08 septembre 2022 ~ 0 Commentaire

fnsea (la conf’)

conf

Aléas climatiques : quand la FNSEA négocie contre une partie de la profession

La Confédération paysanne alerte depuis longtemps sur le choix du gouvernement de faire reposer la réforme de la couverture des aléas climatiques sur les assureurs privés. En effet, par principe, un système assurantiel privé n’est pas adapté pour couvrir un sinistre qui peut être généralisé à toute une région voire un pays.

Cette réforme de l’assurance récolte est toujours présentée comme « universelle ». Pourtant, en 2030, l’assurance privée ne couvrira que de 30% des surfaces en arboriculture et prairie et 70% des surfaces en grandes cultures et viticulture. Pour les autres productions rien n’est fixé.

La prise en charge des productions non-assurables, jugées trop risquées pour les assureurs, et des non-assurés, pour qui une assurance reste financièrement inaccessible, est la grande absente de cette réforme. C’est pour eux que la Confédération paysanne se bat depuis le début en proposant une réforme fondée sur un principe de solidarité intra et inter filières. Cette question de la solidarité a été totalement absente des discussions.

Pire, la FNSEA* a torpillé hier soir la réunion avec le Ministre, censée acter les derniers arbitrages. Elle continue d’exiger une prise en charge par l’Etat la plus faible possible pour les non-assurés exerçant dans les 4 productions assurables !Si l’annonce de ces derniers arbitrages a été officiellement reprogrammée la semaine prochaine lors d’une réunion de la Codar, en réalité tout va se jouer en amont, lors d’une ultime réunion bilatérale DGPE/FNSEA*. Il est inacceptable que la FNSEA* travaille à l’exclusion d’une partie de la profession. Cette réforme étant déjà largement insuffisante, le Ministre ne doit pas céder.

Nous savons que le système d’assurance privée ne pourra pas assurer les conséquences du changement climatique. Toute la profession va donc rapidement s’apercevoir que la promesse d’une couverture « universelle » est une escroquerie. Inévitablement, ce sujet va revenir sur la table et la Confédération paysanne n’aura de cesse de porter son projet de fonds professionnel mutuel et solidaire.

*Codar : commission chargée de l’orientation et du développement des assurances garantissant les dommages causés aux récoltes.

07.09.2022

http://www.confederationpaysanne.fr

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin