Archive | Antifascisme

22 avril 2013 ~ 0 Commentaire

Mariage pour tous, homophobie : des violences qui mettent la République en ligne de mire (LDH)

Mariage pour tous, homophobie : des violences qui mettent la République en ligne de mire (LDH) dans Antifascisme vermine-150x150

LDH  dimanche 21 avril 2013 – 22h56rien dans Antifascisme

Bars gays saccagés, « chasse à l’homo », organisation systématique d’affrontements avec les forces de l’ordre, prise à partie personnelle des parlementaires, débats publics sabotés…

La protestation contre le mariage pour tous, veut faire prévaloir la force sur le débat parlementaire, et sur le respect des engagements pris devant les électeurs. Elle recourt aux pires méthodes, et révèle son mépris du processus démocratique et l’homophobie qu’elle prétendait dissimuler, sous couvert de la « défense des familles ».

La Ligue des droits de l’Homme, qui a toujours soutenu le droit au mariage pour tous et l’adoption, sans considération de l’orientation sexuelle, comme des avancées fortes de l’égalité des droits, condamne avec force cette explosion calculée de violences. S’il est normal que les enjeux de société fassent débat, que les craintes et les refus s’expriment, et que la protestation s’inscrive dans l’espace public, en l’espèce, il s’agit de tout autre chose. Les organisateurs de ces manifestations construisent le cadre idéologique qui légitime les violences perpétrées contre les biens et les personnes. Ils fournissent un espace d’accueil et de rencontre à divers courants politiques et religieux de droite, historiquement marqués par leur haine de l’égalité, de la liberté et de la République. Cette stratégie de montée de la violence s’exprime également au sein de l’Assemblée nationale ; l’opposition marque ainsi son dépit, mais aussi sa disponibilité à des alliances sulfureuses, enjeux électoraux obligent.

La Ligue des droits de l’Homme s’inquiète de la conjonction de cette radicalisation avec la fragilisation politique induite par les suites de l’affaire Cahuzac. Elle demande au gouvernement de prendre conscience de l’exaspération de la population, toujours en attente des mesures de justice sociale et de rénovation éternellement remises à plus tard. Elle invite le président de la République et le gouvernement à en prendre la juste mesure, et demande aux citoyennes et citoyens de continuer à se mobiliser pour la légalisation du mariage pour tous. Au-delà, la Ligue des droits de l’Homme appelle à la plus grande vigilance face à toutes les provocations visant à affaiblir la République et délégitimer la représentation nationale.

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article134898

Lire la suite

21 avril 2013 ~ 0 Commentaire

Coup de tabac pour Marine (LCE)

Coup de tabac pour Marine (LCE) dans Antifascisme logo-canard

marine2 dans Antifascisme

Lire la suite

20 avril 2013 ~ 0 Commentaire

Insultes raciales. Procès à l’automne contre breizatao (LT)

Insultes raciales. Procès à l'automne contre breizatao (LT) dans Antifascisme breiz-atao-300x218

20 avril 2013

Le PS brestois avait ébruité l’affaire au lendemain des élections cantonales, le 29 mars 2011.

À l’entre-deux tours, le site identitaire et nationaliste breizatao avait publié sur ses pages une violente diatribe, en raison de sa couleur de peau, contre Marie Gueye, candidate du PS sur le canton de Recouvrance, à Brest. En des termes impubliables ici, cette note de blog non signée avait, en outre, qualifié le remplaçant de l’élue, Jacques Quillien, de « traître à la race ». L’avocat du PS, Me Pierre-Hector Rustique, avait aussitôt porté plainte contre le site pour injures raciales rendues publiques et surtout, pour incitation à la haine raciale. Deux ans plus tard, un procès pénal est audiencé à Brest le 24 septembre prochain. À la barre, devra se présenter celui que l’enquête a identifié comme étant l’administrateur de ce site, mais également son rédacteur en chef. Les investigations ont débuté en 2011 par la venue d’un huissier qui a authentifié le document publié sur un site hébergé à Houston, au Texas.

Assigné au Japon

« Il était impossible de porter plainte contre l’hébergeur », explique Me Rustique, « parce qu’un amendement de la constitution des États-Unis permet de dire et écrire ce que l’on veut. En revanche, l’enquête a permis de trouver les statuts de « breizatao » et de localiser son rédacteur en chef ». Il s’agit d’un homme âgé de 32 ans, originaire de Quimper et ayant gardé des attaches dans le Sud-Finistère. Il a actuellement une adresse au Japon. « C’est à cette adresse que la notification de la date d’audience lui a été transmise. Elle a été signée et renvoyée », précise Me Rustique. L’homme a même été entendu par les services d’enquête lors de l’un de ses séjours en France. Le parquet de Brest, qui a choisi de poursuivre, devrait appuyer la partie civile.

D’autres plaintes

Rien n’indique toutefois que cet homme, très actif sur le net et associé à plusieurs publications identitaires, soit l’auteur du texte incriminé, signé « Merour », ce qui signifie « administrateur », en langue bretonne. Rappelons encore que ce même site avait tenu des propos racistes contre le sonneur noir champion de Bretagne, Yannick Martin. Une enquête à ce sujet est encore en cours.

  • Steven Le Roy

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/cotesarmor/insultes-raciales-proces-a-l-automne-contre-breizatao-20-04-2013-2076799.php

Lire la suite

19 avril 2013 ~ 0 Commentaire

L’homophobie n’est pas une opinion

L’homophobie n’est pas une opinion dans Antifascisme vermine-300x292

Depuis plusieurs mois, on assiste à une légitimation de l’homophobie par le débat autour du « mariage pour tous ».

De la part des opposantEs, ce débat laisse penser qu’il est possible et même acceptable de défendre une discrimination légale à l’encontre d’une catégorie de la population, avec des arguments essentialistes sexistes, ou religieux (car sur ce sujet, il semble que la fameuse « laïcité républicaine » ne s’applique pas…).
La conséquence concrète de cette libération de la parole homophobe en France, dans les médias et dans la rue, c’est l’explosion des appels reçus par la ligne d’écoute de SOS Homophobie. Le harcèlement psychologique subi par les lesbiennes et les gays, avec des injures collées sur les murs et en prime time à la télé, n’a pourtant pas provoqué de violences de leur côté. Les manifs pour l’égalité des droits sont restées joyeuses et positives.  On ne peut pas en dire autant du camp de la haine, qui après les violences contre les Femen en novembre, ont il y a quelques jours saccagé la devanture du Printemps des associations LGBT, événement annuel de l’inter-LGBT, et passé à tabac deux couples homosexuels. Le groupuscule d’extrême droite, le GUD, a également édité des visuels appelant à des agressions homophobes en marge des Marches des fiertés à venir.

Réactions contre la réaction !
Lancée par Act-Up, la réaction a pris la forme mercredi 10 avril d’un rassemblement de masse à Paris contre l’homophobie. Avec une place de l’Hôtel-de-Ville noire de monde (5 000 personnes), preuve a été faite qu’il est possible de mobiliser massivement et très rapidement sur le sujet, puisque l’appel n’était sorti que l’avant-veille.  Mais, face à ces violences, il ne suffira pas de rassemblements de réaction. Il faut développer, dans le mouvement LGBT et au-delà, l’autodéfense et la protection collective. Seule la solidarité active de notre camp social pourra constituer un réel barrage à la vague homophobe qui s’abat sur le pays, avec l’indulgence de ce gouvernement.

Chloé Moindreau

Vendredi 19 avril 2013 Publié dans : Hebdo Tout est à nous ! 191 (18/04/13)

Lire la suite

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin