05 novembre 2018 ~ 0 Commentaire

pesticides (ouest france)

pesticides

Pesticides:

L’usage est reparti à la hausse en 2017 dans les champs français

L’utilisation de pesticides avait légèrement baissé sur l’année 2016. Mais elle est repartie à la hausse en 2017, compromettant un peu plus l’objectif de réduction de 25 % d’ici à 2020.

Dans le jargon, on appelle ça le « Nodu ». Pour nombre de doses unités de pesticide utilisé. C’est cet indicateur qui permet de mesurer le recours aux pesticides en France. Et pour l’année 2017, le Nodu est reparti à la hausse. Après une légère baisse en 2016 (de 96 millions à 93,9 millions), il est remonté à 94,2 millions l’an dernier.

C’est ce qu’indique ce lundi 5 novembre le journal Les Échos, d’après des données tirées du projet de loi de finances (PLF) dont le volet Agriculture alimentation, forêt et affaire rurales est voté à l’Assemblée.

Un chiffre préoccupant par rapport aux objectifs du plan Échophyto 2, adopté en 2015 :

La réduction de 25 % des pesticides d’ici à 2020, soit un Nodu à 66,5 millions calculent Les Échos. D’après l’annexe au projet de loi de règlement des comptes et rapport de gestion pour l’année 2017, ce plan Échophyto 2 « a été freiné par des difficultés juridiques ». Mais sa «montée en puissance progressive est toutefois attendue ». Une nouvelle impulsion à ce dispo-sitif doit notamment être donnée avec sa version « Ecophyto 2 + » soumis à la consultation publique cet automne et publié avant fin 2018, d’après les dernières informations communiquées cet été.

Dans sa note, l’État souligne néanmoins un motif d’espoir : l’utilisation des produits les plus dangereux (CMR1, au potentiel cancérogène avéré) a reculé de 6 % en 2017, tandis que celle des produits moins dangereux (CMR2, au potentiel cancérogène supposé) a connu une hausse de 6 % sur la même période.

05/11/2018

https://www.ouest-france.fr/

pesticides

Lire aussi:

« Nous voulons des coquelicots ». Le mouvement rassemble de nouveaux adeptes à Plouzané

Vendredi soir, le mouvement anti pesticides « Nous voulons des coquelicots » était présent devant la mairie. Pour ce deuxième rendrez-vous, les sympathisants ont été rejoints par de nouveaux participants, qui ont été accueillis avec une bonne soupe chaude. Les organisateurs ont rappelé que « les pesticides sont des poisons qui détruisent tout ce qui est vivant. Nous exigeons de nos gouvernants l’interdiction de tous les pesticides de synthèse en France. Assez de discours, des actes ».

À noter:

.
Le mouvement « Nous voulons des coquelicots » a prévu des rassemblements tous les mois pendant deux ans. Le prochain aura lieu le 7 décembre, au même endroit à 18 h 30.

https://www.letelegramme.fr/

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin