06 mai 2019 ~ 0 Commentaire

câble (ecologistas en accion)

 LOPE-24-BAJA

Le câble de Tarifa contribue au réchauffement climatique de la planète

Ecologists  en Action, dénonce la « transformation » du « câble de Tarifa » – ligne d’interconnexion électrique de 400 000 volts entre l’Europe et l’Afrique. Lorsque ce projet a été lancé, il était justifié de dire qu’il s’agissait de « développer » le Maroc, car l’électricité devait parvenir dans ce pays par son intermédiaire, ce qui contribuerait à la sécurité énergétique…

De nos jours – en réalité – le câble de Tarifa sert au Maroc à vendre de l’énergie «sale» à l’Espagne.

Énergie que le « pool électrique espagnol » achète car elle est moins chère que ce qui est produit ici, puis ils la vendent plus chère aux consommateurs espagnols. Le problème c’est que l’éner-gie produite au Maroc et transportée ici est générée par la combustion du charbon, l’un des principaux producteurs de CO2.

Paradoxe: les centrales thermiques du pays – telles que la centrale thermique de Los Barrios – s’arrêtent une bonne partie de l’année (elles sont actuellement en arrêt) parce qu’elles ont dépassé le quota d’émissions de CO2 qui leur est attribué, mais qu’elles importent une énergie, produisant des quantités supérieures de CO2. Cela s’appelle du cynisme.

Au cours des années 2017 et 2018, l’Espagne exportait 5 690 GWH et 3 515 GWH. Entre novembre 2018 et février 2019, la tendance s’est inversée et 443 GWH ont été importés du pays voisin, principalement de la centrale thermique de Safi d’une puissance de 1 400 MW.

Le CO2 provoque les mêmes dommages que le CO2 provenienne d’une cheminée de Los Barrios ou de Casablanca. Ce CO2 contribue globalement au réchauffement de la planète. Et la réduction des émissions de CO2 n’est pas seulement une priorité pour le mouvement écologiste, mais pour l’ONU (On n’en attend rien blog)

Une des raisons pour lesquelles Ecologistas en Acción s’était opposée à l’installation de ce « câble de Tarifa » à l’époque, était que cela servirait à exporter de l’énergie moins chère du Maroc. Nous étions accusés de ne pas soutenir, de nous opposer au développement du Maroc…

Ce n’est pas que nous ayons la vocation de diseuses de bonne aventure, mais la question était d’une clarté évidente. Nous importons de l’énergie marocaine qui contribue au réchauffement de la planète, de sorte que le « pool électrique espagnol » augmente ses profits en achetant une énergie moins chère que celle produite ici et en la vendant à un prix comparable à celui qu’elle a produit ici.

À notre avis, il est temps de repenser non seulement l’expansion de cette installation, mais également de remettre en question l’installation elle-même. Nous nous sommes adressés au ministre de la Transition écologique pour exiger:

Une explication de cette réalité, à un gouvernement qui est présumé vert.

Paralyser les futures extensions de ce câble.

Immédiatement paralyser l’importation d’énergie sale en provenance du Maroc.

La solution passe par une consommation d’énergie inférieure

Que cette énergie provienne des formes renouvelables non polluantes: photovoltaïque, éolien…

Que les centres de production et de consommation soient aussi proches que possible.

https://www.ecologistasenaccion.org/

Lire aussi:

Ecologistas en Acción: La rupture du «câble de Tarifa» déverse 29.000 litres de liquide «toxique» dans le détroit (La Dépêche.ma)

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin