16 avril 2019 ~ 0 Commentaire

irlande (rebel)

 who-is-the-working-class
Le retour de la question nationale

La voie à suivre: Transformer Nord et Sud

Les anticapitalistes doivent être pleinement conscients de l’ampleur du changement en cours et faire tout ce qui est en leur pouvoir pour participer au débat naissant sur la frontière. Nous devons nous méfier de la pensée magique selon laquelle selon certains, la partition (entre Nord et Sud Blog) est maintenant définitive.

Ou que les retombées du Brexit convaincront à elles seules un nombre considérable de protes-tants du Nord d’abandonner l’Unionisme (avec l’Angleterre Blog) . Avant tout, nous devons préciser seule Irlande unie  mérite d’être défendue, car elle seule renversera les inégalités profondément enracinées qui prévalent des deux côtés de la frontière. Cette République placera le pouvoir entre les mains des travailleurs. Les étapes cruciales dans la construction de ce type d’Irlande alternative ne peuvent être différées jusqu’à un prochain scrutin frontalier. Elles doivent être intégrées à notre façon de travailler aujourd’hui.

PBP (1) le fait maintenant de manière consciente et délibérée depuis cinq ans. Aux côtés des dizaines de milliers de travailleurs du secteur public qui ont pris part aux rassemblements de masse à Belfast lors des grèves de 2015, se trouvait un important contingent de Dublin, organisé par PBP dans le but de faire preuve d’une solidarité concrète dans la lutte contre l’austérité au nord et au sud.

Au cours des campagnes les plus récentes en faveur de l’égalité du mariage et de l’abrogation du huitième amendement, PBP a placé au cœur de son travail le rapprochement des communautés des deux côtés de la frontière afin de lier les luttes contre les deux États répressifs. Ces exemples, réalisés à petite échelle par une organisation aux ressources limitées, devraient être intégrés par les syndicats et les mouvements pour la justice sociale qui opèrent des deux côtés de la frontière.

En tant que socialistes ayant une tradition d’organisation dans le Nord, nous ne nous faisons aucune illusion quant à la difficulté de gagner un nombre considérable de travailleurs protestants au projet de démantèlement de la partition.

Mais nous sommes certains de deux choses. Premièrement, la stratégie de « rayonnement syndicaliste » poursuivie par Sinn Féin (2) au cours des dernières années n’est pas seulement une impasse, elle renforce la division.

Nous recherchons des alliés dans la communauté protestante, non pas dans les rangs supérieurs du DUP ou parmi les grands employeurs dont la richesse est menacée par le Brexit, mais vers les communautés de la classe ouvrière de Shankill, de Waterside et de Belfast Est, confrontées aux mêmes difficultés que leurs homologues de Falls et du Bogside.

Deuxièmement, nous sommes conscients que la seule alternative qui puisse éventuellement allumer le feu chez les ouvriers protestants du Nord est la redistribution des richesses. Dans notre «petit pays», les petites-filles et les petits-fils des hommes qui vivaient jadis des chantiers navals ou de la construction font face à un avenir de salaires de misère dans les hypermarchés et les centres d’appel, avec la suppression de la sécu autrefois florissante et à genoux par la privatisation et les économies.

Le DUP (3), loin de «protéger les intérêts» des protestants du Nord, en a provoqué le déclin à tous les niveaux, des hommes politiques comme Ian Paisley Jr. dérobant sans scrupule des fonds publics pour financer ses aventures à travers le monde. Le loyalisme n’a rien fait pour les ouvriers protestants.

Depuis sa création, PBP a clairement indiqué que nous participions aux élections afin de diffuser les idées socialistes auprès d’un public plus large, de contribuer à façonner un nouveau mouvement fondé sur la solidarité de la classe ouvrière, et non pas parce que nous craignons les « institutions » de Stormont ou Dublin.

L’Irlande que nous voulons est une île qui met les travailleurs et les travailleuses au pouvoir des deux côtés de la frontière, et la seule qui vaille la peine de se battre.

http://www.rebelnews.ie/

Notes:

(1) People Before Profit /PBP est une alliance dont le site est « Rebel »

(2) Sinn Fein est l’ancien partenaire de l’IRA. Il s’est mué de parti « nationaliste révolutionnaire » comme les basques, en un parti réformiste lié à la GUE qui a beaucoup grandi. Il gérait encore récemment les six comtés d’Ulster avec le DUP.

(3) DUP: Parti majoritaire chez les protestants, représentant les milices « loyalistes », il a supplanté le UUP ancien correspondant des conservateurs. Theresa Mey a changé d’alliance.

Lire aussi:

Le Peuple avant le profit (Wikipedia)

Rebel

Sinn Fein (Wikipedia)

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin