10 septembre 2022 ~ 0 Commentaire

cambodge (global union)

cumw

La police cambodgienne harcèle les syndicalistes en campagne pour un salaire minimum

5 septembre, 2022. La Fédération des syndicats libres de travailleurs du royaume du Cambodge (FTUWKC), qui est affiliée à IndustriALL, a subi des intimidations de la part de la police pendant les négociations nationales sur le salaire minimum dans le secteur de l’habillement et du textile.

Alors que le Conseil national cambodgien du salaire minimum (NCMW) annonçait l’ouverture en août des négociations tripartites sur le salaire minimum de 2023, les affiliés d’IndustriALL Global Union FTUWCK, CCAWDU (Coalition des syndicats démocratiques des travailleurs de l’habillement cambodgiens) et CUMW (Syndicat collectif du mouvement des travailleurs) ont lancé une campagne pour réclamer un salaire minimum de 215 $.

Le 1er septembre, la police a suspendu la production à l’usine n° 2 de Shoe Premier, dans la province de Takeo, et ordonné à la FTUWKC de retirer de sa page Facebook les articles sur la campagne.

Des policiers ont intimidé la présidente de la section locale de la FTUWKC, exigeant qu’elle signe un engagement à ne plus rien poster sur Facebook qui « peut entraîner des situations problématiques qui affectent la société ».

« Cette intimidation et ce harcèlement de la part des autorités sont inacceptables. Nous avons le droit de nous exprimer dans la campagne nationale sur le salaire minimum national. J’invite instamment les autorités à cesser de harceler la FTUWKC, »

a déclaré Sony Say, le vice-président de la FTUWKC.

La guerre en Ukraine et la crise de l’énergie qu’elle a provoquée ont fait fortement augmenter le coût de la vie pour les travailleuses et travailleurs de l’habillement au Cambodge. Avec un taux d’inflation qui est monté à 6,5 pour cent au premier semestre 2022, les syndicats cambodgiens demandent au gouvernement d’augmenter le salaire minimum de 194 à 215 $ dans le secteur du textile et de la confection.

« Les travailleurs de l’habillement cambodgiens ont besoin d’un salaire minimum de 215 $ en 2023. Les profits continuent à augmenter dans le secteur mais, en même temps, le coût de la vie augmente rapidement lui aussi, »

explique Athit Kong, le président de la CCAWDU.

Christina Hajagos-Clausen, la directrice d’IndustriALL en charge du secteur textile, ajoute :

Les syndicats du Cambodge réclament une augmentation qui reflète la hausse du coût de la vie. IndustriALL appuie cette revendication pour fixer à 215 $ le salaire minimum dans le secteur du textile et de l’habillement.

« Mais il est essentiel que les syndicalistes puissent exprimer leurs demandes en public et leur liberté d’expression ne doit pas être entravée. »

 

https://www.industriall-union.org/

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin