07 avril 2020 ~ 0 Commentaire

l’état du nhs (socialist worker)

boris

Commentaire:

Le « pauvre » Boris est hospitalisé et le choeur des médias s’apitoie. Une petite contribution sur la situation créé par son parti, les « Tories »

Dix ans d’austérité et la réalité brutale du régime conservateur

Une décennie de gouvernement conservateur a réduit les services clés, saccagé la santé sauvages et plongé davantage de personnes dans la pauvreté. S’ils restent, la vie des gens de la classe ouvrière va empirer, rapportent.

La nouvelle que les temps d’attente à la NHS (le système de santé) ont atteint leur plus haut niveau est une condamnation accablante pour les conservateurs. Le mois dernier, quelque 80 000 personnes ont attendu quatre heures un lit. Une personne sur dix suspectée de cancer n’avait pas été vue depuis deux semaines.

Et il y a 43 000 postes d’infirmières vacants dans le NHS.

Les conservateurs ont passé une décennie à taper sur  le service de santé.  Maintenant ils essaient de faire croire qu’ils investiront dans les soins aux patients.

Pour réellement améliorer les services, le budget du NHS en Angleterre devrait augmenter d’au moins 4% par an. Pourtant, la promesse des conservateurs de 20,5 milliards de livres sterling d’ici 2023-24 ne représente que 3,4%. Cela n’annulera même pas les dégâts qu’ils ont causés. Personne ne peut faire confiance à leurs promesses.

Paul est un agent de santé qui gère un service de réadaptation externalisé qui fait partie du NHS. Il nous a déclaré qu’à cause des coupes des conservateurs et de la privatisation  «le personnel fond en larmes, tombe malade de stress ou quitte le travail».

«J’avais l’habitude d’avoir 40 dossiers à voir plus souvent». « J’en ai maintenant 70 à 80 après qu’ils aient dit qu’il devrait y avoir un  » plafond  » de 65 il y a quelques années. « Vous n’avez plus de temps dans une journée, vous ne pouvez pas faire votre travail aussi bien que vous le souhaiteriez. »

Les services de santé ne consistent pas seulement à administrer des médicaments. Les économies des conservateurs ont miné la capacité des travailleurs à veiller au bien-être général des patients. «Normalement, vous alliez les voir pour avoir un entretien approprié, mais vous n’avez plus le temps de le faire. Je fini le travail à 18h30, mais à 19h30 j’ai dû revenir voir le patient à mon propre rythme. »

Ce n’est pas étonnant que le NHS soit un tel gâchis. Depuis que les conservateurs sont arrivés au gouvernement en 2010, les budgets annuels de dépenses du NHS ont été les plus faibles de l’histoire du service.

Sous David Cameron, les augmentations annuelles étaient de 1,4%, contre 6% dans les années 2000. C’est même inférieur aux 2,7% de l’ancienne premier ministre conservateur Margaret Thatcher lorsqu’elle a conduit le NHS au point de rupture dans les années 1980. Et le NHS a besoin de plus d’argent pour répondre aux besoins de santé d’une population vieillissante.

Ce que les conservateurs ont donné d’une main, ils l’ont repris de l’autre.

Ils avaient promis 8 milliards de livres sterling, mais en échange de l’économie de 20 milliards de livres sterling par les patrons d’ici 2020-2021. De nombreux travailleurs du NHS ont salué le «plan de sauvetage» du Parti Travailliste (Labour) de 26 milliards de livres sterling. Les agents de santé voulaient « un changement de gouvernement ».

Leur plan verrait les dépenses annuelles augmenter à 3,9%. Cela comprendrait 24 000 infirmier-e-s supplémentaires, 5 000 places de formation en médecine générale et des médicaments gratuits. Il y aurait 5 milliards de livres pour l’amélioration des bâtiments et plus de 2 milliards pour les services de santé mentale.

Ce serait un coup de pouce bien nécessaire, mais des augmentations annuelles plus importantes seront nécessaires pour réellement améliorer les services. Le Labour doit également revenir sur les privatisations. Jeremy Corbyn a parlé de «renationaliser» le NHS.

«Tout devrait aller au service et au patient.» Pour sauver le NHS, nous devons virer les conservateurs et tous les privatisateurs.

Des chiffres

130 000 «décès évitables» au cours des sept dernières années en raison des baisses des conservateurs dans la santé publique

40 000 postes infirmiers non pourvus en Angleterre.
68 500 le nombre de ces manques d’ici 2024 suite à la décision des conservateurs de supprimer les bourses pour les étudiant-e-s-infirmier-e-s du NHS
10 000 postes de médecins non pourvus en Angleterre
Un mois avant de voir votre médecin généraliste en moyenne
Sarah Bates et Tomáš Tengely-Evans / Sunday 17 Nov 2019
.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin