Archive | Antimilitarisme

07 juin 2013 ~ 0 Commentaire

Hollande couronné à l’Unesco : la Françafrique célèbre la paix en répandant la guerre (Essf)

Hollande couronné à l’Unesco : la Françafrique célèbre la paix en répandant la guerre (Essf) dans Altermondialisme affiche-guerr-mali_0.preview_0-206x300

François Hollande recevra mercredi le Prix Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix.

A travers ce prix de l’UNESCO, c’est un triple hommage qui est rendu par la Françafrique à son parrain feu- le président kleptocrate ivoirien, à la guerre comme résolution des conflits, et aux dictateurs « [amis de la France » qui entoureront le Président français. Pour l’association Survie, la remise de ce prix au Président français est révoltante à plusieurs titres.

En premier lieu, l’intitulé de ce prix, décerné chaque année par l’UNESCO, et l’hommage ainsi rendu à Houphouët-Boigny apparaissent tout à fait scandaleux si l’on se réfère au rôle joué par cet ancien président ivoirien dans le sabotage des projets indépendantistes et souverainistes en Afrique, la multiplication des conflits, la longévité des dictatures et dans le pillage des ressources de son propre pays, dirigé d’une main de fer pendant 30 ans.

En second lieu, la remise de ce prix au Président français, dans le contexte que connaissent le Mali et le Sahel sonne comme un étrange hommage à la guerre. Le Président français est en effet le chef militaire d’une opération massive, mobilisant un véritable arsenal offensif, lancée sans véritable mandat international, au bilan humain (victimes, prisonniers) à ce jour inconnu et dont les répercussions dans la sous-région (Niger, Algérie) et au-delà (Cameroun, Nigeria, Libye, Tchad) s’avèrent fort préoccupantes. Est-il possible à ce stade d’imaginer que cette guerre au Mali, instrumentalisée en « guerre contre le terrorisme » pour dissimuler des ambitions de puissance de la France en Afrique soit porteuse de valeurs de paix et de stabilité susceptibles d’être célébrées à l’UNESCO ?

Enfin, au moment de recevoir ce prix, François Hollande sera entouré de nombreuses personnalités africaines contestables, parmi lesquelles l’ancien président ivoirien Konan Bédié, chantre de l’ivoirité et le sénégalais Abdou Diouf, ex-garant de l’influence française au Sénégal et désormais dans tout l’espace francophone. Il sera surtout entouré par plusieurs chefs d’Etat en exercice dont la politique est marquée par la violence : Blaise Compaoré, dictateur du Burkina Faso, indirectement impliqué dans les conflits les plus sanglants d’Afrique de l’Ouest ; Alassane Ouattara, président de la Côte d’Ivoire, imposé par les armes françaises ; Mohamed Ould Abdel Aziz, président putschiste de la Mauritanie ; Idriss Déby Itno, dictateur du Tchad, qui voit là une nouvelle marque de reconnaissance suite à son intervention au Mali aux côtés des forces françaises, malgré la nature de plus en plus répressive de son régime . Devant ces chefs d’Etat « amis », François Hollande doit prononcer un discours annoncé comme « important » qui s’apparentera à un tour de chauffe, en prévision du Sommet sur la sécurité qui se tiendra à Paris en décembre. Le premier sommet « France-Afrique » d’un Président français qui a pris ses aises dans le décorum de la Françafrique.

Survie demande à l’UNESCO, de supprimer le Prix Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix, dont l’appellation est une insulte aux démocrates et pacifistes africains, et à François Hollande, peu digne de recevoir une décoration vu son passif en matière de politique africaine depuis son élection [1], de décliner ce prix.

TCHAD : La France Déby trice !

Le dictateur tchadien Idriss Déby 1er doit se frotter les mains car il a réussi un coup de maître ! En envoyant 2000 soldats tchadiens soutenir le maître français, Idriss 1er avait bien flairé le coup. Le 13 mai, les soldats tchadiens rentrés au pays ont défilé sous les acclamations de la foule. Il fallait bien capitaliser cette participation des FATIM (forces armées tchadiennes en intervention au Mali ). Désormais et c’est là le coup de maître, Idriss Déby 1er peut continuer à tuer les opposants, falsifier les votes et continuer son règne…La France a une dette à son égard. Chapeau bas Monsieur le dictateur mais les forces anti-impérialistes elles ne vous donneront jamais un chèque en blanc…A bon entendeur.  Moulzo 7 juin 2013

http://www.afriquesenlutte.org/afrique-centrale/tchad/article/tchad-la-france-deby-trice

Lire la suite

07 juin 2013 ~ 0 Commentaire

États-Unis : liberté pour le soldat Manning ! (LO)

États-Unis : liberté pour le soldat Manning ! (LO) dans Antimilitarisme anonymous.bradley.manning-300x237

Le procès du soldat Manning a commencé. Ce jeune soldat de 25 ans est accusé par l’armée américaine d’avoir téléchargé et envoyé à Wikileaks, quand il était employé à Bagdad par l’armée comme informaticien, quelque 700 000 documents classifiés. Poursuivi pour intelligence avec l’ennemi, il risque la prison à perpétuité.

Fils d’un Américain et d’une Britannique, ce jeune homme frêle était considéré pendant sa scolarité au Pays de Galles comme quelqu’un de cultivé et po- litisé, ce qui lui valait aussi d’être moqué. Mal dans sa peau, il a fini par s’engager à 20 ans dans l’armée américaine et s’est retrouvé, après ses classes, à Bagdad. Homosexuel, il supportait mal la règle hypocrite qui prévaut alors : ne pas en parler pour ne pas être chassé de l’armée. Dans ce procès, Manning plaide coupable pour dix chefs d’accusation sur les 22 retenus contre lui. Certains sont fantaisistes, comme le fait de voir une preuve de sa trahison dans la présence de documents Wikileaks dans la planque de Ben Laden. L’État américain devrait alors poursuivre tous les journaux de la planète qui en ont publié de larges extraits, voire édité des suppléments spéciaux, contribuant ainsi à divulguer des secrets militaires tout en gagnant de l’argent !

Manning, lui, est désintéressé.

Dans une déclaration préliminaire, il a expliqué que sa conduite avait été dictée par sa volonté de dénoncer les crimes, les abus et la corruption régnant dans l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Pour l’État américain, cela justifie les poursuites engagées mais, pour tous ceux qui ont dénoncé ces guerres injustes, il est un exemple à suivre. Des manifestants sont venus le soutenir lors de l’ouverture du procès. Cette affaire rappelle celle des « papiers du Pentagone » pendant la guerre du Vietnam. En 1971 Internet n’existait pas, mais des documents classifiés avaient été photocopiés par un expert militaire, Daniel Ellsberg, qui les avait transmis au New York Times, qui les avait publiés. Ces 7 000 pages de documents montraient que la guerre du Vietnam était impossible à gagner et que les dirigeants américains avaient menti à leur peuple, tout comme Bush et Powell mentirent à leur tour en 2003 pour lancer leur guerre contre le peuple irakien. Ellsberg avait été qualifié par Kissinger, qui menait alors la politique américaine, d’« homme le plus dangereux d’Amérique ». Mais, quarante ans après, ces papiers furent officiellement publiés et Ellsberg est devenu un exemple d’homme déterminé face au pouvoir aveugle. Interrogé sur le sort du soldat Manning, Ellsberg a d’ailleurs déclaré que, s’il est vraiment responsable de ce dont on l’accuse, alors il est son « héros ».

Jacques FONTENOY http://www.lutte-ouvriere-journal.org/?act=artl&num=2340&id=34

Lire la suite

05 juin 2013 ~ 0 Commentaire

A Brest, un «missile pour la paix» (OF)

A Brest, un «missile pour la paix» (OF) dans Antimilitarisme premieres-300x200

Lundi, le collectif pacifiste Debout tout le monde présentait son « Missile pour la paix », place de la Liberté à Brest.

Inscrit en lettres rouges, le message était clair : « Zéro missile = zéro risques ». Même si le tir raté d’un missile M51 le 5 mai dernier a relancé le débat, le collectif agit depuis longtemps contre le nucléaire. En septembre dernier, un forum pour la paix avait été organisé à la Maison des syndicats. « Ce n’est pas normal que la question du nucléaire soit débattue seulement entre quelques groupes, s’indigne Hervé Cadiou, membre du collectif. Il faut arrêter de mettre les citoyens en dehors de ce débat. » Le collectif n’a pas l’intention de s’arrêter là. Un rassemblement pour la paix est prévu le 9 juin à Crozon, face à la base des sous-marins nucléaires de l’Ile Longue. Nucléaire mardi 04 juin 2013

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-A-Brest-un-missile-pour-la-paix_40779-2199107——29019-aud_actu.Htm

Lire la suite

04 juin 2013 ~ 0 Commentaire

Brest, les irradiés devant le Tribunal des affaires de Sécurité sociale (LT)

Brest, les irradiés devant le Tribunal des affaires de Sécurité sociale (LT) dans Antimilitarisme nucleaire

Le Tribunal des affaires de Sécurité sociale de Brest examinera le cas d’un homme irradié par les têtes nucléaires à l’île Longue et atteint d’un cancer non reconnu pour l’heure en maladie professionnelle, vendredi, à 13 h 30. Il sera défendu par Me Cécile Labrunie, du cabinet Teissonnière, qui sollicitera la dé- signation d’un second Comité régional de reconnaissance des maladies professionnelles, pathologie ne figurant pas dans le tableau n°6 de la Sécurité sociale. L’Association des irradiés des armes nucléaires et leurs familles se rassembleront devant le palais de justice, cours Dajot. En attendant, ils ont écrit au ministre de la Défense pour une demande d’enquête dite de cohorte, afin d’obtenir un bilan précis des maladies radio-induites survenues dans les activités de construction et de maintenance des têtes nucléaires, dans les activités des réacteurs nucléaires des SNLE. 4 juin 2013 à 09h21

http://brest.letelegramme.fr/local/finistere-nord/brest/ville/brest-les-irradies-devant-le-tribunal-des-affaires-de-securite-sociale-04-06-2013-2125099.php

Commentaire: Il ne s’agit pas des militaires irradiés lors des « expériences » comme sur la photo, mais de civils des arsenaux.

Lire la suite

01 juin 2013 ~ 0 Commentaire

Zone d’interdiction étendue autour des sous-marins en rade de Brest (OF)

Zone d’interdiction étendue autour des sous-marins en rade de Brest (OF) dans Antimilitarisme premieres

Désormais, le périmètre d’interdiction de navigation autour des sous-marins évoluant en surface en rade de Brest, est étendu à 300 m. Il était de 100 m jusqu’alors.

Le préfet maritime de l’Atlantique a pris un arrêté en ce sens le 29 mai. Il justifie cette extension : « afin de garantir la sécurité de l’ensemble des usagers du plan d’eau, en raison des particularités et des limites de manœuvrabilité de ces bâtiments, particulièrement dans les espaces resserrés que représentent le goulet et la rade de Brest ».

Quatre sous-marins nucléaires basés à l’Ile-Longue

Le texte est ainsi rédigé : « Il est interdit de s’approcher et de pratiquer toute activité maritime à moins de trois cents mètres d’un sous-marin en surface durant son transit dans les eaux territoriales et intérieures françaises notamment dans le goulet et la rade de Brest ». Quatre sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) basés à l’Ile-Longue en rade de Brest alternent des patrouilles d’environ deux mois en mer pour garantir la permanence de la dissuasion nucléaire française. Marine vendredi 31 mai 2013

Commentaire:  En reculant, on verra mieux le feu d’artifice!

Lire la suite

30 mai 2013 ~ 0 Commentaire

Toutes et tous à Crozon le 9!

Toutes et tous à Crozon le 9! dans Antimilitarisme missile-a-betton-c-rio

Lire la suite

28 mai 2013 ~ 0 Commentaire

La Bretagne accidentellement détruite lors du nouvel échec d’un test de missile (Gorafi)

La Bretagne accidentellement détruite lors du nouvel échec d’un test de missile (Gorafi) dans Antimilitarisme crozon

Brest – L’armée de nouveau sur la sellette après le nouvel échec d’un test balistique qui a vu la destruction totale d’une grande partie de la Bretagne ce matin.

Un échec qui relance la question de la sécurité autour de ces tests mais aussi et surtout le coût prohibitif du missile détruit. Reportage.

Un grand boum

Moins de deux semaines après un premier échec, ce test devait rassurer l’armée sur les capacités techniques et la fiabilité du missile M51. Mais hélas, l’engin a explosé peu après son lancement, détruisant dans la foulée la totalité de la Bretagne. Julien était dans son jardin, ce matin vers 10h. Il raconte. « Je ne me souviens pas de grand chose, si ce n’est un grand boum » explique le jeune homme, encore sous le choc, accroché à une planche, dérivant dans ce qui est désormais une immense mer intérieure en lieu et place de l’Armorique.

Selon les premières constatations, le missile était d’un modèle similaire au précédent test. « Tout s’est déroulé à peu près correctement. Pour des raisons que nous ignorons, l’engin a dévié de sa trajectoire. Le processus d’autodestruction a été enclenché aussitôt » explique un analyste. « L’enquête devrait mettre en lumière les raisons d’une telle destruction globale. Il faudra examiner de plus près les conséquences humaines et écologiques d’un tel échec ». Car pour beaucoup, il sera difficile pour l’armée de masquer ce qui s’est passé aujourd’hui. « La totalité de la Bretagne n’existe plus, à la place il n’y a qu’un immense cratère » note un expert de la Défense. Des conclusions que l’armée se refuse à commenter ou à confirmer. « Nous avons quelques difficultés de contact avec nos bases et nos hommes sur place mais il n’est pas nécessaire de polémiquer ou d’inquiéter davantage les populations » se borne-t-on à répéter au ministère de la Défense.

Dès l’annonce de ce nouvel l’échec, l’armée a tenté de prendre les devants. « Nous sommes conscients des désagréments causés par cet incident, mais nous travaillons activement à comprendre ce qui s’est passé » a expliqué le ministre de la Défense qui confirme un « impact au sol lorsque le missile est retombé, impact toujours en cours d’évaluation ». Mais de nombreuses voix s’élèvent aussi pour critiquer les échecs, très coûteux. Pour Sarah, une des survivantes, l’armée doit s’expliquer. « C’est un peu de l’argent gaspillé alors que nous sommes tous touchés par la crise » s’alarme-t-elle. « N’y a-t-il pas d’autres choses à financer ?» demande-t-elle alors qu’elle a réussi à rejoindre un groupe de plusieurs milliers de survivants qui se sont installés sur une bande de terre de ce qui fut autrefois la côte ouest bretonne.

La Rédaction http://www.legorafi.fr/2013/05/27/la-bretagne-accidentellement-detruite-lors-du-nouvel-echec-dun-test-de-missile/

Lire la suite

23 mai 2013 ~ 0 Commentaire

Les écoles devront afficher le drapeau tricolore et la devise républicaine (OF)

Les écoles devront afficher le drapeau tricolore et la devise républicaine (OF) dans Antimilitarisme tardi-drapeau

Le Sénat a décidé mercredi d’imposer la devise de la République «liberté, égalité, fraternité» et le drapeau tricolore, au fronton des écoles, collèges et lycées, dans le cadre du projet de loi pour la refondation de l’école dont il a commencé l’examen des articles.

Les sénateurs ont voté un amendement du gouvernement prévoyant que « la devise de la République et le drapeau tricolore sont apposés sur la façade des écoles et des établissements d’enseignement du second degré publics et privés sous contrat ». Il stipule également que la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789 sera affichée «de manière visible» dans les locaux scolaires.

« Réaffirmer l’attachement de la nation»

«Aucune disposition législative ou réglementaire ne détermine les conditions de pavoisement des écoles, des collèges et des lycées», a fait valoir le ministre de l’Éducation Vincent Peillon. Il s’agit de «réaffirmer l’attachement de la nation à son école et de contribuer à l’appropriation par les élèves des fondements de la Constitution». La commission de l’Assemblée nationale avait proposé un amendement similaire, mais il ne figurait que dans l’annexe jointe au projet de loi. Ça fait combien de drapeaux ? En tout, il y a 64 835 établissements scolaires en France. Les fabricants de drapeaux et de plaques vont avoir du pain sur la planche… Éducation jeudi 23 mai 2013

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Les-ecoles-devront-afficher-le-drapeau-tricolore-et-la-devise-republicaine_39382-2195049_actu.Htm

Lire la suite

15 mai 2013 ~ 0 Commentaire

Défense. Lorient construirait bien onze FREMM (LT)

Défense. Lorient construirait bien onze FREMM (LT) dans Antimilitarisme navy-290x300

Le ministère de la Défense a confirmé hier la construction de 11 frégates multi-missions à DCNS Lorient, où l’on craignait que ce nombre soit réduit à huit à la suite des conclusions du Livre Blanc.

Une bonne nouvelle qui n’est cependant pas acquise. Car c’est la future loi de programmation militaire, en cours d’élaboration, qui entérinera le nombre de FREMM de la Marine nationale. Si le chiffre est inférieur à onze, il ne restera plus qu’à espérer des ventes à l’export pour maintenir le plan de charge.

15 mai 2013 à 06h58

http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/france/defense-lorient-construirait-bien-onze-fremm-15-05-2013-2102386.php

Commentaire: Olé! C’est sûr qu’en ces temps de crise, il y a des priorités!

Lire la suite

15 mai 2013 ~ 0 Commentaire

Trois marches pour la Paix, du 25 mai au 9 juin en Bretagne (Mdlp)

Trois marches pour la Paix, du 25 mai au 9 juin en Bretagne (Mdlp) dans Antimilitarisme

*
En soutien au festival « Debout tout le monde »  qui aura lieu le 9 juin à Crozon (29), pour la justice, la paix, le désarmement nucléaire.

Au départ de Saint-Servan (près de Saint-Malo), de Rennes et de Saint-Nazaire, les 3 marches se rejoindront à Crozon le 9 juin pour former une seule et même marche finale jusqu’au port du Fret, face à la base des sous-marins nucléaires où se déroulera le festival « Debout tout le Monde ». Les marcheurs sont autonomes et libres de n’effectuer qu’une partie des itinéraires proposés.

Voir les détails et tous les renseignements sur http://culturedelapaix.org/festivaljusticepaix/marches/
Bulletin d’inscription sur http://culturedelapaix.org/wp-content/uploads/3marches-bulletin.pdf

Incription à envoyer à :
Comité de Morlaix du Mouvement de la Paix, C/o Antoinette L’Henaff, 77 route de Primel Trégastel, 29630 Plougasnou
Par mail : annelhenaff@orange.fr

Lire la suite

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin