04 août 2022 ~ 0 Commentaire

poissons (écologistas)

ecologistas

Union Européenne

Il est urgent d’appliquer les recommandations de l’UE visant à réduire l’apport en mercure des produits de la pêche

Ecologists in Action demande au gouvernement espagnol de mettre en œuvre de toute urgence les mesures prévues dans la recommandation approuvée par la Commission européenne pour réduire les limites de teneur en mercure dans les poissons, les crustacés et les mollusques.
Cette recommandation fait suite au règlement du 12 avril 2022 qui réduit la teneur maximale en mercure autorisée dans les produits de la pêche afin de les rendre propres à la consommation humaine.
L’organisation environnementale se félicite du règlement, mais souligne qu’il s’agit d’un document insuffisant compte tenu du grand nombre d’espèces qu’il exclut de la réduction.
Une bonne gestion est nécessaire pour obtenir les effets bénéfiques de la consommation de poisson tout en limitant les risques de toxicité du mercure.

Cela fait plus de 10 ans que l’Autorité européenne de sécurité des aliments a adopté un avis sur le mercure et le méthylmercure dans les aliments. Dans cet avis, l’Autorité a établi une dose hebdomadaire tolérable (DHT) de 4 μg/kg de poids corporel pour le mercure inorganique et de 1,3 μg/kg de poids corporel pour le méthylmercure, et a conclu que le niveau d’exposition alimentaire du 95e percentile était proche ou supérieur à cette dose hebdomadaire pour tous les groupes d’âge.

Cela signifie que les personnes ayant une consommation élevée de poisson dépasseraient environ six fois la DHT, les enfants à naître étant le groupe le plus vulnérable. L’avis concluait que l’exposition au méthylmercure au-delà de la DHT était préoccupante, mais conseillait de tenir compte des effets bénéfiques de la consommation de poisson si des mesures étaient prises pour réduire l’exposition au méthylmercure.

En 2022, la Commission européenne est revenue sur cette question et reconnaît la nécessité de réviser la teneur maximale en mercure afin de réduire davantage l’exposition alimentaire au mercure dans les aliments, y compris les produits de la pêche. À cette fin, elle a approuvé deux documents, un règlement et une recommandation, dans lesquels elle augmente les limites de mercure et établit des mesures de surveillance.

Cependant, Ecologistas en Acción souligne que cette limitation n’affecterait pas les grands prédateurs marins, ceux dont la teneur en mercure est la plus élevée, comme le thon, le requin ou l’espadon, pour lesquels la limite exceptionnelle de 1 ppm (partie par million), soit un milligramme par kilo de produit, est maintenue.

Pour de nombreuses autres espèces, telles que les gastéropodes marins, les anchois, le lieu de l’Alaska et le cabillaud, la limite de 0,5 ppm est maintenue et seules quelques espèces, qui ne présentent généralement pas des niveaux élevés de teneur en mercure, sont réduites à 0,3 ppm, notamment le hareng, le maquereau, le lieu jaune, le saumon, la truite et la sole.

Ecologistas en Acción considère également que le règlement ne détaille pas suffisamment l’impact réel de cette réduction des teneurs maximales pour certaines espèces de poissons sur l’exposition globale au mercure des personnes qui mangent du poisson. Le problème est que les données disponibles jusqu’à présent concernent le mercure total et non le méthylmercure, qui est une forme encore plus toxique du polluant.

L’organisation environnementale se félicite donc des recommandations adoptées par la Commission européenne, en tenant compte du fait que les recommandations sur la consommation de poisson constituent un outil de gestion important en vue d’obtenir pleinement les effets bénéfiques de la consommation de poisson tout en limitant les risques de toxicité du mercure.

Ces recommandations sont résumées en cinq points :

1 Au cours des années 2022 à 2025, les États membres devraient surveiller la présence de méthylmercure et de mercure total dans les poissons, les crustacés et les mollusques. Cette surveillance doit couvrir un large éventail d’espèces et refléter les habitudes de consommation afin de permettre une estimation précise de l’exposition des consommateurs au mercure.
2 Les États membres devraient élaborer des recommandations nationales spécifiques concernant la consommation de poissons, de crustacés et de mollusques afin de profiter pleinement des effets bénéfiques de la consommation de poissons et de fruits de mer tout en limitant les risques de toxicité du mercure.
3 Les États membres, les exploitants du secteur alimentaire et les autres parties prenantes devraient communiquer en permanence des recommandations nationales spécifiques en matière de consommation aux consommateurs ainsi qu’au personnel de santé compétent travaillant avec les groupes de consommateurs les plus exposés.
4 Les États membres devraient informer la Commission et l’Autorité de leurs recommandations nationales spécifiques aux consommateurs et des mesures qu’ils ont prises pour communiquer ces recommandations aux consommateurs et aux professionnels de la santé concernés.
5 Les États membres et les exploitants du secteur alimentaire doivent régulièrement signaler à l’Autorité la présence de mercure total et de méthylmercure dans diverses espèces de poissons, de crustacés et de mollusques, en envoyant les informations stipulées par l’Autorité, dans le format de déclaration électronique établi par l’Autorité.

Paco Ramos, porte-parole d’Ecologists in Action, a déclaré :

« Nous nous félicitons des recommandations de la CE et nous demandons instamment au gouvernement espagnol de les mettre en œuvre dès que possible.

Dans le même temps, nous demandons à la CE d’étendre les valeurs les plus exigeantes en matière d’exposition alimentaire au reste des espèces, y compris les espèces prédatrices qui présentent généralement des valeurs de mercure plus élevées. Et si cette mesure n’est pas prise au niveau européen, nous demandons au gouvernement espagnol de l’adopter au niveau de l’État ».

4/08/2022

https://www.ecologistasenaccion.org/

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin