07 avril 2021 ~ 0 Commentaire

sandinistas (nortes)

sandinistas

Asturies: en mémoire du prêtre guérillero Gaspar García Laviana

L’association culturelle d’Oviedo organise une présentation du livre Mientras yo viva, Gaspar no morirá, de José María Álvarez « Pipo ».

Journaliste, écrivain et traducteur littéraire de l’italien. Il est l’auteur des romans « Lluvia d’agostu » (Pluie d’août) (Hoja de Lata, 2016) et « Los xardinos de la lluna » (Trabe, 2020), avec lesquels il a remporté deux fois le prix Xosefa Xovellanos.

L’association culturelle La Ciudadana, d’Uviéu, a organisé une présentation en ligne du livre Mientras yo viva, Gaspar no morirá (Tant que je vivrai, Gaspar ne mourra pas) vendredi 9, à 20 heures. L’événement, qui peut être suivi via Facebook Live et YouTube, sera présenté par Ignacio Bujanda, vice-président de La Ciudadana, et comprendra, entre autres, le prêtre d’Allerano José María Álvarez Pipo, auteur du livre, qui évoquera la figure de Gaspar García Laviana, prêtre guérillero du Front Sandiniste de Libération Nationale (FSLN), mort en 1978 en luttant contre la dictature d’Anastasio Somoza.

Pipo a connu le prêtre, poète et combattant du conseil de Samartín del Rei Aurelio, et a récemment rappelé dans une interview à Nortes que « Gaspar est devenu un guérillero du FSLN, où il a fini commandant ».

Selon lui, « il a été solidaire au point de risquer sa vie et de finir par la perdre ». Il était venu au Nicaragua en tant que missionnaire. Beaucoup diraient que les problèmes de ce pays n’étaient pas ses problèmes, mais il s’y était impliqué corps et âme. Dans sa poésie également, le prêtre de Nalón, membre de la Théologie de la libération latino-américaine, a montré « une sensibilité particulière à l’égard de la souffrance, de l’injustice et de la pauvreté qui frappent surtout les paysans ».

Gaspar García Laviana était né en 1948 à Les Roces, dans la Güeria Carrocera, bien qu’il ait déménagé très tôt dans la paroisse de Tiuya. Il a étudié la philosophie et la théologie à Logroño, a été ordonné prêtre et a travaillé comme prêtre ouvrier à Madrid, alternant la menuiserie et le sacerdoce.

À 28 ans, il se rendit au Nicaragua en tant que missionnaire et y termina ses jours en tant que guérillero, abattu dans une embuscade par des soldats de la dictature de Somoza alors qu’il avançait à l’avant de la colonne sandiniste Benjamín Zeledón.

Paco Álvarez 6 avril 2021

https://www.nortes.me/

Commentaire:

Nous avons soutenu passionnément le FSLN de 1978 mais pas sa caricature actuelle!

Lire aussi:

Front Sandiniste de Libération Nationale (FSLN)

Nicaragua: La Révolution sandiniste (LCR)

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin