07 novembre 2019 ~ 0 Commentaire

hôpital (cq of)

hopital

Jours de RTT : la colère monte à l’hôpital de Quimper

Jeudi 7 novembre 2019, débrayage au centre hospitalier de Quimper (Finistère). Près de 500 agents veulent garder la main sur leurs jours de RTT.

Ambiance tendue au centre hospitalier de Quimper (Finistère). Sur les grilles de l’établissement, des banderoles donnent le ton. On peut y lire les messages suivants « Inquiets pour nos patients » ou encore « Patients en danger ».  Jeudi 7 novembre 2019, en début d’après-midi, l’intersyndicale (CGT, Sud et CFDT) a appelé à un débrayage d’une heure. Cette mobilisation concerne les jours de RTT. Laurence Journal, de la CFDT, résume :

Nous dénonçons la main mise de la direction de l’hôpital sur nos jours de RTT et sa volonté de nous empêcher de les poser quand bon nous semble.

Près de 500 agents ont défilé 

C’était en effet le mot d’ordre du défilé sur l’avenue Yves-Thépot. Entre 450 et 500 agents y ont participé. La mobilisation est en train de prendre de l’ampleur, selon Joseph Boniz, du syndicat Sud : « Cela fait longtemps que je n’avais pas vu ça ! Lors de notre précédente action la semaine dernière, nous étions un peu moins. Mais elle a eu lieu pendant les vacances scolaires. »

Et de poursuivre :

Cette histoire des jours de RTT est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Elle arrive après une série de restructurations, de mesures d’économie, des fermetures de lits… Le personnel, c’est comme une cocotte-minute qui est en train d’exploser.

Les représentants syndicaux rappellent aussi que le nombre de jours de RTT est passé de 17 à 15 pour certaines catégories de personnel. Joseph Boniz reprend : « Pour arriver à cette diminution, certains agents vont travailler 4 minutes de moins. Mais on sait très bien que ce n’est pas possible de terminer notre journée à l’heure. En plus de ça, si on ne peut poser ces RTT comme on veut, c’est la double peine. »

Un nouveau débrayage est d’ores et déjà prévu la semaine prochaine, jeudi 14 novembre 2019.

Les infirmières de bloc opératoire dans le cortège

Une poignée d’infirmières de bloc opératoire se trouvait parmi les manifestants ce jeudi pour réclamer une revalorisation de leur métier et de leur salaire.

L’une d’elles, Emmanuelle Joniaux, explique : « A Quimper, le nombre de chirurgiens et de vacations opératoires a augmenté. Un 13e bloc a été ouvert l’an dernier. Nos amplitudes horaires ont explosé faute de personnel supplémentaire. Aujourd’hui, nous tenons les salles à bout de bras. Nous en avons alerté la direction et nous attendons des réponses. »

Selon elle, 45 infirmières de bloc opératoire sont en poste à Quimper. « Neuf d’entre elles vont bientôt quitter le service et j’en fais partie. »

7 Nov 19

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin