04 mars 2021 ~ 0 Commentaire

pays de galles (the guardian)

dragon rouge

Le Dagon Rouge est aussi l’emblème du Trégor

Westminster prévenu alors que les sondages montrent un soutien record à l’indépendance galloise

Un sondage pour ITV News Tonight a révélé une « augmentation spectaculaire » avec 40% de soutien pour l’indépendance et la plupart de ses soutiens parmi les jeunes

Un sondage suggérant que le soutien à l’indépendance parmi les citoyens gallois est à un niveau record devrait servir d’avertissement au gouvernement britannique et l’inciter à travailler plus dur dans ses relations avec les nations décentralisées, ont déclaré des partisans de l’union.

Un peu moins de 40% des Gallois interrogés ont déclaré qu’ils voteraient pour l’indépendance, citant le sentiment que leur pays a une attitude sociale différente de celle du Royaume-Uni dans son ensemble et le mécontentement face à la réponse de Westminster à la pandémie de Covid.

Peter Hain, l’ancien secrétaire d’État travailliste du Pays de Galles et député de Neath, a déclaré « Il s’agit d’un sinistre avertissement à Boris Johnson que son hostilité cavalière envers les droits démocratiques et le parlement du Pays de Galles, risquent de déchirer le Royaume-Uni. À lui seul (cela se discute! blog), il a transformé un soutien dérisoire à l’indépendance en un soutien menaçant ».

Mick Antoniw, membre travailliste du parlement gallois, qui est l’un des principaux partisans d’un nouveau « fédéralisme radical » pour le Royaume-Uni, a déclaré : « Il ne fait aucun doute que de plus en plus de personnes au Pays de Galles souhaitent un changement dans nos relations avec Westminster.

Cette évolution est principalement due à l’intention du gouvernement conservateur britannique de centraliser le pouvoir à Downing Street et à son incapacité à s’engager avec le gouvernement gallois sur des politiques et des réformes clés. L’Angleterre devrait prendre au sérieux le soutien du Pays de Galles à l’indépendance avant qu’il ne soit trop tard

« Pour certains, cela prend la forme d’appels à l’indépendance et pour d’autres, d’un fédéralisme radical. Les relations actuelles entre les gouvernements britannique et gallois sont de plus en plus fracturées et déconnectées.

« Je crois que le moment est venu pour une « Convention du peuple gallois » d’engager le peuple du Pays de Galles dans la décision sur la future gouvernance du Pays de Galles et sur nos relations avec le reste du Royaume-Uni. Si nous ne parvenons pas à adopter un véritable changement, le Royaume-Uni se disloquera ».

La députée Nia Griffith, secrétaire d’État fantôme du parti travailliste, a déclaré qu’un référendum sur l’indépendance au Pays de Galles serait « source de division et inutile » et conduirait au « chaos ».

Le sondage, réalisé pour l’émission ITV News Tonight et réalisé avec la société de recherche Savanta ComRes, suggère qu’en excluant les réponses « ne sait pas », 39% des Gallois voteraient « oui » si un référendum était organisé immédiatement. Les réserves les plus souvent citées sont des inquiétudes concernant l’impact économique et la liberté de voyager et de travailler dans d’autres nations du Royaume-Uni.

Pendant de nombreuses années, le nombre de partisans de l’indépendance du Pays de Galles est resté stable, à environ 10 %, mais il a augmenté ces dernières années et les sondages ont montré qu’environ un tiers de la population était favorable à l’indépendance.

Laura McAllister, professeur de politique publique et de gouvernance du Pays de Galles à l’université de Cardiff, a déclaré que le nouveau sondage semblait montrer une « augmentation spectaculaire » du soutien à l’indépendance.

Elle a ajouté que le nouveau sondage semblait montrer une « augmentation spectaculaire » du soutien à l’indépendance : Nous savons qu’il y a eu une augmentation du nombre de personnes se disant « curieuses » et, étant donné que les sondages ont montré de façon constante que les plus grands niveaux de soutien à l’indépendance se trouvent dans les groupes d’âge les plus jeunes, tout cela suggère que l’indépendance sera un sujet d’actualité dans ces élections à Senedd ( Assemblée galloise) et au-delà ».

Le leader de Plaid Cymru, Adam Price, a affirmé que le sondage confirmait une « opinion croissante » selon laquelle l’union échouait dans toutes les régions du Royaume-Uni « au-delà de la bulle de Westminster ».

Un porte-parole du gouvernement britannique a déclaré : « Le Royaume-Uni est l’union politique et économique la plus réussie que le monde ait jamais connue, et cette pandémie et notre réponse collective, du programme de congés à l’achat de vaccins et au soutien de notre personnel militaire, a montré que nous sommes au plus fort lorsque nous travaillons ensemble vers un objectif commun ».

Steven Morris Jeu 4 Mar 2021

https://www.theguardian.com/

Commentaire:

Comme en Ecosse, au Pays de Galles l’électorat des nationalistes vient de la gauche. Le Labour les a perdu notamment, par son « Unionisme » qui lie conservateurs et social-démocrates. Les nationalistes ont beau jeu à se positionner « plus à gauche » que lui.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin