29 octobre 2018 ~ 0 Commentaire

surpêche (pùblico.es)

dessin-surpeche

Le Parlement européen en faveur de la surpêche dans l’Atlantique

Le Parlement européen a voté jeudi dernier de diluer l’engagement pris en 2013 de réformer la pêche dans l’Union européenne pour la rendre durable en 2020. Lors d’une session plénière, les eurodéputés ont approuvé des niveaux permettant la surpêche, une décision que les ONG  environnementales ont regretté.

Lasse Gustavsson, directeur exécutif d’Oceana Europe, a fait la déclaration suivante après le vote sur le plan pluriannuel pour les eaux occidentales occidentales:

« Les législateurs européens doivent s’en tenir aux lois qu’ils ont contribué à valider, et la politique commune de la pêche qui régit la pêche dans l’Union est claire: il faut mettre fin à la surpêche d’ici 2020 au plus tard. À une époque où le mouvement en faveur de la conservation marine se développe dans le monde entier, l’UE doit prendre les devants et non revenir en arrière de ses propres engagements. La nouvelle loi britannique sur la pêche et le vote du Parlement européen font de la journée aujourd’hui une occasion manquée pour la santé et la conservation de l’océan Atlantique. « 

Le plan pluriannuel passera maintenant aux négociations finales avec le Conseil des ministres, qui représente les États membres, et devrait être adopté au printemps 2019.

Les eaux occidentales comprennent une partie de l’Atlantique nord-est: l’ouest de l’Écosse et de l’Irlande, la mer Celtique, la mer d’Irlande, la Manche, le golfe de Gascogne, les eaux ibériques et celles situées autour des Açores, Madère et les îles Canaries.

Les flottes de pêche de  Belgique, France, Allemagne, Irlande, Pays-Bas, Portugal, d’Espagne et du Royaume-Uni sont présentes dans cette zone riche en espèces très commerciales, telles  la morue, l’aiglefin, la plie, la langoustine, la lotte. 368 000 tonnes en 2017 et un chiffre d’affaire d’environ 1 400 millions d’euros.

La pression de pêche sur ces lieux est très élevée. Selon des estimations récentes, 40% des stocks subissent une surpêche, ce qui soulève la question de leur durabilité à long terme.

Les ONG environnementales demandent à l’UE un plan pluriannuel visant à assurer la reconstitution complète des stocks de poisson. En 2013, lors de la réforme de la politique commune de la pêche, les États membres de l’UE se sont engagés à mettre fin à la surpêche en 2015 ou 2020 au plus tard. Aucune pression ou tentative de retarder la récupération des ressources océaniques ne devrait être autorisée.

https://www.salyroca.es/

Lire aussi:

Una llamada para acabar con la grave situación de sobrepesca en el Mediterráneo (Pùblico)

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin