14 novembre 2022 ~ 0 Commentaire

madrid (courrier inter)

dessin-medecine_3731503
.

Rassemblement massif à Madrid pour défendre le système de santé publique

Au moins 200 000 personnes ont battu le pavé dans la capitale espagnole, le dimanche 13 novembre, pour s’opposer à la politique de privatisation de la santé menée par la présidente régionale, la conservatrice Isabel Díaz Ayuso. Éclairages de la presse espagnole.

Une marée blanche a inondé les rues de Madrid, le dimanche 13 novembre. D’après les autorités, au moins 200 000 personnes – 670 000, selon les organisateurs – ont défilé dans la capitale espagnole pour protester contre “la gestion chaotique du système de santé” de la région autonome de Madrid, compétente en matière de santé publique, relate le journal de centre gauche El País, qui consacre sa une du lundi 14 novembre à ce “rassemblement massif”. Une grève générale des médecins est prévue le 21 novembre. 

Dimanche, la présidente de la région de Madrid, Isabel Díaz Ayuso, était dans le viseur des manifestants. Figure de la ligne dure du Parti populaire (PP, droite), celle que la presse progressiste surnomme la “Trump espagnole” est critiquée pour ses projets de réforme du secteur, dans une région déjà sous pression en raison du manque de moyens et de personnel.

La politique de santé publique d’Isabel Díaz Ayuso (au pouvoir depuis l’été 2019) se traduit par des coupes budgétaires et un “abandon des soins primaires et de la prévention” au profit du secteur privé, décrypte El País. Région autonome la plus riche d’Espagne, Madrid compte pourtant parmi celles qui consacrent le moins de dépenses à la santé publique. Dans le même temps, elle “se vante” d’appliquer une pression fiscale parmi les plus basses du pays, ajoute le quotidien de centre droit La Vanguardia.

“La première d’une longue série

Plus à droite, La Razón estime que Madrid connaît “les mêmes problèmes que le reste de l’Espagne”. Le journal catholique met en particulier l’accent sur “la pénurie de professionnels de santé dans certains domaines et certaines spécialisations”. Pour ce quotidien très conservateur, le rassemblement “d’absolument toute la gauche” à Madrid, dimanche, masquait un tout autre objectif, au-delà de “la supposée défense de la santé” : “l’usure politique” d’Isabel Díaz Ayuso.

Toujours est-il que cette manifestation “pourrait être la première d’une longue série” en Espagne et ailleurs, juge La Vanguardia. “L’irruption du Covid-19 a donné lieu, pour des raisons évi-dentes, à une augmentation spectaculaire des dépenses de santé. Il semblait que cet investis-sement accru pourrait se consolider dans l’après-pandémie”, analyse le journal barcelonais :

“Mais, ensuite, la guerre en Ukraine et la hausse des prix de l’énergie ont ruiné ces bonnes intentions. Il ne faut pas s’attendre, loin de là, à ce que la santé reprenne du poids dans les budgets des pays européens pour 2023.”

14 11 2022

https://www.courrierinternational.com/

.

madrid

.

200 000 manifestants réunis à Madrid pour défendre le système de santé de la capitale

Les services de soins de proximité de la région de Madrid sont sous pression depuis plusieurs années, en raison d’un manque de moyens et de personnel.

Au moins 200 000 manifestants se sont rassemblés dimanche 13 novembre à Madrid pour défendre le système public de santé dans la région de la capitale espagnole et contre un projet de réforme du secteur, selon une source officielle. Sous le slogan « Madrid se rassemble pour soutenir le système de santé public contre le plan visant à le détruire », des foules massives se sont réunies en quatre points de la capitale et ont marché en direction de la mairie.

.

Pour « un système de santé public »

« Un système de soins pour tous, votre santé ne devrait jamais dépendre de votre porte-monnaie » proclamait une grande banderole verte alors que des milliers de manifestants scandaient « un système de santé public ! ».

.

La manifestation, organisée à l’appel d’associations et de municipalités locales, vise les politiques de santé de la présidente de la région de Madrid, Isabel Diaz Ayuso, une des principales figures du Parti populaire (PP). Cette élue de droite veut développer les partenariats public-privé et restructurer le système des soins de proximité.

.

La manifestation intervient en amont d’une grève annoncée pour le 21 novembre, de 5 000 médecins, notamment des pédiatres, qui protestent contre leur « surcharge de travail », leurs carnets de rendez-vous « sans fin » et « l’insuffisance du temps passé avec (leurs) patients ». Selon les syndicats, les services de soins de proximité de la région de Madrid sont sous pression depuis plusieurs années, par manque de moyens et de personnels. Et selon eux, les difficultés ont été accentuées par un mauvais management régional.

.

13/11/2022

.

https://www.francetvinfo.fr/

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin