03 décembre 2018 ~ 0 Commentaire

olivier besancenot (anti-k rp fi)

09-08-11-besancenot-thibault

Gilets jaunes:

Olivier Besancenot appelle à la grève générale

« C’est pas la population et les rond-points qu’il faut continuer à bloquer, c’est l’économie et les institutions », a estimé l’ancien candidat à la présidentielle. Le porte-parole du Nouveau parti anticapitaliste (NPA), Olivier Besancenot a appelé lundi 3 décembre à « une journée de grève générale », jugeant que la balle est désormais « dans le camp du mouvement ouvrier ».

« Si le mouvement social et le mouvement des gilets jaunes se regardent en chien de faïence encore pendant des jours et des jours, on n’y arrivera pas. Il faut être plus nombreux pour gagner. C’est pas la population et les rond-points qu’il faut continuer à bloquer, c’est l’écono-mie et les institutions. C’est le seul moyen », a-t-il estimé sur France Inter. « La balle est dans le camp du mouvement ouvrier maintenant », a-t-il ajouté, jugeant que « ce qui manque actuellement, c’est qu’on soit des millions au moins une journée », que l’ »on s’arrête tous et toutes » lors d’ »une journée de grève générale, en plus des mobilisations actuelles ».

« LA CASSE POUR LA CASSE, (…) CE N’EST PAS LA RÉVOLUTION »

Interrogé par ailleurs sur les violences de samedi à Paris, il a estimé que « la casse pour la casse, les pillages, brûler des bâtiments (…) c’est pas ça la révolution ». « Donc j’approuve pas ». Mais si l’on parle de « condamner, je condamne Emmanuel Macron: il est responsable de tout ce qui se passe actuellement, du fait qu’il y ait cette mobilisation et qu’elle dure », a ajouté M. Besancenot, en mettant en regard « la violence visible, les tags, les flammes, et la violence invisible, ressentie par des millions de personnes, au-delà des gilets jaunes ».

« IL EST TEMPS QUE MACRON PARLE »

Il a ainsi estimé qu’ »il est temps qu’(Emmanuel Macron) parle » et « réponde » aux Français. Le chef de l’État a certes « parlé » lors de sa semaine d’ »itinérance mémorielle » dans le nord et l’est de la France à l’occasion du centenaire de la fin de la Première guerre mondiale, lorsque, interpellé par nombre de Français, il s’était efforcé d’expliquer la politique menée. Mais « c’est là où en fait il a construit le mouvement lui-même: il a été plus efficace que nous tous réunis pour construire la mobilisation », a ironisé Olivier Besancenot.

La CGT a appelé lundi à une « grande journée d’actions » le 14 décembre pour une augmentation « immédiate » des salaires, pensions, et de la protection sociale.

BOURSORAMA AVEC AFP•03/12/2018

https://www.anti-k.org/

Construction du Nouveau Parti Anticapitaliste, point presse d'Olivier Besancenot

ONPC : la blague d’Olivier Besancenot sur le CAC 40 qui fait sourire Charles Consigny

Invité de Laurent Ruquier, Olivier Besancenot a tenu tête à l’éditorialiste, en faisant une blague ! Un désaccord sur la rémunération des grands patrons sur le plateau d’ONPC. Samedi 1er décembre, sur le plateau d’On n’est pas couché présenté par Laurent Ruquier, l’ambiance était électrique entre l’éditorialiste Charles Consigny et Olivier Besancenot.

Supporter de la cause des « gilets jaunes », l’ancien leader du NPA a appelé les gens à mani-fester. S’il ne se considère pas comme leur porte-parole, il estime qu’il faut être en nombre pour faire plier le gouvernement. Mais c’est au sujet de la rémunération des grands patrons du CAC 40 que les deux hommes se sont le plus affrontés. De son côté, Charles Consigny a pris la défense de Carlos Ghosn ou encore de Bernard Arnault. Pour lui, l’ancien patron de Renault-Nissan, bien qu’en garde à vue pour fraude fiscale au Japon, est « un patron

C’est l’histoire d’un patron du CAC 40 qui arrive au paradis

Pour Olivier Besancenot, qui a pointé du doigt les suppressions de postes dans les usines Renault et le salaire journalier de Carlos Ghosn « 45 000 € samedi et dimanche compris », l’exemple n’est pas le bon. C’est alors que l’éditorialiste a évoqué Bernard Arnault. Il a ainsi déclaré : « Je ne suis pas certain que si l’on soumettait (…) le montant de son salaire à ses salariés, je ne suis pas sûr que ses salariés refuseraient ce montant ». L’ancien homme politique a alors réagi d’une manière surprenante. Plutôt que de reprendre le débat de manière classique, il a préféré répondre avec une blague.

Il a raconté ainsi l’histoire d’un patron du CAC 40 qui meurt et arrive au paradis, devant Saint-Pierre. Dans cette blague, celui qui détient les clefs du paradis loue le patron. « Vous avez quand même contribué au rayonnement de la France et puis on nous a dit que grâce au ruissellement, (…) il retombe toujours un petit peu de votre richesse. Merci pour les pauvres », commence Olivier Besancenot.

Mais lorsque le patron met le pied dans le paradis, c’est très différent de ce qu’il imaginait : il y a des flammes partout, un homme est en train de brûler. Une image qui ressemble plus à l’enfer. Devant son étonnement, Saint-Pierre lui explique la situation : « Il y a eu des restructu-rations, des suppressions d’emplois donc on vient juste de fusionner », conclut Olivier Besancenot, devant Charles Consigny qui n’a pas pu réprimer un sourire.

Dimanche 02 Décembre 2018

https://www.anti-k.org/

Lire aussi:

Que fait la CGT? Besancenot : « La balle est du côté du mouvement ouvrier, il faut une journée de grève générale ! » (RP)

« Ce qui manque actuellement c’est qu’on soit des millions », Olivier Besancenot appelle à la « grève générale » (France Info)

Commentaire: Deux articles sur Olivier Besancenot sur Boursorama,… Il se passe quelque chose….

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin