01 juin 2020 ~ 0 Commentaire

dossier georges floyd (à l’encontre jdd)

poing

Emeutes aux Etats-Unis : voici pourquoi la crise que traverse le pays est exceptionnelle

Les Etats-Unis ont déjà connu six nuit d’émeutes depuis la mort de George Floyd, un homme noir tué par un policier lors de son arrestation. La situation est extraordinaire à plus d’un titre.

Les faits.

Les nuits d’émeutes se succèdent depuis la mort de George Floyd, un homme noir de 46 ans, lors de son interpellation lundi par la police de Minneapolis. Les manifestations violentes et les pillages ont essaimé dans tout le pays, jusqu’aux abords de la Maison-Blanche à Washington. Vendredi soir, Donald Trump a même été conduit par son service de sécurité dans un bunker situé sous la résidence présidentielle, selon le New York Times, une précaution extrêmement rare qui a « secoué » le chef de l’Etat et sa famille, explique le journal.

Pourquoi l’Amérique s’embrase.

Le supplice de George Floyd, mort lors de son interpellation, a été retransmis en direct sur Facebook, ce qui lui a donné un retentissement majeur. Selon un sondage YouGov, 70% des Américains ont vu la vidéo. Ce drame vient s’ajouter aux nombreuses autres bavures policières touchant la communauté afro-américaine depuis des décennies. Selon une étude d’août 2019, un homme noir a 2,5 fois plus de chances d’être tué par un policier qu’un homme blanc, aux Etats-Unis. Une réalité dont la majorité des Américains sont conscients : selon YouGov, 61% estiment que les morts de Noirs lors de contrôles de police sont les « signes d’un problème plus vaste ».

Un contexte dramatique.

La crise du Covid-19 a exacerbé ces discriminations : le virus a tué en majorité des Afro-américains (1 mort pour 1.850 Noirs contre 1 pour 4.400 Blancs). Dans le même temps, ils ont aussi été plus touchés que la moyenne nationale par l’explosion du chômage qui a résulté de l’épidémie (+16,7% entre février et avril). A tout cela s’ajoutent la personnalité et la gestion clivante de Donald Trump, qui n’a pas apaisé la situation, au contraire.

Quelles conséquences pour Trump?

A cinq mois de la présidentielle, les deux candidats espèrent tirer profit de la situation. Donald Trump entend mobiliser sa base et diviser celle de Biden en incarnant « la loi et l’ordre », comme il l’a tweeté dimanche soir. Il politise le débat au maximum en reprochant aux maires démocrates des villes les plus touchées par les émeutes d’être trop laxistes. Selon le New York Times, ses proches conseillers l’encouragent néanmoins à s’adresser à la nation pour souder à nouveau un pays extrêmement divisé.

Et pour Biden?

Le démocrate, très populaire auprès de l’électorat afro-américain, incarne au contraire le rassemblement. L’ancien vice-président de Barack Obama espère capter le vote des plus jeunes au sein de cet électorat. Ils avaient cruellement manqué à Hillary Clinton en 2016.

Pourquoi c’est important?

Un procès en destitution, une épidémie qui a déjà fait plus de 100.000 morts, une crise économique de grande ampleur et des émeutes qui durent depuis presque une semaine : rarement une campagne présidentielle s’est déroulée dans un tel contexte.

Une situation exceptionnelle qui rend incertaine la course à la Maison-Blanche, même si pour l’heure, tous les sondages nationaux (l’élection se joue Etat par Etat) donnent l’avantage à Joe Biden face à Donald Trump.

1 juin 2020 Thomas Liabot

https://www.lejdd.fr/

Lire aussi:

L’assassinat de George Floyd. La police tire contre les manifestant·e·s

Trump qualifie les manifestants de «voyous»

Oubliez le «pillage». Le capitalisme est le vrai vol

«L’Amérique blanche aime ses flics tueurs»

«Nous ne devrions pas condamner les soulèvements contre les meurtres par des policiers, comme celui de George Floyd»

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin