12 novembre 2019 ~ 0 Commentaire

océans (france info)

À Barcelone, les déchets représentent un tiers de la pêche

Jouet, sacs, résidus textiles, serviettes hygiéniques, piles… à Barcelone, on pêchera bientôt plus de déchets que de poissons.

C’est un fléau qui touche Barcelone : les déchets affluent dans la mer Méditerranée. Et beau-coup se retrouvent dans les filets des exploitations de pêche. Même si la ville est la zone la plus polluée, le Delta de l’Èbre, un parc naturel plus à l’écart de Barcelone, n’échappe pas aux déchets laissés par l’être humain. « Il y avait beaucoup plus de déchets marins à mesure qu’on s’approchait de Barcelone et on a atteint 38 % de déchets marin repêchés qu’on retrouvait dans les filets des pêcheurs« , explique Eve Galimany, chercheuse à l’Institut des Sciences de la mer de Barcelone.

Les pêcheurs, les victimes collatérales

La mer Méditerranée est l’une des plus polluées au monde. Pour nettoyer les fonds marins à de telles profondeurs, les chercheurs comptent sur les exploitations de pêche, comme une solution pour freiner sa dégradation. Eve Galimany précise qu’au-delà du problème environnemental, ces déchets sont également la source d’un problème économique pour les pêcheurs.

La chercheuse estime donc qu’ils méritent de recevoir une contre-partie. « Nous avons proposé qu’ils bénéficient d’une subvention, qu’on les récompense« , précise Elena Marco-Herrero, chercheuse à l’Institut espagnol d’océanographie.

12/11/2019

https://www.francetvinfo.fr

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin