27 avril 2020 ~ 0 Commentaire

boris (nueva tribuna)

 boris

 Boris revient aujourd’hui

Luis, Boris et l’ironie:
.
Avoir besoin des services publics que vous avez détruits et des professionnels que vous expulsez
.
Il était une fois un Premier ministre au Royaume-Uni qui, face à une grande crise qui menaçait le monde et qui, suivant son ton et son style habituels, minimisait le risque que cela comportait du plus haut échelon du podium de la suprématie, il n’avait aucun problème de voir ses vassaux face à face avec une pandémie qui a faisait des ravages dans les nations méditerranéennes plus faibles d’Italie et d’Espagne …
.
« Nous avons déjà surmonté deux guerres mondiales, nous étions le plus grand empire, et nous avons remporté la coupe du monde de football en 1966 », pensaient de nombreux électeurs, d’accord avec Boris. (…)
.
Il avait la collaboration des médias avec la censure de ce qui est publié: un manque de transparence qui rend difficile de voir des tableaux comparatifs tels ceux que l’Espagne publie quotidiennement dans les médias britanniques.
.
Après avoir dirigé le parti au pouvoir depuis 2010 et être l’un des défenseurs les plus fervents des positions les plus ultra libérales, parmi lesquelles les coupes, les attaques contre les couches les moins favorisées de la société (Universal Credit), les réductions des investissements dans l’éducation et la santé, Boris Johnson, au cours de ses premiers mois au pouvoir, a non seulement poursuivi la même tendance, mais aussi engrangé de bons résultats électoraux.
.
Le parti conservateur ( les  » tories » blog) a ainsi obtenu qu’en 2019, 47% des hôpitaux du Royaume-Uni se sont retrouvés en déficit, après des années où non seulement les dépenses nécessaires n’ont pas été investies pour couvrir une population croissante et vieillissante, mais aussi des années de «gains d’efficacité» ne sont rien de plus que des coupes dans les coupes.
.
Le gouvernement travailliste (et ultra libéral blog) de Tony Blair a augmenté le budget du NHS (National Health Service) de plus de 10% par an pour l’améliorer, couvrant les nombreuses défaillances d’un système de santé au bord de l’effondrement.
.
En 2011, avec un gouvernement conservateur, les budgets ont été maintenus et la croissance moyenne a été de 1,1%. Ce n’est pas un hasard, puisque le gouvernement de David Cameron  voulait faire payer le secteur public pour les échecs de son économie.
.
Les objectifs de réduction des temps d’attente sont plus importants, et 18 semaines d’attente pour consulter le spécialiste après un rendez-vous avec un médecin généraliste est devenue du passé … tout rendez-vous prend des mois, beaucoup, et quand le rendez-vous arrive, vous faites la fête.
.
Et dans cet état de santé, nous sommes confrontés à une pandémie en 2020 qui a enfermé tout le monde à la maison pour protéger ses citoyens … Dans tous les pays? Non, bien sûr que non!
.
Avec un NHS qui a été crucial dans les résultats du Brexit et avec ces énormes autobus avec la devise « 350 millions de livres supplémentaires par semaine pour le NHS » comme promesse après avoir quitté l’UE, promesse non tenue,.
.
Cette semaine nous avons vu, oh ironies du sort, un Premier ministre, sauvé par le NHS noyé et écrasé au cours de la dernière décennie, avec un personnel en déclin et des problèmes pour attirer des professionnels de santé des autres pays Européens.
.
91% était le taux des nouvelles infirmières de l’UE et  91% était la réduction des nouvelles infirmières s’inscrivant au Royal College of Nursing depuis 2016, perdant également des centaines de personnes qui retournent dans leur pays d’origine en raison du changement de l’atttude envers les étrangers.
.
Et cerise sur le gâteau de cette histoire,  Boris Johnson, était soigné par Luis, un infirmier, et pas n’importe qui, non. Un infirmier européen, originaire du Portugal.
.
A l’hôpital, notre Boris, fan de coupes et d’insultes au secteur public, qui a voté pour ne pas augmenter le salaire des professionnels de santé, et qui attaque les droits des citoyens européens, entre la vie et la mort, comptait sur le professionnalisme et le travail de nombreuses infirmières qui, selon lui, lui ont sauvé la vie.
.
Il a félicité 2 infirmièr-e-s: Jenny de Nouvelle-Zélande et Luis du Portugal. Un Luis qui devra convaincre le ministère de l’Intérieur qu’il est un citoyen digne de rester indéfiniment dans ce pays.
.
Sinon, le 1er janvier, il pourrait être invité à retourner au Portugal, ou choisir une nouvelle destination parmi les 27 pays de l’Union européenne … et où que vous alliez, vous êtes susceptible de travailler dans de meilleures conditions de travail et avec plus de moyens que le Royaume-Uni n’a jamais eu sous le commandement de Boris, Theresa, David ou Margaret.
.
Nouvelle tribune 18/04/20
.
.
Note:
.
NHS: National Health Service

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin