13 avril 2021 ~ 0 Commentaire

retraites (pùblico)

macron retraites

La marée des retraités de Catalogne retourne dans la rue pour défendre le système public de retraite.

Le groupe s’oppose au Pacte de Tolède et demande que l’État s’engage à protéger le droit aux pensions publiques.

La marée des retraités de Catalogne s’est à nouveau mobilisée ce lundi, après Pâques, pour défendre le système public de retraite et contre le pacte de Tolède visant à réformer les retraites. Le collectif a repris les concentrations hebdomadaires sur la place de l’université à Barcelone pour protester, notamment, contre ce qu’ils considèrent comme des tentatives de privatisation du système de retraite.

Dans des déclarations à Efe, Conchita Ribera, porte-parole de la Coordination de l’État pour la défense du système public de pensions (COESPE) et membre de Marea Pensionista, a dénoncé que, dans le Pacte de Tolède, « il y a des recommandations qui vont à l’encontre du système public de pensions ».

M. Ribera a indiqué que sa pétition visant à exiger du gouvernement un audit indépendant de la sécurité sociale, qui a déjà recueilli près de 150 000 signatures sur la plateforme Change.org, a le soutien de partis tels que EH Bildu, la CUP et Esquerra Republicana.

La 16e recommandation du Pacte de Tolède envisage le financement de fonds de pension privés.

Pour sa part, Ramon Franquesa, militant et porte-parole de Marea Pensionista de Catalunya, a déclaré à Efe que la recommandation numéro 16 du Pacte de Tolède, qui envisage le finance-ment de fonds de pension privés, est « une erreur et une menace pour la durabilité du système ». « C’est un retour en arrière qui remet en cause le système public de retraite », a critiqué Franquesa.

Ribera et Franquesa ont toutes deux reconnu que le plan Toledo porte préjudice aux femmes retraitées et contribue à l’écart entre les sexes. « Les femmes, en particulier les veuves, sont dans une situation de misère », a déclaré le porte-parole de Marea Pensionista de Cataluña.

Aussi, les deux militants ont exprimé la volonté du collectif d’organiser une mobilisation comme celle qui s’est tenue en 2018 à Madrid  » lorsque la situation le permettra  » pour remettre les signatures recueillies en faveur des propositions de la Marée des retraités.

Le collectif a annoncé qu’il se réunira avec le PSC ce mercredi au siège du parti pour expliquer les raisons de son opposition au Pacte de Tolède et a déclaré que « nous continuerons à lutter et à descendre dans la rue ».

12/04/2021

https://www.publico.es/

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin