16 février 2020 ~ 0 Commentaire

ouvrir la voix (studios brest)

pep

« Ma boîte de production s’appelle Bras de Fer, ce qui représente assez bien ce qu’a été cette aventure pour faire ce film et le mener en salles ». Ce film, il s’intitule « Ouvrir la voix » et sa réalisatrice, Amandine Gay, compare sa production à une guérilla, tant le chemin vers sa sortie en salles a été long et semé d’embûches.

Ce n’est pas tous les jours qu’un long-métrage français donne la parole à des femmes noires, 24 pour être précis, pendant 120 minutes, sur des thèmes aussi divers que l’éducation, le communautarisme, les idéaux de beauté, l’homosexualité. À vrai dire, c’est la première fois. Et si Amandine Gay, comédienne de 32 ans, ne s’était pas battue en marge de l’industrie du cinéma pendant plusieurs années, peut-être n’aurions-nous pas pu entendre tout ce que ces Afro-descendantes ont à dire.

Lundi 17 février à 20h Cinéma Les Studios Brest

https://www.huffingtonpost.fr/

Lire aussi:

L’interview d’Amandine Gay pour « Ouvrir la voix » (RTBF)

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin