03 juin 2020 ~ 0 Commentaire

galice (el diario)

arco-celeste-galicia-mayo_EDIIMA20200602_0624_1

.

Dernier sondage sur les élections autonomes du 12 juillet en Galice

La droite est traditionnellement majoritaire à elle toute seule. La gauche est divisée en 3: le PS, la gauche antilibérale (En Marea / Podemos) et les nationalistes du BNG.

Le PP perd deux sièges et conserve la majorité. Le PSdeG récupère la deuxième place, le BNG monte en flèche et Galice en Commun s’effondre dans un scénario électoral marqué par l’incertitude dérivée du coronavirus. Un tiers des électeurs galiciens disent qu’ils pourraient s’abstenir en cas de résurgence du coronavirus

Le Parti socialiste récupère la deuxième position et le BNG la troisième. Galicia en Commun, la coalition qui a hérité d’En Marea, s’effondre et tombe à la quatrième place. Ce sont les résultats prévus par le sondage Celeste-Tel,  pour les élections galiciennes du 12 juillet.

Le PSdeG serait à nouveau la deuxième force avec 19 ou 20 députés et 23,2% des voix. En 2016, il était tombé à la troisième place avec 14 députés, au profit d’En Marea.

C’est précisément sa formation héritière, « Galicia en Común » – composée de Podemos, Esquerda Unida et Anova Irmandade Nacionalista – qui subit la plus grande chute. Sur les 14 sièges obtenus en 2016, 18 % des voix, contre 6 sièges et 9,3 % selon le sondage. Et d’être de la principale force d’opposition à la quatrième place de la Chambre.

A l’inverse, la BNG se hisse à la troisième place et double presque le nombre de députés : de 6 (8,4%) en 2016 à 11 (14,6%) en 2020. Si les données de l’étude de Celeste-Tel sont confirmées le 12 juillet, les Nationalistes seront l’organisation qui aura le plus progressé dans les sondages.

Ni Ciudadanos, ni Vox n’ont une chance d’entrer au Parlement galicien, selon les chiffres de Celeste-Tel. La majorité absolue au Parlement galicien est de 38 sièges.

Les deux partis PSOE-PSdeG et BNG profiteraient du déclin retentissant de Galice en Commun, qui passe de 5 à 2 sièges à La Corogne et Pontevedra, et de 2 à 1 à Lugo et Ourense.

Fuite au PSdeG et au BNG des électeurs de Galice en commun

En analysant le transfert des électeurs et leur loyauté, on constate que le BNG est le groupe qui conserve le plus de voix par rapport à 2016, 88,7%, suivi du Parti populaire, avec 84,5%, et dont la seule fuite notable – de 3,7% – est vers Vox. Le PSOE se maintient à 81,9%. Mais parmi les organisations ayant une représentation parlementaire, Galicia en Commun conserve le moins de votes de fidélité, seulement 41,7%. Leurs pertes sont presque égales envers le PSdeG (27,8 %) et le BNG (25,2 %). Galicia en Común est la coalition qui occupe l’espace politique de ce qui était autrefois En Marea.

Le PP, le plus voté parmi les plus de 65 ans, le BNG, parmi les moins de 30 ans

Les élections du 12 juillet vont répéter un phénomène courant dans le comportement électoral des citoyens galiciens. Le PP va une fois de plus démontrer son hégémonie auprès des électeurs de plus de 65 ans. 31,3 % choisiront le parti de droite qui siègera à O Hórreo – le siège du Parlement galicien. Dans cette tranche d’âge, elle est suivie par le PSdeG, avec 11,1 %, le BNG, avec 4,2 %, et la Galice en commun avec 1,8 %.

La situation est pratiquement inverse chez les plus jeunes électeurs, entre 18 et 30 ans. Dans ce segment, le BNG serait la plus votée, avec 11,4 % des voix, suivie de près par la Galice en commun, avec 10,7 %. Puis, un peu plus loin, il y a le PP, avec 9,3 %, et le PSdeG, avec 8,6 %. Que l’électorat le plus jeune de Galice tend vers la gauche est confirmé par le sondage de Celeste-Tel dans la section sur ceux qui se rendent aux urnes : entre le BNG (18,9 %), le PSdeG (18,6 %) et Galice en commun (13,1 %), c’est la moitié des voix, 50,6 %, contre 32,6 % pour le Partido Popular.

Dans les autres tranches d’âge considérées dans le sondage, la répartition des votes serait la suivante. Entre 31 et 44 ans, le PP obtiendrait 14,2 %, le PSdeG 13,4 %, le BNG 10,9 % et la Galice en commun 7,3 %. Entre 45 et 64 ans, le PP obtiendrait 27 %, le PSdeG 12,9 %, le BNG 6,8 % et  Galice en commun 3,7 %.

Les élections du 12 juillet vont rééquilibrer la répartition en faveur de la gauche. Ainsi, la droite, qui en Galice n’est occupée que par le Partido Popular, passerait des 51,4% des électeurs qu’elle représente actuellement à 50,2%, tandis que le bloc de gauche, composé des socialistes, du BNG et de Galicia en Común, passerait de 45,7% à 47,1%.

Daniel Salgado / Ana Ordaz 02/06/2020

https://www.eldiario.es/

drap galiz

Lire aussi:

Des électeurs retourneraient dans le giron socialiste, nombre de ceux qui ont voté en 2016 pour la coalition de « Podemos » : IU, Anova et Mareas locales, qui se présentent sous la bannière de « Galicia en Común » et qui aurait moins de la moitié des voix et des sièges qu’a obtenus En Marea il y a quatre ans… (Pùblico)

Élections au Parlement de Galice de 2020

Bloc nationaliste galicien

Feijóo acumula todo el voto de la derecha y repetiría mayoría absoluta en las elecciones gallegas (Pùblico)

Commentaire:

On peut remarquer que PSOE et Podemos étant ensemble au gouvernement, cela laisse le rôle d’opposition de gauche au BNG. Celui-ci correspond un peu à l’UDB en Bretagne, mais avec une importante implantation ouvrière: la confédération syndicale majoritaire, la CIG est proche du BNG. Nos camarades de la LCR ont fait partie un temps du BNG.

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin