Archive | Antiracisme

11 mai 2013 ~ 0 Commentaire

Manuel Valls s’ocuppe des roms (Bordeaux)

Manuel Valls s'ocuppe des roms (Bordeaux) dans Antiracisme roms

Lire la suite

07 mai 2013 ~ 0 Commentaire

8 mai 1945/ 8 mai 2013, le MRAP rend hommage aux « oubliés de l’histoire »

8 mai 1945/ 8 mai 2013, le MRAP rend hommage aux « oubliés de l’histoire »  dans Antiracisme banania-etiquetterien dans Hollandie

Le 8 mai 1945 était signée la capitulation sans condition de l’Allemagne nazie. Les peuples étaient « venus à bout de la bête immonde ».

Le MRAP se doit de rappeler inlassablement, qu’à cette victoire sur le IIIe Reich et le fascisme ont contribué, à côté des alliés –Soviétiques, Américains et Anglais pour la plupart – de nombreux immigrés venus d’Afrique noire et du Maghreb mais aussi de l’Europe toute entière. Les uns avaient fui l’idéologie fasciste qui avait d’abord triomphé en Italie, puis en Allemagne et en Espagne ; d’autres, colonisés, espéraient que leurs peuples bénéficieraient eux aussi de cette liberté chèrement acquise pour sortir du statut colonial et devenir des citoyens de leur propre patrie.

On ne demandait pas alors aux combattants étrangers de la résistance s’ils mangeaient de la viande hallal ou s’ils avaient des papiers !

Qu’il s’agisse des Algériens, Marocains, Tunisiens, Africains, Antillais, Malgaches, de ceux du groupe Manouchian de la Main d’Œuvre Immigrée (MOI) désignés comme « terroristes » sur l’Affiche rouge, ou encore de ceux, notamment les Républicains espagnols, qui, dans des chars baptisés Guadalajara Ebro, Teruel, Brunete, Madrid – mais également Don Quijote ou Durruti – ont contribué à libérer Paris. « Pourrions nous accepter que nos cimetières où se mêlent par milliers les croix chrétiennes, les étoiles juives et les croissants de l’Islam, soient ensevelies sous l’oubli et l’ingratitude ? », interrogeait le Général De Gaulle le 23 avril 1968.

Aujourd’hui, après les 5 années de xénophobie d’Etat du gouvernement Sarkozy et une campagne électorale 2012 durant laquelle, une droite – dont les composantes de droite extrême n’ont plus rien de républicaines, ainsi que le Front National – ont rivalisé dans l’abject, le racisme atteint des proportions particulièrement inquiétantes : 69% des Français estiment qu’il y a trop d’immigrés (+22% par rapport à 2009), le rapport de la CNCDH indique une hausse des menaces et actes racistes de 23%. Des thèses racialistes se développent.

Le MRAP espérait, avec l’élection de François Hollande et une majorité PS à l’Assemblée des changements notoires. Mais hélas, la douloureuse question des sans papiers demeurent inchangée : aujourd’hui un très grand nombre d’ enfants et petits enfants des combattants morts pour la France sont sans papiers, sans droits, sans reconnaissance. Ceux qui ont des papiers se voient toujours refuser le droit à la citoyenneté : le droit de vote aux résidents non communautaires, pourtant promesse du candidat François Hollande semble oublié. Ce n’est pourtant qu’une question de justice d’égalité, de dignité.

Ceux d’entre eux qui sont de nationalité française sont trop souvent victimes du racisme, de la relégation, de la discrimination.

Le MRAP tient également à rappeler que non seulement ces « indigènes » ont été exclus du défilé de la victoire du 8 mai 1945 à Paris, mais que, ce même jour, une répression terrible s’abattait en Algérie, sur la région de Sétif, parce qu’un drapeau algérien, symbole de l’indépendance, était brandi au cours d’un défilé célébrant la victoire. Il y eut alors des milliers de morts. Ces massacres préfiguraient ceux de dizaines de milliers de manifestants perpétrés à Madagascar par l’armée française face aux insurgés Malgaches qui avaient attaqué un camp militaire. En ce 8 mai 2013, le MRAP tient à rendre hommage à tous ces combattants venus d’ailleurs, « à ces étrangers et nos frères pourtant », qui ont lutté pour que la devise Liberté, Égalité, Fraternité ne soit pas un vain mot. Et quel meilleur hommage que de continuer leur lutte pour une société plus juste d’où le racisme aura enfin disparu, où le « vivre ensemble » l’emportera sur toutes les peurs et les haines.

 MRAP  mardi 7 mai 2013 – 12h18

Lire la suite

27 avril 2013 ~ 0 Commentaire

Pour un 1er mai de refus du racisme et de la xénophobie : rassemblement 1er mai, 11h Paris

Pour un 1er mai de refus du racisme et de la xénophobie : rassemblement 1er mai, 11h Paris dans Antiracisme anti-r-1-r2-295x300

Appel, signé par la LDH, Pont du Carrousel, Paris 75001

Le 1er mai 1995, Brahim Bouarram, 29 ans, profitait d’une journée ensoleillée. Il ne savait pas que des mains criminelles allaient le précipiter dans la Seine et mettre fin à ses jours. Les auteurs venaient de quitter le défilé du Front national.

Dix-huit ans plus tard, les discours de stigmatisation, de discrimination et de rejet de l’autre ont fait tache d’huile. L’année dernière, ici même, nous avons été nombreux à exprimer notre espoir d’un changement de politique favorable aux immigré(e)s et leurs familles. Nous espérions une lutte plus affirmée contre les discriminations, et pour une citoyenneté à part entière. La promesse d’octroyer le droit de vote pour les étrangers, est aujourd’hui une promesse abandonnée, et la traque des sans-papiers continue avec toutes ses conséquences sur des femmes et des hommes de plus en plus fragilisé(e)s et abandonné(e)s.

L’instrumentalisation des débats sur l’Islam et la laïcité, conduisent à encourager la montée de l’intolérance et de la haine, alors que doit être encouragé le vivre ensemble démocratique.

Nous, citoyens et organisations fidèles aux valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité, ne supportons plus que la République soit ainsi défigurée, la laïcité instrumentalisée au service de la stigmatisation de millions de nos concitoyens.

Il est temps de dire notre refus de cette dérive dangereuse, de faire barrage à la lepénisation des esprits et des politiques. Oui, il faut barrer la route à l’extrême droite et aux populistes de droite, barrer la route aux idées de haine qui ont tué Brahim Bouarram.

C’est pourquoi toutes les organisations signataires, appellent à un rassemblement le 1er mai 2013, à Paris à 11h au Pont du Carrousel.

Pour rendre hommage la m moire de Brahim Bouarram et toutes les victimes des crimes racistes.

Pour dénoncer les discours xénophobes qui mettent en danger les étrangers et discriminent les citoyens selon leurs origines ou leurs croyances.

Pour appeler à en finir avec tout ce qui, depuis des années, défigure la République.

Premiers signataires :

LDH/ MRAP/ ATMF/ FTCR/ ASDHOM/ AMF/ ACDA/ GISTI/ UJFP/ Manifeste des libertés/ UTIT/ Sortir du colonialisme/ FASTI/ ATF/ Réseau Féministe Ruptures / RESF/ Femmes Migrantes Debout/ MCTF/ CCSM/ La voix des FEMMES Migrantes/ CSP93/ Femmes Plurielles/ ADTF/ ATTAC/ Femmes Egalité / ACORT/ Féministes Algériennes Internationales/ FCSME/ AMDH/ REMCC/ Forum Palestine Citoyenneté / L INTER-CO/ AIDDA/ APCV/ CAPAB/ ACDR/ CSP92/ Alif sans papiers/ UNSP/ Droits Devants/ Union Syndicale Solidaire/ F d ration SUD/ SUD Education/ FSU/ EELV/ Parti de Gauche/ PCF/ NPA/ FASE/ PSU/ PCOF/ Gauche anti-capitaliste/ JFP Alternatifs/

Lire la suite

23 avril 2013 ~ 0 Commentaire

Quimper. Sans emploi, elle vend ses diplômes sur Internet (OF)

Quimper. Sans emploi, elle vend ses diplômes sur Internet (OF) dans Antiracisme discrimination-232x300

Social mardi 23 avril 2013

Samia (prénom d’emprunt) a 46 ans et ne réussit pas à décrocher un entretien d’embauche. Désarmée, elle a décidé de mettre à vendre ses diplômes. Un geste fort pour cette Algérienne, née en France et habitante de Quimper (Finistère), qui souffre de ses origines.

« Puisqu’ils ne me servent à rien et surtout ne me permettent pas de trouver un emploi, je vends une maîtrise de psychologie clinique et pathologique mention AB, un diplôme universitaire sur les troubles envahissants du développement, un brevet de technicien supérieur (BTS) secrétaire de direction bilingue anglais et le first certificate in english. »

Mère de trois enfants

L’annonce publiée par Samia il y a quelques semaines maintenant sur le site internet Leboncoin.fr est un véritable coup de colère. Cette mère de trois enfants, séparée du père, vit le parcours du combattant. Elle a travaillé avec des enfants handicapés. Une situation professionnelle qui concordait bien avec son parcours scolaire. Oui mais voilà, le jour où il a fallu trouver un nouveau job, la Quimpéroise s’est retrouvée face à un mur et surtout à des préjugés.

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Quimper.-Sans-emploi-elle-vend-ses-diplomes-sur-Internet_6346-2186172_actu.Htm

Lire la suite

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin