27 juin 2020 ~ 0 Commentaire

quimper (cgt, cfdt, sud)

 

sigle

Les syndicats CGT, CFDT et SUD de l’EPSM Gourmelen invitent l’ensemble du personnel hospitalier à se mettre en grève et à débrayer le mardi 30 juin 2020 pour défendre l’avenir de l’hôpital public :

- Créations de postes pour alléger la charge de travail

- Revalorisation conséquente des salaires pour rattraper la perte de pouvoir d’achat cumulée sur les 20 dernières années

- Arrêt des fermetures de lits, de services, d’hôpitaux….

- Financement des hôpitaux à la hauteur de leurs besoins,

- Annulation des dettes et des « plans de retour à l’équilibre » véritables plans sociaux qui ne disent pas leur nom !

En cette période de négociations du « Ségur de la Santé », montrons au gouvernement notre mobilisation pendant les débats concernant notre avenir immédiat et à long terme.

Aujourd’hui le ministre de la santé annonce enfin une enveloppe de 6 milliards d’euros pour l’ensemble du Ségur : Hôpital, Médico-social, EHPAD et Privé.

C’est largement insuffisant car cette enveloppe ne permettrait de couvrir que les besoins exprimés de financement pour le seul hôpital public.

Comment croire aux effets d’annonces sans lendemain  ou aux annonces sans financement pérenne ?

De plus, nous n’avons toujours pas d’information sur la nature et le montant des revalorisations salariales pourtant déjà annoncées par le gouvernement dans la presse comme devant intervenir à compter du 1er Juillet 2020 !  Pour qui ? Dans quelles conditions ?

On peut plutôt craindre que le gouvernement joue la montre pour compter sur un essoufflement de la mobilisation du personnel hospitalier et du soutien populaire.

La CGT, la CFDT et SUD vous appellent donc à un rassemblement

MARDI  30 JUIN à 14h devant les locaux syndicaux

Pour rejoindre ensuite la Place de la Résistance à 14h30 où convergeront le personnel du CHIC, de Douarnenez, des EHPAD et du Médico-social pour partager un gouter solidaire et revendicatif !

Logo NPA horizon

Communiqué du NPA
« Les 6 Milliards d’Olivier Veran n’ont pas apaisé la colère, bien au contraire »
Le compte n’y est pas.
Alors même qu’aucun rattrapage du point d’indice gelé depuis 2000 n’est envisagé, les augmentations salariales prévues n’apparaîtront, au mieux, qu’au mois de décembre sur les fiches de paie et bien en deçà des 300€ nets revendiqués par l’ensemble du secteur hospitalier, médico-social et EHpad.
Le  » Segur de la santé » n’est qu’un enfumage,un de plus car on ne voit pas poindre la création nécessaire et vitale des dizaines de milliers d’emplois dans les hôpitaux et les EHPAD.
Les hospitalierEs, les employéEs du médico-social et des EHPAD ont raison de poursuivre la lutte en particulier ce 30 juin et le NPA ( Nouveau Parti Anticapitaliste) les soutient et appelle à les rejoindre à Quimper et dans tout le Finistère.
Pour le NPA Gérard MAS

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin