Archive | Antimilitarisme

08 mai 2013 ~ 0 Commentaire

Finistère Missile M51. Les pêcheurs dénoncent la « mer poubelle » (OF)

Finistère Missile M51. Les pêcheurs dénoncent la « mer poubelle » (OF) dans Antimilitarisme requins-300x254

Reportage. Il est 17 h. Le ballet des bateaux de pêche, rentrant au port, débute au Guilvinec. Mais le temps n’est pas au beau fixe sur le port.

Les marins ont appris hier matin le prolongement d’une zone sécurisée, interdite à la pêche, suite à l’échec du tir de missile M51 dimanche matin. « On est restreint, confie Jean-Baptiste Bongi, patron du Squale. Ce sont des zones de langoustines que l’on fréquente quasiment toute l’année. » À chaque bateau, sa réaction. Colère. Dépit. Résignation. Inquiétude. « Ça limite le travail et le champ de pêche, acquiesce, de son côté, Jean-Jacques Tanguy, président du comité des pêches du Finistère. C’est des emmerdements pour tout le monde. »

« Après le clapage, le missile. La coupe est pleine, tance Patrice Donnart, patron du Risten.

C’est une mer poubelle. » Les langoustiniers sont à la peine, alors que c’est la « grosse saison » du crustacé. « De mars à octobre, c’est la période des langoustines. Faut pas se louper », explique Yves Le Brenn, patron, avec son frère Olivier, de l’Oxalis, qui note aussi que l’hiver avait déjà été « catastrophique ». L’interdiction de pêcher dans cette zone de pêche est un vrai manque à gagner. Ne peuvent-ils pas aller ailleurs ? « Vers l’est, les Glénan », indique un pêcheur, mais ça ne va pas durer. Ils ont besoin de changer régulièrement de secteur. Les bateaux côtiers se trouvent limités. Ils ne peuvent aller au-delà des 20 milles nautiques (environ 37 kilomètres). « On paie les pots cassés de l’essai raté », déplore Jean-Baptiste Bongi.

Cette zone a été définie pour permettre le nettoyage des débris du missile. Les pêcheurs craignent de retrouver des morceaux dans leurs chaluts. « 56 tonnes tombées dans la mer, relève Yves Le Brenn avant de redouter. Ils ne pourront jamais tout récupérer. » « C’est beaucoup de travail en plus, à réparer les filets », glisse un pêcheur du Risten. Patrice Donnart dénonce le préjudice provoqué par cet essai, raté. « L’État doit indemniser les pêcheurs et nettoyer. »

Thibault QUARTIER. Marine mardi 07 mai 2013

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Missile-M51.-Les-pecheurs-denoncent-la-mer-poubelle-_55257-2190423_actu.Htm

Lire la suite

07 mai 2013 ~ 0 Commentaire

Un missile nucléaire à 120 millions ? Circulez, y’a rien à débattre (Rue89)

Un missile nucléaire à 120 millions ? Circulez, y’a rien à débattre (Rue89) dans Antimilitarisme 3g09568u.1-290x300

« Quand le chef de l’Etat appuie sur le bouton, il faut que ça parte ».

C’est un spécialiste qui parle, sur TF1. Notre confrère Jean Guisnel, spécialiste des questions de défense, et consultant occasionnel. TF1 est venue consulter le consultant, car voilà, ça n’est pas parti. Le sous-marin nucléaire le Vigilant a tiré dans la baie d’Audierne un missile (de type M51, pour les connaisseurs) qui s’est « autodétruit » en mer aussitôt après le tir. La chose aurait pu rester secrète. Pas de chance, les riverains ont assisté à un joli feu d’artifice, et l’ont photographié. La préfecture maritime confirme donc. Accessoirement, on apprend le prix du zinzin : 120 millions d’euros. Pièce. Et sans charge nucléaire, encore. Car évidemment, pensez-vous, les missiles tirés pour de simples tests ne sont pas équipés de charges. Simplement pour s’assurer que « ça part ». Alors que tous les prix diminuent (écrans plats, smartphones, ordinateurs), le prix de ces zinzins-là ne semble pas trop diminuer. 120 millions d’euros. « Bientôt toute l’Armée de terre tiendra dans un stade de football, tandis que le nucléaire est sanctuarisé », grommelle ce matin sur France Inter un général, Etienne Copel.

La politique de dissuasion nucléaire échappe à tout débat

Quel rapport avec les médias, et la communication, demanderont les plus vigilants d’entre vous. Celui-ci : la politique française de dissuasion nucléaire échappe à tout débat. Non seulement à tout débat public, mais à tout débat parlementaire. On rogne dans tous les coins, on s’apprête même apparemment à opérer des privatisations partielles, mais pas touche aux zinzins. Des visites de lanceurs de zinzins sont bien organisées pour quelques parlementaires soigneusement choisis, après quoi le Parlement vote comme un seul homme, c’est tout ce qu’on lui demande.

Combien de députés vont tomber de leur chaise, comme tous les citoyens, en apprenant le prix du zinzin du Finistère ? Et pourtant, il y aurait matière à débat. C’est le même général Copel (qui n’est pourtant pas un pacifiste baba cool, et a tout pour plaire à Calvi), qui l’écrivait dans Le Monde, l’an dernier (dans une tribune d’ailleurs titrée à l’inverse de ce qu’elle dit, « La dissuasion », oui). Mais pourquoi dépenser des fortunes en inventant des nouveaux zinzins toujours plus chers ? Bonne question. On pourrait en poser quelques autres. Combien de tests de ces missiles par an ? Sont-ils tous nécessaires ? Existe-t-il une obsolescence programmée de ce genre de gadgets ? En voilà de jolis débats pour de futures émissions de Calvi. Mais en avant-première mondiale, je peux vous annoncer qu’ils n’auront pas lieu. Comment ? Qu’entends-je dans le fond de la salle ? C’est la Ve République qui le veut, c’est comme ça ? Eh bien oui. D’accord. Considérez donc que vous n’avez rien lu. Et que ce billet matinal s’est autodétruit.

Daniel Schneidermann | Fondateur d’@rrêt sur images

http://www.rue89.com/2013/05/06/sous-marin-nucleaire-a-120-millions-deuros-242088

Lire la suite

07 mai 2013 ~ 0 Commentaire

Mali, colonialisme et militarisme français : les impasses du Front de gauche (Ael)

Mali, colonialisme et militarisme français : les impasses du Front de gauche (Ael) dans A gauche du PS militarisme1

L’intervention au Mali est en cours depuis 4 mois et Hollande n’a pu éviter un débat au Parlement pour décider du maintien des troupes alors qu’il s’était engagé à leur départ au mois d’avril.

Jamais qu’un coup de bluff de plus. Aucun vote contre ! Des inquiétudes, des réserves, mais pas de quoi alimenter la moindre opposition ! Et pourtant les raisons de s’opposer ne manquent pas : ces quatre mois d’intervention militaire coûtent 200 millions d’euros, aucune solution politique n’est en vue, la relève malienne n’est pas à l’ordre du jour, et la puissance d’influence de la France, comme le dit Laurent Fabius, est renforcée. Ce vote honteux permet en fait le maintien de la présence militaire au Mali pour longtemps et devenir une véritable occupation territoriale pour le compte des intérêts de la France et des grandes puissances qui la soutiennent.

Comme au Gabon, au Sénégal, à Djibouti, au Tchad, en Côte d’Ivoire, en République Centre Africaine. A l’Assemblée nationale, les députés Front de gauche avaient voté l’envoi des troupes françaises au Mali.  Ces mêmes députés viennent de s’abstenir sur le maintien de la présence militaire française dans ce pays. Le NPA réaffirme sa totale opposition à cette action relevant typiquement de la Françafrique. Nous dénonçons cette guerre impérialiste qui comme toutes les précédentes, Irak, Afghanistan, ou Somalie…, n’alimentera que la chaos et la guerre civile.

De même, nous ne pouvons qu’exprimer notre consternation devant la récente réaction de Jean-Luc Mélenchon à la publication du livre blanc sur la défense nationale.

« Non à la liquidation de l’argument militaire de la France Austérité et atlantisme sont les maîtres mots du livre blanc de la Défense remis ce jour au président de la République. Ce sont deux dangers mortels pour la souveraineté et l’indépendance de la France. Ce livre blanc est une nouvelle preuve de l’hypocrisie des solfériniens et de l’incohérence du gouvernement. François Hollande annonce qu’il ne touchera pas à la dissuasion nucléaire mais il a accepté d’inscrire la France dans le projet atlantiste de bouclier anti-missile en Europe.

François Hollande annonce des moyens préservés pour le budget militaire mais le livre blanc prévoit des dizaines de milliers de suppressions d’emplois et la vente d’actions de l’Etat dans les industries de Défense. Ce livre blanc marque un nouvel étiolement de la puissance militaire de la France. Il prépare les grandes phrases selon lesquelles « on ne peut rien faire sans les autres ». Air trop connu ! Le renoncement à l’indépendance et à la souveraineté est toujours présenté comme une fatalité indépendante de notre volonté. Je refuse cette liquidation de l’argument militaire de la France. Loin de l’atlantisme et de l’austérité, la France doit construire une défense souveraine et altermondialiste. »

Cette déclaration combine les pires travers :

défense du nucléaire militaire « français » ; invocation de l’entité « France » sans aucune référence sociale ; soutien souverainiste à « l’argument militaire » de la France ; référence baroque à un militarisme « altermondialiste ». Cette doctrine militaire de Mélenchon trouverait donc sa place constitutionnelle dans la VIe République que le Front de gauche appelle de ses vœux… La position du NPA, adoptée à la quasi-unanimité lors de son congrès de fondation, propose exactement l’inverse.

 » Arrêt de la guerre et retrait de toutes les troupes françaises d’Afghanistan ; retrait de la France de l’alliance militaire impérialiste qu’est l’OTAN ; démantèlement de l’industrie militaire française et européenne, à reconvertir dans les industries protégeant l’environnement ; arrêt des ventes d’armes françaises à l’étranger. Désarmement nucléaire total et unilatéral, et appel à une interdiction mondiale de l’arme nucléaire. Interdiction et suppression des armes nucléaires, biologiques et chimiques. »

On comprend ainsi encore mieux pourquoi le NPA ne se retrouve pas dans le mot d’ordre de VIe République tel qu’avancé par le Front de gauche. Le numéro de la république nous intéresse peu, son contenu beaucoup plus.

http://www.afriquesenlutte.org/afrique-de-l-ouest/mali/article/mali-colonialisme-et-militarisme

3 mai 2013

Lire la suite

07 mai 2013 ~ 0 Commentaire

Penmarc’h. 80 personnes ont manifesté contre le nucléaire (OF)

 

Penmarc’h. 80 personnes ont manifesté contre le nucléaire (OF) dans Antimilitarisme 0619061154913_600-300x214

 À l’appel du Mouvement de la paix, une manifestation a été organisée, ce lundi après-midi, devant le phare d’Eckmül, à Penmarc’h, pour manifester contre le nucléaire militaire.

80 personnes, environ, se sont retrouvées, ce lundi, pour la manifestation. « La bombe atomique n’est pas un risque anodin », dénonce Rolland Nivet, responsable pour la Bretagne et le Grand Ouest du Mouvement pour la paix. La manifestation s’est déroulée dans un contexte précis. Dimanche, un tir d’essai de missile balistique M-51 a échoué, au large de Penmarc’h. L’échec de l’essai de missile a donné du grain à moudre à la cause. « Cet échec souligne que le risque zéro n’existe pas. La solution pour avoir zéro risque avec la bombe atomique, c’est zéro bombe atomique », note le Mouvement pour la paix. Une organisation qui « prône la paix et la justice », explique Rolland Nivet. Pour lui, le « nucléaire n’est pas une assurance-vie pour la France, mais une assurance décès pour l’humanité. »

Dénonciation du gaspillage des deniers publics

Le NPA Bigouden et le Front de gauche dénoncent, quant à eux, le gaspillage de l’argent public en « pleine crise du capitalisme ». Une manifestation est organisée le 9 juin, à Crozon, pour le festival Debout tout le monde. Les intervenants ont tous déploré le manque de débat sur ce sujet avec les autorités.

Sécurité lundi 06 mai

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Penmarc-h.-80-personnes-ont-manifeste-contre-le-nucleaire_40818-2190164——29220-aud_actu.Htm

Commentaire:  Rien de nouveau en Finstère! Contre le nucléaire militaire pour le Mouvement de la Paix et PCF de stricte obédience, contre le nucleaire civil et militaire pour le NPA et certains du Front de gauche. C’est la dialectique de l’oeuf et de la poule: il faut absolument du nucléaire civil pour faire du militaire, puisque le civil n’est qu’un sous produit de la bombe!

Lire la suite

07 mai 2013 ~ 0 Commentaire

Hier, rassemblement contre le missile M51

Hier, rassemblement contre le missile M51 dans Antimilitarisme big1

Plusieurs associations se sont rassemblées, ce lundi, à Penmarc’h dans le Finistère après l’échec d’un tir de missile M51 effectué en mer dimanche.

L’engin avait été lancé par un sous-marin nucléaire en baie d’Audierne. « Un M51 porte en lui six à huit bombes atomiques qui peuvent avoir chacune une trajectoire. Chaque bombe atomique fait cent à cent cinquante fois Hiroshima. Elle a la capacité de faire neuf millions de morts », a rappelé Roland Nivet du Mouvement pour la paix.

Lire la suite

06 mai 2013 ~ 0 Commentaire

Cinéma : avalanche de films de propagande impérialiste

Cinéma : avalanche de films de propagande impérialiste dans Antimilitarisme flamby-300x272

Ces derniers temps, le cinéma, tant étatsunien que français, n’est pas avare de films reprenant les canons de la propagande des grandes puissances. Petit tour d’horizon.
Dans les années soixante-dix, nous avions été habitués à des films dénonçant les magouilles et crimes de la CIA, dont le plus emblématique fut Les trois jours du condor. Nombre de films hostiles à la guerre du Vietnam suivirent, comme Apocalypse now, Full metal jacket ou Good morning Vietnam. Mémorable navet, les Bérets verts, où John Wayne cassait du Viet comme il avait toute sa vie cassé de l’Indien, faisait figure d’exception. Notons aussi quelques films plus récents contre la guerre d’Irak, comme Route irish de Ken Loach ou les Rois du désert de David Russell. Pourtant, depuis une bonne décennie, on assiste à une sorte de réarmement idéologique du cinéma de propagande impérialiste, non seulement hollywoodien, mais aussi britannique et français.
Parmi les fleurons les plus caricaturaux de cette propagande figure Taken et sa suite Taken 2, blockbuster qui a connu, hélas, un assez gros succès. Grossièrement racistes, ces films font l’apologie de la torture et de la peine de mort : le héros, ancien de la CIA, fait « griller » un horrible méchant sur une chaise électrique improvisée après l’avoir torturé. Le thème est limpide : d’affreux Albanais enlèvent des jeunes filles occidentales pour les livrer aux appétits de potentats arabes. Dans Taken 2, on notera une vision fantasmatique de la Turquie : toutes les femmes d’Istanbul sont voilées. On peut aussi citer le Royaume dans lequel une équipe du FBI est chargée d’enquêter à Riyad, Arabie saoudite, sur un attentat terroriste. Puant de racisme paternaliste, d’islamophobie et d’arrogance impérialiste. Avec l’aide d’un « bon musulman », équivalent des bons Indiens des westerns des années cinquante, nos héros vont éliminer la cellule terroriste en quelques jours, alors que les flics et militaires locaux ont été incapables de trouver le moindre indice.
Oscar de la propagande…
L’un des plus récents est Argo qui s’est vu décerner l’Oscar du meilleur film 2013. Plus subtil que les précédents, ce film a l’habileté de montrer en ouverture le rôle des États-Unis qui, en soutenant la dictature du Shah d’Iran, ont soulevé la colère populaire. Mais c’est pour mieux sombrer ensuite dans la pure propagande au profit de la CIA. Sur le plan historique, personne ne peut savoir ce qu’il y a de vrai dans cette histoire de sauvetage de diplomates américains réfugiés à l’ambassade canadienne, vu que cette opération a toujours été classée top secret. Mais les propagandistes cherchent sans doute à faire oublier la catastrophe de l’opération Eagle Claw, dont l’objectif était de délivrer les otages de l’ambassade américaine. Plusieurs hélicoptères et un gros porteur C 130 se crashèrent dans le désert, huit soldats furent tués et des documents abandonnés. Le cinéma hollywoodien est toujours aussi doué pour réécrire l’histoire.
On pourrait ainsi énumérer une dizaine de films du même genre. Le cinéma français n’est pas en reste. L’Infiltré, probablement subventionné par la DGSE, vante les talents d’un sympathique agent français qui parvient à retourner un jeune djihadiste. Notons aussi Forces spéciales, où un commando tricolore va délivrer une journaliste détenue par les Talibans. Antimilitariste et pacifiste au début, celle-ci va tomber amoureuse de son sauveteur et comprendre qu’elle a tout faux. On peut supposer que le scénario a été supervisé par le service de propagande des armées… À quand un film où on verra un commando iranien exfiltrer des otages de Guantanamo ou un commando africain parachuté au Texas ou en Alabama sauver un black menacé de lynchage par les sbires du Ku Klux Klan ?
Gérard Delteil

Dimanche 5 mai 2013 Publié dans : Hebdo Tout est à nous ! 193 (01/05/13)

Lire la suite

06 mai 2013 ~ 0 Commentaire

M51. Un missile à 120 millions d’euros pièce (OF)

M51. Un missile à 120 millions d’euros pièce (OF) dans Antimilitarisme 67842081-300x224

Le missile M51, outil au service de la dissuasion nucléaire française, est déjà opérationnel sur le sous-marin nucléaire Le Terrible. Mais l’échec d’un tir depuis Le Vigilant, dimanche, au large du Finistère, souligne qu’il n’est pas encore fiable à 100 %.

Qu’est-ce que le M51 ?

Construit par Astrium, filiale d’EADS, le missile M51 est un missile balistique mer-sol, nouvelle génération, conçu pour les quatre sous-marins nucléaires lanceurs d’engin de la Marine nationale. Le M51, déjà en service sur Le Terrible, est appelé à remplacer le missile M45 sur Le Vigilant, Le Triomphant et Le Téméraire, ce qui nécessite de lourds aménagements, réalisés par DCNS, à Brest.

Prix d’un missile de ce type : 120 millions d’euros l’unité, pour une durée de vie d’environ 30 ans.

Quelles sont les caractéristiques du M51 ? Propulsé par du propergol, comme la fusée Ariane, le M51 a une portée d’environ 9 000 km, contre 6 000 km à son prédécesseur. Quelques chiffres suffisent à donner une idée de sa puissance : 56 tonnes, 12 m de hauteur et 2,30 m de diamètre. À terme, il pourra transporter une charge nucléaire équivalente à 60 fois Hiroshima. Mais pour l’instant, le M51 emporte la tête du M45, soit 35 fois Hiroshima « seulement ». Pour ses quatre sous-marins nucléaires lanceurs d’engin, la Marine nationale dispose de trois jeux de 16 missiles.

Pourquoi un tir d’essai ?

Le missile M51 a été validé en juillet 2010, après cinq tirs d’essai : deux depuis Le Terrible, en 2010, trois depuis des installations militaires, dans les Landes, en 2006, 2007 et 2008. Le tir de dimanche avait pour objectif de valider la capacité du sous-marin Le Vigilant à mettre en œuvre le M51. Cet essai qui a échoué au large de Penmarc’h (Finistère) a été réalisé sans tête nucléaire.

Pourquoi le tir a-t-il échoué ?

Selon le ministère de la Défense, le M51 tiré dimanche est « sorti normalement » du sous-marin. C’est lors de « la première phase de vol qu’un incident s’est produit et a entraîné son autodestruction ». Il s’agit du premier échec de ce genre « depuis 1996 ».

Que se serait-il passé si le tir avait réussi ?

Le missile serait retombé au beau milieu de l’Atlantique nord, à plusieurs centaines de kilomètres de toute côte, après un vol d’une quinzaine de minutes et d’un peu plus de 4 000 km.

Quel impact sur l’environnement ?

Selon les autorités, « il n’y a pas d’impact environnemental avéré sur ce tir ni d’impact sur la population puisque ce tir a eu lieu en mer et que la zone de retombée des débris se trouve dans une zone d’exclusion » spécialement délimitée pour cet essai. « Ces débris vont être récupérés par la préfecture maritime, par moyens nautiques et aériens », précise le capitaine de corvette Lionel Delort, officier de communication de la préfecture maritime de l’Atlantique.

Et maintenant ?

« C’est un échec dont une enquête devra déterminer les raisons », selon Lionel Delort.

Défense lundi 06 mai 2013

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-M51.-Un-missile-a-120-millions-d-euros-piece_55257-2189729_actu.Htm

Lire la suite

06 mai 2013 ~ 0 Commentaire

Le Npa Pays bigouden et le missile M51

Le Npa Pays bigouden et le missile M51 dans Antimilitarisme missile-300x262

Le tir de missile nucléaire a eu lieu ce dimanche matin à 9h26 au large de Penmarc’h. Cela ne change rien pour la manif au pied du sémaphore à Penmarc’h lundi 6 mai à 15h30. Les installations militaires seront encore là. Venez avec pancartes et banderoles: Non au nucléaire militaire et civile.

Communiqué de presse

Le NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste) du Pays Bigouden appelle à venir protester le lundi 6 mai 2013 à 15 h 30 près du phare d’Eckmühl contre le tir d’essai du nouveau missile nucléaire M 51 qui a eu lieu au large de Penmarc’h le dimanche 5 mai à 9h26. Ce nouveau missile nucléaire peut emporter une puissance 70 à 90 fois la bombe A larguée sur Hiroshima le 6 aout 1945 par les américains.  Ce missile a donc  la capacité de faire disparaître plus de 10 millions de personnes dans d’horribles souffrances.

Les 80 missiles M 51 prévus seront construits chez nous en Bretagne sur la presqu’île de Crozon pour remplacer les 80 missiles M 45 que les forces militaires françaises avaient fini d’installer laborieusement en 2010 sur leurs sous marins de l’Ile Longue (près de Brest).

La France, pays colonial par nature, méprise les populations et les territoires sous sa tutelle. Les Bretons n’ont jamais été consultés pour l’installation de ces missiles et sous-marins en Bretagne pas plus que les Polynésiens n’ont été consultés pour subir le saccage radioactif de leur territoire lors des essais nucléaires français. En période de crise capitaliste et d’austérité imposée artificiellement,  il y a  d’autres choix à faire que de gaspiller l’argent des citoyens dans des armes illégales,  très coûteuses et moralement inacceptables.

Le budget des armées françaises qui est de 30 milliards d’euros dont la moitié pour les armes nucléaires stérilise les moyens financiers pour les hôpitaux, la recherche médicale, la santé, les universités, les écoles et les centres de recherche pour le développement durable. 

C’est pour tout cela que nous invitons tous les citoyens disponibles ce lundi après midi 6 mai à se rassembler à 15:30 symboliquement et pacifiquement au pied du sémaphore militaire de Penmarc’h.

bigouden.npa@gmail.com 06 51 32 74 30

Lire la suite

06 mai 2013 ~ 0 Commentaire

« 51 je t’aime » : le missile M51 tombe à l’eau, la France atomique dans le pastis ! (Odn)

Depuis 60 ans, les « élites » françaises prétendent être à la pointe de la technologie nucléaire, mais les faits démontrent exactement l’inverse, tant sur le plan prétendument « civil » (*) que sur le plan militaire.

L’échec fracassant du missile nucléaire M51, qui a explosé en vol ce dimanche 5 mai vers 9h30 (sans charge nucléaire bien heureusement) avant de tomber à l’eau, est une nouvelle démonstration de ce que l’industrie militaire et nucléaire est principalement capable… de gaspiller de gigantesques sommes d’argent public. Sans aller jusqu’à envisager une politique pacifiste (il ne faut pas trop leur en demander), les autorités françaises auraient pu se contenter du précédent missile, le M45, qui permettait déjà de vitrifier la plupart des objectifs stratégiques de la planète, et d’atomiser des millions de gens selon les besoins de la très pacifique politique de « dissuasion ».

Mais non : après avoir probablement consommé trop de pastis, nos élites ont entonné le célèbre refrain « 51 je t’aime  » et lancé à grands frais le programme du M51. Aujourd’hui, les projets de la France belliciste sont tombés à l’eau avant même l’heure de l’apéro.  La réalité des implacable : des pays supposés n’avoir qu’une technologie archaïque, comme la Corée du Nord et l’Iran, font mieux que la France dans le domaines des missiles balistiques.

Il est urgent de reconstruire une ligne Maginot, cette fois-ci tout autour de l’Hexagone : cela créera de nombreux emplois sans être plus inefficace que le programme atomique français.

(*) 54 des 58 réacteurs nucléaires « français » sont en réalité américains (licences achetées à Westinghouse dans les années 70), et les centrifugeuses de la nouvelle usine « française » d’enrichissement de l’uranium (site du Tricastin) ont été achetées par Areva à son concurrent européen Urenco.

Observatoire du nucléaire Communiqué du 5 mai 2013

http://www.observatoire-du-nucleaire.org

 

Lire la suite

05 mai 2013 ~ 0 Commentaire

Le Guilvinec : la Marine a-t-elle raté le tir du missile M51 ? (Fr3)

Le Guilvinec : la Marine a-t-elle raté le tir du missile M51 ? (Fr3) dans Antimilitarisme le-missile-

La Direction générale de l’armement et la Marine nationale ont procédé, ce matin au tir d’un missile M51 à partir du sous-marin nucléaire lanceur d’engins, ‘Le Vigilant’ depuis la baie d’Audierne.

Mais pour une raison inconnue, le missile a été détruit peu après son décollage.  C’est une téléspectatrice qui nous a appelé ce matin. Cette Bretonne passe des vacances au Guilvinec dans le Sud Finistère. Ce matin, vers 9h40, elle a entendu un énorme bruit dans le ciel au dessus de la mer. Elle a aussitôt ouvert sa fenêtre : « j’ai vu une fumée blanche et des gros débris tomber dans la mer. J’ai d’abord cru que c’était un avion qui s’abîmait dans l’océan« . Il s’agit en fait d’un missile, tiré par la Direction générale de l’armement (DGA) et la Marine nationale. Le ministère de la défense explique dans un communiqué qu’un tir d’essai du missile balistique stratégique M51 à partir du sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) ‘Le Vigilant’, a été effectué depuis la baie d’Audierne (Finistère). Il confirme que le missile a été détruit peu après son décollage, au-dessus de l’océan. Le ministère de la défense rappelle que cet essai a été effectué sans charge nucléaire et que le missile a été détruit dans une zone interdite pour la circonstance à la navigation maritime et à la circulation aérienne.

En revanche, le ministère de la défense ne donne aucune explication sur les raisons de la destruction de ce missile M51. Est-ce un ratage ou une destruction volontaire ?Le collectif Bretagne et grand Ouest du Mouvement de la paix ont appelé à un regroupement de protestation contre ce tir lundi, à 15h30, à Penmarc’h (29), devant le phare d’Eckmühl. L’armée française devait effectuer un tir de missile depuis un sous-marin nucléaire, à une dizaine de milles au sud de la pointe de Penmarc’h entre le 1er et le 7 mai.

Des tirs de test de missiles français sont régulièrement effectués. Dans notre région, la dernière fois c’était en 2010. 

  • Par Sylvaine Salliou
  • Publié le 05/05/2013 | 10:22, mis à jour le 05/05/2013 | 10:54

http://bretagne.france3.fr/2013/05/05/guilvinec-29-un-missile-detruit-en-plein-tir-246089.html

Lire la suite

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin