16 septembre 2022 ~ 0 Commentaire

cancer (of)

Assurance_maladie

Les cancers chez les adultes de moins de 50 ans augmentent partout dans le monde

Depuis 1990, le nombre de cancers à début précoce, c’est-à-dire diagnostiqués chez des adultes de moins de 50 ans, a augmenté de façon spectaculaire. La cause probable ? Le changement de nos modes de vie, de notre environnement, de notre alimentation…

En 2018, 9,6 millions de personnes sont décédées d’un cancer selon l’Observatoire mondial du cancer. Un chiffre qui risque d’augmenter dans les prochaines années. Car depuis 1990, le nombre de cancers à début précoce, c’est-à-dire diagnostiqués chez des adultes de moins de 50 ans, a augmenté de façon spectaculaire dans le monde entier, selon un article scientifique publié dans la revue Nature Reviews Clinical Oncology, le 6 septembre 2022. Le fait que le nombre de personnes atteintes de cette maladie soit en hausse dans la société moderne depuis les années 1940-1950 n’est pas une découverte mais les cancers à début précoce, si.

Pour l’affirmer, les chercheurs se sont penchés sur les personnes nées dans les années 1950 et 1960 et ont étudié leur taux de cancer à partir des années 1990. Ils ont examiné les données relatives à 14 types de cancer, que ça soit le cancer du sein, du foie, du rein, de la tête et du cou. Ainsi, grâce aux données mondiales, ils se sont aperçus que les maladies étudiées étaient en augmentation chez les adultes de moins de 50 ans entre 2000 et 2012.

Une épidémie mondiale émergente

«Nous avons constaté que ce risque augmente avec chaque génération », explique l’un des chercheurs, Shuji Ogino, pathologiste et épidémiologiste au Brigham and Women’s Hospital de Boston au média ScienceAlert. Il ajoute:« Par exemple, les personnes nées en 1960 ont connu un risque de cancer plus élevé avant d’avoir 50 ans que les personnes nées en 1950 et nous prévoyons que ce niveau va continuer à augmenter dans les générations successives ».

L’objectif des chercheurs était de savoir si le cancer à déclenchement précoce était devenu une épidémie mondiale émergente. D’après les résultats, la réponse est oui, depuis les années 90 notamment.

L’augmentation des dépistages a forcément contribué à ce phénomène. Plus on cherche, plus on détecte. Mais ce n’est qu’une partie de l’explication.

D’autant plus que les chercheurs notent que certains cancers à déclenchement précoce sont en augmentation même dans les pays qui n’ont pas de programme de dépistage… La raison, donc ? Le changement de nos modes de vie, de notre environnement… ou encore de notre alimentation et de l’apparition des aliments ultra-transformés.

Huit cancers en hausse liés au système digestif

« Parmi les 14 types de cancer en hausse que nous avons étudiés, huit étaient liés au système digestif », explique l’épidémiologiste Tomotaka Ugai de la Harvard Medical School à ScienceAlert. Sans parler des boissons sucrées, de l’obésité, de la sédentarité et de la consommation d’alcool qui ont tous significativement augmenté depuis les années 1950. Autre fait notable : contrairement aux adultes qui n’ont pas radicalement changé leur durée de sommeil, les enfants dorment beaucoup moins qu’il y a quelques décennies. Tout cela pourrait interagir avec les susceptibilités génétiques au cancer et le fonctionnement de cette maladie, selon l’étude.

Les chercheurs ne comptent pas s’arrêter là : ils souhaitent poursuivre leurs travaux et mettre en place des études de cohorte suivies dans le temps, afin de pouvoir observer l’évolution de la santé de jeunes enfants sur plusieurs décennies et déterminer ce qui faisait qu’une personne était atteinte d’un cancer dans le passé et aujourd’hui. Ils veulent également sensibiliser davantage le public et les professionnels de santé aux risques de cancers précoces.

 Juliette BROSSAULT.  13/09/2022

https://www.ouest-france.fr/

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin