à Quimper. 6 juin 2013 à 11h31

http://brest.letelegramme.fr/local/finistere-nord/brest/ville/brest-rassemblement-a-18-h-30-en-reaction-a-l-agression-mortelle-de-clement-meric-06-06-2013-2127792.php

Lire la suite

06 juin 2013 ~ 0 Commentaire

Agression fasciste à Paris: Mobilisation!

image.jpeg

Clément, un jeune militant antifasciste, syndicaliste étudiant, a été frappé à mort, hier à Paris, par un groupe de l’extrême droite radicale, les jeunesses nationalistes révolutionnaires.

Nous exprimons notre indignation, notre colère, notre solidarité à sa famille et à ses camarades après une telle agression. Ce type de groupuscules se sent encouragé dans leurs actions violentes depuis les mobilisations anti-mariage gays, dans la foulée du Printemps Français, de la progression de l’audience du Front National, de toute la droite extrême. Des agressions du même ordre se sont déroulées à Lyon, à Toulouse, à Poitiers. Ces groupes ont des cibles : les militants progressistes, les syndicalistes, leurs organisations et plus largement tous ceux qui veulent une alternative politique à cette société d’ex- ploitation.

Le mouvement démocratique et progressiste doit prendre conscience de la nécessité de se mobiliser, de faire front le plus largement possible, pour les empêcher de nuire, pour faire reculer leur idéologie. Le NPA appelle à participer à tous les rassemblements de solidarité qui se tiendront, dont  à Paris, à 17h métro Havre Caumartin et 18h30 place Saint-Michel.

Montreuil, le 6 juin 2013

Brest: RDV place de la Liberté à 18h

Lire la suite

05 juin 2013 ~ 0 Commentaire

A Brest, un «missile pour la paix» (OF)

A Brest, un «missile pour la paix» (OF) dans Antimilitarisme premieres-300x200

Lundi, le collectif pacifiste Debout tout le monde présentait son « Missile pour la paix », place de la Liberté à Brest.

Inscrit en lettres rouges, le message était clair : « Zéro missile = zéro risques ». Même si le tir raté d’un missile M51 le 5 mai dernier a relancé le débat, le collectif agit depuis longtemps contre le nucléaire. En septembre dernier, un forum pour la paix avait été organisé à la Maison des syndicats. « Ce n’est pas normal que la question du nucléaire soit débattue seulement entre quelques groupes, s’indigne Hervé Cadiou, membre du collectif. Il faut arrêter de mettre les citoyens en dehors de ce débat. » Le collectif n’a pas l’intention de s’arrêter là. Un rassemblement pour la paix est prévu le 9 juin à Crozon, face à la base des sous-marins nucléaires de l’Ile Longue. Nucléaire mardi 04 juin 2013

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-A-Brest-un-missile-pour-la-paix_40779-2199107——29019-aud_actu.Htm

Lire la suite

04 juin 2013 ~ 0 Commentaire

Appel aux dons de vélos, fête de quartier Kérédern

Appel aux dons de vélos, fête de quartier Kérédern dans Brest et région vel-div

Bonjour à tous,

Dans le cadre de la fête du quartier de Kérédern le 15 juin prochain, l’association en partenariat avec les Petits Débrouillards organisent une petite recyclerie. Si vous avez un vélo en état de marche dont vous ne vous servez plus et que vous souhaitez vous en débarrasser, alors donnez le nous ! Deux permanences seront assurées le vendredi 7 juin ainsi que le lundi 10 juin au local des Petits Débrouillards de 9 h à 17 h pour récupérer des vélos  inutilisés. L’objectif est d’effectuer la remise en état de ces vélos avec les habitants du quartier durant la fête du 15 juin. Ce sera ainsi l’occasion pour les habitants d’acquérir un vélo à peu de frais tout en apprenant à réparer un vélo.

Merci de relayer cette information: mail@brestapiedetavelo.infini.fr

Adresse : Ecole 2 Rue Paul Dukas, 29200 Brest
Téléphone :02 98 41 43 10

http://www.lespetitsdebrouillardsbretagne.org/-29-Finistere-.html

 

Lire la suite

03 juin 2013 ~ 0 Commentaire

Sauvegarde de la vallée du Restic

Sauvegarde de la vallée du Restic dans Brest et région 1

En participation décalée à la « Journée mondiale de l’environnement » du mercredi 5 juin 2013, le collectif « Pour la sauvegarde de la vallée du Restic » organise la mise en valeur d’un vieux chêne vénérable le samedi 8 juin 2013.

Ce vieux chêne oublié de tous se trouve exactement sur le tracé du projet de voirie dans la vallée et serait donc voué à une destruction certaine. Nous pouvons nous en servir comme symbole de résistance au même titre que les autres plantations effectuées dans la vallée depuis quatre ans : le ginkgo et les pommiers. Avec l’accord de sa famille, nous dédierons cette action à la mémoire de notre ami Roger ABIVEN fervent défenseur de l’environnement et initiateur de la résistance dans la vallée.

Rendez-vous le SAMEDI 8 JUIN 2103 à 14H45 au niveau du 110 rue du Restic (http://tinyurl.com/3dmpxqp) ou sur la parcelle de résistance pour celles et ceux qui connaissent les lieux.

- Équipement : gants et bottes.

- Matériel : débroussailleuses, faucilles, serpes, crocs, fourches.

Si vous n’avez pas de matériel, vos bras feront l’affaire.

Que chacun-e apporte quelque chose à boire et à manger pour la fin de l’opération.

Le Conseil Collégial d’AE2D

 

Lire la suite

01 juin 2013 ~ 0 Commentaire

Zone d’interdiction étendue autour des sous-marins en rade de Brest (OF)

Zone d’interdiction étendue autour des sous-marins en rade de Brest (OF) dans Antimilitarisme premieres

Désormais, le périmètre d’interdiction de navigation autour des sous-marins évoluant en surface en rade de Brest, est étendu à 300 m. Il était de 100 m jusqu’alors.

Le préfet maritime de l’Atlantique a pris un arrêté en ce sens le 29 mai. Il justifie cette extension : « afin de garantir la sécurité de l’ensemble des usagers du plan d’eau, en raison des particularités et des limites de manœuvrabilité de ces bâtiments, particulièrement dans les espaces resserrés que représentent le goulet et la rade de Brest ».

Quatre sous-marins nucléaires basés à l’Ile-Longue

Le texte est ainsi rédigé : « Il est interdit de s’approcher et de pratiquer toute activité maritime à moins de trois cents mètres d’un sous-marin en surface durant son transit dans les eaux territoriales et intérieures françaises notamment dans le goulet et la rade de Brest ». Quatre sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) basés à l’Ile-Longue en rade de Brest alternent des patrouilles d’environ deux mois en mer pour garantir la permanence de la dissuasion nucléaire française. Marine vendredi 31 mai 2013

Commentaire:  En reculant, on verra mieux le feu d’artifice!

Lire la suite

28 mai 2013 ~ 0 Commentaire

80e anniversaire d’Ar Falz (1933-2013) vendredi 28 juin 2013

            80e anniversaire d'Ar Falz (1933-2013) vendredi 28 juin 2013 dans Brest et région affiche

Le vendredi 28 juin 2013, sera célébré le 80e anniversaire de la fondation d’Ar Falz, à la faculté Victor Ségalen de Brest sur le thème : « De la Bretagne au monde – Minorités et impérialismes – Yves Person, historien de l’Afrique, militant breton ». Yves Person a été président d’Ar Falz dans les années 70. De nombreuses personnes (de Bretagne, France, Afrique) viendront rendre hommage à ce grand homme, qui fut le premier historien de l’Afrique.

Evit pellkargañ ar program, klikit amañ :

Pour télécharger le programme, cliquez ici :

Lire la suite

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin