04 janvier 2021 ~ 0 Commentaire

teuf (fr3 sud)

teuf

Rave party à Lieuron : « Les gens avaient vraiment besoin de fête »

Romain est organisateur de fêtes payantes, recevant entre 200 et 500 personnes sur un terrain privé à côté de Rennes. Pour lui, la rave party qui s’est déroulée à Lieuron, en Ille-et-Vilaine, du 31 décembre au 2 janvier, était inévitable.

« Pour se déplacer en masse comme ça, et rester dans le froid pendant deux jours, c’est que les gens avaient vraiment besoin de fête et de se retrouver ». Ce Rennais de 34 ans assure ne pas comprendre la virulente réprobation adressée contre la rave party de Lieuron.

Les gens en teuf sont pacifiques, c’est l’état d’esprit des teufeurs

Romain travaille dans le secteur bancaire et il s’est lancé depuis quatre ans dans l’organisation de soirées en plein air et payantes, au titre d’un engagement associatif.  Il s’étonne des commentaires qu’il lit sur les réseaux sociaux, y compris de la part d’élus locaux.  « L’organisation de la rave de Lieuron n’est liée à aucun groupe politique ou militant. « 

Organiser une fête d’une telle ampleur en peine pandémie, est-ce une provocation?

« Non, pas du tout. Moi j’ai organisé une fête l’été dernier avec 200 personnes en plein air portant un masque, je ne vois pas comment ça peut être plus risqué que d’entrer dans un supermarché.

Pour Lieuron, la chose qu’on peut repprocher aux organisateurs, c’est d’avoir fait durer la fête. Ils auraient dû arrêter la musique vendredi midi, au bout de 18 heures de rave. »

Les enquêteurs recherchent les organisateurs de la rave, peuvent-ils retrouver les principaux initiateurs?

« Si le système son , avec le mur d’enceintes, n’est pas pris sur le moment, ça paraît compliqué de les retrouver. »

[Au moins un camion et plusieurs voitures sont partis dans la nuit du vendredi 1er au samedi 2 janvier, échappant aux contrôles de gendarmerie après avoir découpé le grillage qui séparait le site de la rave de la quatre voies

Collectif organisateur

« Chaque collectif organisateur de rave a un nom, et d’ailleurs un nom circule en ce moment sur les réseaux sociaux. Mais c’est juste un nom et une page sur un réseau social: en général, on ne peut pas remonter à des personnes physiques. L’association qui gère les comptes bancaires du collectif porte rarement le même nom que le collectif. Après, si l’Etat décide de mettre les mêmes moyens dans cette enquête que pour le grand banditisme …   »

03/01/2021 Myriam Thiébaut

https://france3-regions.francetvinfo.fr/

Lire aussi:

Rave party à Lieuron : un « geste politique » après « une année de tristesse, d’anxiété et de privations »

Lieuron : culture et jeunesse revivent ! (SUD)

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin