17 avril 2021 ~ 0 Commentaire

berlin (pùblico)

dal

Des milliers de Berlinois protestent contre l’abrogation du plafonnement des loyers.

L’arrêt de la Cour constitutionnelle ouvre la possibilité aux propriétaires de réclamer des loyers de manière rétroactive.

Des milliers de manifestants (environ 10 000, selon le radiodiffuseur public Rbb) sont descendus dans les rues de Berlin jeudi pour protester contre la décision de la Cour constitutionnelle qui annule la loi du gouvernement régional qui a gelé les prix des loyers.

Les manifestants, regroupés en collectifs contre la spéculation immobilière, portaient des banderoles contre la « folie des loyers » payés dans la capitale allemande et la décision du tribunal, basé à Karlsruhe (ouest de l’Allemagne), en réponse à la plainte déposée par des députés conservateurs et libéraux du Bundestag (parlement fédéral).

La décision du TC annule l’initiative du tripartisme du Land de Berlin, dirigé par le maire social-démocrate Michael Müller, avec les Verts et la gauche « Die Linke » comme alliés. La loi est entrée en vigueur en février dernier et l’arrêt de jeudi ouvre la possibilité aux propriétaires, qu’il s’agisse de particuliers ou de grandes sociétés immobilières, de réclamer des loyers avec effet rétroactif.

La marche a traversé le quartier populeux de Neuköln, entourée d’un puissant dispositif policier. Un groupe d’environ 400 personnes s’est détaché de la manifestation, déjà pratiquement dissoute, et il y a eu des altercations avec la police, entre des jets d’objets contre les agents et quelques charges par les forces de sécurité.

Le TC allemand a abattu jeudi l’initiative de la tripartite de gauche qui gouverne la ville-état de Berlin pour stopper la hausse des loyers en fixant à partir de 2020 un plafond aux prix.

La haute cour a estimé qu’étant donné que l’autorité fédérale a déjà légiféré en 2015 sur l’endiguement de la hausse des loyers, un Land n’est pas compétent en la matière et met fin à une tentative d’arrêter la spirale des prix à Berlin qui méritait l’attention internationale.

L’initiative de Berlin s’est heurtée à l’opposition de 284 membres du Bundestag (chambre basse du Parlement allemand) appartenant aux partis conservateurs CDU et CSU, ainsi qu’au parti libéral FDP et à deux organismes civils berlinois, qui ont demandé à la Cour constitutionnelle de clarifier la règle.

La décision de la tripartite de Berlin visait à contrôler la hausse exorbitante des prix des loyers à Berlin, était unique dans le pays et son champ d’application était initialement limité à 2025.

Les partis d’opposition du Land de Berlin, conservateurs et libéraux, avaient déjà fait remarquer que la loi pouvait être illégale car ils la considéraient comme une ingérence dans la propriété privée et, comme l’a maintenant décrété la Cour constitutionnelle, pour avoir empiété sur les pouvoirs du gouvernement central en matière de loyers.

Cependant, la tripartite de Berlin s’est montrée confiante quant à la capacité de la loi à surmonter toute contestation devant les tribunaux.

Les loyers dans la capitale ont doublé au cours de la dernière décennie en raison de l’attrait croissant de Berlin, de la baisse des taux d’intérêt, de la bonne situation économique en Allemagne, du manque de flexibilité du secteur de la construction pour répondre à la demande et de la spéculation.

Berlin était traditionnellement une ville où les loyers étaient bas par rapport au reste du pays, mais depuis qu’elle a retrouvé son statut de capitale allemande, après la réunification du pays en 1990, les prix ont commencé à augmenter pour atteindre des niveaux similaires à ceux des autres grands centres urbains.

Ces dernières années, cette évolution est montée en flèche, tant pour les logements locatifs que pour les biens immobiliers : entre 2011 et 2016, on estime qu’ils ont augmenté de 40 % et la hausse a été de 20 % par an au cours des deux années précédant l’entrée en vigueur du plafonnement sur lequel s’est prononcée ce jeudi la Cour constitutionnelle.

berlín 16/04/2021

https://www.publico.es/

Lire aussi:

Berlin: la Constitution et les tribunaux ne protègent que le capital !

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin