03 août 2020 ~ 0 Commentaire

ris douarnenez (fr3)

algues vertes

Qualité des eaux : un « poste de recours » installé à la plage du Ris par l’association « Baie de Douarnenez-Environnement »

Pollution bactériologique, algues vertes, à Douarnenez la plage du Ris est régulièrement fermée. L’association « Baie de Douarnenez Environnement  » y a installé symboliquement un « poste de recours » pour alerter les baigneurs et demander aux élus d’agir pour la qualité des eaux dans le bassin versant.

Depuis le mois de juin, la plage du Ris qui fait face à la ville de Douarnenez, dans le fond de la baie, a été fermée préventivement par la mairie à quatre reprises, pour cause de pollution bactériologique. Une manière pour la ville d’éviter une fermeture administrative de longue durée, car les mesures de qualité des eaux ne sont ainsi pas prises en compte par l’ARS, l’Agence Régionale de Santé. En 2019, le préfet du Finistère avait fermé la plage, ce qui avait affecté la réputation de la baie.

Un « poste de recours » près du poste de secours

C’est pour protester contre ces fermetures récurrentes et pour continuer à alerter sur le problème des algues vertes que l’association Baie de Douarnenez Environnement a installé symboliquement une petite cabine en bois devant la plage :  un « poste de recours », non loin du poste de secours des sauveteurs qui surveillent la baignade.

Drapeau vert d’un côté, noir de l’autre, car pour l’association de défense de l’environnement, « On ne peut pas s’habituer aux pollutions, plus ou moins visibles ou détectables suivant les condi-tions météo ou de marées. » Christophe Deniel, l’un des militants écologistes, explique que « même si, ce samedi, les algues vertes ne jonchent pas la plage, six échouages ont eu lieu depuis le printemps et 650 tonnes ont été ramassées alors que l’on n’est qu’à mi-saison, contre 400 tonnes l’an dernier. »

Cahier de doléances

Les militants de l’association tiendront une permanence quotidienne dans ce « poste de recours », de 13 h 30 à 17 h, jusqu’au 15 août. Un cahier de doléances y sera mis à disposition des personnes, locaux ou vacanciers, qui désirent donner leur avis sur la question. Le cahier sera ensuite transmis aux élus de la communauté de communes, car ce sont à eux, via le syndicat de bassin versant, que « Baie de Douarnenez Environnement » demande d’agir en amont pour préserver la qualité de l’eau.

Ces dernières années, la provenance agricole des pollutions bactériologiques a été mise en évidence. De même pour les nitrates dont le ruissellement jusqu’à la baie entraine la prolifération des algues vertes.

« Aller vers une transition agricole »

C’est donc une transition agricole que demande l’association, alors que deux projets d’élevages intensifs font en ce moment polémique dans le pays de Douarnenez : une création de poulailler industriel au Juch et l’extension d’un élevage porcin à Pouldergat. « Chaque projet, pris individuellement, est peut-être dans les clous, explique Christophe Deniel, mais la pression en azote sur le territoire n’en demeure pas moins trop élevée. C’est une gestion globale qu’il faut avoir et non pas une gestion projet par projet ».

01/08/2020

https://france3-regions.francetvinfo.fr/

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin