07 janvier 2023 ~ 0 Commentaire

climat bzh (fr3)

breiz

Changement climatique: la Bretagne en première ligne, et ce n’est peut-être qu’un début

Et si l’année 2022 inédite que nous avons connue sur le plan climatique devenait banale d’ici 2050 ?

Météo France vient de publier son bilan 2022, et il est sans appel : l’année que nous venons de traverser « est la plus chaude que la France métropolitaine ait jamais mesurée ». Entre températures records, sécheresse et phénomènes climatiques violents, la Bretagne ne cesse d’observer ces changements climatiques. Et d’après les spécialistes cela devrait s’amplifier.

L’année 2022 a été marquée par des phénomènes météo exceptionnels : sécheresse, incendies, orages violents, notamment en Bretagne.

La température moyenne sur l’ensemble de l’année en France s’élève à 14,5 °C. Du jamais vu.

A Brest, nous sommes 1,1 °C  au dessus de la température moyenne de la période de référence 1991-2020. Pour la pluviométrie en revanche, c’est un déficit de 13%.

Dans son rapport publié ce 6 janvier, Météo France n’hésite plus à employer le mot de « changement climatique »:

« L’année 2022 est la plus chaude que la France métropolitaine ait jamais mesurée. Ponctuée d’extrêmes climatiques, 2022 est un symptôme du changement climatique en France. Remarquable dans le climat actuel, elle pourrait devenir “normale” en 2050″

Météo France Bilan annuel 2022

Un climat méditerranéen pour la Bretagne

Cette année 2022 pourrait donc bien être un classique d’ici quelques décennies.

Pour 2050, les climatologues parlent pour la Bretagne d’un climat méditerranéen avec des vagues de chaleur comme au Portugal, qui pourront arriver plusieurs fois dans l’année.

Rennes, par exemple, aura des températures comme pouvait avoir Bordeaux il y a 50 ans.

Des séquences climatiques déjà annoncées par les climatologues du GIEC ou du haut conseil breton pour le climat, mais que l’on n’attendait pas si tôt.

Brasparts au cœur du réchauffement climatique

Si une commune en Bretagne a bien vu les effets du changement climatique c’est malheureusement Brasparts, dans le cœur du Finistère.

Cet été près de 1900 hectares de landes et de tourbières ont brûlées, des habitants ont été évacués, et une partie de la population qui n’avait plus accès à l’eau du robinet. Du jamais vu dans ces proportions.

Des températures « record »

En plus de la sécheresse, les températures ont flambé cet été en Bretagne, les records sont tombés partout.  40 à Rennes, Dinard Morlaix et dans les Abers, 39 à Brest et Saint-Brieuc où dans le centre Bretagne. Même à Ouessant on a dépassé les 31 degrés.

Des records parfois 20 degrés au-dessus des normales de saison.

 06/01/2023  Anthony Masteau et Benoit Thibaut .
https://france3-regions.francetvinfo.fr/

Lire aussi:

 Climat. L’été 2022, un marqueur du réchauffement ? « On assiste à une méditerranéisation de la Bretagne »

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin